actualité écologie

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Les 10 jours verts Transacteurs

Ne laissez pas vos appareils en veille

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

victoire pour Gabriel Dufils

OPÉRATION

Journal des Bonnes Nouvelles

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

AG Cyberacteurs

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

La Terre vue depuis l’espace

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Tep Vanny Emprisonnée pour avoir défendu le droit à un toit

Mise en ligne du 19/10/2017 au 21/12/2018

Tep Vanny est une militante pacifique cambodgienne, défendant inlassablement le droit au logement des habitants de son quartier depuis plus de 10 ans. Elle est devenue l’un des symboles de la lutte contre les évictions forcées dans le pays, un véritable fléau qui a déjà mis à la rue plus de 830 000 personnes depuis 2000.

Bilan de la cyberaction :

3651 participants

Publié le 21.08.2018.
Après plus de 700 jours en détention, Tep Vanny, cette militante pour le droit au logement, vient enfin d’être libérée.

Après plus de deux ans passés injustement derrière les barreaux en raison de son militantisme pacifique, savoir que Tep Vanny a enfin pu retrouver sa famille est une source de réjouissance.

En revanche, sa libération n’a que trop tardé. Tep Vanny a subi une longue liste d’injustices, notamment des chefs d’accusations sans fondement, à caractère politique, lors de procès iniques. Elle n’aurait jamais dû être emprisonnée.

Les autorités cambodgiennes n’ont toujours pas annulé toutes les condamnations prononcées contre elle et n'ont pas mis fin à toutes les enquêtes concernant d’autres charges pesant sur elle.

En outre, de nombreux autres défenseurs des droits humains et des prisonniers d’opinion sont toujours derrière les barreaux au Cambodge.
https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/actualites/tep-vanny-enfin-libre  

Présentation de la cyberaction :

Mais cet engagement a un coût. Depuis 2012, Tep Vanny a été arrêtée au moins cinq fois par les autorités et, en 2016, elle a été condamnée à deux ans et demi de prison, à l’issue d’un procès inéquitable. Le gouvernement cherche à la faire taire et à en faire un exemple pour celles et ceux qui oseraient critiquer le régime.
Écrivez aux autorités cambodgiennes pour demander la libération immédiate et sans condition de Tep Vanny, une prisonnière d’opinion condamnée pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression pour défendre le droit des autres.

H.E. Mr. NOUTH Narang
Ambassador Extraordinary and Plenipotentiary
4, rue Adolphe Yvon, 75116-Paris, France
Tel: (331) 4503 4720 | Fax: (331) 4503 4740
E-mail: arc.paris@mfa.gov.kh.    

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur l'Ambassadeur
Depuis 10 ans, Tep Vanny défend les habitant-e-s de son quartier et lutte contre l’accaparement des terres. Elle a été arrêtée à plusieurs reprises en raison de son militantisme pacifique.
Je demande la libération immédiate et sans condition de Tep Vanny, une prisonnière d’opinion condamnée pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression pour défendre le droit des autres.
Dans cette attente, veuillez agréer mes salutations citoyennes.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

6 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Cambodge. La Cour suprême confirme la condamnation profondément biaisée de la militante des droits à la terre Tep Vanny

Réagissant aux informations selon lesquelles la Cour suprême du Cambodge, le mercredi 7 février, a confirmé la déclaration de culpabilité et la peine de 30 mois d’emprisonnement prononcées contre Tep Vanny, militante des droits à la terre, James Gomez, directeur pour l'Asie du Sud-Est et le Pacifique à Amnesty International, a déclaré :
Les poursuites pénales contre Tep Vanny ont été entachées de nombreuses irrégularités depuis le début. Elle est devenue un symbole de la lutte pour la justice au Cambodge et les autorités ont décidé de l’empêcher par tous les moyens de descendre dans la rue.

https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2018/02/cambodia-supreme-court-upholds-deeply-flawed-conviction-against-land-activist-tep-vanny/  

Alain Uguen
Le 27/03/2018 à 14:28:22

Cambodge. La Cour suprême confirme la condamnation profondément biaisée de la militante des droits à la terre Tep Vanny

Réagissant aux informations selon lesquelles la Cour suprême du Cambodge, le mercredi 7 février, a confirmé la déclaration de culpabilité et la peine de 30 mois d’emprisonnement prononcées contre Tep Vanny, militante des droits à la terre, James Gomez, directeur pour l'Asie du Sud-Est et le Pacifique à Amnesty International, a déclaré :

Les poursuites pénales contre Tep Vanny ont été entachées de nombreuses irrégularités depuis le début. Elle est devenue un symbole de la lutte pour la justice au Cambodge et les autorités ont décidé de l’empêcher par tous les moyens de descendre dans la rue.
James Gomez, directeur pour l'Asie du Sud-Est et le Pacifique à Amnesty International

« Avec l’arrêt d'aujourd'hui, la justice cambodgienne a de nouveau manqué une occasion de prouver qu'elle pouvait agir de manière indépendante, préférant suivre les ordres du gouvernement. Tep Vanny est une courageuse militante des droits sociaux, qui n'a fait que défendre pacifiquement les habitants de son quartier. Elle doit être libérée immédiatement et sans condition, au lieu d’être contrainte de passer deux ans et demi en prison.

« Les poursuites pénales contre Tep Vanny ont été entachées de nombreuses irrégularités depuis le début. Elle est devenue un symbole de la lutte pour la justice au Cambodge et les autorités ont décidé de l’empêcher par tous les moyens de descendre dans la rue.

« L’arrêt rendu aujourd'hui n’est que la partie émergée de l'iceberg. L’année dernière, le gouvernement cambodgien et le Premier ministre Hun Sen ont intensifié une répression alarmante contre toute forme de dissidence. Le monde doit prendre conscience de ce qui se passe au Cambodge et faire pression sur le gouvernement pour qu’il renonce à la répression et qu’il respecte les droits humains, notamment à l'approche des élections législatives prévues en juillet. »



Complément d’information

Le 23 février 2017, le tribunal de première instance de Phnom Penh a déclaré Tep Vanny coupable de « violences intentionnelles avec circonstances aggravantes » au titre de l'article 218 du Code pénal cambodgien, et l'a condamnée à deux ans et six mois d'emprisonnement. Il lui était reproché d’avoir participé pacifiquement à une manifestation organisée en mars 2013 devant le domicile du Premier ministre, Hun Sen, pour réclamer la libération d'un des habitants du quartier du lac Boeung Kak détenus arbitrairement.

Tep Vanny a également été condamnée à verser une amende de cinq millions de riels cambodgiens (environ 1 250 dollars des États-Unis), ainsi qu’une indemnisation aux demandeurs, tous deux membres de la police auxiliaire du quartier de Daun Penh, à Phnom Penh - quatre millions de riels (environ 1 000 dollars) au premier demandeur et cinq millions de riels au second. Le jour du procès, des membres de la police auxiliaire ont recouru à une force inutile contre des sympathisants de Tep Vanny, qui lui exprimaient pacifiquement leur soutien devant le tribunal.

Le 27 juillet 2017, la cour d'appel de Phnom Penh a examiné l’appel formé par Tep Vanny et a confirmé la déclaration de culpabilité comme la peine d'emprisonnement.

Tep Vanny est une prisonnière d'opinion qui a passé 541 jours en détention arbitraire.

Montrez votre solidarité avec Tep Vanny : mobilisez-vous ! Signez pour demander au gouvernement cambodgien de mettre fin à la répression contre les défenseurs des droits humains, de libérer Tep Vanny immédiatement et sans condition et d’abandonner toute poursuite contre cette militante.
https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2018/02/cambodia-supreme-court-upholds-deeply-flawed-conviction-against-land-activist-tep-vanny/  

Alain UGUEN
Le 17/02/2018 à 08:24:20

Je me permets de vous dire que pour avoir plus de poids pour faire libérer Tep Vanny il faudrait prendre contact avec Amnesty International. leurs actions pour la libération de prisonniers sont très efficaces et adaptées à la situation de cette femme.

Cordialement.

isabelle
Le 28/10/2017 à 23:46:52

Face à des voyous , même les celles et ceux qui sont investit des pouvoirs politiques : Il faut que les peuples aient le droit de s'exprimer ! s'ils ou elles sont les victimes
A R

un anonyme
Le 20/10/2017 à 23:52:37

On ne sait plus que dire au sujet de tous ces donneurs d'alerte, défenseurs des déshérités, dénonciateurs de corruption et autres qui se retrouvent emprisonnés sauf que partout nous votons mal. Comment les électeurs sont-ils aussi inconscients ? Pourquoi où que l'on tourne les yeux on ne voit que corruption et folie ? L'espèce humaine court après la lune mais est incapable de se gérer elle-même !

Marie CLAUX
Le 20/10/2017 à 14:11:47

Il y a des humains qui jettent des humains .
Comment renverser la vapeur ?

Marie Tallut
Le 20/10/2017 à 12:31:46

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !