actualité écologie

météo

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Ne laissez pas vos appareils en veille

AG Cyberacteurs

Journal des Bonnes Nouvelles

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Metz Film Festival de la Transition Ecologique

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Durant le confinement : la chasse continue !

Mise en ligne du 25/11/2020 au 25/02/2021

Fallait-il s’attendre à autre chose dans un pays où le lobby des chasseurs bénéficie de privilèges exorbitants et où le président de la fédération nationale des chasseurs se vante de tutoyer le président de la République et de posséder son « 06 » ?

Bilan de la cyberaction :

2328 participants

Présentation de la cyberaction :

100 % des français non-chasseurs sont confinés, plus de 200 000 commerces sont obligés de fermer, tous les « loisirs » sont réduits à la portion congrue (1 heure par jour et pas plus d’un km…) ; toutes ces contraintes, ces restrictions de liberté, ces catastrophes économiques ne doivent pas toucher les chasseurs qui vont pouvoir continuer à chasser et à piéger…
Un mois sans tirer un coup de fusil sur le « gibier », sans piéger un « nuisible » ; un mois de répit pour la faune sauvage, un mois sans risquer de tuer ou blesser un promeneur… C’était trop.
Les 66 millions de citoyens français privés de liberté pour raison sanitaire doivent savoir que les 1 million de chasseurs ne sont pas concernés car ils exercent un loisir « d’intérêt général » (sic).
En France, grâce à une multitude de dérogations, on peut chasser et piéger 11 mois sur 12. Priver les chasseurs et piégeurs d’un mois de chasse ou de piégeage est, selon les termes de la secrétaire d’État chargée de la biodiversité, exposer l’agriculture et la forêt à des dégâts insupportables (Communiqué de presse du 1er novembre 2020). Cette remarque est d’autant plus cocasse qu’en novembre les récoltes ont déjà eu lieu.
Et si les chasseurs mettent en avant le fait que « ce sont eux qui paient les dégâts de gibier», ils oublient toujours de préciser deux détails : 1/ le budget de la chasse française n’est pas alimenté par des cotisations volontaires mais par des fonds à caractère public et pérenne dont le mécanisme très avantageux est fixé par la Loi et 2/ la valeur du « gibier » qu’ils prélèvent à leur profit sur le patrimoine naturel commun, représente en euros, plusieurs dizaine de fois les indemnités versées aux agriculteurs victimes de dégâts dus au « gibier ». En clair la chasse « rapporte » aux chasseurs beaucoup plus qu’elle ne « coûte »…
En cette période exceptionnellement difficile, où chaque citoyen est soumis à de très fortes contraintes sociales et économiques, notre pays a besoin d’unité, de solidarité et d’apaisement. Le clientélisme politique qui s’exprime, encore une fois, à travers l’exception cynégétique française, avantage, divise et exaspère ; et pour la très grande majorité de français : « ça commence à bien faire »…

https://www.fne-aura.org/communiques/region/durant-le-confinement-la-chasse-continue/  

Nous vous proposons de transformer ce communiqué de FNE RA en cyberaction pour interpeller les députés

Chasseurs, dérogations et confinement : on vous explique la polémique qui agite le monde de la chasse
https://www.ladepeche.fr/2020/11/03/chasseurs-derogations-et-confinement-on-vous-explique-la-polemique-qui-agite-le-monde-de-la-chasse-9179697.php  

Confinement : la chasse au mouflon suspendue en Lozère par la justice
https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/lozere/mende/confinement-chasse-au-mouflon-suspendue-lozere-justice-1898044.html  

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur

En cette période exceptionnellement difficile, où chaque citoyen est soumis à de très fortes contraintes sociales et économiques, notre pays a besoin d’unité, de solidarité et d’apaisement. Le clientélisme politique qui s’exprime, encore une fois, à travers l’exception cynégétique française, avantage, divise et exaspère ; et pour la très grande majorité de français : « ça commence à bien faire »…
Entre leurs fusils et nos bulletins de vote, rappelez-vous le dicton : qui va à la chasse...
Je vous prie de croire en ma vigilance citoyenne.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

31 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Dans les Alpes les chasseurs sont des magiciens : grâce à eux les chiens errants deviennent des renards ou des loups.

Alain Wazner
Le 17/02/2021 à 18:12:05

Lors de mes sorties, que n'ai je vu de sentiers semés de grains de maïs. Dans les sentiers où j'avais mes habitudes, j'entends maintenant les grognements des sangliers bien nourris et qui croissent. Et les chasseurs se trouvent une utilité, celle d'éradiquer ces prédateurs qu'ils ont contribué à faire grossir !

sylvie weiss
Le 14/12/2020 à 19:18:47

Je réclame ma part de gibier vivante et libre
Les chasseurs étant minoritaires il serait temps que les anti-chasse se manifestent et aient aussi un influenceur !

Lionel Bécus
Le 08/12/2020 à 11:52:43

Combien de morts innocents, humains et animaux ?

Leblond Jean-Michel
Le 07/12/2020 à 20:39:48

Le préfet de l'Isère, comme les autres d'ailleurs, n'a pas compris que le renard joue un rôle essentiel dans la biodiversité ! Il ne faudra pas que les agriculteurs viennent ensuite se plaindre que les mulots et autres petits rongeurs viennent manger leurs cultures !!!

Lionel Forment
Le 07/12/2020 à 19:49:50

Bonjour me Macron quand allez vous cessez de soutenir la chasse c’est le nombre de votants qui vous intéresse l’imitons la chasse à 2 mois c’est mieux comme ça

hans fivaz
Le 05/12/2020 à 19:55:48

Fabulette de feu Anne Sylvestre qui se plaisait en forêt, tralalère ...ère
Les chasseurs sont de sortie. Ils ne tapent pas contre les troncs, ils tirent, misère!
Ils s’amassent dans les allées. Cours vite, Sanglier, ils veulent ta peau, ohé, ohé!
Ils grimpent dans leur mirador que le chevreuil n’adore point, hola que nenni!
Ils décapsulent la roteuse pendant que le renard pisse le sang sous l'auvent de la cabane.
Dansons dansons chez nous pendant que les préfets cogitent un décret, oh hissez haut!
Pour donner des vacances méritées aux bestiaux et cloîtrer les pères en présentiel auprès de leur dame qui décidera de ne plus autoriser la chasse aux mineurs, la la la la!
Aïchat Nussy

colette Nusbaum Vallet
Le 05/12/2020 à 19:11:55

ce gouvernement est a la botte des lobby il est lâche et ramolli au lieu de punir les chasseur et de limiter en temps la chasse il continue dans la voie la pire celle de protéger les chasseurs

hans fivaz
Le 04/12/2020 à 16:30:01

Quelle honte/horreur et c'est récurrent

Francoise SANNIER
Le 04/12/2020 à 16:19:15

C'est inadmissible et prouve une nouvelle fois la collusion de Macron et des chasseurs.

Roland COMTE
Le 04/12/2020 à 14:35:06

Une "balle perdue" , à 100 mètres ?
Et près de sa maison !
A qui fera-t-on gober ça.
Il faudrait au moins que les chasseurs y voient clair...

Alain Vérignon
Le 04/12/2020 à 13:35:21

IGNOBLE, LAMENTABLE, DESESPERANT!

Alice GUILLON
Le 04/12/2020 à 12:26:39

Écoeurant!

Jean-Michel Sampay
Le 04/12/2020 à 09:43:44

A la campagne, ce n’est pas la covid que nous craignons quand nous sortons, ce sont les balles des chasseurs.
Pour preuve, une nouvelle toute fraîche : ce mercredi 2 décembre, à Calvignac dans le Lot, un jeune homme de 25 ans a été tué à 100 mètres de son domicile par un tir de chasseur :
https://actu.orange.fr/societe/fait-divers/lot-un-homme-tue-accidentellement-par-un-tir-de-chasseur-a-100-metres-de-chez-lui-magic-CNT000001vkvjH.html  
Lot : un homme de 25 ans tué par un jeune chasseur lors d'une battue - ladepeche.fr

Bérangère Abba a "cuicuité" ses sincères condoléances à la famille de la victime.
Sachant que Mesdames Abba et Pompili ont approuvé les chasses dérogatoires pendant le confinement, des condoléances ET des excuses seraient peut-être plus appropriées ?
PS : A propos d’ABBA, je préférais le groupe suédois : au moins sa musique ne se limitait pas à du pipeau ! "Money, money, money…"

Frawald
Le 03/12/2020 à 16:22:30

Lot : un jeune homme de 25 ans tué par une balle perdue pendant une battue
https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/lot/cahors/lot-jeune-homme-23-ans-tue-balle-perdue-battue-chasse-1901534.html  

Alain UGUEN
Le 03/12/2020 à 16:10:56

il y a longtemps que les francais subissent toutes ces lois et decisions iniques sans pouvoir rien y changer, vu qu il n y a plus de representation de sa voix .

michel PEREZ
Le 30/11/2020 à 10:31:40

Je vois que par chez moi (forêt de Montrichard 41) il y a chaque vendredi des battues dites administratives pour chasser quoi? des panneaux sont mis sur le bord de la route pour prévenir mais il n'est pas dit ce qui est chassé!!!!!!!!!! Les autres années c'est la même chose, donc la préfecture de Loir et Cher autorise bel et bien les chasseurs à assouvir leur besoin de sport favori. Depuis hier seulement moi je suis autorisé à pratiquer mes sports favoris mais eux il n'ont pas arrêté. Cherchez l'erreur

Christian
Le 29/11/2020 à 12:40:11

une honte, j'ai écrit au sous-préfet de la Haute-Savoie pour dire mon mécontentement.
j'ai eu sa réponse quelques jours après confirmant que les chasseurs en Haute-Savoie ont droit à deux jours (jeudi et dimanche) pour chasser cerfs et sangliers.
en tant que photographe naturaliste professionnel, j'ai du demander une dérogation pour continuer mon activité, acceptée le 12 novembre suite au E-mail du sous-préfet en copie au préfet.

Stéphoto
Le 28/11/2020 à 16:18:01

maintenant ils prennent les chevaux pour des chevreuils

Dominique RANNOU
Le 28/11/2020 à 10:25:23

Isère : la chasse au renard suspendue par la justice pendant le confinement
https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/isere-chasse-au-renard-suspendue-justice-confinement-1898580.html  

Un arrêté de la préfecture des Landes interdisant la chasse de loisir en raison de la crise...

La préfecture abandonne les poursuites contre le maire qui interdisait la chasse
https://www.lejsl.com/culture-loisirs/2020/11/26/la-prefecture-abandonne-les-poursuites-contre-le-maire-qui-interdisait-la-chasse  

Pyrénées-Orientales : la découverte de charniers de gibiers repose la question des "déchets de chasse"
https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/pyrenees-orientales/pyrenees-orientales-decouverte-charniers-gibiers-repose-question-dechets-chasse-1898566.html  


Alain UGUEN
Le 28/11/2020 à 09:27:47

Les chiasseurs constituent la plus importante de ESOD ( Espèce susceptible d’occasionner des dégâts)

Michel WEISSENBACHER
Le 27/11/2020 à 21:05:21

23 arrêtés autorisant la chasse pendant le confinement font l’objet de recours devant les tribunaux administratifs :
https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/chasse-haute-saone-territoire-belfort-derogations-aux-chasseurs-attaques-recours-administratifs-1896220.html  

La « teuf », cette activité cynégétique qui ne bénéficie pas d’une dérogation pendant le confinement. La préfecture de l’Oise siffle la fin de la « party » :
https://www.lefigaro.fr/flash-actu/repas-et-bar-ouvert-la-prefecture-de-l-oise-interdit-la-chasse-dans-deux-communes-apres-des-abus-20201118  
Relevé dans le commentaire d'un lecteur du Figaro : "Qui abus, boira".

Frawald
Le 27/11/2020 à 20:11:37

parfaitement inacceptable, honteux, beaucoup de français(es) sont contre les "prérogatives largement concédées aux chasseurs par l'Etat, malgré pétitions et revendications, rien n'y fait,notre président adooooooore les chasseurs ! pauvres de nous et pauvre biodiversité !

maripachats
Le 27/11/2020 à 17:02:13

Dimanche 15 novembre 2020 dans la Nièvre une battue au sanglier est organisée à 100 mètres des premières habitations d'un hameau. Le sanglier sera rabattu par une voiture et tué vers 15 h. La battue continuera dans les bois un peu plus loin et se poursuivra le lendemain matin. La famille de sangliers a du être décimée. Les voitures sont toutes d'élegantes Suv et leurs occupants ne sont pas des locaux... Un dimanche où il a été interdit de se promener dans les bois.

Chalten
Le 27/11/2020 à 16:05:22

Je ne pratique pas la chasse, mais je trouve que les chasseurs ont raison de se défendre. Si nous étions tous unis comme eux, jamais ces mesures suicidaires (confinement, couvre-feu, masques...) n'auraient pu passer.

Rémy Le Duff
Le 27/11/2020 à 15:00:16

je ne comprends pas l'état
les chasseurs ont le droit de chasser en groupe - les battues
les pêcheurs seules sur leur barque n'ont pas le droit de pêcher
chercher l'erreur
la chasse ne respecte pas la nature mais ils ont le droit de se promener chercher l'erreur

brunoaydat
Le 27/11/2020 à 14:18:23

« Entre leurs fusils et nos bulletins de vote, rappelez-vous le dicton : qui va à la chasse... »
Wouah, génial le texte à envoyer! Merci Alain et tout le petit monde de Cyberacteurs. Avec un peu d’avance, c’est un vrai cadeau de la Saint-Nicolas que je vais m’empresser de montrer à nos ami(e)s naturalistes.
Le 23 novembre dernier, Barbara Pompili, interviewée sur Franceinfo a déclaré en substance (je n'ai plus les termes exacts en tête) : "Il ne faut pas chercher à diviser les Français avec de fausses déclarations. La chasse est bien fermée pendant le confinement. Cependant, pour éviter des dégâts importants aux cultures, il est possible de chasser le gros gibier via des dérogations qui sont accordées par les préfets. De même, on peut continuer à chasser certaines espèces ESOD."
(ESOD : Espèces susceptibles d’occasionner des dégâts)
Tous les témoignages sont unanimes : ça tire à tout-va dans nos bois et guérets, plus encore que d’habitude. Partout les préfets ont accordé des dérogations. Donc, dire que la chasse est fermée, revient à prendre les citoyen(ne)s pour des truffes.
Gageons que ce ne seront pas les bulletins LREM qui trufferont les urnes aux prochaines élections !

Frawald
Le 27/11/2020 à 14:05:19

Je rajoute une précision au commentaire posté précédemment : la préfète de la Loire a signé sa communication publiée avec l'arrêté AVEC le président des chasseurs de la Loire et termine ainsi :"Nous vous remercions de poursuivre votre mission d'intérêt général qui est le maintien du fragile équilibre agro-sylvo-cynégétique en poursuivant la régulation de ces espèces et vous demandons de diffuser largement ce courrier auprès de l'ensemble de vos sociétaires.

Signé: Gérard AUBRET président FDC42 et Catherine SEGUIN Préfete de la Loire"

autre problème : l'élargissement de l'autorisation de déplacement "sportif" à 20 km et 3h autorise de fait à nouveau toutes les battues et chasses de loisir comme avant....Et le promeneur qui veut gouter la nature va devoir à nouveau enfiler un gilet fluo s'il ne veut pas se faire tirer comme un chevreuil !

Hélène Grunert
Le 27/11/2020 à 11:23:59

Madame la Préfète de la Loire,

Sur le site de la Préfecture de la Loire, on peut lire :
« La Commission Départementale de la Chasse et de la Faune Sauvage (CDCFS), consultée sur ce sujet, confirme les enjeux de régulation de deux espèces en raison notamment des dégâts qu’elles occasionnent aux cultures ou aux forêts : le sanglier et le chevreuil.
Ainsi, pour procéder à ces régulations, et au regard de l’importance de préserver cet équilibre agro-sylvo-cynégétique dans le département, Madame la Préfète de la Loire a décidé de solliciter les partenaires chasseurs, impliqués dans la gestion cynégétique, au titre des missions d’intérêt général. Les chasseurs participant à ces missions sont donc autorisés à se déplacer sous réserve de disposer d’une invitation, de leur permis de chasse et de l’attestation de déplacement pour motif d’intérêt général. »
Savez-vous réellement ce que vous avez autorisé ? Eh bien, je vais vous le décrire…
Dimanche 22 novembre 9h du matin sur la route départementale 121, à 1 km de la sortie de Charlieu(42), une battue au chevreuil se déroule à 50 m des dernières habitations en direction de Fleury-la-Montagne. C’est un coin de campagne normalement paisible… En contrebas de la route, un petit vallon avec des prairies où paissent souvent des charolaises. Mais ce dimanche, elles sont remplacées par des chasseurs et leurs chiens. Tout en haut du vallon, en face, sur la commune de Saint-Nizier-sous-Charlieu, un tout petit bois où vit un couple de chevreuils qui, ce printemps a eu deux faons. Malheureusement, un des deux, en juin, a été renversé par une voiture en suivant sa mère qui voulait traverser la départementale… Oui, cette route est très passante (environ 60 voitures à l’heure en semaine, voire plus aux heures de pointe de la sortie des écoles) et le reste le dimanche, même en période de confinement car elle dessert de nombreux villages de Saône-et-Loire qui se sont beaucoup développés ces dernières années.
Soudain, des coups de feu retentissent dans le vallon, les trompes de chasse appellent les chiens, d’autres coups de feu tout près des habitations et un chevreuil surgit derrière le dernier chasseur posté-là et qui vient de tirer… Il traverse la route, il a le poitrail ensanglanté et est poursuivi une minute plus tard par les chiens qui traversent à leur tour la route… Heureusement aucune voiture ne descend de Fleury-la Montagne…le chevreuil traverse le pré en amont et disparait en se faufilant sous les clôtures de la prairie à droite de la route… il est sauvé ? Sans doute pas : où sera-t-il allé mourir puisque les chasseurs l’ont manqué mais blessé tout de même ? Pourquoi ont-ils eu une dérogation pour venir troubler les habitants du quartier ? (4 maisons dont une où vivent de jeunes enfants.) Soi-disant pour « réguler des dégâts qu’elles [les espèces, en l’occurrence, le chevreuil] occasionnent aux cultures » : Nous aimerions connaître quels dégâts ce couple de chevreuil a bien pu occasionner aux cultures ? Car des cultures, il n’y en a pas, sauf des champs ensemencés de céréales d’hiver (destinées à produire de l’ensilage au printemps) et qui en ce moment viennent d’être abondamment arrosés d’un mélange d’engrais + herbicides qui dégagent, en plus, une odeur pestilentielle aux alentours… Vive la vie à la campagne… !
Je pense donc que les chasseurs qui ont organisé cette battue n’avaient aucune justification pour cela et n’ont fait que profiter de la dérogation que vous avez accordée pour exercer leur loisir alors que le confinement aurait pu au moins avoir ce bienfait sur la nature : donner un peu de répit aux animaux…
En plus, Madame la Préfète, comment justifiez-vous l’autorisation que vous avez rajoutée dans votre arrêté en ce qui concerne le tir éventuel du renard lors des battues : quels dégâts aux cultures occasionne-t-il ? Alors que l’on sait au contraire, qu’il est un allié des agriculteurs puisqu’il se nourrit essentiellement de petits rongeurs qui eux occasionnent des dégâts aux cultures ?
Voilà, Mme la préfète, quelle est la réalité derrière les dérogations que vous avez accordées aux chasseurs de la Loire…
Je m’élève donc vigoureusement contre ces passe-droits qui dérogent aux intentions affichées par le ministère qui a cédé à un lobby très puissant qui se croit au-dessus des lois qui devraient pourtant s’appliquer à tous de la même manière…

Hélène Grunert
Le 27/11/2020 à 11:11:38

Comment peut-on justifier une iniquité pareille, sinon pour envoyer un message fort et clair à une population qui souhaite garder ses privilèges (et qui vote).

Pierre SAGNES
Le 27/11/2020 à 10:30:36

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !