actualité écologie

Ne laissez pas vos appareils en veille

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

AG Cyberacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

OPÉRATION

La Terre vue depuis l’espace

victoire pour Gabriel Dufils

Journal des Bonnes Nouvelles

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Les 10 jours verts Transacteurs

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Améliorons la Programmation Pluriannuelle de l'Energie (PPE)

Mise en ligne du 26/07/2016 au 04/11/2016

Le Conseil national de la transition écologique s'est réuni le 13 juillet pour élaborer un avis sur le projet de Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) transmis le 1er juillet. Cette PPE ne permet pas, en l’état, de respecter les objectifs de la loi sur la transition énergétique. Les organisations de protection de l’environnement soumettent 16 contre-propositions pour amender et améliorer le texte.

Bilan de la cyberaction :

3066 participants

Présentation de la cyberaction :

La PPE doit donner le cadre concret jusqu’à 2023 pour que la France se mette sur la bonne trajectoire pour atteindre ses objectifs en termes de réduction de la consommation d’énergie, de développement des énergies renouvelable ou encore de baisse de la part du nucléaire.

Pourtant, le projet de PPE transmis le 1er juillet ne répond pas à ce cahier des charges. Incohérent et imprécis dans l’évolution à venir du parc nucléaire, insuffisant sur la levée des barrières réglementaires et administratives qui pénalisent les renouvelables, muet sur le financement des transports en communs et des infrastructures pour le vélo, sans réel changement de cap sur la rénovation du bâtiment, le projet de PPE n’est pas acceptable en l’état.
Les 16 propositions du document joint
http://cler.org/IMG/pdf/contribution_des_ong_pour_l_avis_du_cnte_sur_le_projet_de_ppe.pdf  
ont été transmises au Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer et les organisations de protection de l’environnement demandent à ce qu’elles soient intégrées dans la version finale de la PPE qui devrait être publiée à l’automne, à l’issue de la consultation publique.
Contacts presse :


En soutien à ces propositions nous vous proposons d'interpeller la Ministre de l'Ecologie et votre député.

La lettre qui a été envoyée :


Madame la Ministre
Madame, Monsieur

Un projet de Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) a été transmis le 1er juillet 2016. Incohérent et imprécis dans l’évolution à venir du parc nucléaire, insuffisant sur la levée des barrières réglementaires et administratives qui pénalisent les renouvelables, muet sur le financement des transports en communs et des infrastructures pour le vélo, sans réel changement de cap sur la rénovation du bâtiment... Cette PPE n’est pas acceptable en l’état et ne permettra pas de respecter les objectifs de la loi sur la transition énergétique.

Je soutiens les organisations de protection de l’environnement qui soumettent 16 contre-propositions pour amender et améliorer le texte.

Je vous prie d'agréer mes salutations citoyennes attentives à vos décisions

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

27 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

toutes les énergies renouvelables doivent être étudiées, que ce soit le solaire, le vent, la biomasse ..... il ne faut rien rejeter si nous voulons arriver à nous passer du nucléaire et du charbon

hamon
Le 05/11/2016 à 16:31:27

Maintenant que la PPE est publiée, la synthèse de la consultation publique vient de l'être aussi.

Voir ici à partir de la page 88 : http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/3_-_Declaration_environnementale_-_28_octobre_2016.pdf  

Assez opaque, de mon point de vue, sauf peut-être sur le nucléaire.

Anne.

Alain UGUEN
Le 29/10/2016 à 10:23:40

Merci Anne.
Pour l’éolien, on est dans les clous sur les objectifs (facile !) mais beaucoup d’obstacles n’ont toujours pas été levés, notamment sur les délais (raccordement & autorisation unique -simplification ?-) et les interdictions militaires & radar (hier 15% du territoire interdit aux éoliennes, 47% aujourd’hui, 68% demain si ajout des radar des ports et de l’aviation civile). Avec 47%, on sait déjà que les objectifs 2023 ne seront pas atteints…

Pour le nucléaire, EDF doit donc proposer un plan stratégique au plus tard le 28 avril, soit… 5 jours après le 1er tour des présidentielles.
L’article 311-5-7 explique la suite : « … Si la compatibilité [du plan stratégique] n’est pas constatée, l’exploitant élaborera un nouveau plan selon les mêmes modalités ». C’est-à-dire +6 mois.

Qui veut faire des paris ?

Bon we à toutes et à tous
Benoit P

Benoit P
Le 29/10/2016 à 08:30:25

il y a le soleil, le vent, les économies, la mer
Mais il y a aussi les politiques et les lobbys

philippe porté
Le 05/09/2016 à 21:29:43

ils sont ou ces dirigeant qui autrefois ce battais pour leur peuple et non leur petite carrière ????

BUBU
Le 05/09/2016 à 15:48:47

la meilleure des énergies renouvelables et la seule dont on a besoin et qui est suffisant est l'énergie solaire. On a pas besoin de la biomasse ni des autres énergies renouvelables.

Seul l'énergie solaire est suffisante pour tout.

zéro pollution, zéro conséquence sur l'environnement, zéro déchets, etc... l'énergie SOLAIRE est parfaite en tout point de vue.

Elle vaut la peine d'y investir au lieu du nucléaire.

L'énergie solaire et l'énergie géothermique (près des sites volcaniques comme la Guadeloupe) sont parfaits (zéro pollution) et largement suffisants pour les transports et l'électricité.

Un bus de ville qui fonctionne 100% avec l'énergie solaire
http://www.electriclove.info/2013/bus-ville-100-solaire/#sthash.1DlMGJpY.dpbs  

Babcock Ranch : la ville alimentée à 100% par l'énergie solaire !
http://positivr.fr/babcock-ranch-floride-construction-ville-energie-solaire/  

un anonyme
Le 05/09/2016 à 12:51:01

L'énergie la moins polluante est celle qui n'est pas consommée ! On projette des centrales électriques biomasse qui vont permettre, en mettant nos forêts en péril, de continuer à illuminer les vitrines des magasins la nuit et d'alimenter les veilles de millions d'appareils et de chauffer des appartement en brûlant 4 ou 5 fois plus de bois que dans un bon vieux poêle...
Il est urgent de prendre les problèmes à la source, de commencer à réduire drastiquement nos consommations et à éradiquer les gaspillages.
Parallèlement, il faut revoir notre conception de la gestion et de la distribution de l'énergie, et de l'électricité entre autre. L'hyper centralisation à la française ne permet plus de répondre à la transition. Il faut développer un modèle de réseau permettant de relocaliser la production.

Rapha
Le 05/09/2016 à 09:45:52

Climat : Chine et Etats-Unis ratifient l'accord de Paris
http://www.lesechos.fr/monde/europe/0211255527893-climat-chine-et-etats-unis-ratifient-laccord-de-paris-2024815.php  

Alain UGUEN
Le 05/09/2016 à 08:44:20

L'énergie solaire permet à la fois de produire de l'électricité et de l'énergie pour les voitures

Même un étudiant avec un petit fond d'université est capable d'inventer une voiture solaire:

"Un étudiant invente une voiture solaire"
https://pulse.edf.com/fr/un-etudiant-invente-une-voiture-solaire  

On peut ainsi aisément imaginer ce qu'il en serait avec de plus grands fonds, comme par exemple, si l'Etat décidait d'arrêter le nucléaire, et de mettre tous les milliards d' investissements prévus pour le nucléaire dans l'énergie solaire à la place:

Déjà ils prévoient que " les réacteurs nucléaires nouvelle génération (SMR) prévus dans 5 ans devraient coûter des milliards de dollars et être construits à proximité des villes."
http://www.climatechangenews.com/2016/04/12/are-small-nuclear-reactors-the-answer/  

Alors qu'on pourrait se lancer à la place dans l'énergie solaire autant dans le domaine de l'électricité que pour l'énergie pour les transports

voici quelques réussites de l'énergie solaire avec des petits fonds d'université ou de start-up d'entreprises:

"Ford C-Max Solar Energi : la première vraie voiture solaire"
http://www.lepoint.fr/automobile/innovations/ford-c-max-solar-energi-la-premiere-vraie-voiture-solaire-03-01-2014-1776499_652.php  

"L'avion solaire Solar Impulse 2 réussit sa traversée du Pacifique"
http://www.france24.com/fr/20160425-solar-impulse-2-avion-energie-solaire-traversee-pacifique-bertrand-piccard  

voiture solaire
http://www.ecosources.info/dossiers/Voiture_solaire  


"Stella Lux, la voiture l'électro-solaire de l'université d'Eindhoven"
http://www.moteurnature.com/actu/2015/stella-lux-electro-solaire.php  

Une autre voiture solaire créé avec le fond d'une université de Cambridge
http://www.moteurnature.com/actu/uneactu.php?news_id=27084  

Une station de recharge solaire pour les voitures électriques
http://www.moteurnature.com/actu/uneactu.php?news_id=25095  

un bateau électro-solaire traverse l'Atlantique
http://www.moteurnature.com/actu/uneactu.php?news_id=1670  

L'énergie solaire offre plein de perspectives et pourrait remplacer le nucléaire comme solution autant en énergie qu'en électricité face au pétrole et au charbon.

Cordialement à tous

un anonyme
Le 02/09/2016 à 21:00:11

il ne faut pas confondre énergie et électricité !!! le Costa-Rica a produit 100% de son électricité en renouvelable ... mais les camions et avions ont continué de se déplacer ...il n'a produit que 50 % de son énergie en renouvelable !!!

Jean Marie Dyon
Le 02/09/2016 à 11:40:46

"•Le coût courant économique de l’électricité nucléaire produite par chaque réacteur rénové à un niveau de sûreté approchant des exigences de l’EPR atteindrait 133 €/MWh. Cela correspond à un investissement de près de 4,4 Md€ par réacteur (rapport Wise).

•Le coût courant économique du nucléaire dépasserait, dans ces conditions, les coûts futurs de production des principales énergies renouvelables électriques.

Ce dépassement serait effectif dès aujourd’hui pour l’éolien terrestre (coût compris entre 40 et 80 €/MWh), dès 2018 pour le solaire et à partir de 2020 pour l’éolien maritime.


•Le choix d’une prolongation du parc nucléaire qui limiterait la hausse des coûts de production de l’électricité nucléaire, et assurerait sa rentabilité face aux énergies renouvelables, devrait être fait pour rester viable et peu cher, avec un niveau d’investissement réduit sur le niveau de sûreté des réacteurs.

•Le remplacement du nucléaire ancien par des réacteurs nouveaux type EPR n’apporterait pas les mêmes avantages sur les coûts de production que les renouvelables."
voir le graphique sur http://energie-climat.greenpeace.fr/tres-cher-nucleaire  

"
En investissant l’équivalent du prix d’un EPR dans les renouvelables, la cogénération et les économies d’énergie, on peut produire 2 fois plus d’électricité et créer 7 fois d’emplois pérennes. C’est vers cette stratégie que devrait se tourner EDF."
http://energie-climat.greenpeace.fr/hausse-des-tarifs-a-edf-le-prix-d-un-naufrage  

et l'énergie solaire peut combler les besoins de toute la population, à condition de lui donner une chance.

citation "EDF saborde un champion français de l’énergie solaire

Nexcis est une filiale d’EDF travaillant au développement de panneaux photovoltaïques, en pointe sur son secteur et promise à un bel avenir.

EDF a pourtant décidé soudainement de ne plus la financer."
source https://reporterre.net/EDF-saborde-un-champion-francais  

un anonyme
Le 29/08/2016 à 09:46:53

Le nucléaire civil a 2 atouts majeurs incontesta
bles:
-pouvoir assurer une quantité d'énergie électri
que démesurée aux besoins des populations + de l'
industrie,des transports,des technologies d'av
ant-garde...
-le bas-coût de l'énergie électrique produite,jus
qu'à devoir démanteler les installations après 40 ans de bons et loyaux services et de devoir assu
rer le stockage des déchets après traitement...C'
un coût,une responsabilité à assumer,que les pro ducteurs d'énergie ne sont pas prêts à assumer
seuls...C'est précisément sur ce chapître que
les "écologistes" se "crystallisent" face à une grande indifférence de la part de l'opinion pu
blique...Et,pourtant,comme dit le proverbe:"Qui
peut le + ,peut le moins..."Quant au Costa Rica,
si sa politique énergétique et de préservation
de l'environnement est remarquable...quid des salaires qu'il délivre à la main d'oeuvre venue
du Panama travailler dans ses plantations de café
et de bananes,d'ananas...?

stoppeur
Le 26/08/2016 à 18:05:10

Pour sceller l'avenir du nucléaire en France,il
n'y a guère que les "écologistes" qui s'en char
gent vraiment...Le renouvelable,c'est bien;mais
c'est plutôt cher...Alors,ce n'est guère la peine
d'en parler aux Français;d'autant moins qu'ils
convaincus mordicus que la production d'énergie é
lectrique nucléaire permet d'avoir des tarifs
bien + compétitifs que dans le reste de l'Europe
...Et de renvoyer le coût du traitement et de l'
enfouissement des déchets nucléaires aux oubliet
tes...On verra ça plus tard...A quel tarif...?Là
est la question...en suspens.

stoppeur
Le 26/08/2016 à 17:35:10

Le tour du monde historique de Solar Impulse
http://www.usinenouvelle.com/editorial/le-tour-du-monde-historique-du-solar-impulse-2.N403632  

Le Costa Rica tourne à 100 % avec des énergies renouvelables …
http://www.konbini.com/fr/tendances-2/costa-rica-3-mois-energies-renouvelables/  

Alain UGUEN
Le 26/08/2016 à 15:12:53

à anonyme du 21/08:
De toute façon les "écologistes" ne s'aperçoivent jamais de rien.
Tous ceux qui réfléchissent ont bien compris que la cop 21 et la "transition énergétique"sont des stratégies de mise en place de nouveaux marchés qui profiteront aux nucléaristes.

-faire la promotion des renouvelables c'est une chose,
mais il faudrait pas plutôt ARRÊTER le nucléaire?

-qui sont les grands promoteurs et développeur de l'éolien en France : EDF, EOLFI ET QUADRAN, qui ont comme partenaire le géant du nucléaire chinois:
CGN EE !!!!

le nucléaire veut CONTRÔLER TOUS les marchés (et hors du marché point de salut comme vous le voyez....) et pour cela il doit TOUS nous contrôler (linky)

chris
Le 22/08/2016 à 11:50:06

Non aux réacteurs nucléaires de nouvelle génération hybride nucléaire-énergie renouvelable.

Faire accepter le nucléaire en disant qu'il y aura un peu d'énergie renouvelable est un piège pour faire accepter aux écologistes le nucléaire sans que ceux-ci s'en aperçoivent.


Vive le 100% énergie renouvelable sans déchets nucléaires dont on ne sait quoi faire!

Maintenant dans 5 ans, la COP21 veut construire des réacteurs nucléaires à proximité de chaque ville !

Les puissances du monde, les Etats-Unis, la Chine, la Russie, le Royaume-Uni, la France, l'Argentine font la course pour vendre leurs réacteurs nucléaires à travers le monde.

Et ils vont tous construire leurs réacteurs nucléaires à partir du Royaume-Uni avant de les faire transporter dans les villes du monde entier, car le Royaume-Uni a une main d'oeuvre qualifié et une chaine d'approvisionnement longue pour le nucléaire.

Les puissances sont en train de faire la recherche car ils veulent lancer une nouvelle génération de réacteurs nucléaires.

Les petits réacteurs nucléaires qui seraient selon eux moins coûteux et moins longs à construire et ils pourront le transporter par camion, par bâteau, par avion, pour les placer dans les villes du monde entier.

Et pourtant ils reconnaissent qu'un petit réacteur nucléaire fournira moins d'électricité qu'un grand.

Et ils reconnaissent qu'il faudra plusieurs petits réacteurs nucléaires pour fournir l'équivalent d'un seul grand réacteur nucléaire et que déjà il faut plusieurs grands réacteurs nucléaires pour fournir de l'énergie à la ville.

Et ils reconnaissent que plusieurs petits réacteurs nucléaires présentent un risque plus élevé d'accident q'un grand réacteur nucléaire, car il faudrait encore plus de personnel de sécurité et de soutien que pour les grands réacteurs nucléaires, et comme les entrepreneurs ont justement choisi les petits réacteurs à cause de leur faible coût de construction, ils seront tentés par la même occasion de réduire le personnel de sécurité et de soutien aux réacteurs nucléaires et par conséquent, sinon l'énergie électrique ne serait plus rentable pour eux, et par conséquent, ils vont causer inévitablement des accidents.

Et cette fois-ci ce sera pire que les grands réacteurs nucléaires, car ils veulent à tout prix planter leur groupement de petits réacteurs nucléaires à proximité des villes, car selon eux c'est le seul moyen pour réduire les coûts d'électricité et augmenter la rentabilité de l'énergie.

Et pour faire accepter ces petits réacteurs nucléaires dangereux à la population, ils disent que ces réacteurs peuvent également se combiner avec de l'énergie renouvelable !

Alors qu'on voit que ce sont que des journeaux nucléaires, industries nucléaires qui les fabriquent !

Et de toute façon, quand on veut zéro nucléaire, on ne construit pas de réacteur.


Et il y a plein de puissances étrangères qui financent le nucléaire français:

"Pékin devient actionnaire du nucléaire français"
http://www.francetvinfo.fr/economie/entreprises/areva-pekin-devient-actionnaire-du-nucleaire-francais_1158175.html  

AREVA jamais sans la Chine
http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/05/04/areva-jamais-sans-la-chine_4626952_3234.html  


Alors qu'EDF allait laisser tomber le projet d'Hinkley Point qui était crucial pour continuer son programme nucléaire, la Chine l'a sauvée de justesse en décidant de prendre de 30 à 40 % du projet d'EDF.

EDF ne peut plus fonctionner sans l'aide de l'investissement chinois :

la Chine va investit de 30 à 40% dans le projet de centrales nucléaires d’EDF au Royaume-Uni
http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/nucleaire-un-pied-au-royaume-uni-la-chine-vise-l-international-24-10-2013-3255247.php  

Et pour le programme nucléaire du Royaume-Uni, elle a avancé l'argent pour la construction de ses centrales nucléaires.

Un an avant le Brexit, Le Royaume-Uni n'ayant plus de fonds publics pour assurer son programme nucléaire invite la Chine à produire ses centrales nucléaires chez elle.

« Le gouvernement conservateur du Royaume-Uni compte sur les investissements chinois pour suppléer les carences de l’Etat en matière de grands équipements. Il souhaite aussi faire de la City la tête de pont financière chinoise en Occident. »
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie-mondiale/article/2015/10/20/grande-pompe-a-londres-pour-xi-jinping_4792770_1656941.html#FT1IDJxYDxmiQVcR.99  


« Nucléaire: un pied au Royaume-Uni, la Chine vise l'international »

La Chine n'a pas choisi le Royaume-Uni par hasard, Le Royaume-Uni ayant des exigences les plus strictes d'Europe en matière de nucléaire, les réussir à implanter ses centrales nucléaires, lui permet au niveau mondial d'acquérir une crédibilité qui lui permet d'acquérir tous les marchés pour des prix peu chère, la Chine proposant les centrales nucléaires, les moins chères, tous les pays l'invitent pour installer des centrales nucléaires chez eux. Son objectif après l'Europe et l'Afrique, c'est le Moyen-Orient et l'Amérique du Sud :

« En accumulant des expériences hors de leur pays, les entreprises chinoises gagnent en crédibilité pour entrer en lice sur d'autres marchés" au Moyen-Orient ou en Amérique du sud, a abondé Zhou Xizhou, expert basé à Pékin d'IHS Global Insight. »
http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/nucleaire-un-pied-au-royaume-uni-la-chine-vise-l-international-24-10-2013-3255247.php  


« Huit réacteurs made in China pourraient être exportés d’ici 2020, selon les plans du gouvernement chinois.


« A ce rythme, la Chine pourrait rapidement devenir le premier constructeur mondial de centrales, assure George Borovas, responsable des dossiers nucléaires au cabinet PWSP. La puissance financière et industrielle de la Chine en fait un acteur incontournable pour les pays en développement. »

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/09/14/le-nucleaire-chinois-a-la-conquete-de-l-afrique_4756877_3212.html#wdWqcuAw0y3A3IuP.99  

Article publié le 24 novembre 2015
https://www.theguardian.com/environment/2015/nov/24/mini-nuclear-reactors-answer-to-climate-change-crisis  

Les petits réacteurs nucléaires une solution au changement climatique ?

« Le Royaume-Uni pourrait être le centre mondial d'une nouvelle industrie nucléaire composée par des mini-réacteurs dont chacune serait transportée par camion et installée dans une ville de n'importe quel pays, votre ville par exemple pour pouvoir faire chauffer votre eau, ou livré à tout pays qui veut brancher ces petits réacteurs dans leur réseau d'électricité à partir du quai.

Le Chancelier George Osbone a révélé mercredi que 250 millions de dollars seront dépensés d'ici à 2020 dans un programme ambitieux pour faire positionner le Royaume-Uni en tant que leader mondial des technologies nucléaires.

Les SMR (small reactor) visent à capturer les avantages de l'énergie nucléaire-toujours en service, énergie à faible émission de carbone- tout en évitant les problèmes, principalement le grand coût et le temps pour construire les grandes centrales nucléaires. Les centrales nucléaires en cours comme le projet franco-chinois d'Hinkley Point dans le Sommerset prévu doivent être construits sur place, une tâche assimilée à « la construction d'une cathédrale dans une cathédrale ».

Au lieu de cela, les petits réacteurs nucléaires (SMR) seraient gérés par une douzaine d'employés dans l'usine, puis transportés vers des sites (villes) pour être branchés au réseau d'électricité de la ville, ce qui les rendraient en théorie moins cher.

Les entreprises du monde entier, y compris en Russie, en Corée du Sud et en Argentine tentent maintenant de transformer cette théorie en pratique et beaucoup cherchent à construire leurs petits réacteurs nucléaires à partir de chez leur ami nucléaire le Royaume-Uni.

En effet, il y a beaucoup de choses qui font que le Royaume-Uni est un lieu idéal pour n'importe quel entreprise au monde pour y construire des petits réacteurs nucléaires, la nouvelle génération de la nouvelle technologie nucléaire. Du point de vue législatif, le gouvernement voit dans le nucléaire une solution pour réduire l'effet de serre, et il a un héritage substantiel et pré-éminent pour ses lois sur les opérations nucléaires et de plus il a une main d’œuvre qualifiée et capable ainsi qu'une chaîne d'approvisionnement en source nucléaire bien organisée.

Un rapport financé par le laboratoire national nucléaire du gouvernement du Royaume-Uni en décembre 2014 a suggéré qu'il y avait potentiellement un marché « très important » pour des centaines de SMR (65-85 gigawatts) d'ici 2035, avec une douzaine de SMR (75W) situés au Royaume-Uni.

Le marché pourrait rapporter 250 à 400 milliards de dollars d'après les estimations du laboratoire national nucléaire disant que cela représenterait une opportunité économique pour le Royaume-Uni.

Les SMR sont des réacteurs qui produisent de 300MW (0.3GW) en électricité ce qui est beaucoup moins que les 1000 MW (1GW) produits par la plupart des centrales nucléaires existantes.

En plus, l'avantage est que les SMR (petits réacteurs nucléaires) peuvent varier la nature de leur production, ce qui signifie qu'ils pourraient être utilisés pour équilibrer le vent intermittent et l'énergie solaire à la différence des grandes centrales nucléaires. »


https://www.theguardian.com/environment/2015/nov/24/mini-nuclear-reactors-answer-to-climate-change-crisis  

article publié le 12 avril 2016
http://www.climatechangenews.com/2016/04/12/are-small-nuclear-reactors-the-answer/  

Les petits réacteurs nucléaires une solution pour une énergie propre ?

Les entreprises nucléaires du monde entier se réunissent pour discuter des licences sur les réacteurs modulaires controversés devant coûter des milliards de dollars et être construits à proximité des villes.

Les préoccupations sont soulevés au sujet des milliards de dollar consacrés à la recherche pour construire des petits réacteurs nucléaires pour la production d'électricité.

Les grandes puissances de ce monde font la course pour construire une nouvelle génération de technologie nucléaire, les petits réacteurs modulaires nucléaires (SMR) qui, selon eux, pourraient se combiner avec les énergies renouvelables pour créer un avenir faible en carbone pour la planète.

Les petits réacteurs modulaires (SMR) sont à peine entendus parlés par le public, mais plusieurs milliards de dollar sont en train d'être dépensés aux Etats-Unis, en Chine, en Russie, au Royaume-Uni, en France, pour la recherche et le développement.

L'industrie nucléaire mondiale estime que les premiers réacteurs pourraient être déployés dès 2025, et le plan pour eux est de les installer à proximité des villes pour produire l'alimentation électrique locale.

Cette semaine, les dirigeants d'entreprises nucléaires du monde entier se réunissent à Atlanta, en Géorgie, pour évaluer les progrès sur les prototypes et répondre à la question cruciale sur la licence de ces nouveaux modèles pour la sécurité.

Le gouvernement américain a déjà placé 217 millions de dollars dans un seul design commercial et offre des milliards de dollars en garanties de prêts pour les autres pays.

Le gouvernement du Royaume-Uni vient d'annoncer un concours mondial pour obtenir le meilleur design de SMR et a mis 250 millions de dollars pour financer la recherche et le développement en cours des 5 prochaines années.

Les designs préférés seront choisis lors du concours mondial et le Royaume-Uni prévoit d'être le leader mondial dans la technologie et l'exportation des petits réacteurs à travers le monde, selon le ministère de l'Energie et du changement climatique.

L'industrie nucléaire affirme que les plus petits réacteurs pourraient être produits sur une ligne de production en usine et transportés en masse par des camions et que les plus grands pourraient être produits en tant que composants pré-fabriqués à assembler sur place.

Cela réduirait considérablement les coûts de construction et le temps de construction.

Dans un éditorial, le journal de l'Energie Nucléaire Insider exprime son enthousiasme pour la stratégie, mais appelle à « davantage de ressources pour accélérer le développement et l'approbation des conceptions design des SMR (Small modular reactor) afin que les consommateurs puissent bénéficier de coûts inférieurs et aussi permettre la renaissance du nucléaire au Royaume-Uni qui sera ainsi cimenté.

Les SMR(small modular reactor) multiples peuvent effectivement présenter un risque plus élevé qu'un seul grand réacteur, surtout si les propriétaires des centrales tentent de réduire les coûts en réduisent le personnel de soutien ou de sécurité par réacteur.

Les nouveaux réacteurs nucléaires de la nouvelle génération peuvent avoir une capacité de production de 10 à 300 mégawatts selon que la ville est grande ou petite.

Ils seront fabriqués selon les besoins prévus en énergie pour la ville, selon si la ville est grande ou petite.

Pour être rentables, les petits réacteurs nucléaires doivent être placés à proximité des villes, là où la production en électricité est nécessaire.

Ce que la population locale va dire d'avoir une centrale nucléaire au milieu de leur cadre de vie est difficile à dire- les parcs éoliens en Grande Bretagne ont soulevé une telle opposition que le gouvernement a permis aux gens d'utiliser le droit de veto.

Les critiques disent que si les petits réacteurs nucléaires (SMR) sont connus pour fonctionner car ils sont déjà utilisé dans le secteur militaire, les coûts ne sont pas connus, car dans le secteur militaire l'économie concernant le nucléaire n'est pas pris en considération.

Les membres du parlement britannique de la chambre des communes de l'énergie et le comité des changements climatiques sont enthousiastes sur les SMR.

Leur rapport d'enthousiasme est que les SMR sont conçus d'une manière qui leur permettent d'être pré-fabriqués dans une usine, puis ensuite transporté par camion sur le site choisi et assembler les modules ce qui pourrait selon eux, améliorer l'efficacité de fabrication et les coûts de financement.

En revanche, l'Union des Scientifiques Concernés des Etats-Unis souligne les difficultés pour la mise en place des petits réacteurs à proximité des centres de population et les doutes qu'ils ont sur les capacités de ces réacteurs à produire de l'énergie à plus faible coût que les grands réacteurs.
Il souligne que les réacteurs commerciaux qui existent actuellement sont obligés de devenir sans cesse plus large et plus grand pour produire une énergie électrique de bon marché à grande échelle.

La plupart des scientifiques acceptent les dires de l'industrie nucléaire qui affirme que les petits réacteurs (quand ils ne sont pas rassemblés en étant plusieurs au même endroit) sont moins dangereux que les plus grands mais déclarent : « Si cela est vrai en revanche, elles seront moins rentables, car les petits réacteurs produiront moins d'électricité que les plus grands lesquels sont plus nécessaires pour répondre aux besoins d'énergie électrique de la population.

Commentaire : Le rapport dit qu'un groupe de petits réacteurs nucléaires au même endroit est plus dangereux qu'un seul réacteur.

Qu'un seul petit réacteur est moins dangereux qu'un seul grand réacteur.

Mais un petit réacteur fournit moins d'électricité qu'un grand réacteur.


Donc pour fournir la même production d'électricité qu'un grand réacteur, ils seront obligés de produire plusieurs petits réacteurs au même endroit.

Donc leur projet va foirer et causer des accidents nucléaires dans tous les endroits où ils installeront leur groupement multiple de petits réacteurs nucléaires.

Comme c'est à proximité des villes qu'ils installeront leurs petits réacteurs nucléaires multiples personne n'y échappera.

Et avec le réseau intelligent sur lesquels ces réacteurs seront branchés, n'importe quel hacker peut couper l'électricité de toute une ville ou pire planter un virus car les réacteurs nucléaires sont tous liés à des programmes informatiques avec les réseaux intelligents et les compteurs intelligents, et donc c'est la catastrophe assuré.


« Stuxnet est un ver informatique découvert en 2010 conçu[1] par la NSA en collaboration avec l'unité 8200 pour s'attaquer[2] aux centrifugeuses iraniennes d’enrichissement d'uranium


C'est le premier ver informatique découvert qui espionne et reprogramme des systèmes industriels[6], ce qui comporte un risque élevé. Il cible spécifiquement les systèmes SCADA utilisés pour le contrôle commande de procédés industriels https://fr.wikipedia.org/wiki/Stuxnet  


Or les outils de contrôle des compteurs intelligents fonctionnent tous avec les systèmes SCADA

Le ver informatique a affecté 45 000 systèmes informatiques, dont 30 000 situés en Iran, y compris des PC appartenant à des employés de la centrale nucléaire de Bouchehr. Les 15 000 autres systèmes informatiques sont des ordinateurs et des centrales situés en Allemagne, en France, en Inde et en Indonésie[9], utilisateurs de technologies Siemens
https://fr.wikipedia.org/wiki/Stuxnet  


Conclusion : Arrêter les compteurs intelligents, les réseaux intelligents et le nucléaire.

Suite de l'article 
http://www.climatechangenews.com/2016/04/12/are-small-nuclear-reactors-the-answer/:  

Les petits réacteurs modulaires (SMR) multiples peuvent effectivement présenter un risque plus élevé qu'un seul grand réacteur, surtout si les propriétaires des centrales tentent de réduire les coûts en réduisant le personnel de soutien ou de sécurité par réacteur.

Leur rapport conclut : «  A moins qu'un certain nombre d'hypothèses optimistes des industriels se réalisent, les petits réacteurs modulaires (SMR) ne sont pas susceptibles d'être une solution viable face aux problèmes économiques et de sécurité rencontrés par l'énergie nucléaire »

http://www.climatechangenews.com/2016/04/12/are-small-nuclear-reactors-the-answer/  

un anonyme
Le 21/08/2016 à 08:58:42

Des belles résolutions de la COP21 aux moyens d'y parvenir, c'est tout un monde de lobbies qu'il faut neutraliser!

MICHARD Pierre
Le 06/08/2016 à 19:42:40

bien sûr Chris ,
en fait je voulais juste dire : ce qui est bénéfique pour nous .. et plutôt que de parler d'évolution technologique , je devrais dire : arrêt des technologies dangereuses et polluantes , il existe déjà des technologies plus simple et très peu ou pas polluantes , voitures électriques , à air comprimé et surement bien d'autres technologies pratique mais cachées. on pourrait débattre longtemps ... je suis pour ma part de tout les combats contre l'injustice . le nucléaire doit stopper immédiatement c'est évident et je te remercie de le souligner, comme il faut stopper d'urgence beaucoup d'autres sujets aussi importants tel: les OGM ,les chemtrails ,la corruption, etc ... la liste est trop longue .

fiona
Le 04/08/2016 à 15:22:24

Désolés Chris et Fabrice ?!!!
Je ne comprends pas votre argument.
Il s'agit juste d'appuyer une revendication légitime... Libre à vous.
Pour ma part je signe des deux mains et je partage cette pétition sur FB

Salva
Le 31/07/2016 à 15:34:01

à fiona, stoppeur,colibri:
mes chers amis,
tant que vous considérerez le nucléaire comme un moyen de production d'énergie , vous tomberez sans fin dans les pièges du "solutionisme"technologique pour le "remplacer", car il n'y aura jamais assez de minerais de toutes sortes pour satisfaire aux exigences de ce système techno- totalitaire !

Une planète noyée dans le nucléaire militaire qui pleure sur son taux de CO2,
vous trouvez pas ça cocasse?

Cessez de voir le nucléaire comme un simple "moyen" de production d'électricité et on pourra commencer à le faire ARRÊTÉ !

fiona:l'évolution technologique et bénéfique n'existe pas , ce qui existe c'est l'évolution technologique qui crée des bénéfices , c'est différent!
stoppeur:
-l'Afrique a d'abord besoin que l'on cesse de la piller et de la saccager.
la faim et la malnutrition sont d'abord dus aux guerres,
- pour arroser des champs avec des pompes électriques il faut qu'il y ai de l'eau quelque part , or en bien des endroits c'est le désert qui avance.
-calquer là bas un modèle intensif qui échoue ici est absurde
-l'expansion économique est l'inverse de ce qu'il faut préconiser:
-pourquoi et pour qui les habitants d'europe centrale devraient aller TRAVAILLER dans des usines de panneaux photovoltaïques? c'est le prochain plan quinquennal?
colibri: "la sortie"du nucléaire est un leurre
seul l'arrêt de tout le nucléaire à un sens.

chris
Le 30/07/2016 à 12:15:38

tu as raison stoppeur , à croire que l'évolution technologique et bénéfique soient bloquées intentionnellement .. sans parler de chemtrails , des ogm , des additifs alimentaires ,etc qui nous empoisonnent quotidiennement :(

fiona
Le 29/07/2016 à 14:15:30

Entendu hier soir sur la 5 ou Arte,à propos de la politique énergétique qui "prévoit" la baisse des ressources pétrolifères dans le monde et en particulier aux USA:au lieu de remettre à fond la "filière charbon" pour y remédier,il aurait mieux va lu favoriser sans retenue l'expansion de la "filière photovoltaïque",ce qui permettrait aux pays africains -notamment- de s'éclairer de nuit + d'arroser leurs champs avec des pompes électriques et-ainsi-de lutter contre la faim et la malnutrition... Par ailleurs,si les USA avaient consacré le budget total englouti dans les guerres d'Irak en dotation des foyers américains avec des
panneaux photovoltaïques,ils seraient intégralement couverts aujourd'hui... Et donc, si l'UE avait décidé de créer tant que plus des zones de production électrique en panneaux photovoltaïques, probablement cela aurait permis d'envisager la sortie du "nucléaire civil" plus "énergiquement", créant ainsi une myriade d'emplois sur le continent(en Europe centrale, par exemple)et permettre ainsi un développement économique dans cette région connaissant bien des problèmes pour sortir d'une impasse en matière d'expansion économique, précisément.

stoppeur
Le 27/07/2016 à 11:00:15

la politique se résume à de la "communication", le geste et la parole on maintenant plus d'importance pour les responsables politique que les actes. A quand une pétition pour expulser les communicants de la politique ?

un anonyme
Le 27/07/2016 à 09:12:45

Je partage l'avis de Chris: "désolé,une fois de plus je ne m'associe pas à cette cyberaction dont plusieurs signataires du texte se sont compromis avec des industriels et leur font la courte échelle dans le cadre de la transition énergétique,
qui n'est qu'une grosse opération d'enfumage et se résume à la création de nouveaux marchés juteux au mépris de l'ensemble du vivant. Dommage!

Fabrice MARGAT
Le 26/07/2016 à 18:56:55

Ce PPE ne sera crédible que lorsque la sortie du nucléaire sera clairement admis par nos "élites", qu'il y aura une programmation claire de l'arrêt des vieilles centrales, que les nouveaux réacteurs EPR seront eux aussi remis dans les cartons, ceux en construction sont déjà problématiques!!! qu'en sera-t'il en service?... S'ils y parviennent?...

Et que dire de la recherche en cours à Cadarache pour la"maîtrise" de la fusion thermonucléaire? On est là dans un projet "Prométhéen"....

colibris
Le 26/07/2016 à 17:53:57

Notre pays , la France doit consacrer un budget moins important à la défense armée et plus important à la défense de l'environnement que nous laisserons à nos petits enfants , même si nous sommes adversaires aujourd'hui et si nous considérons en guerre les uns contre les autres .

Serge Levillayer
Le 26/07/2016 à 16:59:27

désolé ,une fois deplus je ne m'associe pas à cette cyberaction dont plusieurs signataires du texte se sont compromis avec des industriels et leur font la courte échelle dans le cadre de la transition énergétique ,
qui n'est qu'une grosse opération d'enfumage et se résume à la création de nouveaux marchés juteux au mépris de l'ensemble du vivant.
dommage.

chris
Le 26/07/2016 à 16:26:35

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !