actualité écologie

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Journal des Bonnes Nouvelles

victoire pour Gabriel Dufils

OPÉRATION

Les 10 jours verts Transacteurs

AG Cyberacteurs

La Terre vue depuis l’espace

Ne laissez pas vos appareils en veille

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : 296 NON au circuit de Formule 1 aux Mureaux et à Flins

Le Conseil général des Yvelines s’est porté candidat pour le Grand Prix de France et l’implantation d’un circuit de Formule 1 sur les communes des Mureaux et de Flins-sur-Seine, une décision prise sans aucune concertation et totalement contraire au Grenelle de l’Environnement, une aberration tant du point de vue économique, que social et environnemental.

Bilan de la cyberaction :

12396 participants

12396 ont écrit à premier-ministre@premier-ministre.gouv.fr.   , cpresident@cg78.fr.   , ministere@ecologie.gouv.fr.   , michel.barnier@agriculture.gouv.fr.   , fgaray@mairie-lesmureaux.fr.   , pascal.chavigny@orange.fr.  

VICTOIRE le projet est abandonné
http://tinyurl.com/yame6uu  

Présentation de la cyberaction :

En effet, le choix du site est particulièrement grave de conséquences.
voir les 2 films vidéo
http://www.cyberacteurs.org/video/index.php  

Le projet de circuit se situe sur la deuxième nappe phréatique d’Ile de France qui alimente près de la moitié des Yvelines et des Hauts de Seine en eau potable.
Le terrain est en partie en zone inondable d’après le Plan de prévention des risques d’inondation (PPRI) et donc non constructible.
Il prévoit la destruction de terres agricoles initialement destinées à un grand projet d’agriculture biologique maraîchère et céréalière pour la région Ile de France. Dans ces conditions il va devenir difficile d’atteindre en 2012 les 6% de production bio prévus par le Grenelle de l’Environnement (l’Ile de France n’en compte actuellement que 0,78%).
De surcroît, il faut s’attendre à une pollution atmosphérique et à des nuisances sonores à des kilomètres aux alentours pendant les 250 jours de manifestations diverses prévues et à une circulation difficile du fait de l’afflux de voitures sur le site.

Ce circuit de Formule 1 constitue une injure au bon sens, le département des Yvelines voulant mettre plus de cent millions d’euros dans ce circuit de F1, dans un projet dont la viabilité économique est même mise en doute par le Président de la Fédération Internationale de l’Automobile et au moment où le Grand prix d’Australie est en déficit de 27 millions de dollars sans parler des problèmes au Canada, en Allemagne, etc.

Qui va donc payer les déficits dans le futur ? Dans cette période de crise économique que nous traversons, il faut impérativement investir dans des secteurs d’avenir (voitures plus économes qui n’ont pas besoin de F1, énergies renouvelables, etc.) pour garantir des emplois véritablement durables. Il faut investir dans des projets locaux pérennes et non dans des gouffres financiers, ici comme ailleurs.

Devant la gravité de la situation, une cinquantaine d’organismes (associations environnementales et de riverains, des municipalités et des organisations politiques) ainsi que des élus : conseillers municipaux, maires-adjoints, conseillers régionaux et de nombreux citoyens ont décidé d’unir leurs forces au sein du collectif FLINS SANS F1 ( www.collectif-flinssansf1.org.   ).

Flins sans F1 appelle à manifester le samedi 17 janvier 2009

à 14h30 sur la RD14 reliant Les Mureaux à Flins au niveau de la rue Descartes (ZI des Garennes).

Pour soutenir notre action, nous vous invitons à envoyer au Président du Conseil général, aux conseillers généraux des Yvelines, aux maires des Mureaux et de Flins, au ministre de l’Agriculture et au ministre de l’Ecologie par courrier ou par mail, la lettre ci-jointe.

Nous vous remercions d’avance de votre implication,
Bien cordialement

Hélène DANEL, Collectif FLINS SANS F1 (contact@collectif-flinssansf1.org.   )
Alain UGUEN Association Cyber @cteurs

Texte de la pétition :


Messieurs les Ministres,
Monsieur le Président du Conseil général des Yvelines,
Mesdames et Messieurs les Conseillers généraux,
Messieurs les Maires de Flins-sur-Seine et des Mureaux,

Je vous demande par la présente de renoncer à l’implantation d’un circuit de Formule 1 sur les communes des Mureaux et de Flins afin de respecter les engagements pris lors du Grenelle de l’Environnement.

En effet, ce projet est contraire au développement durable d’un point de vue économique, social et environnemental.

Le projet de circuit se situe sur la deuxième nappe phréatique d’Ile de France qui alimente près de la moitié des Yvelines et des Hauts de Seine en eau potable. Le terrain est en partie en zone inondable d’après le Plan de prévention des risques d’inondation (PPRI) et donc non constructible. Il prévoit la destruction de terres agricoles initialement destinées à un grand projet d’agriculture biologique maraîchère et céréalière pour la région Ile de France. Dans ces conditions, il va devenir difficile d’atteindre en 2012 les 6% de production bio prévus par le Grenelle de l’Environnement (l’Ile de France n’en compte actuellement que 0,78%). De surcroît, il faut s’attendre à une pollution atmosphérique et à des nuisances sonores à des kilomètres aux alentours pendant les 250 jours de manifestations diverses prévues et à une circulation difficile du fait de l’afflux de voitures sur le site.

Dans cette période de crise économique, au moment où même Max Mosley, Président de la Fédération Internationale de l’Automobile lance un véritable cri d’alarme sur la viabilité de ce sport, où le Grand Prix d’Australie enregistre un déficit record sans parler des problèmes en Allemagne et au Canada, dépenser plus de 100 millions d’euros de l’argent du contribuable local des Yvelines constitue un véritable non-sens économique. Il existe également un véritable danger à terme que les contribuables soient à nouveau sollicités pour combler les déficits. Pour créer des emplois à long terme, il faut investir dans des secteurs d’avenir notamment dans les voitures plus économes qui n’ont nul besoin d’un circuit de F1, dans les énergies renouvelables, la rénovation du bâti ancien pour donner quelques exemples. Il ne faut pas faire du court terme, nous n’en n’avons pas les moyens. En résumé, il est essentiel d’investir dans des projets locaux pérennes et non dans des gouffres financiers, ici comme ailleurs.

A nouveau, je vous demande de renoncer à ce projet de circuit de F1 et de respecter les engagements qui avaient été pris pour ce secteur concernant l’agriculture bio.

Veuillez recevoir, Madame, Monsieur, les salutations d’un citoyen attaché à un avenir respectueux de la terre que nous léguerons à nos enfants.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

Aucun commentaire

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !