image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Non à la capture et la destruction de blaireaux

Un arrêté préfectoral autorisant la capture et la destruction de blaireaux dans les massifs forestiers de Brotonne-Mauny a été mis en place visant à organiser la destruction de 50 blaireaux adultes en forêt de Brotonne. Les blaireaux propageraient la tuberculose, ce qui n’est absolument pas avéré. Ce premier arrêté mentionne « le prélèvement » de 50 blaireaux adultes mais pourrait conduire au même massacre qu’en Côte d’Or.

Bilan de la cyberaction :

6709 participants

Présentation de la cyberaction :

http://bdm.typepad.com/files/arret--pr-fectoral-de-la-seine-maritime-du-10-novembre-2010-autorisant-la-capture-et-la-destruction-de-blaireaux-dans-les-massifs-forestiers-de-brotonne-mauny1.pdf  

Aussi, considérant que :
* plusieurs études scientifiques ont montré que les Blaireaux n'étaient pas responsables de la transmission du virus aux animaux domestiques (bovins) mais au contraire, ce sont les animaux domestiques qui transmettent la maladie aux animaux sauvages.
* l'Angleterre et l'Irlande ont éliminé un total de 12901 Blaireaux entre 1974 et 1992, et malgré cela la maladie n'a pas reculé dans les élevages bovins... Il a été conclu que: [..la destruction des Blaireaux au Royaume-Uni n'avait aucun effet prophylactique pertinent, et qu'elle tendait, au contraire, à augmenter l'incidence de la  tuberculose bovine sur le cheptel bovin...]
* en France, l'AFSSA précisait fin 2009, que : [.. la faune sauvage, dans le département de la Côte d'Or, est victime de l'infection bovine mais ne constitue pas un réservoir à partir duquel les ruminants se contaminent...]
* lors des analyses de Blaireaux morts on constate que le taux d'animaux infectés est très faible.

Persécuter une espèce comme le Blaireau, est une façon détournée de masquer les carences dans la surveillance sanitaire des cheptels.
Dans le cas du Renard, à propos de la rage, la seule action qui s’est avérée efficace est la vaccination : il a fallu attendre plusieurs dizaines d'années.


La LPO Haute-Normandie souhaite faire annuler cet arrêté et propose aux associations et aux naturalistes un Envoi massif d'un message de protestation à la préfecture.

La faune sauvage est une richesse. Ensemble, agissons pour protéger notre patrimoine naturel


Alain Uguen Cyber @cteurs

La lettre qui a été envoyée :


Référence : arrêté du 10/11/2010 autorisant la capture et la destruction des blaireaux dans les massifs forestiers de Brotonne-Mauny pour des raisons de santé publique.


Monsieur le Préfet de Seine-Maritime,

J’ai appris la mise en place de l’arrêté désigné ci-dessus et je m’indigne d’une telle destruction d’animaux sauvages dans votre département.

En accord avec l'argumentaire développé par les associations dont la LPO, j'ai l'honneur de vous demander d'annuler cet arrêté.

Vous souhaitant bonne réception du présent message.

 

26 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Notre espèce sera devenue civilisée quand elle saura gérer ses problèmes sans avoir recours à la haine.

Leelle
Le 04/02/2011 à 16:26:20

Pourquoi aujourd'hui défendre le blaireau alors que cela fait dix ans que nous défendons les cervidés du même massif (Brotonne-Mauny) sans que vous ayez soulevez le moindre petit doigt !!!! Je suis entièrement d'accord avec vous contre l'éradication du blaireau (mais pas contre sa chasse;qui est naturel !)Il y a dix ans lors des premiers prémices de la maladie nous vous avons demander un soutien, vous nous avez avez tourné le dos !!!
Aujourd'hui vous vous révoltez contre la chasse du blaireau !!! Mais j’hallucine !!!
C'était il y a dix ans qu'il fallait ce battre !!
Depuis sachez que plusieurs centaines de biches et cerfs ont été abattus sous l'ordre du préfet et que seuls quelques chasseurs, amoureux de la nature et de leur forêt, ont essayés de ci opposer !!
NOUS SOMMES TOUS DÉFENSEURS DE LA NATURE, IL FAUDRAIT SEULEMENT QU'UN JOUR ON PUISSE SE COMPRENDRE !!!....
Un chasseur amoureux de la nature et née en forêt de Brotonne (Pour que mes filles et petits enfants puisses encore voir beaucoup d'animaux dans cette forêt ....!!!!)

drakkar27
Le 23/01/2011 à 05:25:38

Je peux à la rigueur comprendre qu'on régule les populations de blaireaux dans des zones où celui ci est devenu réservoir de la bactérie (au passage, l'agent de la tuberculose bovine n'est pas un virus).
Mais qu'on lui tappe dessus dans des zones où toutes les études faites sur la faune sauvage on montré que les principales espèces impliquées étaient le cerf (quasi éradiqué sur ce massif) et le sanglier (lui aussi bien "régulé"), et pas le blaireau...

Marie
Le 20/01/2011 à 09:23:36

Lorsque l'homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d'eau, tué le dernier animal et peché le dernier poisson,alors il se rendra compte que l'argent n'est pas cosmetible.

honte à vous, bandes de criminelles...

forian

flodu84
Le 19/01/2011 à 11:50:14

a signé au plus vite

nelly
Le 17/01/2011 à 10:40:56

Même problème en Belgique.
L'homme construit des espaces concentrationnaires pour l'élevage des bovins, ovins,.... et puis s'attaque à la faune sauvage sous prétexte qu'elle "nuit gravement" à la santé !
Belle hypocrisie.
Daniel

extrait du film instinct :
"-Il n’y a qu’une chose à laquelle nous devons renoncer : notre domination
-Il n’est pas à nous ce monde, nous ne sommes pas des rois, ni des dieux
-En sommes-nous capables ?
-Trop précieuse cette puissance ?
-Trop grande la tentation d’être dieu ?"

chevralier01
Le 16/01/2011 à 10:28:32

C'est quand elle devient surnuméraire qu'une espèce devient nuisible, pathologies à la clef. Suivez mon regard .

sbirros
Le 11/01/2011 à 11:48:38

de quoi vous révoltez un peu plus voilà 1 témoignage de début 2010 et j'ai des photos pas beau à voir. un déterrage dure tout une après midi voir une journée cela signifie que pendant plusieurs heures l'animal angoisse bloqué dans son terrier. Pendant que les déterreurs creusent l'animal doit être acculé durant plusieurs heures au fond du terrier par 1 chien. Il arrive que des combats violents aient lieu. Parfois plusieurs chiens mordent et chacun tire de son côté. L'animal finit par avoir les yeux exorbités de douleur et ses entrailles lui sortent du ventre. Il est très fréquent que l'animal soit retiré de son terrier avec 1 pince métallique. 3 à 4 H passent c'est aux aboiement des chiens que les déterreurs devinent que l'animal n'est plus qu'une loque alors 1 des larbins ouvre le terrier avec 1 pelle et saisit au bout d'une longue pince une pauvre petite chose rousse déchiquetée, souillée de terre et de sang. 1 renarde qui ose encore se cabrer les yeux exorbités de douleur avec sans doute l'effroyable pensée de ses petits livrés à l'ennemi. On l'achève d'un coup de pistolet en même temps que sautent les bouchons de champagne. Quant aux renardeaux tradition oblige, un bon coup de talon leur écrase la tête. La renarde et ses renardeaux ont été tués à coup de pelle et de pioche devant de jeunes enfants assistant à cette exécution. pareil pour les blaireaux. un jour l'humanité dira nous avons tué nos frères.

bianca
Le 04/01/2011 à 19:03:36

Sauvez ces pauvres blaireaux!!!Respect du vivant, des êtres sensibles!! Les hommes m'écoeurent! A croire que la planète et tous ceux qui osent vivre sur celle-ci leur appartiennent. Je suis dégoûtée. Que de souffrance faut-il supporter sur cette terre.

picsou
Le 23/12/2010 à 21:58:53

Après avoir cru posséder tous les droits, ceux mêmes d'exterminer les espèces, et qu'il ne restera qu'eux, quel triste spectacle ! Ne les laissons plus décider !

Leelle
Le 19/12/2010 à 18:49:41

J'ai moi-même suivi de près dans ma jeunesse le débat sur la propagation de la rage vulpine dans les département de l'Est de la France. Je pensais naïvement que les efforts du Dr CANTENEUR, spécialiste des services vétérinaires du Haut-Rhin, qui avaient fini par imposer la seule solution efficace, la vaccination, pouvaient servir de leçon pour les décideurs d'aujourd'hui. Je m'aperçois qu'il n'en est rien et qu'une partie de la société continue de prôner des méthodes d'un autre temps par pur intérêt mercantile au détriment d'espèces animales dont il a été prouvé qu'elles jouent un rôle important dans le maintien d'un équilibre naturel déjà largement compromis par ailleurs.

Monsieur le Préfet, vous qui faites partie de l'élite de la nation, j'ose espérer qu'in fine, vous saurez tirer les leçons des erreurs passées et n'accuserez pas le chien de la rage afin de le noyer.
Bernard L

Bernard L
Le 19/12/2010 à 09:09:09


Des faux vrais blaireaux, c'est dans certains cabinets des préfectures qu'ils prolifèrent!

esope
Le 17/12/2010 à 20:39:09

J'habite un petit hameau en Basse-Normandie,et j'ignore si un tel arrété existe pour notre région. Je vois très souvent des blaireaux morts sur le bord des fossés et cela me met en colère. J'ai eu par contre le privilège de m'arreter en entrant dans mon chemin pour en laisser passer un "entre chien et loup....". Quelle beauté !

harel
Le 17/12/2010 à 15:00:53

en tant qu'humains,nous sommes responsables des créatures, qui nous entourent,mais pas pour les tuer.
Nous sommes dans une époque où il devient urgent de faire la chasse aux vrais blaireaux, ne nous trompons pas sur les vrais ennemis du respect de la vie,de la justice.

tsé tsé
Le 17/12/2010 à 14:15:40

Et les humains "blaireaux" .... ils ne sont pas nuisibles ????? Quelquefois, j'aimerai bien en démolir certains moi aussi !
Laissez vivre ces pauvres bêtes qui sont moins bêtes que beaucoup d'"humains" .....

super-minou
Le 17/12/2010 à 13:17:26

Une fois encore au travers d'un exemple nous pouvons prendre conscience que nous vivons au sein d'une société de merde gangrénée par le fric !

Mambo 42
Le 17/12/2010 à 07:46:16

attention, il y a une erreur de frappe dans l'argumentation : ce n'est pas l' "AFFSA"mais l'" AFSSA" ("Agence Française de sécurité sanitaire des aliment"...qui malgré son nom, s'occupe aussi de recherches sur les zoonose et les médicaments vétérinaires).

notez aussi que l'AFSSA a changé de nom en juin 2010, pour devenir l'ANSES.

Briareos
Le 16/12/2010 à 23:59:26

même problème qu'avec les renards que l'on accuse d être vecteur de la rage! mêmes fausses raisons débiles, c'est tellement facile!
Les blaireux ne sont pas ceux que l'on pense..............
La tuberculose est une maladie liée à la misére, pas aux blaireux de nos forêts.

lhubert
Le 16/12/2010 à 21:53:22

Merci à Dompicker pour cet éclairage qui mériterait d'être largement diffusé!

Muriel
Le 16/12/2010 à 20:34:39

A quand la destruction des blaireaux a deux pattes qui, la fleur au fusil, ne pensent qu'à tirer leurs coups sans bander?

galleo
Le 16/12/2010 à 18:09:01

A toute fin utile,je vous rappelle que nous avons eu exactement le mème problème avec la grippe aviaire qui était soit disant transmise par les oiseaux migrateurs alors que c'était les poussins et les oeufs élevés en batteries étrangeres qui étaient les vecteurs du virus.
Malheur aux blaireaux.
Nos gouvernants ne sont plus à une connerie pres et nos éleveurs auront un bouc émissaire.

sulzer
Le 16/12/2010 à 17:31:23

Le commentaire de Dompicker devrait être diffusé à grande échelle ! En effet, j'ignorais ces faits mais sans doute suis-je naïve ! Je suis, en tout cas personnellement contre la chasse.

Joelle
Le 16/12/2010 à 17:28:32

Les blaireaux chassent les blaireaux et l'homme est un loup pour l'homme, allez comprendre !!!

Lili Cactus
Le 16/12/2010 à 16:34:33

Merci à Dompicker pour cette information ahurissante ! J'ai déjà eu d'autres échos de la façon dont les "chasseurs" constituent des "chasses gardées" bien hermétiques et closes, en rupture complète du respect des législations.
Comment peut-on vraiment faire circuler ces vérités ?
Au vu de cela, le texte de la pétition me paraît bien trop soft!

Fabie
Le 16/12/2010 à 13:12:57

Ne peut-on pas trouver d'autres moyens ? Toujours employer les mêmes ressorts?
On nous parle de biodiversité et dès qu'il se présente un problème, je devrais dire dès que l'homme se trouve confronté à ce genre de problème.... c'est toujours de la même façon qu'il TENTE de le résoudre... en éliminant !!!

malabri
Le 16/12/2010 à 12:32:03

pour votre gouverne , ce qui se passe en côte d'or , et aussi dans d'autre départements , dont tous ceux qui englobent la Sologne , et les autres très belles chasses privés est très simple : le nuit des semis remorques arrivent et déversent sangliers , cerfs , et chevreuils , ils arrivent des pays de l'est : Pologne , Roumanie , Bulgarie... là bas ils sont élevés, capturés puis vendus à des chasses de toute l'Europe dont la France . Qui veut un trophée de 12 à 20 cors n'a qu'a le commander , pareil pour un "cochon" de 80 à 200 kg , ils font du sur mesure et tant mieux pour leur économie , mais ce qui est le plus grave est que ces animaux ne sont pas contrôlés sur le plan sanitaire, ils échappent tous à la "quarantaine" obligatoire qui coûte cher en temps d'immobilisation surtout pour des animaux sauvages ou dit "sauvages" . Dans ces pays la tuberculose fait aussi des ravages , même si certaines souches de ces animaux sont des porteurs sains ou résistantes, ils passent maintenant des frontières qui n'existent plus et sans contrôle vétérinaire!!! une fois arrivés chez nous payés par de riches chasseurs ils arrivent stressés et rentrent directement au contact des animaux du cru : bovins ,ovins ,caprins , équins , cerfs sangliers et chevreuils locaux , qu'ils contaminent !!
ce qui est grave , nos éleveurs locaux qui font attention à leur suivit sanitaire deviennent victime des services vétérinaires lorsqu'ils vont faire les prises de sang de leur animaux , car si ils sortent positifs à la tuberculose ils n'ont plus le droit de vendre pendant 1 à 2 ans de "reproducteurs" , ni de faire de concours , ce sont ces mêmes vétérinaires qui parfois chassent dans ces mêmes chasses , qui par carence de suivit de ces camions au chargement illégaux , qui vont faire la morale a ces mêmes éleveurs victimes .
Victime aussi ces pauvres blaireaux que l'on a pris comme bouc émissaire !
dans cette histoire il y a deux types de blaireaux , des a deux pattes et des a quatre patte et tout ça pour des questions de fric encore une fois.
je ne suis pas opposé a la chasse , mais il faut aller une fois encore au fond des responsabilité , pour découvrir une surprenante réalité.
un de mes amis s'est fait viré d'une réunion des services vétérinaires quand il a abordé le sujet ! et lui il avait déjà assisté à plusieurs déchargement de gibier!!

dompicker
Le 16/12/2010 à 12:05:17

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !