actualité écologie

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Journal des Bonnes Nouvelles

AG Cyberacteurs

Ne laissez pas vos appareils en veille

22 V'là les acteurs des transitions

météo

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Les amis des 150

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : CIGEO pas D.U.P.

Mise en ligne du 20/10/2021 au 23/10/2021

Enfouissement des déchets nucléaires : participons à l’enquête publique et refusons la déclaration d’utilité publique (D.U.P) de l’ANDRA sur ce projet !

Bilan de la cyberaction :

1566 participants

Le dépôt d'une contribution n'est plus possible l'enquête publique étant close.

Présentation de la cyberaction :

Les médias en parlent et nous aussi : une enquête publique est lancée, du 15 septembre au 23 octobre (12h30) pour déclarer d’utilité publique le projet Cigéo, d’enfouissement des déchets radioactifs les plus dangereux à Bure (Meuse).

L’enjeu est ENORME :

Si l’utilité publique est prononcée, l’Agence Nationale pour la gestion des Déchets Radio- Actifs (A.N.D.R.A) pourra commencer des expropriations et des travaux préliminaires sans attendre la décision d’autorisation de construction (D.A.C) qui viendra ensuite.

La gestion des déchets radioactifs issus du nucléaire nous concerne tous et pas seulement les habitants de la Meuse.

Ce projet a sévèrement été critiqué par l’Autorité Environnementale et de nombreux points restent encore totalement inacceptables et les réponses de l’ANDRA, floues !

Pour nous opposer à ce projet, nous avons plusieurs moyens :
- participer à l’enquête publique par internet :
https://www.registre-numerique.fr/dup-cigeo/deposer-son-observation  

- la boycotter tout en la dénonçant par de multiples actions.
Pour vous inspirer : cet article du Réseau SDN avec de nombreux liens.
https://www.sortirdunucleaire.org/Vous-aussi-dites-NON-au-projet-Cigeo-d  

Ne laissons pas les opposants locaux seuls face à cet immense projet imposé…Surtout sachant la répression qui s’abat sur elles et eux.

Les condamnations qui viennent d’être prononcées à leur encontre sont
https://www.sortirdunucleaire.org/BURE-Relaxe-pour-l-association-de-malfaiteurs  

Merci de prendre un peu de temps pour participer à cette enquête publique !
"La nature ne produit jamais une substance qu’elle ne sait pas dégrader. C’est l’Homme qui a inventé les déchets ». David GUILLERME.
notre site :
https://www.sdn-berry-giennois-puisaye.fr  
Sortir Du Nucléaire Berry-Puisaye

Voir Les 100 raisons de ne pas construire CIGéo par ville sur terre
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=7744  

Une grande partie des associations du Grand Est, qui ont par ailleurs largement eu l’occasion d’exprimer leurs arguments à d’autres reprises, ont choisi de boycotter cette procédure dont elles n’attendent rien. C’est aussi le cas du Réseau "Sortir du nucléaire"

https://www.sortirdunucleaire.org/Projet-Cigeo-a-Bure-l-enquete-publique-debute  

D’autres associations ont choisi d’y participer.

Mais quelle que soit la stratégie choisie par les unes et les autres, il est capital d’exprimer haut et fort notre refus de ce projet imposé ! Nous appelons chacune et chacun à se mobiliser, partout en France - et en Europe ! - avec les moyens qui lui sembleront pertinents.

Pour plus d’informations sur les moyens d’agir, que ce soit dans le cadre de l’enquête publique ou en dehors, nous vous invitons à consulter le blog "On est pas DUP" mis en place par les opposant.es :
https://onestpasdup.noblogs.org  

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur,
Concerné par la gestion des déchets radioactifs issus du nucléaire, je ne suis pas DUP et vous demande de répondre NON à cet immense projet imposé.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

12 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Stockage de déchets nucléaires : avis favorable à la déclaration d’utilité publique du projet Cigéo
https://www.ouest-france.fr/environnement/nucleaire/stockage-profond-de-dechets-nucleaires-avis-favorable-de-la-commission-d-enquete-au-projet-cigeo-67985f06-6187-11ec-ba5a-d5fa50c9edef  

Rapport d'enquête sur la déclaration d'utilité publique de Cigeo, un avis favorable ignorant des réalités : stop à la mascarade !

Hier, lundi 20 décembre, les commissaires enquêteurs ont remis leur rapport suite à l’enquête publique organisée dans le cadre de la demande d’utilité publique demandée par l’Andra pour le projet Cigéo d’enfouissement des déchets radioactifs les plus dangereux à Bure. Sans surprise, ils ont remis un avis favorable, sans aucune réserve malgré les lourds points noirs du dossier. Nous dénonçons une procédure vide de sens démocratique, uniquement destinée à valider l’avancée à marche forcée du projet et affirmons d’ores et déjà notre détermination à attaquer en justice le décret d’utilité publique, dont la publication est imminente.

Cette enquête publique s’est achevée alors que les nombreux manquements du projet Cigéo, exprimés tant par les opposant·es que par des organismes plus officiels, apparaissent plus criants que jamais. Aux très nombreux points de réserve soulevés par l’Autorité environnementale [1], l’Andra n’a apporté que des réponses lacunaires, voire pas du tout, renvoyant à une évolution ultérieure de l’étude d’impact à l’occasion de la phase de demande d’autorisation de création.

Si un raisonnement de bon sens avait été suivi, les problèmes pointés par l’Autorité environnementale auraient dû déboucher sur un avis négatif, voire sur un report de la procédure de déclaration d’utilité publique, la prudence imposant de ne pas se précipiter tête baissée dans un projet qui n’est pas mature et ne le sera probablement jamais. Et ce d’autant plus qu’il n’existe aucune urgence imminente à enfouir ces déchets.

Les commissaires enquêteurs, reprenant totalement à leur compte la stratégie de l’Andra se sont contentés de renvoyer toutes les réponses aux interrogations majeures posées par l’Autorité environnementale et par une grande partie de la société civile, à l’échéance de la procédure de demande d’autorisation de création. Sachant que celle-ci est censée advenir très vite, il est parfaitement illusoire d’imaginer que des réponses seront apportées d’ici là.

Pourtant, comme le fait remarquer la Coordination Stop Cigéo [2], "le lifting paysager recommandé par la commission d’enquête est aux antipodes des interrogations légitimes et récurrentes de la population. Cigéo ne mettrait pas en péril des "paysages" mais bel et bien tout un bassin de vie entier : fragilisation des ressources naturelles et de l’économie locale, impacts sans retour sur la biodiversité, sans parler du risque quotidien apporté par un chantier phénoménal et la proximité d’une méga-poubelle atomique.

En bottant ainsi en touche, ce rapport dévoile la logique absurde qui présidait à cet exercice. Il ne s’agissait pas d’examiner dans quelle mesure le projet offrait les garanties permettant qu’il soit déclaré d’utilité publique. Au contraire : au nom de la nécessité de gérer les déchets existants et de la volonté des autorités de faire perdurer le nucléaire, Cigéo, seule option laissée sur la table, a été d’emblée postulé comme étant d’utilité publique ; et ce, quels que soient les zones d’ombres, les points noirs, et même les doutes sur le caractère réalisable ou non du projet au regard des moyens disponibles ! Il aura clairement manqué au public une information suffisante pour exprimer un avis en toute connaissance de cause.

Accorder ainsi un blanc-seing pour poursuivre à tout prix cette fuite en avant et l’imposer aux populations est lourdement irresponsable. Le décret d’utilité publique qui devrait être bientôt publié permettra donc d’exproprier des personnes pour forcer la réalisation d’un projet aussi inabouti que dangereux, et dont la première phase risque à elle seule d’engloutir la majeure partie des provisions constituées pour la gestion des déchets radioactifs. Il ne resterait alors plus grand-chose pour financer un plan B si, comme cela risque d’être le cas, les défauts de Cigéo s’avéraient insurmontables.

Nous nous insurgeons contre une procédure vidée de son sens, et nous affirmons d’ores et déjà notre détermination à attaquer en justice le décret d’utilité publique, dont la publication est imminente. Aux côtés des associations et collectifs locaux, nous appelons à faire barrage à ce projet insensé, et nous rappelons l’impérieuse nécessité de tarir la production de ces déchets radioactifs ingérables.
Notes :

[1] 1 Dans les annexes du rapport, p. 6, dans le paragraphe, "Au vu de l’avis de l’Autorité Environnementale", on peut constater que, même des questions réitérées par la commission elle-même, n’ont aucune réponse. On trouve finalement des réponses par thématique dans le rapport, par thématique, mais les mêmes non-réponses sont réitérées : s’appuyant sur des études non produites ou renvoyant à la DAC. Ces lacunes avaient déjà été pointées dans un communiqué et analyses de la coordination Stop-Cigéo suite à la parution de l’avis de l’Autorité Environnementale : http://burestop.free.fr/spip/spip.php?article982  

[2] 2 Communiqué de presse de la Coordination Stop Cigeo - 20 décembre 2021 "ENQUÊTE PUBLIQUE : un avis favorable sous influence !" http://burestop.free.fr/spip/spip.php?article1024  


Contacts presse :
Corinne François pour la Coordination Stop Cigéo et Bure Stop, membre du Réseau "Sortir du nucléaire" : 06 86 74 85 11

Angélique Huguin, administratrice, Réseau "Sortir du nucléaire" : 06 88 27 16 06

Alain UGUEN
Le 22/12/2021 à 09:16:28

A l’heure où les citoyens se détournent des urnes et dans une période où les décideurs s’inquiètent des moyens de les intéresser à ce style de consultation il convient de se rendre à l’évidence.
L’enquête publique est une procédure vicieuse et pseudo-démocratique laissant croire aux populations que leur avis peut infléchir ou arrêter un projet.
L’escroquerie suprême est que quelque soient les avis exprimés par les participants, quel que soit l’avis des commissaires enquêteurs, le préfet à la botte de l’état (son patron) sera le seul décisionnaire en fonction des « conseils » de sa hiérarchie.
Un bel exemple : l’enquête publique pour unitech se déroulant en Haute-Marne en 20 19
Projet :
• Laverie de linge radioactif rejetant des radionucléides dans la Marne au droit du captage d’eau potable d’une commune.
• Doublé d’un centre de maintenance de matériel irradié
• Auxquels on ajoute un centre de « leasing » location de matériel à destination de l’industrie nucléaire.
Bilan 87% des avis exprimés sont cotre ce projet qui est validé par la préfète du département, la population bafouée ne peut croire à la sincérité des enquêtes publiques.

Bure / Cigéo un projet monstrueux et mortifère.
La DUP (Déclaration d’Utilité Publique) de Bure Cigeo.
Comment peut-on accorder cette Déclaration Utilité Publique à un projet si mal abouti :
• Inquiétude de l’Autorité environnementale relatée dans son avis
• Pas de démonstration du fonctionnement sécure du funiculaire de descente des déchets
• Durée inimaginable de la nocivité des produits stockés on compte en milliers d’années
• Un coût non défini

Le problème financier est capital, comment asservir ce territoire à coup de millions alors que la viabilité du projet n’est pas affirmée dans un pays quasiment en faillite financière.
La Déclaration d’Utilité Publique ne doit pas être accordée par des décideurs sensés, respectueux des générations futures et de notre territoire.

Jacques Leray
Le 22/10/2021 à 22:15:36

NON A CE PROJET ABSURDE, d'une part cigéo prévoie d'enfouir à 500 m en sous sol, alors que pour les gaz de schiste on hésite pas à aller creuser à plusieurs km!!
D'autre part quand on s'est rendu là bas pour établir un camp
contre ce projet, on s'est rendu compte que non seulement ils achetaient les élus en refaisant des routes neuves, des piscines municipales, j'en passe et des meilleures. Tout ça dans un bled paumé à coté des Vosges, dans un sous sol composé de couches d'argiles, tu sais la terre qui réagie à fond à la chaleur et l'humidité avec des taux de dilatation, rétractation notable!!!Ça nous promet un bel accident nucléaire. On s'en fout, c'est loin de tout!
LA SEULE SOLUTTION POUR LE NUK C'est vitrifier les déchets.
COULER A DONF DE BÉTON SUR LES CENTRALES, EN NE BOUGEANT AUCUN MATÉRIEL AVEC LEUR TRAIN CASTOR DE M...Et surtout arrêter la construction d'EPR ou "mini centrales", c'est N'IMPORTE QUOI! Si le nucléaire réchauffe tout ce qui l'entoure: rivières, nuages d'eau pas vraiment froids.
Et dernièrement on importe l'uranium d'Afrique, parce qu'en France, les conditions sociales et environnementales ne sont pas remplies en Europe...
PS: vous êtes bien sur au courant que des dizaines de tonnes de déchets peuplent le désert de Sibérie et je parle pas de la Hague, etc, etc, JOYEUX FUTUR!

marie-hélène boissin-manson
Le 21/10/2021 à 18:45:32

et Macron qui redonne vigueur à cette énergie ! j'ai vu un film pondu pour la promouvoir de nouveau : film qui encense les "inventions" françaises (mais omet les ratages comme le Concorde) : comment lutter auprès de grand public contre ces mensonges ?
C. Ceruti

Christine CERUTI
Le 21/10/2021 à 11:37:56

Terrible de constater que nous passons notre temps et argent à "faire l'autruche", cette dernière n'aurait pas enfouie d'ailleurs si profondément ( 500 m ), car en continuant à compter sur le génie ( diabolique parfois) de nos chercheurs, nous pouvons peut-être penser qu'une solution de retraitement peut être trouvée. Si profondément nous n'irons pas les chercher ces fûts, pourrons nous au moins les surveiller afin qu'ils ne deviennent pas des volcans mortifères....un jour. Ce projet est totalement funeste et dénué d'humanité. Coup de colère déprimée, Catherine B

CATHERINE BEMELMANS
Le 20/10/2021 à 20:55:07

NON à l'enfouissement, c'est une honte.
Arrêtons cette mascarade.....c'est juste pour les voitures électriques et dans une quinzaine d'année on va nous proposez quoi à la place....

Stéphoto
Le 20/10/2021 à 19:38:59

Bien sur, je rejoins aussi Madame Buffet, ne les enfouissons pas...!

Ceci étant dit, même si toutes les(j'allais écrire "nos", mais certains en refuseraient d'en posséder le moindre millionième...) centrales nucléaires françaises s'arrêtaient DEMAIN MATIN, quelle est la solution propre-efficace-durable-écologique pour se débarrasser définitivement des tonnes de déchets nucléaires existants à partir de DEMAIN APRÈS-MIDI, sans plus attendre ?
Qu'on soit pour ou contre le nucléaire, c'est pas notre faute, on été pas nés quand on a construit les centrales...etc...
OUI, MAIS ELLES SONT LA ! Faut bien faire avec les déchets déjà sortis et ceux qui vont encore sortir !
Et le problème majeur, c'est qu'on peu pas les arrêter d'un jour à l'autre: regardez "St Laurent A" arrêté en 90 et 92; décret autorisant le démantèlement complet en 2010(20 ans!) mais EDF doit encore fournir un nouveau dossier avant fin 2022...
Quelle solution pérenne-durable-respectueuse de l'environnement et du futur?
Et ne dîtes pas: fallait pas le faire! C'est là, faut une solution !

Papyd
Le 20/10/2021 à 15:57:10

Tic tac tic tac, continuons d'empoisonner le vivant !

Cecile PECHEUX
Le 20/10/2021 à 14:11:15

enfuissez les dans les jardin du château de versailles ou dans celui de Mme Wargon !!!

ALAIN MAURICE DROUVILLE
Le 20/10/2021 à 13:36:42

L'enfouissement des déchets radioactifs relève d'une lâcheté sans nom !
Imaginez que durant 5 années, à chaque coup de balai, le locataire de l’Élysée dissimule consciencieusement les poussières sous le tapis...
La leçon de Stocamine ne suffit pas ?

Raphael DARLEY
Le 20/10/2021 à 13:28:41

COMPLETEMENT D'ACCORD AVEC LE COMMENTAIRE TRES CLAIR DE MME EDITH BUFFET. MERCI!
ASSOCIATION POUR LE RETABLISSEMENT DE L'HEURE MERIDIENNE

BAUER maryvonne
Le 20/10/2021 à 12:07:12

L'enfouissement de nos déchets nucléaires est une HONTE.
A l'échelle de l'histoire de l'Humanité, notre civilisation, soi-disant développée, n'est qu'un micron de pousssière.
Par contre ces déchets nucléaires enfouis seront des bombes pour les générations futures.

Edith BUFFET
Le 20/10/2021 à 10:30:49

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !