actualité écologie

météo

Journal des Bonnes Nouvelles

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Les 10 jours verts Transacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Ne laissez pas vos appareils en veille

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Samedi 3 octobre: marchons sur les aéroports!

Annoncez la couleur !

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

AG Cyberacteurs

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : 255 encore 15 jours pour enterrer le projet d'incinérateur du Puy-de-Dôme.

Depuis janvier 2003, le VALTOM (syndicat de «Valorisation et de Traitement des Ordures Ménagères formé des 9 syndicats du Puy-de-Dôme et de 73 communes de la Haute-Loire) a décidé d'installer un incinérateur à vocation plus que départementale à Clermont-Ferrand, sur le site de Beaulieu. Il avait pour mission de mettre en œuvre le très antiécologique plan départemental des déchets

Bilan de la cyberaction :

4486 participants ont écrit à dominique.schmitt@puy-de-dome.pref.gouv.fr.   ,ministere@ecologie.gouv.fr.  

Présentation de la cyberaction :

Le préfet devait prendre sa décision à partir du 17 avril 2008. Comme le préfet a dit qu'il ne donnerait sa décision qu'une fois installées les assemblées issues des dernières élections, nous nous étions donné pour la cyber@ction ci-dessous l'objectif du 17 avril, date de l'installation de Clermont-communauté. Or, il s'est agi d'élire seulement son président et ses vice-présidents. Ses autres représentants (entre autres au VALTOM) ne seront désignés qu'à la prochaine session du 30 avril.
Nous étion au 17 avril à plus de 4000 signataires. Nous avons donc jusqu'à la fin du mois pour continuer à signer et faire signer la pétition par internet, qui demande au préfet du Puy de Dôme de renoncer à l'incinérateur d'ordures ménagères et à Gouttebel de se décider à réviser écologiquement le plan départemental des déchets, et double à Borloo.

Le texte de l'action est le même qu'il y a dix jours. Mais cette relance est l'occasion de compléter la liste des nombreux opposants présentés : n'avaient pas été cités l'UFC Que choisir, l'UD CLCV 63, l'ADEL de Lempdes, la LCR 63, la députée Odile Saugues...

Cela fait cinq ans que des militants politiques, associatifs et citoyens se mobilisent pour démontrer le non sens écologique d'un incinérateur, pour manifester l'inquiétude des riverains, pour dénoncer les risques sur la santé publique et pour promouvoir l'existence des alternatives fiables plus écologiques et moins onéreuses,

Ces opposants sont nombreux : les Verts 63, le CCIIPAC( Collectif Contre l'Implantation d'un Incinérateur à Proximité de l'Agglomération Clermontoise), le Collectif contre l'Incinération, Puy-de-Dôme Nature Environnement, ARMURE, Alerte Déchets, LAVE Lempdes Association Environnement, l'Union des comités de quartiers de Clermont-Fd, ... fédérés dans un collectif PROPRE Pour Repenser l'Organisation et le Plan de Recyclage et d'Elimination des déchets ; sans oublier le collectif des 531 médecins de l'agglomération clermontoise opposés à l'implantation d'un incinérateur au centre de l'agglo.

Les maires riverains de Lempdes, d'Aulnat, de Cournon se sont de bonne heure opposés au projet.

Le maire de Clermont-Fd, un temps favorable à un incinérateur, est un opposant depuis 2005 pour des raisons économiques et développe, en tant que président de Clermont-Communauté une alternative qui exclut l'incinération.

La ville de Clermont-Fd, dès novembre 2005, et l'agglo de Clermont-Communauté ont exprimé leur opposition et demandé au conseil général la révision du plan départemental.

Deux commissions d'enquête publique ont donné un avis négatif, en avril 2004 sur la mise en compatibilité du POS, et en mars 2007 sur la réalisation elle même.

Il reste dix jours pour peser sur le préfet ! et sur le président du conseil général qui rechigne à réviser le plan d'élimination des déchets ménagers qui permet l'incinérateur...

Pour que le préfet favorable au projet d'incinérateur y renonce enfin, soutenez les nombreux opposants et participez à la Cyber @ction.

Contact : Groupe des élus Verts du conseil municipal de Clermont-Ferrand, président Yves Reverseau
yves.reverseau@wanadoo.fr.  

Texte de la pétition :


à Monsieur Jean-Louis Borloo, ministre de l'Ecologie, de l'Energie
et du Développement durable et de l'Aménagement du territoire.
à Monsieur le Préfet du Puy-de-Dôme,
à Monsieur le Président du Conseil général du Puy-de-Dôme,


Depuis cinq ans, le projet du VALTOM d'installer un incinérateur départemental pour les déchets ménagers à Beaulieu, au cœur de l’agglomération de Clermont-Ferrand, accumule les oppositions.

De nombreuses associations de citoyens, en développant des expertises aujourd’hui reconnues, n'ont eu de cesse d'organiser des manifestations et des conférences sur l'existence d'alternatives plus écologiques et moins dispendieuses ( tri efficace, valorisation, méthanisation, stockage propre d'ultimes... ) montrant qu'aujourd'hui l'incinération systématique est une technologie chère, polluante et passéiste.

Plus de 500 médecins de l'agglomération clermontoise se sont engagés contre l'implantation de cet incinérateur.

Les deux commissions d'enquête publique, sur la mise en compatibilité du POS et sur la réalisation elle même, ont donné un avis négatif.

Les communes de Clermont-Ferrand, de Cournon et de Lempdes, la communauté d'agglomération de Clermont-Communauté représentant la moitié de la population du département ont exprimé leur opposition et demandé la révision du plan départemental.

Clermont-Communauté a déjà voté l’installation sur son territoire d un pôle de traitement des déchets qui évite l'incinérateur.
.
Aussi nous vous prions de prendre en compte ces réalités et nous vous demandons :

Monsieur le Ministre, après les promesses du Grenelle de l’environnement, d'encourager Monsieur le Préfet à ne pas mettre en place dans le Puy-de-Dôme cette technologie du siècle passé dont la France est malheureusement la championne en Europe.

Monsieur le Préfet, de renoncer à autoriser l'incinérateur impopulaire du VALTOM prévu à Beaulieu, surdimensionné, cher, menaçant en termes de santé publique, et antinomique avec une politique de tri, de recyclage et de valorisation des matières.

Monsieur le Président du Conseil général, de réviser le plan départemental d'élimination des déchets ménagers et assimilés dans le sens d'un traitement moderne, plus écologique, des déchets ménagers.

Espérant que vous saurez tenir compte de toutes ces aspirations, nous vous prions, Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet et Monsieur le Président, de recevoir les salutations d'un citoyen attentif (d'une citoyenne attentive) à vos décisions en matière d'environnement.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

Aucun commentaire

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !