actualité écologie

Les 10 jours verts Transacteurs

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

OPÉRATION

Ne laissez pas vos appareils en veille

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

AG Cyberacteurs

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

victoire pour Gabriel Dufils

Journal des Bonnes Nouvelles

La Terre vue depuis l’espace

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Sauvons MAKATEA Trésor de biodiversité du Pacifique

Mise en ligne du 17/11/2016 au 16/05/2017

MAKATEA est comme un point sur un « i » au beau milieu de l’océan Pacifique, mais c’est d'abord un trésor de BIODIVERSITE. Resté à l’écart des micros et des caméras, cet atoll est présenté par ceux qui lui destinent un avenir industriel catastrophique, comme un rocher blanc, stérile, surchauffé par le soleil. C’est faux ! Sur cet atoll soulevé, reposent une forêt primaire exceptionnelle, une agriculture 100 % "BIO", mais aussi des ruchers, des ressources vivrières, des familles avec des enfants et UNE ECOLE.

MAKATEA est la perle rare de l’archipel des Tuamotu.

Bilan de la cyberaction :

5418 participants

Présentation de la cyberaction :

Depuis des millions d’années il est le témoin de la submersion d’atolls victimes des coups de boutoirs des cyclones et de l’élévation du niveau marin durant les périodes interglaciaires. Aujourd’hui, le réchauffement climatique planétaire renforce ce processus. Makatea assure à lui seul contre vents et marées la conservation d’une flore et d’une faune en grande partie disparues en Polynésie française. Ces hautes falaises portent l’empreinte de ces périodes de dévastation alors que le corps de l’atoll conserve en son sein des réseaux d’eau douce actifs qui alimentent de vastes lacs souterrains qui font de Makatea l’unique château d’eau douce des Tuamotu.
Pour en savoir plus sur Makatea
http://biosphere.wmaker.tv/  

Malheureusement, aujourd'hui des croqueurs de phosphate et de calcaire  s’organisent dans l’ombre, leurs dossiers sont construits en « trompe l’œil », la pression monte, l’assaut aura lieu en 2017. Les décideurs du gouvernement de Papeete n’ont jamais visité Makatea. Des milliards sont en jeu, les banques et les actionnaires se frottent déjà les mains. Les 54 habitants de cette « Arche de Noé », authentique merveille du monde, naturellement protégée de l’élévation du niveau marin, ne pourront pas s’opposer à cette invasion sans votre soutien ET VOTRE MOBILISATION.
Sauvons MAKATEA L'unique île verte des Tuamotu http://biosphere.wmaker.tv/Sauvons-MAKATEA-L-unique-ile-verte-des-Tuamotu_v194.html  

Après les dégâts produits par les essais nucléaires à Mururoa, imposés par la FRANCE, un autre ravage se prépare, cette fois, dans l’archipel des Tuamotu et c’est le GOUVERNEMENT DE POLYNESIE Française qui décidera. Un OUI mettra en péril la biodiversité marine et terrestre, les habitants et en toile de fond le tourisme, car MAKATEA est à portée de RANGIROA.
Du fait de sa faune dans les domaines terrestres et maritimes, de sa flore, de ses formations végétales et de ses paysages originaux, Makatea fait partie des 15 sites de conservation prioritaires en Polynésie française dont la préservation est impérative. Cet atoll constitue une Zone Importante pour la Conservation des Oiseaux (ZICO), un site de l'Alliance pour Zéro Extinction (AZE), une Zone d’Oiseaux Endémiques (ZOE), et une zone Clé pour la biodiversité selon l’UICN (profil d’écosystème 2015). Fred JACQ
Sauvons la forêt primaire de MAKATEA
La Polynésie française est également le plus grand Sanctuaire de Mammifères Marins du Monde. Or, les scientifiques considèrent à juste titre que les activités humaines impactent de plus en plus  l’habitat océanique dans la zone de l’archipel des Tuamotu et en particulier dans le secteur regroupant trois atolls Rangiroa, Tikehau et Makatea.
 Il est clair que le projet de « SAS Avenir Makatea » d’exploitation industrielle du phosphate et du calcaire sur l’atoll soulevé de MAKATEA représente un grave danger pour les cétacés qui chaque année viennent « flirter » avec cet atoll unique au monde.
Les jeunes de MAKATEA veulent de l’emploi, mais ils savent que la réponse se  trouve ailleurs que dans la destruction de leur île.
MAKATEA ne deviendra pas NAURU
http://geopolis.francetvinfo.fr/lile-de-nauru-du-reve-au-cauchemar-42405  

Nauru, le plus petit pays du monde, 24 km2, est aujourd’hui ravagé par l’extraction de son phosphate. Après avoir été pendant quelques décennies le second pays le plus riche de la planète, Nauru est désormais l’un des plus pauvres, criblé de dettes et mis au banc des nations pour ses actes crapuleux et inhumains. Makatea ne deviendra pas un désert.
Les Associations Fatu Fenua no Makatea, Rupe no Makatea et Michel HUET vous remercient de participer à cette action et de la partager avec le plus grand nombre de vos amis.
Michel HUET : Après avoir parcouru la biosphère et m’être frotté à presque toutes les cultures du monde, au moment où plus que jamais le sort de l’humanité est en jeu, cette pétition est une alerte indispensable, c'est tout simplement un témoignage de bon sens.
La vie est belle, mais elle ne tient qu'à un fil.


Une pétition pour "sauver la vie de Makatea et de ses habitants"
http://www.tahiti-infos.com/Une-petition-pour-sauver-la-vie-de-Makatea-et-de-ses-habitants_a154050.html  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le président,
Madame la Ministre,

Après les dégâts produits par les essais nucléaires à Mururoa, imposés par la FRANCE, un autre ravage se prépare, cette fois, dans l’archipel des Tuamotu  et c’est le GOUVERNEMENT DE POLYNESIE Française qui décidera. Un OUI mettra en péril la biodiversité marine et terrestre, les habitants et en toile de fond le tourisme, car MAKATEA est à portée de RANGIROA.

Je vous demande de sauver la perle rare de l’archipel des Tuamotu en refusant le projet d'extraction de son phosphate .


Dans cette attente, veuillez croire en ma vigilance citoyenne sur ce projet.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

52 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Arrêtez de détruire la planète en général et l'archipel des Tuamotu en particulier.

Marianne Augot
Le 03/10/2017 à 13:43:11

Que la Polynésie reste un rêve pour tous ceux qui n'y sont pas, et à plus forte raison, pour ceux qui ont la chance d'y vivre, que cela ne devienne pas un terrain industriel mort, comme de plus en plus sur terre.
Je vais bientôt quitter cette terre. toute ma vie j'ai rêvé de Polynésie - Merci pour cela- je voudrais que cela continue pour tous.
Michelle

TUOLIBER
Le 03/10/2017 à 07:43:20

"Makatea 100% écologie" le projet alternatif
http://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/makatea-100-ecoligie-projet-alternatif-516463.html  

Te Rupe no Makatea : non à l'extraction, oui à l'écologie
http://www.tahiti-infos.com/Te-Rupe-no-Makatea-non-a-l-extraction-oui-a-l-ecologie_a165076.html  

Alain Uguen
Le 29/09/2017 à 10:01:32

La nature n'est pas un "objet" que l'on maîtrise, la nature est en nous, lutter contre elle c'est mettre en péril notre propre existence... Travailler avec elle - en prendre soin - c'est comprendre et s'adapter en puissance aux possibles, c'est faire parti de la biodiversité et pour moi, c'est prendre toute notre place !


Redevenir un maillon de la vie, apprendre à réparer ceux qui ont été abîmés, voila pour moi la plus belle compréhension que j'ai acquise en créant des "partenariats" avec la nature sur mon exploitation agricole. Et la nature m'apprend et m'apporte bien plus que je ne l'aurais pensé...

Vincent Compain
Le 19/01/2017 à 16:02:12

Ne nous résignons pas ! Il reste si peu d'espaces pour la biodiversité !

Capucine
Le 18/01/2017 à 18:50:30

la France aussi est une perle rare,avec au gouvernement des soit-disant écologistes qui n'ont jamais observé de près ce qu'est une structure de sol, qui n'ont pas la moindre idée de ce qu'est un insecte auxiliaire, qui ne savent pas que nous fabriquons depuis 1/2 siècle des sols morts!.. qui s'en tapent le coquillard pourvu qu'ils soient reélus! Alors vous pensez bien que MAKATEA, dans l'archipel des Tuamotou....
un paysan qui ne s'est pas encore suicidé

Philippe du Roy de Blicquy
Le 13/01/2017 à 17:35:30

Je viens de voir MAKATEA par Googlearth, c'est un îlot bien vert, et ceux qui persistent à dire que c'est un roc stérile sont des menteurs ! c'est grave ! et j'espère bien que la cyberaction va porter plainte pour diffamation contre les sociétés industrielles qui voudraient s'approprier Makatea !
Pas question de toucher à cet atoll, tranquille où vivent des familles qui ne demandent rien,les industriels feraient mieux de chercher autre chose que le gaz de schiste et autres énergies polluantes et s'attaquer sérieusement à des énergies PROPRES ! Evidemment, ça demande du temps, de la patience, de l'intelligence et de l'argent, mais le jeu en vaut la chandelle !

berthine
Le 13/01/2017 à 10:20:35

IL FAUT ABSOLUMENT RAMEUTER DES MEDIAS ET DES "CELEBRITES" POUR FAIRE ENTENDRE CES SANS VOIX
DANS LES ANNEES 1950 CA C'EST FAIT DANS LE SILENCE MAIS MAINTENANT CE N'EST PAS TOLERABLE
CE N'EST PAS LA PEINE D'AVOIR FAIT TOUT CE BATTAGE AUTOUR DE LA COP 21 POUR LAISSER FAIRE CE MASSACRE ECOLOGIQUE ET SACRIFIER LES HABITANTS DE L'ATOLL
MAKATEA DOIT VIVRE COMME ELLE LE FAIT DEPUIS SON 1° PEUPLEMENT

arnaudo.
Le 13/01/2017 à 00:29:41

La Terre est la source de nos vies.
Faut-il la sacrifier à l'argent et nous détruire avec elle

Marie-France Ponaire
Le 12/01/2017 à 23:04:21

L humanité disparaitra et c ' est bien mérité

fabre
Le 12/01/2017 à 21:42:51

tout s'accélère dans la dégradation dans de nombreux domaines, on connaît beaucoup de choses mais les décideurs restent de marbre dans ce système féodal digne du moyen age.

espoir
Le 12/01/2017 à 17:36:57

sauvez absolument makatea

noulez
Le 12/01/2017 à 16:45:07

pour le respect de la planète ! et ses habitants

Hemmer annick
Le 12/01/2017 à 16:03:26

"Ils" ne le connaissent pas : le Respect ! Certains ne veulent pas en entendre parler... C'est partout pareil, il faut lutter, engager des procès contre ces groupes qui n'en ont que faire de la nature et des humains. Merci à ceux qui mettent toute leur énergie pour s'opposer à ces projets absurdes !

calmel
Le 12/01/2017 à 15:47:34

pour l'espoir d'un bon discernement...

helmlinger
Le 12/01/2017 à 15:27:17

Suppression de la radio AM : État et Pays montent au créneau
http://www.tahiti-infos.com/Suppression-de-la-radio-AM-Etat-et-Pays-montent-au-creneau_a156644.html  

Alain UGUEN
Le 12/01/2017 à 11:37:29

Aucune espérance économique ne justifie la destruction irréversible d'un bien naturel aussi précieux.
Non à l'exploitation du phosphate à Makatea

Alain Maire
Le 09/12/2016 à 18:55:49

Manifestation contre la reprise des extractions à Makatea
http://www.tntv.pf/Manifestation-contre-la-reprise-des-extractions-a-Makatea_a15419.html  

Alain UGUEN
Le 09/12/2016 à 09:29:18

Sauvons MAKATEA Trésor de biodiversité du Pacifique

CLAUDE RIGAL
Le 07/12/2016 à 14:30:52


Non au saccage de la nature à Makatea!!

un anonyme
Le 02/12/2016 à 23:04:59

L'exploitation du phosphate de Makatea suscite l'inquiétude des associations de protection de la nature
http://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/exploitation-du-phosphate-makatea-suscite-inquietude-associations-protection-nature-419905.html  

Alain UGUEN
Le 28/11/2016 à 09:25:29

Toutes ces souffrances ne sont pas vaine, elles ns montre les endroits ou effrayés ns avons fui.
Elles prépare notre terreau intérieur ou plus jamais il n'y aura de centrale nucléaire ou de barbarie : Chong.

un anonyme
Le 23/11/2016 à 17:08:28

Protégeons notre planète des financiers avides !!! L'homme n'est qu'un hôte sur cette belle Terre ! Nos petits-enfants nous en serons reconnaissants

Marie-France DUBOIS
Le 23/11/2016 à 14:44:10

protégeons la planète de toute intervention des multinationales pour lesquelles ne compte que le profit.

Marie-Thérèse MALAPERT
Le 22/11/2016 à 15:01:12

Les intérêts financiers se moquent des habitants. Après cela on nous demande de défendre une démocratie plus que jamais absente...

GuyD
Le 22/11/2016 à 10:26:29

Bonjour,

il se trouve que pendant les 7 années passées en Polynésie (je travaillais à Faa'a sur Tahiti), je suis allé passé une semaine dans une famille que je ne connaissais pas en immersion dans leur vie. J'y ai commencé à apprendre la langue du coup, car en famille , ils ne communiquaient que dans leur langue polynésienne.
Ce fut un ravissement chaque jour, un feu d'artifice de lumière et de poisson, un creuset d'expérience, dans un cocon de bienveillance, de gentillesse et d'attention inné qu'on ne peut guère imaginé tant qu'une personne n'a pas côtoyés ces gens encore d'une grande pureté ar très loin de tout.
Makatéa est une perle mais insistons aussi, au même titre que tous les autres atolls de Polynésie et du monde entier. C'est l'entièreté du monde qu'il nous faut sauvegardé : je suis sûr, que si j'étais allé dans une autre île ou atoll, j'y aurais vécu les mêmes délicieux moments.
Dans la reliance à la beauté

philippe prouvost
Le 22/11/2016 à 10:22:30

Nous devons tout faire pour sauvegarder ce que nous avons de mieux pour protéger notre planète, ses écosystèmes les plus riches en biodiversité, pour un véritable développement au profit de l'humain, au profit du VIVANT.

Pascal Tourbillon
Le 21/11/2016 à 21:58:46

j'avoue avoir besoin d'explications supplementaires. parce que makatea a quand meme eté exploitée des decennies pour le phosphate (elle est dans un etat pas teès different de Nauru), c'est même le seul chemin de fer de Polynesie, abandonné certes (il n'y a plus que rouille et dechets). certes ça a été abandonné, donc des especes sont revenues , et en plus c'est un site rare car ce sont des falaises , et on peut se dire que c'est pas très rentable d'y retourner, car le phosphate a quasi disparu après des decennies d'exploitation intensive. mais dire que c'est la perle du Pacifique...

dominique
Le 21/11/2016 à 21:02:53

L'homme est le plus grand des prédateurs...

Brigitte BUSSET
Le 21/11/2016 à 20:31:04

Pas un jour ne se passe sans que l'on soit au courant de saccage des beautés de la terre ! (végétal ou animal) cela finit par être très angoissant et anxiogène. Tout çela pour le fric ! A quoi servent les cop21... 22.... toutes les personnes ayant un pouvoir sur la protection écologique doivent mettre leur veto sur ces actions destructrices !

capucine02
Le 21/11/2016 à 19:25:52

Respectez Makatea Trésor de l'Humanité.
Philippe Collod

Philippe COLLOD
Le 21/11/2016 à 19:23:00

Les promoteurs destructeurs de ces atolls paradisiaques s'appuient sur les produits de l'évasion fiscale. Ces 600 milliards qui manquent à la France !

MICHARD Pierre
Le 21/11/2016 à 17:53:01

Quand cesseront-ils de saccager la planète ? CELA DEVIENT ANGOISSANT d'assister à la destruction de la biosphère, dans le seul but d'enrichir encore et encore les multinationales tenants d'une économie criminelle

Recht
Le 21/11/2016 à 17:52:21


Foutez la paix à la terre car elle se vengera sinon.
Comme on fait son lit on se couche...!

Savirée
Le 21/11/2016 à 17:48:17

des phosphates qui feront des milliers de kilomètres pour enrichie l'agrobisseness. Pour un profit immédiat; un déset de plus. honte à vous!...

René Hamel

un anonyme
Le 21/11/2016 à 17:46:44

Les transports et apports d'engrais agricoles deviendront inutiles lorsque les dejections humaines seront restituees aux cultures , comme c'etait le cas dans les millenaires passés . La peche qui nourissait l'ancienne Venise recyclait les phosphates rejetés par ses habitants dans leurs cabinets vers la lagune, nourissant le plankton et les poissons qu'ils consommaient. L'ancienne Chine beneficiait de systemes comparables de recyclage.
C'est l'avenir de l'agriculture , fort bien discuté dans :.
http://www.lowtechmagazine.com/2010/09/recycling-animal-and-human-dung-is-the-key-to-sustainable-farming.html  
Il serait donc scandaleux de sacrifier a la cause douteuse des phosphates agricoles la biodiversité exceptionnelle d'une ile polynesienne , une fois de plus apres le desastre de Nauru.

un anonyme
Le 21/11/2016 à 17:20:20

Préservons les paradis existant encore. C'est tellement important.

un anonyme
Le 21/11/2016 à 17:01:04

Préservons les paradis existant encore. C'est tellement important.

un anonyme
Le 21/11/2016 à 16:44:14

quand ils auront détruit toute la nature, tout pollué, ils se rappelleront peut-être les paroles d'un chef indien qui disait : l'argent ne se mange pas.

Jean-Pierre Reillon
Le 21/11/2016 à 16:10:59

Encore il faut lutter contre la voracité des hommes !!!

un anonyme
Le 21/11/2016 à 16:02:08

Pensons aussi à limiter les naissances, avant que le monde ne disparaisse.

sitonia83
Le 21/11/2016 à 15:37:58

Préservons les paradis existant encore. C'est tellement important.

un anonyme
Le 21/11/2016 à 15:25:33

Et le conservatoire du littoral ???

Corinne Audoyer
Le 21/11/2016 à 15:13:52

Les conclusions de la COP22 ne laissent pas ou peu d'ambiguïté sur la politique environnementale présente et future défendue par les gouvernants. Profits pour les multinationales qui abondent les caisses des partis et, ce, quelles qu'en soient les conséquences pour la biodiversité, les espèces non seulement animales et végétales mais aussi les populations indigènes minoritaires. Notre action sauvera-t-elle ce joyau pacifique préservé? Nous l'espérons donc nous signons. Mais le bruissement des billets de banque tend à couvrir le ressac des vagues océanes.

Mireille
Le 21/11/2016 à 15:10:19

Arrêtons la course aux minerais divers.
Il faut changer nos habitudes de consommation et décourager tous ces prospecteurs de carrières qui ne pensent que rentabilité à court terme

BRUNO BOREL
Le 21/11/2016 à 14:57:16

Sauvons les petits paradis survivants

Daniel MONSÉGU
Le 21/11/2016 à 14:49:19

Bonjour, je reprend ce qu'a écrit Ariane Berland avec qui je suis totalement d'accord.
"Pour ne plus avoir besoin d'autant de phosphates, et donc ne pas détruire un atoll authentique, diminuons puis cessons les ajouts d'engrais aux cultures. D'une pierre 2 coups : avec cette pétition demandons des sols préservés sans fertilisants à base de phosphates"

Claude PALMER
Le 21/11/2016 à 14:39:51

Meme a bout de force il faut croire a la vie

roger menanteau
Le 21/11/2016 à 14:13:47

Pour ne plus avoir besoin d'autant de phosphates, et donc ne pas détruire un atoll authentique, diminuons puis cessons les ajouts d'engrais aux cultures. D'une pierre 2 coups : avec cette pétition demandons des sols préservés sans fertilisants à base de phosphates !

Ariane BERLAND
Le 21/11/2016 à 13:48:53

SAUVONS LA BIO DIVERSITE POUR TOUTES LES GENERATIONS PRESENTES ET A VENIR

un anonyme
Le 21/11/2016 à 13:21:06

il faut que ça cesse . il faut dire non a ces gros industriels qui ne pense qu'a une chose le fric au détriment de notre planète de notre bio diversité de cette si belle nature

nelly FONTAINE
Le 21/11/2016 à 12:49:28



Un jour, peut-être, nous cesserons de jouer aux apprentis sorciers

Michèle
Le 21/11/2016 à 12:18:17

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !