image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Nauru : l’enfer des demandeurs d’asile

Mise en ligne du 22/08/2016 au 06/12/2016

L’île de Nauru, aux allures paradisiaques, est témoin de violations délibérées, entourées du plus grand secret, à l’égard de 1 200 réfugiés et demandeurs d’asile. Ces derniers ont cherché à se réfugier en Australie et ont été transférés de force sur l’île.

Bilan de la cyberaction :

2191 participants

Des réfugiés relégués par l’Australie dans des camps controversés sur des îles du Pacifique seront réinstallés aux Etats-Unis aux termes d’un «accord exceptionnel» avec ce pays, a annoncé dimanche Canberra, en soulignant que sa politique d’intransigeance envers les migrants restait inchangée.

Cet accord pourrait signifier la fermeture prochaine des camps de rétention de l’île de Manus, en Papouasie-Nouvelle-Guinée et de Nauru, minuscule île du Pacifique.

http://www.liberation.fr/planete/2016/11/13/australie-des-refugies-pourront-s-installer-aux-etats-unis_1528068  

Le gouvernement australien soumet les réfugiés et demandeurs d’asile à un système élaboré reposant sur des atteintes aux droits humains, en violation flagrante du droit international, dans le but de leur barrer l’accès à ses côtes, écrit Amnesty International dans un nouveau rapport rendu public lundi 17 octobre 2016.

https://www.amnesty.be/je-veux-m-informer/actualites/article/nauru-une-prison-a-ciel-ouvert  

synthèse en français
https://www.amnesty.be/IMG/pdf/nauru_synthe_se_fr.pdf  


Après des années de détention sur des îles isolées du Pacifique, des réfugiés rejetés par l’Australie pourront finalement s’installer aux Etats-Unis. Le premier ministre, Malcolm Turnbull, a annoncé, dimanche 13 novembre, un accord avec Washington. Celui-ci est « exceptionnel » et ne sera pas renouvelé, a-t-il prévenu. Jusqu’à 1 600 réfugiés pourraient être concernés ; la priorité sera donnée aux femmes, aux enfants et aux familles.
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2016/11/14/l-australie-envoie-ses-refugies-aux-etats-unis_5030589_3216.html  

Présentation de la cyberaction :

Traitements inhumains, actes de négligence de professionnels de la santé ou encore agressions impunies font partie des atteintes à leurs droits. Beaucoup sont submergés par le désespoir – les automutilations et les tentatives de suicide sont fréquentes. Des enfants ont ainsi évoqué ouvertement leur volonté de mettre fin à leur vie.
L’Australie transfère notamment de force des familles et des personnes seules, dont des enfants à Nauru depuis septembre 2012, dans le cadre d’accords conclus entre les deux pays. Or, transférer de force des réfugiés et des demandeurs d’asile en les maintenant en détention prolongée dans des conditions inhumaines et en les privant de soins médicaux adéquats est contraire aux droits de ne pas être soumis à la torture, aux mauvais traitements et à la détention arbitraire.
Exhortez le ministre de l’Immigration de prendre en considération toutes les demandes d’asile de ceux qui souhaitent rejoindre l’Australie, de réinstaller les réfugiés en Australie et de fermer le Centre régional de traitement.

Voir aussi les réactions de l'Unicef, de l'ONU, du HCR et du forum des questions autochtones

Une solution permanente et durable est essentielle pour les réfugiés sur l'île de Manus, selon l'UNICEF
http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=37874&Cr=Australie&Cr1=#.V7sJkekexZM  

L'ONU appelle l'Australie et Nauru à mettre fin aux centres de détention offshore
http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=37839  

Le HCR inquiet des allégations de mauvais traitements de demandeurs d'asile détenus sur l'île de Nauru
http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=37828#.V7sK4ukexZM  

Australie : le Forum des questions autochtones condamne le traitement d'enfants dans un centre de détention
http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=37785#.V7sLA-kexZM  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Ministre,
Aux bons soins de l'ambassadeur d'Australie à Paris

Je vous écris pour vous faire part de ma vive préoccupation au sujet du sort de 1 200 personnes, victimes de traitements inhumains, d’actes de négligence de professionnels de la santé ou encore d’agressions impunies de la part des habitants de l’île.
Je vous exhorte à :
- réinstaller les personnes bénéficiant du statut de réfugiés sur le territoire australien ;
- procéder à l’évaluation de toutes les demandes d’asile de ceux qui souhaitent rejoindre l’Australie ;
- fermer le centre régional de détention à Nauru.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

10 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Toute personne a droit au respect et à l'aide pour survivre.
Un camp de rétention n'a jamais été une solution.

Deslandres Monique
Le 08/12/2016 à 22:49:25

Il parait que nous sommes au 20ème siècle, au 3ème millénaire !!!!!!Qui peut le croire???

Preiss Michèle
Le 08/12/2016 à 11:56:26

Quelle différence y a-t-il entre le comportement du gouvernement australien à l'égard de demandeurs d'asile pour l'Australie et celui de l'UE envers les demandeurs d'asile provenant du Moyen-Orient,de la corne de l'Afrique, de la zone subsaharienne, qui, tous, cherchent à échapper à des situ ations de guerres innommables,quasi apocalyptiques...
Hier,victimes désignées des trafics d'esclaves au profit de la "race blanche", les populations de ces îles exploitées pendant 2 siècles(au moins) cherchent-aujourd'hui-un hypothétique secours que nos "démocraties" ne leur accordent qu'au compte-goutte... les abandonnant aux mains de potentats ravis que des "démocraties" leur confient leur sort moyennant espèces sonnantes et trébuchantes... ce que les Juifs d'Europe de l'Est ont aussi connu à la fin de la 2è Guerre mondiale lors de leur exode vers la "Terre Promise"... Décidément,"l'Homme est bien un loup pour l'Homme"... Même l' "Oncle Sam" se détourne de l'immense détresse de ces peuples en se repliant sur "ses" terres immensément riches...A moins que la Nature ne se charge d'y semer quelque désordre, souvent précédé par le saccage programmé de l'Homme... Chaque chose en son temps...Et,même les plus belles histoires ont une fin...

stoppeur
Le 26/08/2016 à 17:07:38

L'Australie se doit de respecter le droit d'asile dans des conditions humaines et fermer le centre régional de détention de Nauru qui déshonore les gouvernants australiens.

MICHARD Pierre
Le 25/08/2016 à 18:16:18

situation inadmissible et incompatible avec la préservation de la dignité humaine !!!!

Myriam COLLADO MONCOULON
Le 23/08/2016 à 23:43:57

Si nos ancêtres avaient été reçus de cette façon ' que serions nous devenus...

Marijke
Le 23/08/2016 à 22:25:41

Je trouve que l'Australie devrait également participer à la prise en charge de tous ces réfugiés qu'il y a actuellement dans le monde. Surtout, en Australie, il y a de la place et certainement plein de possibilités pour tous ces gens.

Ursula Pezeu
Le 23/08/2016 à 17:46:26

Je me garde bien de juger ce genre de problème, car, à voir ce qui se passe chez nous, à moins que certains ne veuillent pas voir, nous allons aussi à la catastrophes,humanitaire, sociale, financière, nous sommes inaptes à trouver la bonne solution, ces personnes ont un pays, qui bientôt deviendra désertique, et par chez nous, nous recevons des gens dont certains ne parlent pas notre langue, n'ont pas les mêmes valeurs, nous pillent, nous assassinent,nous volent et profitent de nos services sociaux, et en veulent toujours plus ! Bientôt nous quitterons notre pays devenus invivable pour nous, alors pourquoi critiquer l'Australie? où tout le monde sait qu'il n'accepte personne ? alors pourquoi y aller ? pourquoi obliger un pays - par des pétitions - à accepter des demandeurs d'asile ? il faut se poser les bonnes questions - la guerre, la famine, les maladies ont bon dos - et on oublie de parler de leur gouvernement !ne pas se laisser abuser ... avoir de la pitié coûte très cher au bout du compte ...même si on compatis !et ça c'est facile c'est gratuit, que ceux qui ne sont pas d'accord, prennent des demandeurs d'asile, et après quelque temps, on en reparlera ! et évitez de dire que chez vous c'est trop petit ! la solution se trouve dans le pays même ! on ne demande aucun compte à leurs dirigeants ! c'est fou ça , non ? vous trouvez ça normal?

un anonyme
Le 23/08/2016 à 17:36:11

A dénoncer également : l'autre "accord informel" entre Australie et Papouasie-Nouvelle Guinée, qui crée une situation tout à fait analogue.
Pour plus d'infos, voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Solution_du_Pacifique.  

Frédéric Barboteu
Le 23/08/2016 à 16:37:46

Ce qui est infligé aux demandeurs d'asile sur l'île de Nauru est cruel et inhumain. Ce camp doit être fermé d'urgence et l'Australie doit accueillir à titre humanitaire l'ensemble des personnes qui y sont injustement détenus.
L'Australie, pays riche et développé, doit aussi assumer l'accueil des demandeurs d'asile sur son sol pour éviter la répétition de la maltraitance à l'égard de personnes particulièrement vulnérables.

Thierry PLOUZENNEC
Le 23/08/2016 à 12:30:40

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !