image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Le ministre de l'Agriculture doit faire un démenti

Dans une déclaration faite au journal Ouest-France (cf. Le Monde du 5 octobre), M. Lemaire, ministre de l’Agriculture, aurait dit en parlant du Grenelle « Nous devons adapter un certain nombre d’objectifs qui ne sont pas atteignables ». Par ces propos, que M. Le Ministre devra clarifier, il sous entend que ses objectifs (notamment la mesure phare de réduction de 50% des pesticides) sont à revoir.

Bilan de la cyberaction :

6150 participants

6150 participants ont écrit au Ministre de l'Agriculture

Présentation de la cyberaction :

Alors que se mettent en place les fermes expérimentales visant à aider le monde agricole à atteindre ces objectifs cruciaux fixés dans le cadre du Grenelle ; Alors que depuis 3 ans toutes les parties prenantes travaillent ensemble pour élaborer un nouveau modèle agricole français durable, M. Lemaire, tient des propos rétrogrades et à l’encontre des engagements pris par le gouvernement et le pouvoir exécutif ainsi que par les élus du peuple.

«Il est scandaleux qu’un Ministre en charge de l’agriculture, tiennent de tels propos alors que les parlementaires, élus du peuple, ont confirmé les mesures prises dans le cadre du Grenelle, à savoir une réduction de 50% des usages des pesticides à l’horizon 2018 dès lors que des alternatives existent. Le travail est en route. Les chercheurs, les fonctionnaires des ministères concernés, les techniciens chambres, les groupements d’agriculteurs au niveau local, les ONG tous oeuvrent dans le même sens. Il y a aujourd’hui une coupure de plus en plus visible entre les hommes et les organisations qui travaillent sur le terrain et le ministre de l’Agriculture qui semble se plier aux injonctions des représentants du syndicat dominant de plus en plus coupés de sa base. » déclare François Veillerette, Porte-parole du MDRGF.

« Nous exigeons de M. le ministre une réaffirmation forte des objectifs pris dans le cadre du Grenelle, il en va de la crédibilité de la France en matière d’agriculture et d’environnement. Nous attendons aussi de M. Borloo, Ministre de l’Ecologie ainsi que de la Secrétaire d’Etat à l’écologie, Mme Jounnao, une telle réaffirmation. » ajoute ce dernier.

Réclamons du Ministre ce démenti
Alain Uguen Association Cyber @cteurs
François Veillerette, Porte-parole du MDRGF

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Ministre,

Dans une déclaration faite au journal Ouest-France (cf. Le Monde du 5 octobre), M. Lemaire, ministre de l’Agriculture, aurait dit en parlant du Grenelle « Nous devons adapter un certain nombre d’objectifs qui ne sont pas atteignables » sous entendant que ses objectifs (notamment la mesure phare de réduction de 50% des pesticides) sont à revoir.
Il est scandaleux qu’un Ministre en charge de l’agriculture tienne de tels propos alors que les parlementaires, élus du peuple, ont confirmé ces mesures. Le travail est en route. Les chercheurs, les fonctionnaires des ministères concernés, les techniciens chambres, les groupements d’agriculteurs au niveau local, les ONG tous œuvrent dans le même sens.

Nous exigeons, M. le Ministre, une réaffirmation forte des objectifs pris dans le cadre du Grenelle.

Je vous prie de recevoir, monsieur le Ministre, l’expression de ma plus haute considération.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

16 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

un exemple qui montre le manque de volonté d'agir : question 78174 du député Jean Gaubert au ministère de l'écologie ; pesticides non homologués commercialisés par le groupe Kwizda/Laboratoire Mure (visible sur le site de l'Assemblée Nationale).

chloro
Le 12/11/2010 à 18:01:29

Arrivant d'un voyage en Autriche, j'ai pu me rendre compte des progrès importants réalisés, par les professionnels du monde agricole et du bâtiment, dans le domaine de l'écologie, grâce aux politiques qui ont contraint les professionnels à un cahier des charges exigeant. Maintenant, les professionnels se sont appropriés ces exigences et les transforment en argument commercial.

Ne passons pas, une nouvelle fois, à côté de cette chance qui nous est offerte par le Grenelle de l'environnement d'avoir une agriculture revendiquant des performances dans le domaine du développement durable et du respect des éco-systèmes, source d'arguments commerciaux pour demain.

cram
Le 20/10/2010 à 11:02:57

Après le commentaire du président : "l'environnement cela commence à bien faire" il n'est pas étonnant que le ministre de l'agriculture se lache. Il a en quelque sorte le feu vert.

BAUDU
Le 19/10/2010 à 23:21:58

Réponse à anomi: comment se débarasser de ses stock de produits qui nous ont été si longtemps vendus comme aide au jardinage.
Il suffit de suivre le mode d'emploi et les recommandations des fabricants qui écrivent à peu près tous: "peut nuire aux animaux aquatiques... ne pas jeter à l'égout... "et recommandent pour se débarasser des emballages de les mettre à la poubelle après les avoir rincés plusieurs fois...". Donc, tu transvase ton produit dans un autre récipient. Tu peux alors rincer plusieurs fois ton emballage ainsi libéré et le jeter à la poubelle. Bien sûr tu seras un peu encombrée par l'eau de rinçage que tu garderas soigneusement et par le produit que tu viendras de transvaser. Tu auras pris soin de recopier scrupuleusement le nom du produit, les recommandations et avertissement pour que la génération qui te succèdera sache à quoi elle a à faire. Tu auras bien progressé vers ton objectif de destruction de ton stock puisque déjà tu n'auras plus l'emballage.

Alain
Le 18/10/2010 à 20:50:12

La lettre étant adressée à M.Lemaire, il faudrait remplacer "M.Lemaire aurait dit" par "vous avez dit".

jipé
Le 18/10/2010 à 20:48:21

Il serait d'ailleurs souhaitable de trouver des déchetteries qui récupèrent tous ces produits accumulés par les particuliers depuis 30 ans; j'ai hérité des produits utilisés par l'ancien propriétaire de ma maison , et je ne sais pas comment m'en débarrasser.

anomi
Le 18/10/2010 à 18:48:02

Lu sur le site de Libération, après recherche :
" Ce n’est pas la première fois que Bruno Le Maire joue les Grenello-sceptiques. Hier, dans Ouest-France, le ministre de l’Agriculture a carrément demandé une pause : «Nous devons adapter un certain nombre d’objectifs qui ne sont plus atteignables», a-t-il déclaré, demandant «une pause en matière de règles environnementales pour laisser le temps aux paysans français de mettre en place ce qui a déjà été décidé». Et le ministre de préciser : «L’agriculture française est en convalescence. Ne freinons pas son redémarrage.» Et voilà le Grenelle, trois ans à peine, encore traité de boulet. photo afp " Libération, 5/10/2010

Je pense que cela signifie bien qu'il imagine mal, derrière son bureau, comment faire pousser autrement le végétal qu'à coups de chimie... à moins de sous-productions très mal vues au royaume du gaspillage.

Virginie
Le 18/10/2010 à 15:57:42

vous avez dit "adapter" ?
certains auront compris annuler ou revoir à la baisse. d'autres, comme moi, auront compris qu'il faut modifier ( la baisse des épandages de pesticides de 50% )
Si j'ai bon, je serai pour une fois d'accord avec B.Le Maire pour de multiples raisons :
-50% de quelque chose qui aujourd'hui n'est pas mesuré ...!
-50% d'une population héthérogène ...!
- avec pour unité un NODU à coucher dehors ...
- avec une réalisation basée sur les déclarations des épandeurs ( voir la bouffonnerie des cahiers d'épandages )

OUI, une réduction exprimée dans de tels termes DOIT être modifiée, et si c'est le sens donné par B.Le Maire à son "adapter", il a raison.

yves calonnecy
Le 18/10/2010 à 15:42:16

Eh bien, merci à ceux qui ont écrit ces commentaires, rappelant la justesse et la vigilance, malheureusement moi-même comme apparemment 4800 autres personnes nous ne les avons pas lu avant de signer. Je vais m'en inquiéter dorénavant.

Corinne
Le 17/10/2010 à 20:52:31

Hier samedi 16, ayant reçu une pétition à signer je vous ai fait part de mes réserves

Vous avez tout à fait le droit de nepas publier ce qui selon vous, n'est pas politiquement (ou écologiquement) correct

Mais, signataire de nombre de vos appels j'aurais, au moins, aimé être traité mieux et, au moins être prevenu

Philippe Devillers
Le 17/10/2010 à 18:01:54

Ladit, lapadit, lorèdit, lorèpadi...
Si le ministre l'a pas dit il saura bien le dire. Mais le doute n'est-il pas compréhensible ? La publicité pour les pesticides en direction des jardiniers amateurs... elle perdure ou pas ? Les fabricants de pesticides mortifères, ils ont engagé des programmes bio-compatibles de destruction de leurs stocks ou espèrent-ils les fourguer à grand renfort de "20% de produit gratuit!"? Le Grenelle de l'environnement est déjà bien en deçà du souhaitable, il ne faut tolérer aucune tentative de "rabotage"...

Alain
Le 16/10/2010 à 23:23:26

Aurait dit ? ou a dit ?
merci de bien vouloir vérifier l'authenticité de cette déclaration.
Je signerai après.

genevieve
Le 16/10/2010 à 08:45:03

D'accord avec afrodeau, de plus, si le texte est envoyé à Mr Lemaire en personne, pourquoi ne pas écrire "Vous avez dit" ?

strab
Le 15/10/2010 à 18:19:59

Les alternatives aux pesticides et autres phyto-sanitaires ne font entrer que si peu de taxes , et ces messieurs vivent tellement plus si haut au dessus de nos moyens !!! Pourquoi donc laisser courrir les P.N.P.P.(s)tellement plus salutaires pour tout un chacun ?

sbirro's
Le 14/10/2010 à 22:12:02

Une fois la correction faite pourriez-vous relancer la distribution du lien.
"La forme est le mouvement" "la qualité de l'action est en sa forme"

Respectueusement.

Ygdrasil
Le 14/10/2010 à 20:06:59

Bonjour! Une remarque: " aurait dit ": ce conditionnel laisse planer un doute quant à l'absolue vérité des propos tenus... insuffisant me semble-t-il pour lancer une cyber action... ou la signer ! Une vérification-correction est-elle possible? Merci de votre écoute!

afrodeau
Le 14/10/2010 à 18:21:03

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !