actualité écologie

OPÉRATION

Ne laissez pas vos appareils en veille

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Journal des Bonnes Nouvelles

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

La Terre vue depuis l’espace

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

AG Cyberacteurs

Les 10 jours verts Transacteurs

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

victoire pour Gabriel Dufils

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : pour une Bretagne écologique, solidaire et dynamique

Mise en ligne du 26/11/2018 au 03/06/2019

Citoyennes et Citoyens, vous envisagez de vivre dans une Bretagne Écologique, Solidaire et Dynamique ? Sachez qu'un Collectif propose dans le cadre de la Breizh-Cop 10 objectifs à atteindre : En signant ce message, vous apporterez autant de poids que de valeurs aux engagements défendus.

Bilan de la cyberaction :

2323 participants

Présentation de la cyberaction :

Le changement climatique et la perte de biodiversité impactent et menacent nos vies quotidiennes comme nos activités économiques. Nos modes de production et de consommation actuels ne sont pas pérennes. Ils mènent la Bretagne et la planète dans le mur. Notre collectif de citoyens et d’associations engagés veut peser dans les choix et promouvoir un profond changement culturel et démocratique vers un lien plus étroit avec la nature et de larges coopérations avec et entre les citoyens.
Nous appelons les habitants, associations, entreprises, collectivités à nous rejoindre dans cette démarche.

Que voulons-nous pour la Bretagne ?
La Bretagne de 2040 se dessine et se décide dès maintenant !
La Bretagne doit construire un projet basé sur ses forces : d'un côté des richesses naturelles et culturelles reconnues, et de l'autre de réelles capacités d’initiatives et d’engagement collectif. D'ores et déjà, de nombreux acteurs bretons opèrent des changements de fond sur leurs modes de vie, de production, de consommation, et souhaitent poursuivre dans cette voie. Appuyons-nous sur ces dynamiques.

Notre collectif a imaginé les contours d’une Bretagne en 2040 :

Une Bretagne sobre en carbone
La région a réussi à atteindre la neutralité carbone en gaz à effet de serre, par une action volontariste de développement d’activités économiques territoriales sobres en ressources, en énergie, et riche en emplois. Les énergies renouvelables couvrent la part majoritaire des besoins et l’élevage breton a su réinventer ses systèmes de productions.
Une Bretagne renaturée
Les biens communs (nature, eau, air, sols …) sont le socle de l’action territoriale. L’artificialisation des sols est stoppée, des espaces se sont libérés pour la nature. Le bocage revit et le littoral respire. Il fait bon vivre et travailler au coeur de ces écosystèmes riches et plus robustes face au changement climatique.

Une Bretagne qui mise sur la qualité, de la fourche à la fourchette
Les producteurs se sont alliés avec les consommateurs, soucieux de leur santé et de la souffrance animale : la consommation de viande est réduite, les pesticides sont abandonnés, le lien au sol est garanti. La petite pêche côtière se développe. Les circuits courts assurent une part majoritaire de la distribution. La santé, l’emploi, les agriculteurs, les pêcheurs, la vie sociale et le tourisme en sortent gagnants.

Une Bretagne riche de territoires vivants et solidaires
Un nouvel équilibre s’est créé autour de villes et villages qui ont retrouvé vie. L’habitat est rénové, le maillage des transports en commun est dense et privilégie le ferroviaire. Un contrat pour la transition écologique et la solidarité régionale a été passé entre la Région et les territoires.

Une Bretagne écocitoyenne et démocratique
La transition est accompagnée par une politique ambitieuse d’éducation populaire, de formation professionnelle et d’animation territoriale, s'appuyant sur les initiatives et savoir-faire des citoyens, associations et entreprises. Les citoyens participent à la co-construction et la co-évaluation des politiques publiques qui les concernent.
Cette Bretagne désirée passe par le respect de l’objectif incontournable de division par 4 des émissions de gaz à effet de serres. Devant l'urgence climatique nous proposons dans le cadre de la Breizh COP, les 10 objectifs de transition suivant :

Transition énergétique

Réduire les émissions de GES énergétiques
Diviser par 2,5 la consommation d’énergie à l’horizon 2040. Développer la sobriété et l’autonomie énergétique du « consommateur final » dans des projets individuels ou collectifs pour favoriser les solutions mixtes utilisant les énergies inépuisables. Favoriser les projets de production d’énergie sans émission brute de CO2 (vent, soleil..) et soumettre les projets émetteurs (bois, méthanisation …) à un bilan carbone.
Transition écologique

Une reconquête de la biodiversité et des paysages,
Par un plan régional ambitieux visant le doublement des surfaces d'espaces naturels protégés pour 2030, une agence bretonne de la biodiversité puissante, un plan d’action biodiversité dans chaque territoire, un programme de reboisement écologique cohérent (Breizh bocage, forêt, trame verte et bleue), un soutien renforcé aux associations.

100 % des eaux brutes et un littoral en bon état écologique en 2027 :
Viser une application stricte de la loi Littoral, une réduction forte des pollutions des eaux côtières, une restauration des écosystèmes marins, une pêche côtière durable, une aquaculture d'espèces locales, la fin des prélèvements de sédiments marins …

Une Bretagne ZERO déchet et économe en ressource
Par la réduction des volumes, le soutien important à l'économie circulaire, à l’éco-conception, au recyclage et à la réutilisation. Fermeture de tous les incinérateurs.
Transition agro-écologique et alimentaire

Dynamiser la demande des consommateurs:
Inciter à consommer des produits bio et locaux, moins de viande, lutter contre le gaspillage et sensibiliser au goût. Généraliser l'alimentation bio dans la restauration collective à l’horizon 2025. Faire un grand plan de conversion et d'installation des exploitations en agriculture biologique et agro-écologie, de développement de la transformation et de la vente locales. Viser le zéro pesticide, moins de volume, plus de qualité, une Bretagne autonome en protéines végétales et des élevages liés à la production du sol
Interdire dès maintenant les néonicotinoïdes et les OGM.

Transition dans l’aménagement des territoires
Une artificialisation des sols fortement diminuée :
Viser le zéro artificialisation nette par une urbanisation renouvelée, la mobilisation des friches industrielles, la restauration de l’ancien et des centres bourg, l’arrêt de nouvelles zones commerciales périphériques.

50 % des déplacements en mode doux ou collectif :
Prioriser le transport ferroviaire régionalement à des prix accessibles, remplacer le financement des projets routiers par celui de solutions multi-modales, viser 20% de marchandises acheminées par le rail en 2030 et favoriser le télé-travail via le haut débit pour tous à échéance 2025.

Une Bretagne équilibrée et solidaire entre les métropoles et les territoires ruraux :
Soutenir l’activité et la vie dans les territoires par une équité des services publics, de l’accès aux ressources, le rapprochement des lieux de travail et de logements, de la production et de la consommation.
Des aides publiques conditionnées à l'existence de projets de territoires intégrant en priorité les enjeux environnementaux et sociaux locaux :
Plan-climat énergie, Plan Alimentaire et Agricole Territorial, Plan Environnement-Santé …. Chacun de ces projets doit être co-construit et co-piloté avec les entreprises et associations locales, avec des objectifs et des indicateurs clairs et contrôlables par enjeu.

Transition éducative et démocratique
Une éducation et formation à la transition écologique et solidaire
Intégrée dans tous les plans de formation des élèves, des étudiants, des élus, des salariés des entreprises et agents des collectivités. Concevoir des plans de sensibilisation des citoyens et des actions types.

Le collectif pour une transition écologique et solidaire de la Bretagne regroupe Alternatiba Rennes, Bretagne Vivante, Coben, Cohérence, Eau et Rivières de Bretagne, Fédération Bretonne Nature Environnement,GMB, Maison de la Consommation et de l’Environnement, Union Régionale des CPIE de Bretagne….

BREIZH COP : POUR UN NOUVEAU PROJET RÉGIONAL
https://www.bretagne.bzh/jcms/prod_396333/fr/breizh-cop  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Président,
Dans l'élaboration du nouveau projet de territoire pour la Bretagne je tiens à vous faire connaitre mon soutien au manifeste pour la transition de la Bretagne, porté par les associations du collectif pour une transition écologique et solidaire.
Ce projet doit porter sur une Bretagne à 5 départements.
Veuillez agréer, Monsieur le Président, mes salutations citoyennes attentives à vos décisions.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

23 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

il n'y a pas de transparence. Le Gouvernement nous fait croire qu'il fait ce qu'il faut mais il ne s'occupe que des intérêts économiques des intervenants et non de ceux de l'environnement ou des citoyens qui sont sacrifiés.

A. Daniélidès le 07.03.2019

Anastasia DANIELIDES
Le 07/03/2019 à 17:07:52

a étendre au pays :
Avec l’Affaire du Siècle, nous nous adressons à l’Etat français pour pointer le non-respect de ses propres engagements en matière climatique face à l’urgence : il a l’obligation d’agir maintenant pour nous protéger toutes et tous.

Dominique POIRIER
Le 29/01/2019 à 17:13:43

Globalemnt la France, toute entièrement.
Sortons de l'UE "financière"

Edmond Dobryk
Le 07/01/2019 à 16:57:31

L'actuel président de la Région Bretagne n'a rien fait pour intégrer la Loire Atlantique dans la Bretagne lors de la présidence Hollande (précédente réorganisation des régions). Que peut on attendre maintenant de ce même président ? Ce projet est bien pour nous faire rêver d'un avenir différent de la situation actuelle.....

Catherine Esnault
Le 12/12/2018 à 21:40:42

Tout ce programme semble très bien cependant où en est l'élevage intensif en Bretagne ?? avec tous les ravages que cela occasionne et la maltraitance animale.
Le retour à de l'élevage traditionnel serait une alternative également écologique.

Monik
Le 08/12/2018 à 19:49:38

je ne peux pas signer ce texte dans l'état actuel malheureusement car il y a déjà une impossibilité technique sur le ferroviaire la SNCF continuant à ne pas entretenir ou à vouloir supprimer des petites lignes existantes on ne peut aller nulle part en Bretagne avec le train sauf à Paris ville cancer de la France ou je n'ai aucune envie d'aller ! et vouloir nous faire manger moins de viande c'est aussi bon pour les écolos bobos qu'ils mangent de l'herbe s'ils le veulent , ici chez moi des élevages de bovins disparaissent les champs deviennent des friches agricoles ce n'est pas un avenir radieux pour nos agriculteurs !

iliou marc
Le 06/12/2018 à 20:24:40

Pas d'accord pour relier la Loire Atlantique à la Bretagne!
Pourquoi ne pas créer une nouvelle région plus grande qui regrouperait tous les départements de Bretagne et des Pays de la Loire??? Ne serait-ce que parce qu'existe déjà l'Agence de Bassin LOIRE BRETAGNE!
On parle également de la météo et pourquoi pas de la région BRETAGNE PAYS DE LOIRE?
Alain LE DOUCE Breton d'origine mais habitant en PDL.

ALAIN LE DOUCE
Le 06/12/2018 à 19:36:48

Chiche!!!! Cela vaut pour la Bretagne, mais pour toutes les régions françaises...; l'Occitanie où j'habite a de quoi faire! elle aussi.

Vivons comme le peuple des Kogis en Colombie... Utopie, peut-être? mais à priori, ce n'est pas ce peuple qui épuisera la "Terre Mère".

Le chamanisme a du bon?... Les religions monothéistes nous ont convaincus que la Terre, don de Dieu, était notre pré carré; c'est lourd des conséquences...

cactus
Le 06/12/2018 à 18:04:08

L'agriculture industrielle et l'élevage intensif (porcs) ont détruit l'environnement de la Bretagne, y compris de nombreuses plages.
Il est en effet temps de réagir en donnant la priorité à des projets innovateurs !!!

Daniel FORMENTIN
Le 06/12/2018 à 16:41:59

Une Bretagne à 5 départements, comme elle existait avant que Pétain ne la désarticule

CC1785
Le 06/12/2018 à 14:35:32

Les éleveurs industriels doivent cesser les "fermes" à 100 000 truies, à 50 000 poules et se reconvertir dans une transition par une taille plus humains bénéfique pour ces pauvres animaux chosifiés en souffrance qui polluent vos sols et vos nappes phréatiques.

Marie-Paule
Le 06/12/2018 à 13:39:54

J'ai traversé la Bretagne d'est en ouest cet été: maïs maïs maïs.... jusqu'à la mer par endroit.... sur la mer si c'était possible!!!! Il est temps de dire STOP et de passer à une agriculture respectueuse de l'environnement et nourricière des hommes
Muriel Constant

muriel constant
Le 06/12/2018 à 11:17:04

Respect de l'animal que l'on tue pour se nourrir. Les Amérindiens priaient et reperciaient l'âme de l'animal se sacrifiant pour l'humain. C'est la chosification des êtres qui est indigne. Nous aussi sommes chosifiés par ce libéralisme (contresens) qui glorifie l'égoïsme. On est mis en prison parce qu'on a été solidaire. Il faut faire travailler ceux qui respectent les animaux. Puis un jour, nous aurons conscience et nous cesseront librement (ne pas respecter le libre-arbitre est une faute commise tous les jours par le intégristes de tout bord). Bien entendu, il faut imaginer que l'on revient de nombreuses fois pour évoluer. Sinon tout est absurde comme de vouloir être saint comme ça, tout de suite, en une seule vie. Ceci dit,chacun est libre de penser ce que son coeur lui dit.

Alain Jégo
Le 06/12/2018 à 02:56:39

> il manque notre cinquième département la Loire Atlantique
Il manque un département, la Loire-Atlantique. C'est n'est pas le cinquième mais un des cinq.

Bibi
Le 05/12/2018 à 19:22:45

Bonjour,

bonne initiative, mais que faites-vous pour la préservation de la langue bretonne ? N'est-il pas tragique de constater que, par exemple, à St Brieuc, en pleine Bretagne, plus personne ne parle le breton ?
Et qu'en est-il de la gestion de la Bretagne par les Bretons et non par des gens désignés exclusivement par Paris (préfets, entre autres) ?

Cordialement

Kenavo

Cadoudal
Le 29/11/2018 à 19:52:01

J'ai de moins en moins envie d'aller passer des vacances en Bretagne à cause des pollutions de tout genre.
Il est temps de faire marche arrière et de revenir à des pratiques non polluantes, proches des gens, saines et durables.
Ce qui est bon pour la Bretagne l'est également pour tout le territoire : cette politique doit s'appliquer à toutes les régions.

Freddo
Le 29/11/2018 à 18:06:15

Vaste programme et prometteur.... Cactus rentre ses épines.

cactus
Le 29/11/2018 à 17:58:42

Excellente action! devrait pouvoir être proposée à d'autres territoires sans trop de modifications tellement la plupart thèmes abordés sont communs à tous. Je signe!

Didier Vandendriessche
Le 29/11/2018 à 17:49:10

N'hésitez pas à intégrer la Loire Atlantique si vous souhaitez une Bretagne complète et non seulement administrative ... !
Simon 44=Breizh / Bretagne réunie

Simon Fécelier
Le 29/11/2018 à 17:05:23

L'Ille et Vilaine + Les Côtes d'Armor + le Morbihan + Le Finistère + La Loire Atlantique = LA BRETAGNE

Laurent CREUX
Le 29/11/2018 à 14:41:09

je signe mais avec des remarques ! déjà cette carte ne reflète pas la Bretagne il manque notre cinquième département la Loire Atlantique ce qui nuit à cette action ! il faut aussi arrêter de nous balancer "moins de viande" , autour de chez moi les élevages disparaissent peu à peu et les friches agricoles s'installent et que le"s végans mangent de l'herbe s'ils le veulent mais qu'ils ne fassent pas chier les autres .

iliou marc
Le 29/11/2018 à 14:30:20

Je ne suis pas bretonne mais parisienne. Un excellent projet que je soutiens à 100%

Marie-Paule F
Le 29/11/2018 à 13:59:44

Il serait indispensable de se rapprocher de Breizh forêt boiS qui propose des reboisement d'épicea comme étant une bonne action ces forêts sont payées par des individuels pour des exploitants Bravo
LE GREEN WASHING EN MARCHE
Je veux croire à la sincérité de ce projet mais, le grand manque de connaissances dont ils font preuve
par rapport à l'arbre et à ce qu'est une forêt vivante, m'inquiète

catherine DENTZER
Le 29/11/2018 à 12:46:18

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !