actualité écologie

La Terre vue depuis l’espace

OPÉRATION

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

AG Cyberacteurs

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Journal des Bonnes Nouvelles

victoire pour Gabriel Dufils

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Les 10 jours verts Transacteurs

Ne laissez pas vos appareils en veille

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : pour le maintien du Médecin de Prévention Mr BAILLARGEON en Rhône Alpes

Depuis 20 ans, outre son rôle de médecin de prévention et de médecin du travail, le Docteur Pierre Baillargeon est le médecin conseil Régional de la santé au travail pour la région Rhône Alpes de Pôle Emploi.

Bilan de la pétition :

2261 participants

Présentation de la pétition :

Monsieur le ministre

Depuis 20 ans, outre son rôle de médecin de prévention et de médecin du travail, le Docteur Pierre Baillargeon est le médecin conseil Régional de la santé au travail pour la région Rhône Alpes de Pôle Emploi.

Depuis la fusion, cette mission médicale régionale est exercée pour le bénéfice de tous.
Celle-ci consiste à synthétiser les informations sur la santé des agents et à faire valoir, auprès des responsables RH, les préconisations qui en sont tirées.
L’action du Dr Baillargeon a ainsi au fil des ans su mettre en lumière les enjeux fondamentaux de la santé à Pôle Emploi, notamment au regard des risques psychosociaux qui pèsent sur l’aspect relationnel de notre métier.

A ce titre cette connaissance et cette expertise sont utiles et indispensables pour tous !

Durant des années, le Docteur Baillargeon a accompli cette mission avec dévouement et impartialité. Il est sans conteste, un expert de l’Etablissement Public de l’Emploi en Rhône-Alpes, et a participé à de nombreux travaux de portée nationale. Il fait partie de droit du Comité Hygiène, Sécurité, Conditions de Travail, où ses analyses et ses recommandations sont précieuses

Malgré cela, la Direction Régionale résilie à fin 2010 cette convention de coordination régionale.

Pourtant les résultats de l’enquête sur les Risques Psycho Sociaux que la Direction Générale a diligentée auprès de l’ensemble des agents confirment un profond mal-être et une dégradation de la santé des agents et de leurs conditions de travail.
A ce titre et plus que jamais l’activité d’un médecin conseil régional trouve sa justification.

Qui plus est, alors que l’affiliation obligatoire lie toujours Pôle Emploi à l’AGEMETRA - qui salarie le docteur Baillargeon – nous sommes alertés sur un possible dessaisissement du Dr Baillargeon de sa mission première de médecin du travail et de prévention auprès des agents de Pôle Emploi Rhône Alpes, à compter du 1er janvier 2011.

Malgré les actions et les demandes répétées des représentants du personnel unanimes, le recours à l’Inspection du Travail, la direction s’obstine dans cette entreprise.

Monsieur BERTRAND, nous voulons vous exprimer notre indignation.
Nous demandons le maintien du Dr Baillargeon comme médecin du travail pour les collègues de droit privé et comme médecin de prévention pour les collègues de droit public.

Nous demandons, à travers le maintien du Dr Baillargeon dans ses fonctions auprès de Pôle-Emploi, que l’enjeu pour 2011 soit également de maintenir et renforcer une fonction d’expertise médicale régionale, permettant à chacun de bénéficier d’un garde fou pour sa santé au travail.

Si vous êtes en accord avec notre indignation, si vous souhaitez le maintien du Docteur BAILLARGEON comme médecin au sein de Pôle Emploi, si vous souhaitez soutenir le Docteur Baillargeon à ce poste, alors nous vous invitons à signer la pétition en ligne en cliquant sur le lien ci-dessous :

Texte de la pétition :


Monsieur BERTRAND, nous voulons vous exprimer notre indignation.
Nous demandons le maintien du Dr Baillargeon comme médecin du travail pour les collègues de droit privé et comme médecin de prévention pour les collègues de droit public.

Nous demandons, à travers le maintien du Dr Baillargeon dans ses fonctions auprès de Pôle-Emploi, que l’enjeu pour 2011 soit également de maintenir et renforcer une fonction d’expertise médicale régionale, permettant à chacun de bénéficier d’un garde fou pour sa santé au travail.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

6 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

ce medecin a une finesse danalyse une capacité dhumanité et une vraie connaissance de notre metier quon ne retrouvera pas et que lon trouve deja tres tres rarement chez les professionnels de santé il ns est indispensable

faure
Le 02/02/2011 à 00:30:19

Je connais bien ce processus visant à anéantir les efforts des médecins du travail courageux, ceux qui savent s'opposer à l'action de certaines directions vis à vis de certains de leurs salariés et cadres, nous avons connu le même type de problème à Annecy lorsqu'un ancien chef de service, accompagné du directeur de l'époque, a essayé en vain de faire virer le médecin du travail responsable du secteur ASSEDIC, via le directeur de la DDASS; heureusement, à l'époque, celui-ci avait tenu bon et le médecin avait été maintenu. Mais de nos jours le pouvoir politique de directions renforcées s'exerce bien plus souvent dans le domaine des nuisances que de celui des compétences.
Patrice RABOT, retraité de l'ASSEDIC des Alpes depuis mars 2009

RABOT Patrice
Le 14/01/2011 à 11:14:23

j'ai été délégué syndical CGT de la société le nickel durant les années Mitterrand, du 7 octobre 1980 au 29 avril 1985,alors que le patronat le CNPF à l'époque mettait en place des mesures de blocages économiques de l'outil industriel français,avec l'objectif d'éradiquer le syndicalisme dans le secteur privé.Ce qui est une réussite...vous en conviendrez.J'ai subi, de plein fouet, les méthodes brutales des services spéciaux, après les tentatives habituelles de corruption passive, mais infructueuses avec moi.
J'ai vécu en direct, en relation avec les Kanak de Nouvelle Calédonie qui venaient de se mettre en grève, la suppression de 3000 emplois sur leur territoire.Ils ont arrêté les fours de transformation du minerais en mate de nickel, matière 1ère pour l'usine du Havre où je travaillais.j'ai été alerté du MOBBING qui était mis en place dans l'usine du Havre par 2 ingénieurs dont Jean-Michel Delebarre qui m'avait embauché dans son service d'électrolyse en 1980.J'ai été licencié après 2 passages aux prudhommes,subi 3 années de mobbing,3 accidents du travail dont celui de février 1984 où on m'a cru mort prisonnier de l'atelier de chlore où j'étais en intervention et qui venait d'explosé.J'ai pu identifier l'homme qui est venu me regarder droit dans les yeux à 1m de moi alors que je démontais un raccord de bride.Pierre Brochand a été nommé patron de la DGSE en retraite en 2008,son frère est Bernard Brochand le maire de Cannes, et moi je suis à Cannes depuis 1996.J'ai bénéficié des écoutes des RG au Havre avec mon beau-frère qui travaillais aux Télécom...lui-même les "informant" de mes activités.Guy Bellenger, mon beau-frère toujours des Télécom, a obtenu une mutation dans les Alpes-Maritimes et... perdu la mémoire...
Aujourd'hui je vais faire valoir que cet accident a été provoqué intentionnellement, la porte de secours de l'atelier de chlore bloquée, les bouteilles qui étaient à l'extérieure fermées volontairement par le chef des pompiers Alain Gruchy ex-commandant de gendarmerie en retraite,qui a disparu de l'usine après cet "évènement"...j'ai rencontré sa femme à son initiative, suite à mon opération de hernie discale contractée en défonçant la porte de secours bloquée avec une palette SNCF et un homme qui a fuit les gaz...moi j'étais en apnée le masque arraché.Mon binôme syndical Denis Odièvre lui a été opéré de l'éclatement de la rate en accident du travail en même temps que moi...où était le médecin du travail en 1984 à l'usine du nickel, une femme...absente.

Denis Georges Juliau
Le 12/01/2011 à 06:22:50

Tous les Pôle-Emploi de France bénéficient-ils d'un médecin pour veiller sur la santé des employés ?

unumaine
Le 12/01/2011 à 01:13:45

étant en burn out et soutenu par un médecin du travail pour faire reconnaître un accident du travail dans le cadre de Pôle emploi et des risques psycho sociaux, je ne peux que soutenir ce médecin qui ponte et dénonce notre souffrance. Il faudra que l'établissement entende enfin nos douleurs dans la réalisation de nos tâches humaines.

baodacca
Le 11/01/2011 à 23:03:48

Ce mauvais coup va dans le même sens que tous les autres que nous impose le gouvernement depuis son arrivée au pouvoir

Betty
Le 11/01/2011 à 19:56:47

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !