actualité écologie

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

AG Cyberacteurs

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Journal des Bonnes Nouvelles

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Ne laissez pas vos appareils en veille

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

22 V'là les acteurs des transitions

Les amis des 150

météo

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : POMA, désengage-toi du Projet Cigéo à Bure

Mise en ligne du 05/12/2020 au 27/05/2022

La société POMA a l’habitude d’envoyer les amateurs de ski au sommet des montagnes. À Bure, elle ambitionne de participer à la descente aux enfers des déchets radioactifs.

Bilan de la cyberaction :

2313 participants

Présentation de la cyberaction :

C’est dans un ancien hangar industriel à Froncles, une petite commune au cœur de la Haute-Marne, que la société POMA construit un prototype du funiculaire qui serait utilisé pour descendre les déchets radioactifs dans le Cigéo: un funiculaire de 4,2 kilomètres de long qui emmènerait les colis empoisonnés à 500 mètres de profondeur.

Ce contrat, la société POMA l’a obtenu en 2014, lors d’appels d’offre effectués par l’ANDRA pour l’ingénierie du stockage (en plein débat public, rappelons-le). Elle aurait dû réaliser ce banc d’essai en Isère, mais l’ANDRA a su trouver les mots pour que la construction se fasse dans le secteur de Bure. Les 900 000 euros offerts par le GIP de la Haute-Marne pour favoriser cette implantation n’y sont bien entendu pas pour rien. Nous voyons dans ce funiculaire un enjeu prioritaire, à part entière, dans le combat à mener contre le projet Cigéo. Outre la charge symbolique importante qu’il constitue, il s’agit d’une pièce maîtresse pour l’Andra, incontournable pour le dépôt de sa demande d’autorisation de création (DAC). Une des pierres angulaires de la démonstration de faisabilité. Pas de funiculaire, pas de Cigéo.

Société bien implantée dans le paysage français, POMA est spécialisée dans la fabrication des matériels de levage et de manutention, son nom n’est pas inconnu dans de nombreuses régions de France. Dans les Alpes, où elle a installé et où elle maintient plus d’un millier de remontées mécaniques dans les stations de sports d’hiver mais aussi dans les milieux urbains. Elle a quelques installations notoires à son actif, notamment dans les funiculaires comme celui de Montmartre. Florissante et championne mondiale du transport par câbles, elle a déjà construit plus de 8000 installations dans 91 pays. L’Asie vient de lui ouvrir ses portes: même en pleine crise économique elle tire son épingle du jeu comme l’annonce cet article du journal Le Point où elle est qualifiée de «pépite française».

Mais la «pépite» ne serait-elle pas en pleine compromission en liant son nom à un projet technologiquement et politiquement controversé? Alors que la société tient de son image de marque, pourquoi prendre le risque de l’abimer considérablement en l’associant aux déchets nucléaires? Pourquoi cette diversification d’activités, craindrait-elle la fonte des neiges et le réchauffement climatique pour se reconvertir dans les bas-fonds du nucléaire français?

Nous lançons un large appel à actions: agissez partout où cela sera possible pour faire savoir que POMA est NUCLÉAIRE, que POMA veut ENFOUIR les déchets nucléaires.
https://www.sortirdunucleaire.org/Projet-Cigeo-a-Bure-POMA-DESENGAGE-TOI-56672?origine_sujet=MOB202011  

Le site savoyard de Poma, le géant du transport par câble, cible des anti-nucléaires
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/le-site-de-savoie-de-poma-le-geant-du-transport-par-cable-cible-des-anti-nucleaires-1606847298  

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur
J’ignorais que POMA comptait fabriquer le funiculaire censé faire descendre les déchets radioactifs les plus dangereux au fond du centre d’enfouissement de la poubelle nucléaire Cigéo à Bure. Je suis déçu et en colère que vous participiez à ce chantier mortifère et polluant pour les générations futures!
Recevez mes salutations attentives à vos décisions.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

28 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Mais bien sûr qu'il faut revenir au temps de la bougie...Le
prix de l'énergie est un débat sans fond...Et puisque les
produits pétroliers sont de + en + proscrits...pr pré
server la vie sur Terre...les "pays arabes"(du Proche + du Moyen-Orient:Arabie Saoudite,Egypte,EAU,Jordanie,Qatar
)s'y mettent aussi...au nucléaire civil...pr avoir l'arme nucléaire...Les seules vraies options "écolos"...c'est la géothermie et l'énergie solaire...pr que la production d'é nergie électrique n'affecte durablement la vie sur Terre. ..Il faut-ni plus,ni moins-condamner la société de consom
mation...

stoppeur
Le 05/02/2022 à 12:07:57

Ce serait une folie de continuer à ne rin changer!

Nicole Dulmet
Le 31/01/2022 à 12:32:26

Sauvegarder notre sous-sol, cela fait partie intégrante de la sauvegarde de notre planète (eau et nappes phréatiques) pour la biodiversité, les santés des faunes et flores, notre santé, etc... L'homme, qui se pense si intelligent sur cette planète, SERAIT CAPABLE d'aller sur la lune ou sur une autre planète beaucoup plus lointaine, mais SERAIT INCAPABLE de comprendre qu'il faut, avant tout et maintenant, sauvegarder notre planète en changeant nos façons de voir les choses, de vivre. Il faut inventer ce que nous avons à faire, tous et toutes. Beaucoup commencent à le faire, malgré l'ampleur de la tache -courage, n'abandonnons pas- et malgré ceux qui regardent obstinément ailleurs. Il faut bien commencer par quelque chose! Ce qui est un peu dommage, c'est que c'est surtout les convaincus qui regardent ces commentaires...

Nicole Dulmet
Le 31/01/2022 à 12:31:29

La première importance, ou plutôt la première absolue nécessité, est de sauvegarder la planète terre notre sous-sol y compris. ( eau, na

Nicole Dulmet
Le 30/01/2022 à 12:42:46

STOP CIGEO

Philippe PROT
Le 29/01/2022 à 07:45:46

Autorité de sûreté nucléaire en France : L’ASN envisage l’abandon du retraitement des déchets nucléaires
https://reporterre.net/L-ASN-envisage-l-abandon-du-retraitement-des-dechets-nucleaires  

Alain UGUEN
Le 27/01/2022 à 09:41:59

Ce serait la descente aux enfers, pas celle d'Orphée et Eurydice, mais celle du "nucléaire".

Strier la montagne des câbles et poteaux des remontées mécaniques: soit! C'était pour le loisir (aussi contestable à terme que soit la pratique du ski......)
Dans le cadre de l'enfouissement à Bure des déchets nucléaires, Poma change de registre; une question éthique de- vrait l'interpeller?

Eugène-François Ravenet
Le 30/09/2021 à 21:16:59

Agir contre la poubelle nucléaire de Bure : Vent de Bure - Cattenom du 1 au 3 octobre à METZ !
https://yonnelautre.fr/spip.php?article13933#forum159467  

Alain UGUEN
Le 30/09/2021 à 08:49:52

COMMUNIQUÉ DE LA COORDINATION STOP CIGEO - Mercredi 22 septembre

BURE : Relaxe pour l'association de malfaiteurs, mais poursuite de l'acharnement politico-judiciaire

Les 1, 2 et 3 juin, nous nous étions donné rendez-vous avec des centaines de soutien devant le tribunal de grande instance de Bar-le-Duc pour le "#123Procès" des 7 prévenu-es pour association de malfaiteurs à Bure. Ce mardi 21 septembre, nous avons accueilli symboliquement et sans grandes illusions, le verdict devant la Cour d'Appel de Nancy. Ainsi, la même justice qui a instruit le dossier, aura implicitement reconnu que l’association de malfaiteurs était un mythe, un récit construit de toutes pièces par un procureur et un juge d’instruction zélés. Clap de fin pour le principal chef d'accusation : le délibéré est une RELAXE ! Mais derrière cette victoire manifeste, l’acharnement politico-judiciaire se poursuit : des peines de prison avec sursis et ferme ont été prononcées malgré la faiblesse des charges restantes, notamment la participation à ou l'organisation d'une manifestation non déclarée.

La relaxe pour association de malfaiteurs confirme que depuis quatre ans l’opposition au projet Cigéo à Bure subit un harcèlement policier et judiciaire arbitraire dont l’ampleur traduit l'acharnement politique. Aucune surprise donc de notre point de vue : nous alertions en effet depuis des années sur l’instrumentalisation des moyens judiciaires à des fins politiques. Les innombrables atteintes aux libertés individuelles et les contrôles judiciaires endurés par les opposant-es à Cigéo ont ainsi été documentés et dénoncés par La Ligue des Droits de l'Homme en 2019 . Alors que le juge d'instruction, sur le grill du tribunal lors de l'audience, confirmait avoir bénéficié de moyens et d'un budget illimités pour les besoins de son enquête, le jugement démontre que les 24 000 pages du dossier n'ont pourtant rien apporté à la "manifestation de la vérité". En revanche, la DGSI (allez savoir pourquoi) et l'Andra (bien que cette dernière n'ait pas souhaité se porter partie civile) auront pu se plonger dans ces milliers de pages croustillantes d’informations sur l’organisation de la lutte à Bure et; plus grave, sur la vie privée des opposant-es à Cigéo. Tout cela n’aura donc servi qu’à alimenter leurs fichiers de renseignement ! Lors du procès, nos avocat-es avaient méthodiquement déconstruit le fantasme d’une association de malfaiteurs ou d’une bande organisée face à un procureur qui se murait dans le silence. Seule une relaxe pouvait être prononcée.

Mais l’ensemble de la lutte a déjà longuement payé le prix de cette fiction policière et judiciaire, et nous n’obtiendrons aucune réparation. Ainsi la décision de la cour de confisquer des centaines d'affaires personnelles à d'innombrables personnes présentes lors de la vingtaine de perquisitions menée dans cette affaire, est à cet égard révélatrice : la justice saborde son instruction mais ne reconnaîtra jamais ses torts. C’est trop tard. Et pire, nous en payerons encore le prix demain avec des séquelles gravissimes. Si l’association de malfaiteurs s’est effondrée et que ce chef d'accusation a été abandonné pour l'ensemble des mis-es en examen, nos camarades ont écopé de peines de prison fermes ou avec sursis : une personne a été totalement relaxée, trois condamnées à 9 mois de prison avec sursis, une à 6 mois de prison avec sursis, une à 12 mois fermes, une à 9 mois fermes (voir ici le détail : https://noussommestousdesmalfaiteurs.noblogs.org/).  

> Ces peines sont absolument disproportionnées avec les charges qui subsistent, en particulier la participation et l'organisation supposées à la manifestation du 15 août 2017 à Saudron (village d'accueil du laboratoire de l'Andra), qui avait été lourdement réprimée (320 grenades lacrymogènes et 37 GLI F4 ont été ainsi été tirées ce jour-là dans les champs autour de Bure, devenus le temps d'une marche, le théâtre d'une véritable scène de guerre, durant laquelle des manifestant-es ont été blessé-es, l'un d'entre eux mutilé au pied). Neuf mois de prison ferme pour avoir participé à une manifestation non déclarée, mais pas interdite pour autant, comme il en existe des centaines en France chaque année ? Du jamais vu encore dans ce pays. Comment expliquer la disproportion avec le dérisoire des faits reprochés ? S'agirait-il d'une solution sortie in extremis du chapeau du tribunal de Bar-le-Duc pour faire oublier une partialité outrancière du procureur et la débauche de moyens utilisés pour l’enquête titanesque du juge d’instruction ? Pour semer la confusion et ne pas avoir à reconnaître que finalement, les opposant-es à Cigéo n'étaient donc pas des malfaiteur-es ?

Voilà les deux visages de ce délibéré : derrière une réelle victoire – l’association de malfaiteurs de Bure est tombée -, un verdict extrêmement sévère pour des broutilles. L’instruction judiciaire était politique, le délibéré l’est tout autant et il est d'ores et déjà certain que des appels seront formulés dans les jours à venir.

COORDINATION STOP CIGEO
Le 24/09/2021 à 09:03:44

Procès des anti-Cigéo: 12 mois ferme requis contre un prévenu, sursis pour les autres
https://information.tv5monde.com/info/proces-des-anti-cigeo-12-mois-ferme-requis-contre-un-prevenu-sursis-pour-les-autres-411268  

Alain UGUEN
Le 04/06/2021 à 08:56:46

C’est qui les « malfaiteurs » ? Relaxe pour les inculpé.e.s !
1.2.3 JUIN à BAR-LE-DUC contre Cigéo, le nucléaire et la criminalisation de nos luttes !

Après 4 années d’instruction pour « association de malfaiteurs », des milliers d’heures d’écoutes par la gendarmerie, un dossier de 15.000 pages, des mètres cubes de matériel saisi, un harcèlement policier omniprésent dénoncé par la Ligue des Droits de l’Homme, l’heure de la mascarade judiciaire a sonné. Les 1er, 2 et 3 juin au Tribunal de Bar-le-Duc se tiendra le procès des sept « malfaiteurs » de la lutte à Bure.
https://www.sortirdunucleaire.org/1-2-3-JUIN-a-BAR-LE-DUC-contre-Cigeo-le-nucleaire?origine_sujet=LI202104  

Alain UGUEN
Le 30/04/2021 à 08:01:08

https://reporterre.net/Une-premiere-en-Meuse-des-elus-disent-Non-a-l-enfouissement-des-dechets-nucleaires  
manifestement l'analyse des modes de défaillance de leurs effets et de leur cause (AMDEC)n'a pas été faite.
çà suffit pour rendre ce projet nul, caduc et non avenu, voir
https://www.sortirdunucleaire.org/L-Autorite-environnementale-tacle-le-dossier-de?origine_sujet=LI202101  
"En particulier, l’AE souligne l’absence d’analyse des risques accidentels liés au projet et de leurs impacts. Elle pointe notamment l’absence d’évaluation des incidences environnementales et sanitaires liées à un fonctionnement en mode dégradé du site ou à une éventuelle situation accidentelle. Alors que des risques d’accidents (incendie souterrain, explosion...) sont mis en évidence depuis plusieurs années et reconnus même par l’Autorité de sûreté nucléaire, on peut s’étonner de cet "oubli" ! "

DOMINIQUE BOUTS
Le 29/03/2021 à 20:53:42

https://reporterre.net/Une-premiere-en-Meuse-des-elus-disent-Non-a-l-enfouissement-des-dechets-nucleaires  
manifestement l'analyse des modes de défaillance de leurs effets et de leur cause (AMDEC)n'a pas été faite.
çà suffit pour rendre ce projet nul, caduc et non avenu, voir
https://www.sortirdunucleaire.org/L-Autorite-environnementale-tacle-le-dossier-de?origine_sujet=LI202101  
"En particulier, l’AE souligne l’absence d’analyse des risques accidentels liés au projet et de leurs impacts. Elle pointe notamment l’absence d’évaluation des incidences environnementales et sanitaires liées à un fonctionnement en mode dégradé du site ou à une éventuelle situation accidentelle. Alors que des risques d’accidents (incendie souterrain, explosion...) sont mis en évidence depuis plusieurs années et reconnus même par l’Autorité de sûreté nucléaire, on peut s’étonner de cet "oubli" ! "

DOMINIQUE BOUTS
Le 29/03/2021 à 20:53:19

https://reporterre.net/Une-premiere-en-Meuse-des-elus-disent-Non-a-l-enfouissement-des-dechets-nucleaires  
j'ai été chef automaticien dans une usine d'armement de 2000 p. ou on fabriquait des explosifs et il est certain qu'on ne sait toujours pas stocker en sécurité des déchets toxiques inaccessibles pendant des dizaines, et encore moins centaines ou milliers d'années.

DOMINIQUE BOUTS
Le 29/03/2021 à 20:47:22

Une première : en Meuse, des élus disent « non » à l’enfouissement des déchets nucléaires
https://reporterre.net/Une-premiere-en-Meuse-des-elus-disent-Non-a-l-enfouissement-des-dechets-nucleaires  

Alain UGUEN
Le 29/03/2021 à 10:31:45

Cigéo: quatre communes s'opposent à la déclaration d'utilité publique
https://www.linfodurable.fr/cigeo-quatre-communes-sopposent-la-declaration-dutilite-publique-24817  

Alain UGUEN
Le 29/03/2021 à 10:26:22

Boycottons les remontées m&écaniques concues par POMA !

benji
Le 14/01/2021 à 09:51:11

La centrale de Chooz 1 dans les Ardennes est en court de démantèlement.Impossible d'extraire le coeur du réacteur.
Enfuir à Bures, c'est détruire un site.
Comment peut on prévoir, le destruction des déchets de 58 centrales françaises ? Il n'y a aucune solution.
Bonne lecture

Dominique MARION
Le 21/12/2020 à 17:46:04

Poma de l'altitude du Pic de Bure à la profondeur des entrailles de la terre pour une poubelle atomique éternelle à Bure.
Du Paradis aux enfers pourvu que Poma ne s' enfouisse pas lui meme !!!!!!

Jacques Leray
Le 12/12/2020 à 07:19:55

Pour notre Président Macron le nucléaire c'est de l'énergie propre qui courre le long des lignes électriques et le reste n'existe pas: les mines au Niger qui vont rendre inhabitable le nord de ce pays, les dangers rencontrés par les opérateurs particulièrement les sous-traitants, le stockage des déchets qui est une bombe à retardement (voir à ce sujet le scaNdale des déchets toxiqueS de Stocamine)

Le Vérinois
Le 08/12/2020 à 21:39:09

Plutôt que d'enfouir les déchets radioactifs à des kms sous terre et les laisser sans contrôle voire inaccessibles pour les générations futures,
pourquoi ne pas les stocker dans les anciennes centrales qui seront un jour ou l'autre arrêtées.
Bien sur, il faudra du personnel pour continuer à les surveiller, mais au moins nos enfants et les générations futures pourront les garder sous leur contrôle. Et cela évitera (au moins partiellement) de démanteler les centrales. Alors que le démantèlement d'une centrale n'a jamais été mené jusqu'au bout et que les coûts ont été très fortement sous évalués, cela leur redonnerait un sens.
Voilà, une activité qui serait à développer: transformer une centrale en lieu de stockage.

Germaine GUILLOU
Le 08/12/2020 à 18:41:25

ps il est aussi dangereux

DANIEL POIBLAUD
Le 08/12/2020 à 17:31:44

on ne plus faire ce que l'on veux avec nos appareil électrique soi disant

DANIEL POIBLAUD
Le 08/12/2020 à 17:31:03

Ce projet d'enfouissement des déchets radioactifs à Bure est d'autant plus effrayant qu'il se trouve en dessous la nappe phréatique la plus grande d'Europe ! Prendre le risque de polluer cette nappe phréatique alors que nous allons manquer d'eau pire est vraiment d'une inconséquence inouïe !

Claudette ROSE
Le 07/12/2020 à 19:20:08

Eh bien je suis scandalisée par un tel projet,comment,si ce n'est pour de l'argent une entreprise peut-elle accepter d'être partie prenante et polluer la Planète déjà bien abimée!

Christiane Huard
Le 07/12/2020 à 17:15:02

J'ai modifié le texte ainsi:
Madame, Monsieur
J’ai appris récemment (je l'ignorais) que POMA comptait fabriquer le funiculaire censé faire descendre les déchets radioactifs les plus dangereux au fond du centre d’enfouissement de la poubelle nucléaire Cigéo à Bure.
Je suis déçu et en colère que vous participiez à ce chantier mortifère et polluant pour les générations futures!
Je vous exhorte à revenir rapidement sur la participation à ce projet qui ternirait durablement votre image et votre réputation.
Recevez mes salutations attentives à vos décisions.

Philippe LEBOURG
Le 07/12/2020 à 16:49:09

je suis ingénieur automaticien depuis 50 ans, entre autres ancien expert pour le ministère de l'industrie. à ce titre j'affirme que l'on ne peut pas garantir d'assurer l'exploitation et la maintenance d'installations industrielles inaccessibles pendant des dizaines voire des centaines d'années et qu'il faut d'urgence arrêter de jouer aux apprentis sorciers.

DOMINIQUE BOUTS
Le 07/12/2020 à 15:31:52

L'argent n'a pas d'odeur ! Question éthique, visiblement ce n'est leur problème.

Bruno Mauguil
Le 05/12/2020 à 23:51:59

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !