actualité écologie

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Journal des Bonnes Nouvelles

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Les amis des 150

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

météo

Ne laissez pas vos appareils en veille

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

AG Cyberacteurs

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Soutenir Anticor dans son combat pour son agrément

Mise en ligne du 05/03/2021 au 14/04/2021

L'agrément d'Anticor, qui lui permet d'agir en justice, a été prorogé jusqu'au 2 avril. La validité de cet agrément, créé en 2013 pour permettre aux associations anticorruption de se porter partie civile dans les affaires politico-financières, devait expirer le 15 février. La demande de son renouvellement n'a pas été tranchée dans le délai prévu de quatre mois et le gouvernement s'est accordé jusqu'au 2 avril pour instruire notre demande.

Bilan de la cyberaction :

2923 participants

Jean Castex a renouvelé l’agrément de l’association anticorruption Anticor
https://www.ladepeche.fr/2021/04/04/jean-castex-a-renouvele-lagrement-de-lassociation-anticorruption-anticor-9468165.php  

Présentation de la cyberaction :

En parallèle, certains et certaines ont lancé une campagne de décrédibilisation de notre association dans les médias et sur les réseaux sociaux. C'est déstabilisant, particulièrement pour vous qui avez placé votre confiance en nous et qui soutenez notre combat par votre adhésion. Nous le savons.

Nous déstabiliser c'est bien l'objectif de ces quelques-uns qui pensent qu'en nous dénigrant publiquement, nos soutiens vont cesser de nous soutenir, nos donateurs de donner et nos adhérents d'adhérer.
Alors que nous remplissons évidemment toutes les conditions pour obtenir notre agrément, c'est le doute qu'ils essaient d'instiller. Le doute dans l'opinion publique et pire encore, le doute entre nous.

Mais c'est mal nous connaître. Adhérer à Anticor n'est pas anodin. C'est un acte militant, beaucoup de vous ne connaissent que trop les maux que la corruption provoque et c'est ce qui nous rassemble.
Rien de tout ce que l'on nous reproche ne justifie une telle cabale médiatique, au demeurant savamment orchestrée. Ceux qui nous suivent sur les réseaux sociaux savent que nous ne sommes pas seuls : de très nombreux internautes nous ont manifesté leur soutien.

À cette campagne de diffamation, nous répondons : dans la presse, sur les réseaux sociaux et bien sûr directement à vous. À vous encore plus qu'aux médias nous n'avons rien à cacher, contrairement à ce qu'aimerait nous faire croire ceux qui nous attaquent.

Anticor ressortira grandie de cette affaire rocambolesque.
Merci encore de votre soutien !
A très bientôt pour la suite de l'aventure.
L’équipe d’Anticor
https://www.anticor.org/  

Anticor est une association qui lutte contre la corruption depuis 18 ans. Depuis 2015, elle est agréée par le ministre de la justice. Cet agrément, qui lui donne le droit d’agir en justice, doit être renouvelé tous les trois ans. En 2021, cette décision revient au Premier ministre, car Anticor a dénoncé à la Cour de justice de la République des agissements du Garde des sceaux. A défaut de renouvellement, l’agrément tombera. Anticor subsistera, mais sera privée des armes du droit.
Nous vous proposons d'interpeller le Premier Ministre

Inquiétude autour de l’avenir d’Anticor : « C’est scandaleux ! », dénoncent des sénateurs de gauche
https://www.publicsenat.fr/article/politique/inquietudes-autour-de-l-avenir-d-anticor-c-est-scandaleux-denoncent-des-senateurs  

Anticor : le gouvernement repousse sa décision sur l’agrément de l’association anti-corruption
https://www.capital.fr/economie-politique/anticor-le-gouvernement-repousse-sa-decision-sur-lagrement-de-lassociation-anti-corruption-1392647  

Anticor, l'association qui fait trembler les responsables politiques
https://www.lesechos.fr/2018/06/anticor-lassociation-qui-fait-trembler-les-responsables-politiques-996572  

Associations : Qui veut la peau d’Anticor ?
https://www.politis.fr/articles/2021/02/associations-qui-veut-la-peau-danticor-42840/  

"On nous cherche des poux" : Anticor toujours dans l'attente du renouvellement de son agrément
https://www.franceinter.fr/on-nous-cherche-des-poux-anticor-toujours-dans-l-attente-du-renouvellement-de-son-agrement  

Anticor : «Les affaires dans lesquelles nous sommes investis dérangent»
https://www.liberation.fr/france/2021/02/01/anticor-les-affaires-dans-lesquellesnous-sommes-investis-derangent_1818993/  

Voici des articles sur les affaires citées :
Sondages de l'Elysée :
Trois questions sur l’affaire des « sondages de l’Elysée »
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/08/29/trois-questions-sur-l-affaire-des-sondages-de-l-elysee_5504223_4355770.html  

Affaires des sondages de l’Élysée : six proches de Nicolas Sarkozy sont renvoyés en correctionnelle suite aux plaintes d’Anticor
https://www.anticor.org/2019/08/29/affaires-des-sondages-de-lelysee-six-proches-de-nicolas-sarkozy-sont-renvoyes-en-correctionnelle-suite-aux-plaintes-danticor/  

Sur Mathieu Gallet :
https://www.anticor.org/2021/02/05/affaire-ina-gallet-lancien-president-de-lina-condamne-en-appel/  

Les emplois fictifs à la ville de Paris, la seule affaire de Jacques Chirac qui n’a pas fait "pschitt"
https://www.franceinter.fr/les-emplois-fictifs-a-la-ville-de-paris-la-seule-affaire-de-jacques-chirac-qui-n-a-pas-fait-pschitt  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Premier Ministre,
Ne me décevez pas, renouvelez l’agrément d’Anticor qui promeut l’éthique en politique et qui constitue un lanceur d'alerte essentiel pour notre pays.
Cette association joue en effet un rôle essentiel dans notre vie politique en utilisant la voie juridique pour lutter contre la corruption, le favoritisme, les détournements de fonds publics.
Dans cette attente veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

19 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e



ahhh c'est la 1ère bonne nouvelle depuis le début de semaine!

Merci à ANTICOR pour ce qu'ils font !

Yamina frecaut-martin
Le 07/04/2021 à 10:25:14

Devant les turpitudes de la classe politique il est absolument nécessaire de reconduire l'agrément d'Anticor afin d'assainir nos institutions.
Daniel Déprez

Daniel DEPREZ
Le 06/04/2021 à 14:14:38

Jean Castex renouvelle l'agrément d'Anticor pour agir contre la corruption
Anticor peut continuer sa lutte contre la corruption: alors que l'association craignait que son agrément pour agir en justice ne soit pas reconduit pour des raisons politiques, le Premier ministre a annoncé vendredi son renouvellement, après des mois d'incertitudes.

"Après six mois d’instruction, M. Castex a enfin décidé que l’agrément d’Anticor pouvait être renouvelé. Une victoire pour Anticor", s'est félicitée l'association sur son site internet.

L'agrément avait été accordé à l'association en 2015 puis renouvelé sans difficulté, et expirait officiellement le 15 février. Mais la décision avait été prorogée à vendredi, et Anticor avait exprimé des inquiétudes quant au renouvellement.

"C'est une importante responsabilité que de disposer du droit d'agir en justice au nom de l'intérêt général et cela impose des devoirs et une obligation de transparence", avait souligné le Premier ministre Jean Castex la semaine dernière.

Le dossier, égaré dans un premier temps, était instruit par la Chancellerie depuis le mois d'octobre, sous le contrôle du Premier ministre.

Le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti, qui fait l'objet d'une plainte d'Anticor devant la Cour de justice de la République pour prise illégale d'intérêt, s'était retiré du traitement du dossier.

Le gouvernement avait souhaité proroger le délai d'examen pour obtenir les réponses aux nombreuses questions et précisions adressées ces derniers mois, "parfois sans rapport avec les critères d'attribution de l'agrément", avait regretté Elise Van Beneden, présidente depuis juin 2020 de l'association qui compte 6.000 adhérents.

Parmi ces interrogations figurait l'identité d'un important donateur, que l'association anticorruption, créée en 2002, a refusé de livrer en pointant la protection des données personnelles et un avis en ce sens de la Cnil (Commission nationale de l'informatique et des libertés) le 1er février.

L'identité du donateur a fini par être révélée par la presse: il s'agit de l'homme d'affaires Hervé Vinciguerra qui a fait fortune dans les logiciels de gestions et qui détient des sociétés immatriculées au Luxembourg et à Singapour.

Un versement, réalisé par ce proche d'Arnaud Montebourg quelques jours avant la plainte d'Anticor contre le secrétaire général de l'Elysée Alexis Kohler pour "prise illégale d’intérêt" et "trafic d'influence", est apparu pour certains comme un don fléché visant à financer cette procédure.

"Je n'ai jamais influencé les choix d'Anticor dans les dossiers qu'ils menaient", s'est défendu M. Vinciguerra dans L'Obs.

Mais les adversaires d'Anticor accusaient aussi l'association anticorruption de mener un combat partisan, en attaquant la Macronie et la droite.

Elle a ciblé ces dernières années plusieurs proches du président Emmanuel Macron: le secrétaire général de l'Elysée Alexis Kohler, le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti ou dernièrement le ministre de la Santé Olivier Véran pour "favoritisme" pour la gestion de l'application StopCovid.

- "Manque de transparence interne" -

Le Premier ministre a souligné vendredi dans son communiqué que l'analyse de la demande de renouvellement de l'agrément avait "relevé un manque de transparence interne sur les dons collectés".

Le texte évoque aussi "une contestation des conditions de renouvellement du Conseil d’administration en juin 2020, dans le cadre d’une action contentieuse portée par une partie des membres de l’association."

Néanmoins, "au regard des réponses faites par l'association", "le Premier ministre a décidé de renouveler l'agrément de l'association Anticor", selon le communiqué.

L'association avait été fondée en 2002 par l'ancien juge anticorruption Eric Halphen et une ancienne élue socialiste, Séverine Tessier, "pour lutter contre la corruption et rétablir l'éthique en politique". Elle est composée de citoyens et d'élus "de toutes les tendances politiques".

Au fil des ans, elle est devenue un acteur, parfois contesté, de la justice financière. Son levier: la plainte avec constitution de partie civile qui permet la saisie quasi automatique d'un juge d'instruction et la relance des investigations quand une enquête a été classée par le parquet.

Anticor est à l'origine de plusieurs enquêtes judiciaires - concernant l'ancien président de l'INA (Institut national de l'audiovisuel) Mathieu Gallet, les sondages de Élysée - et ses plaintes avec constitution de partie civile ont permis de relancer les investigations sur Alexis Kohler ainsi que Richard Ferrand (mais la cour d'appel de Douai a jugé cette dernière affaire prescrite mercredi).

Outre Anticor, deux autres associations bénéficient de cet agrément en matière de corruption, accordé pour trois ans: Sherpa et Transparency international.
https://information.tv5monde.com/info/jean-castex-renouvelle-l-agrement-d-anticor-pour-agir-contre-la-corruption-403230  

Alain UGUEN
Le 04/04/2021 à 09:59:48

Élire une immondice parasitaire formatée chez Rotschild,oh quelle erreur magistrale!Un sale petit fasciste au QI fort restreint qui a vendu son cul à quatorze ans à une riche pédophile!

Truitoon
Le 11/03/2021 à 07:54:34

Si La République est en en marche, du point de vue de l'environnement et de la défense des droits et intérêts des citoyens, c'est manifestement en Marche Arrière, et à toute vapeur.
Ce n'est pas ceux qui "vivent" en dessous du seuil de pauvreté, c'est à dire sans langue de bois, "dans une misère noire" et bien d'autres citoyens et citoyennes qui diront le contraire. Si nos gouvernants étaient astreint à ces conditions de vie plutôt qu'à des repas à 200 euros par personne, sans les vins,cela les réveilleraient sans aucun doute.

FRANCIS LEGROS
Le 07/03/2021 à 13:13:20

Le ver est dans fruit, il faut l'extirper et le traiter

yann cambon
Le 06/03/2021 à 17:23:37

Les contre pouvoirs sont mis à rude épreuve!!! les circonstances du covid et l'état d'urgence qu'il implique facilite ce "grignotage" des droits civiques!!!

Le secrétaire général de l'ONU Mr Antonio Gutterez dénonce cette tendance à visée autoritaire....

Pas très rassurant!

Eugène-François Ravenet
Le 06/03/2021 à 08:56:44

La corruption c'est pas eux.Ils sont innocents ce sont eux qui le disent alors ça sert à quoi les lanceurs d'alertes...

Claude Fustier
Le 05/03/2021 à 23:10:29

J'ai juste remplacé "ne me décevez pas" par "je vous prie de" parce que je ne me fais aucune illusion sur ce gouvernement...

Pierre-Yves DACHEUX
Le 05/03/2021 à 20:49:36

Signé, sans guère d'illusions, hélàs, sur les raisons qui feraient hésiter le gouvernement à ne pas renouveler l'agrément d'Anticor...

Philippe LEBOURG
Le 05/03/2021 à 20:18:21

l'heure est à l'action citoyenne redoublée

françoise ecuyer
Le 05/03/2021 à 18:48:16

Il faut absolument qu'Anticor puisse continuer à œuvrer contre la corruption, Anticor fait partie de ces organisations indispensables à notre démocratie.
La lutte contre la corruption dans notre société est aussi indispensable que lutter contre les différentes maladies auxquelles nous sommes confronté.e.s.

Bernard AMIEL
Le 05/03/2021 à 18:46:50

plus ils aurons de casseroles au cul, plus cela fera de boucan et plus ils serons visibles et ça ils n'aiment pas du tout

ALAIN MAURICE DROUVILLE
Le 05/03/2021 à 17:06:20

Ce délai est scandaleux et symptomatique du pouvoir en place qui est complaisant avec les puissants, les forces de l'argent, et freine voir entrave les initiatives citoyennes à la recherche de l'envers du décor, de la face cachée de ce pouvoir arrogant

pierre sanial
Le 05/03/2021 à 15:48:02

Supprimer cet agrément serait confirmer la PEUR de certains de nos chers élus de ne plus baigner allègrement dans la corruption, qui va de soi dans notre société. Cela reflète bien aussi la rage de CENSURER tout ce qui ne récite pas le narratif officiel et ses mensonges éhontés. La liberté de parole et d'opinion n'existent plus. Dénoncer est un sport de combat...

michèle POZZO
Le 05/03/2021 à 14:23:19

Courage, tenez bon

jean-paul trentesaux
Le 05/03/2021 à 13:03:05

Les réactions après la condamnation de Sarkozy montrent l'évidence et l'importance d'une telle association compétente.

Pierre BELLERT
Le 05/03/2021 à 12:35:04

il est évident qu'anticor menace certain élu

Pierre BELLERT
Le 05/03/2021 à 12:34:15

Les réactions après la condamnation de Sarkozy montrent l'évidence et l'importance d'une telle association compétente.

Bernard Pothier
Le 05/03/2021 à 09:27:26

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !