actualité écologie

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

AG Cyberacteurs

météo

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Les 10 jours verts Transacteurs

Journal des Bonnes Nouvelles

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Samedi 3 octobre: marchons sur les aéroports!

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Annoncez la couleur !

Ne laissez pas vos appareils en veille

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : 284 :Contre le financement du barrage d'Ilisu par la Société Générale

Le barrage d'Ilisu, situé dans la région kurde du sud-est de la Turquie, menace de déplacer de force jusqu'à 78 000 personnes et de noyer un patrimoine culturel unique au monde. Alors que l'Allemagne, l'Autriche et la Suisse ont enclenché le processus de retrait du projet, la Société Générale refuse de se retirer du projet immédiatement.

Bilan de la cyberaction :

4800 participants

4800 participants ont écrit à Frederic.Oudea@socgen.com.   ,michel.peretie@sgcib.com.   ,Philippe.Laget@socgen.com.  

Victoire historique : la Société Générale se retire d’Ilisu !

La Société Générale a annoncé officiellement son retrait du projet controversé de barrage d’Ilisu en Turquie. Cyber @cteurs et les Amis de la Terre se félicitent de ce retrait demandé depuis 2007 : la Turquie violait systématiquement ses obligations dans le projet en laissant entiers les problèmes environnementaux, sociaux, culturels et politiques qu’il posait. La Société Générale doit désormais en tirer les conséquences et adopter dans les plus brefs délais des politiques sectorielles exigeantes si elle veut éviter ce genre de claque pour sa réputation à l’avenir.

C’est officiel ! La Société Générale vient d’annoncer le retrait de son soutien au financement export du projet de barrage d’Ilisu (1) . « C’est une victoire historique pour les ONG, dont les Amis de la Terre, et la campagne internationale « Stop Ilisu » qui s’opposent à ce projet depuis des années et n’ont eu de cesse de démontrer que la Turquie violait les obligations liées à ce projet et que les problèmes environnementaux, sociaux, culturels et géopolitiques restaient non résolus » déclare Yann Louvel, chargé de campagne Finance privée aux Amis de la Terre.

La décision de la Société Générale intervient dans la foulée de celle des gouvernements allemand, autrichien et suisse qui viennent de retirer leur garantie contre les risques à l’exportation pour ce projet. Ils ont définitivement reconnu, après six mois de tergiversations, que la Turquie ne respecterait pas les standards environnementaux et sociaux de la Banque Mondiale, particulièrement concernant le déplacement de plus de 55 000 personnes en majorité kurdes et la protection du patrimoine culturel de la ville de Hasankeyf. « La protection des personnes, des biens culturels et de l’environnement obtient la priorité face aux intérêts économiques à court terme : c’est une évolution importante », se réjouit Sébastien Godinot, coordinateur des campagnes aux Amis de la Terre.

Ces décisions devraient permettre d’empêcher, au moins à court terme, le financement du barrage controversé. En outre, cette décision empêchera la Turquie d’accéder à de l’argent public européen destiné à la construction d’autres barrages. « Ce retrait met en évidence la nécessité pour la Société Générale de se doter dans les plus brefs délais de politiques sectorielles de réduction des risques afin de ne plus être impliquée à l’avenir dans de tels projets. Le besoin est énorme puisqu’on retrouve par exemple la Société Générale dans 12 des 14 projets controversés mis en exergue sur le site Internet  www.secretsbancaires.fr.   lancé le 25 juin dernier. La crédibilité de la banque, déjà ridiculisée dans l’affaire Kerviel et rattrapée par le scandale des subprimes, pâtit encore de son soutien à de nombreux projets et entreprises irresponsables » conclut Yann Louvel.

(1) Voir le communiqué de presse de la Société Générale « Bank Austria, DekaBank et Société Générale retirent leur soutien au financement export du projet Ilisu » accessible en ligne en cliquant ici.


Yann Louvel
Chargé de campagne / Campaigner

Présentation de la cyberaction :

Cyber @ction lancée le 19/11/08
1) LES FAITS :

Ilisu est un projet de barrage géant de 1 200 Méga-Watts planifié sur le Tigre, au Sud-Est de la Turquie. Il est situé en pleine zone kurde, à 50 kilomètres de la frontière avec la Syrie et l'Iraq.
Un mur de près de 2 kilomètres de long doit former un réservoir de 313 kilomètres carrés.
Ilisu est actuellement le plus grand projet de barrage en Turquie et fait partie du GAP, le Projet d'Anatolie du Sud-Est, qui comprend 22 barrages et 19 centrales hydroélectriques.

2) UN BARRAGE A HAUTS RISQUES :

Le projet du barrage d'Ilisu a déjà été planifié et abandonné du fait de ses impacts sociaux, environnementaux, politiques et culturels majeurs :

* Jusqu'à 78 000 Kurdes s'opposant au projet localement seront déplacés de force par la construction de ce barrage ;
* Des centaines de sites archéologiques seront inondés à jamais, notamment la ville inestimable de Hasankeyf, vieille de 10 000 ans et riche de plusieurs civilisations;
* Le contrôle des eaux par la Turquie mettra en péril l'approvisionnement en eau des populations syriennes et irakiennes en aval du barrage ;
* 400 km2 de la vallée du Tigre seront dramatiquement affectés ou détruits, mettant
en danger des espèces menacées, comme la Tortue de l'Euphrate ;
* Enfin, Le projet ne respecte pas les standards internationaux et il est contesté devant la Cour européenne des Droits de l'Homme.


3) LA SOCIETE GENERALE REFUSE DE QUITTER LE PROJET :

La Turquie s’est engagée en 2007 à respecter 153 conditions afin de réduire les impacts mentionnés ci-dessus.

Un an plus tard, les rapports d’experts indépendants qui se sont rendus plusieurs fois sur le terrain pour vérifier l'application de ces conditions sont sans appel : la Turquie viole
massivement ces conditions et ne semble pas disposée à améliorer ses pratiques. Le plan de réinstallation des populations est au point mort alors que les travaux ont déjà commencé ; aucun site de relocalisation n’a été identifié et les premiers dédommagements financiers se sont révélés totalement insuffisants. De même, aucun recensement du patrimoine culturel de la région n’a débuté, mettant en péril un pan entier de la culture kurde. Aucun recensement de la biodiversité terrestre et aquatique de la région n'a été mené non plus. Enfin, l'étude de l'impact du barrage sur la gestion et la répartition des flux d'eau entre la Turquie, la Syrie et l'Irag n'est toujours pas à l'ordre du jour.

Devant cet état des lieux catastrophique, l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse, qui garantissent les entreprises occidentales devant construire le barrage, viennent de lancer le processus juridique de retrait du projet. Malgré ce nouvel avertissement extrêmement clair et une rencontre avec des représentants de la Société Générale, celle-ci est toujours impliquée dans le financement de ce projet inacceptable.

Yann Louvel, Les Amis de la Terre
Fidan Unlubayir pour le centre culturel kurde de Paris.
Alain Uguen, Association Cyber @cteurs

voir des photos de la région
http://dubretzelausimit.over-blog.com/article-14680931-6.html  

*Le site "Sauvez Hasankeyf" fait par les Kurdes sur la Société Générale :
http://www.sauvezhasankeyf.org/  

*Un reportage de Radio-Canada en français sur cette ville et le projet de l'année dernière :
http://fr.youtube.com/watch?v=3kb9hKkRmrA  

Texte de la pétition :


A l'attention de M. Frédéric Oudéa, Directeur Général du groupe Société Générale ;
M. Michel Péretié, Responsable de la Banque de Financement et d'Investissement de la Société Générale ;
M. Philippe Laget, Responsable du Développement durable du groupe Société Générale.

Objet : Demande à la Société Générale de se retirer du projet de
barrage d'Ilisu (Turquie)

Monsieur le Président,

Je suis consterné(e) d’apprendre que votre groupe finance Ilisu.
Ilisu est un projet de barrage en Turquie extrêmement controversé. Aujourd'hui, les rapports d'experts indépendants démontrent clairement que la Turquie viole massivement les 153 conditions d'atténuation ou de compensation des impacts sociaux, culturels, politiques et environnementaux du projet, qu'elle est censée respecter.

Du fait de ces problèmes majeurs, notamment le déplacement forcé de dizaine de milliers de kurdes, une campagne européenne de grande envergure, réunissant 80 ONG dans 21 pays, a conduit plusieurs banques internationales à abandonner le financement du projet. Au contraire, votre groupe a signé des contrats de financement export pour ce projet en août 2007. Ce faisant, votre groupe affiche un mépris total envers la société civile et les populations locales qui s'opposent vigoureusement au projet et un positionnement irresponsable. En acceptant de financer ce projet comportant des risques humains majeurs, vous violez en outre vos politiques environnementales et sociales que nous vous demandons de renforcer fortement.

L'Allemagne, l'Autriche et la Suisse ont lancé le 8 octobre dernier le processus juridique de retrait du projet pour non respect des conditions attachées aux contrats de financement et de garanties du barrage.

En conséquence, je vous demande de vous retirer immédiatement du financement du barrage d'Ilisu.

Je vous prie d'agréer, monsieur, l'expression de mes sentiments distingués.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

Aucun commentaire

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !