actualité écologie

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

victoire pour Gabriel Dufils

Les 10 jours verts Transacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

OPÉRATION

La Terre vue depuis l’espace

Rando Plogoff dimanche 25 aout

AG Cyberacteurs

Ne laissez pas vos appareils en veille

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Journal des Bonnes Nouvelles

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : Taxer les matières premières et les bulles financières pas les salaires.

Mise en ligne du 08/01/2017 au 13/07/2017

Rejoignant les partisans d’une fiscalité “carbone” qui détaxerait le travail pour taxer l’énergie fossile, John Michael Greer estime qu’actuellement “nous faisons fausse route en ne taxant pas les principales sources des problèmes que sont la surexploitation des ressources et l’accumulation de richesse fictive”, et en taxant en revanche le travail humain.

Bilan de la pétition :

598 participants

Présentation de la pétition :

Et parmi les chiffres mis à disposition par l'Insee, on observe clairement que les plus fortes augmentation concernent les combustibles et surtout les services. Plomberie, électricité, carrosserie, mécanique... L'heure de main d'oeuvre a grimpé en flèche sur la période : entre 60 et 80 % d'augmentation.
http://www.letelegramme.fr/dataspot/15-ans-d-euros-non-tout-n-a-pas-augmente-08-01-2017-11352982.php?xtor=EPR-3-[quotidienne]-20170108-[article]&utm_source=newsletter-quotidienne&utm_medium=e-mail&utm_campaign=newsletter-quotidienne  

Rapprocher le salaire net du salaire brut

1 réduit le différentiel entre le travail salarié et le travail au noir favorisant la création d'emploi au détriment d'une économie souterraine qui est une atteinte à la solidarité.
2 réduit le différentiel entre des produits neufs jetables qui encombrent nos poubelles et favorise la récupération et le recyclage fortement créateurs d'emplois
3 réduit les charges des collectivités et des activités où la main d'oeuvre représente le principal coût


Détaxer totalement l’économie liée au travail humain pour taxer l’extraction des ressources naturelles, l’exploitation des services de la nature et les revenus financiers: c’est ce que propose l’expert américain John Michael Greer en vue de protéger les richesses naturelles restantes et de favoriser l’emploi des hommes et femmes plutôt que les machines et l’accumulation de biens financiers fictifs. Pour lui, "nous faisons fausse route en ne taxant pas les principales sources des problèmes" 

Les économies de la nature et du travail humain sont automatiquement limitées par des boucles de rétroaction négatives. En revanche, la seule limite dans la production des biens financiers est la demande dont ils sont l’objet. D'où les bulles financières

Imaginer un système fiscal dans lequel les taxes touchant au travail humain sont remplacées par des taxes sur l'extraction des ressources, sur l'utilisation des services de la nature et sur toutes "les manières de faire de l’argent avec de l’argent"
https://www.sortirdupetrole.com/societe/382-un-systeme-fiscal-qui-preserve-l-environnement-tout-en-favorisant-l-emploi-et-la-transition  

Le poids des charges sociales et des prélèvements fiscaux incitent les entrepreneurs à délocaliser leur entreprise ou à la développer à l'étranger
https://www.senat.fr/rap/r99-388/r99-38813.html  

Texte de la pétition :


Détaxer totalement l’économie liée au travail humain pour taxer l’extraction des ressources naturelles, l’exploitation des services de la nature et les revenus financiers

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

8 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Nicolas Hulot : “En taxant les échanges financiers à 0,01 %, on pourrait éradiquer la misère”
http://www.telerama.fr/monde/en-direct-nicolas-hulot-repond-a-vos-questions-a-partir-de-12h30,155857.php#xtor=EPR-164-[newsletter_trasoiree]-20170327  

Alain Uguen
Le 28/03/2017 à 06:59:58

Nicolas Hulot : “En taxant les échanges financiers à 0,01 %, on pourrait éradiquer la misère”
http://www.telerama.fr/monde/en-direct-nicolas-hulot-repond-a-vos-questions-a-partir-de-12h30,155857.php#xtor=EPR-164-[newsletter_trasoiree]-20170327  

Alain Uguen
Le 28/03/2017 à 06:59:58

Peut être qu'il serait quand même intéressant qu'on puisse financer un peu le revenu minimum pour tous par notre travail. Ainsi,le revenu minimum pour tous ne serait pas seulement dépendant l'extraction des ressources ou seulement dépendant des plus hauts salaires susceptibles de changer de pays.

plantain
Le 20/01/2017 à 20:50:53

On oublie aujourd'hui que le travail n'est ps basé sur l'utilité mais sur du profit créé par des besoins créés aussi de toutes pièces . Cette pétition si elle aboutit verrait le travail détaxé mais pas l'extraction des ressources ou juste pour maquiller .

jeanine
Le 20/01/2017 à 07:09:09

Disons prendre du minerai de fer arrivé par bâteau venant d'on ne sait ou, le raffiner avec du charbon étranger (le charbon des fonderies c'est 40% du co²) ou affiner électriquement de la vieille ferraille de récup qui aura fait travailler toute une filière dont des gens pauvres (gitans, roms), il n'y a pas photo.
la 2ème solution créera plus d'emplois, moins de fumées et réduira la pollution, mais il faut rendre l'argent des taxes de recyclage à celui qui le fait le recyclage, démonter les vieux truc, trier le cuivre, le laiton le zinc, le plomb.

pemmore
Le 18/01/2017 à 17:21:05

Taxer plus toute production faisant appel à des ressources neuves (minieres par exemple énergie du charbon etc) et subventionner directement les ressources issues du recyclage (tri sélectif) actuellement la ferraille est payée 60€ la tonne, c'est pas rentable autant laisser rouiller sur place, 2 cmes de plus et c'est bon.

pemmore
Le 18/01/2017 à 16:05:30

Si les matières premières sont taxées, et non transformées sur leurs lieux de production, de toutes les façons les salaires seront impactés......

Chantal BAYOUT
Le 18/01/2017 à 14:20:38

Appeler "charges" sociales les cotisations est une anomalie. Il s'agit de salaire différé dont chacun doit pouvoir profiter un jour. Par contre, l'usage de ces cotisations devraient pouvoir être strictement contrôlé. Trop se perdent dans les méandres du budget annexe de l'Etat.

Mireille
Le 10/01/2017 à 15:10:53

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !