image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : Stop carrière Saint-Lary (09)

Mise en ligne du 05/09/2016 au 24/10/2016

Opposition farouche au projet de réouverture et d’extension de la carrière de marbre de Saint-Lary par la société PLO (Ariège).

Bilan de la pétition :

2573 participants

Présentation de la pétition :

"Le projet de réouverture de la carrière à ciel ouvert " Fleur de pêcher" sur la commune de Saint-Lary en Ariège est sur le point d'aboutir. Une faune riche et une flore variée sont les atouts majeurs de cette communes pour les randonneurs et riverains qui arpentent les nombreux chemins de randonnées de ce site. La réouverture de cette carrière serait une catastrophe écologique ! La vallée entière sera touchée par les transports et autres nuisances sonores, ce qui aura à coup sûr un impact négatif sur le tourisme vert de cette vallée, et ainsi l'économie locale.
Alors mobilisons-nous rapidement ! Aidez-nous en signant notre pétition, on compte sur vous !

Texte de la pétition :


Nous, riverains, habitants, agriculteurs, éleveurs, mais également simples promeneurs qui avons pu jouir du calme et de la beauté de cette vallée, nous tenons à vous informer de notre opposition farouche au projet de réouverture et d’extension de la carrière de marbre de Saint-Lary par la société PLO (Ariège).
A cela trois raisons principales :

  • Tout d’abord, l’utilité économique et sociale du projet, en termes de valeur ajoutée apportée au territoire (emplois locaux réellement créés et autres retombées économiques) n’est pas sérieusement démontrée. Au contraire, les dégradations environnementales et nuisances occasionnées aux riverains comme à la vallée entière, tant par l’exploitation de la carrière que par le transport des blocs et des stériles (bruits, poussières) mettent à mal les retombées économiques générées par le tourisme vert dans cette vallée.

  • Ensuite sur un plan écologique, nous voyons mal comment sur ce site naturellement protégé disposant d’atouts remarquables (espace forestier dense, zones humides dont une source pétrifiante, faune et flore riches et diversifiées, espèces uniques et protégées), qui a participé à la réintroduction de l’ours, peuvent prévaloir les seuls intérêts d’un industriel. Nous ne comprenons pas pourquoi l’Etat autoriserait la destruction d’un patrimoine commun.

  • Enfin, la façon dont le dossier d’enquête publique a été mise en place (du 16 août au 16 septembre), sans information préalable des riverains, nous semble par ailleurs porter atteinte à la démocratie (et ne parlons pas d’une démocratie qui aurait pu être participative).


C’est dans cette vallée, et précisément dans les prés et forêts entourant le site envisagé qu’a commencé la Guerre des Demoiselles, résistance locale aux intérêts dits supérieurs.

C’est pourquoi nous demandons aux autorités de protéger et préserver notre vallée en refusant l’autorisation d’exploitation de cette carrière.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

134 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Je vous invite à consulter le décret relatif à la régionalisation des shémas des carrières.Vous pourrez consulter également l'application de l'article L515-3 du code de l'environnement modifié par la loi n°2014-366 du 24 Mars 2014 et réformant les shémas des carrières.
http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=ar...  
Cela concerne l'aménagement des carrières.

Maryse Bouche
Le 19/11/2016 à 09:07:22

Aldo09:
Le document de demande d'exploitation, va faire l'objet avec les commentaires des habitants de St-Lary,l'approbation ou non de Madame La Préfète,les remarques des associations de naturalistes et autres organismes,ONF,etc,fera donc l'objet d'un document opposable,qui fera foi,devant tout incident survenu sur le territoire de la carrière.Autant dire qu'il est nécessaire d'être le plus précis,mais aussi le plus critique possible.
Je vous renvoie à vos propos qui n'engagent que vous et qui sont largement plus excessifs que les miens.
"Nous devons penser le monde que nous voulons si nous ne voulons pas que d'autres le confisquent à leurs profits..."Gérard Mordillat.Bonne semaine également!

Maryse Bouche
Le 07/11/2016 à 12:32:10

@Maryse Bouche.
Maryse vous n’arrêtez pas de lire entre les lignes en laissant supposer que quoi qu'ils fassent les exploitants franchiront un jour ou l'autre la ligne blanche. Vous le dites .....mais il ne faut pas le répéter.......
Bonne semaine.

Aldo09
Le 07/11/2016 à 00:27:23

Aldo09:
Je n'ai jamais dit que les entrepreneurs étaient des délinquants, et je ne vous autorise pas à transformer mes propos.
Selon vous,cette carrière ne devait pas provoquer beaucoup de bouleversement.
Au final,- élargissement de voie forestière ou rurale pour le transport des blocs de marbre,
- création d'une ligne électrique de 3,5Kms,
- entailles dans la montagne avec
explosions pour créer la piste
-Branchement d'une conduite d'eau
- Déforestation
- surface d'extraction du marbre variant de 600m² à 6000m² .????
-rotation des camions: 3 par jour ou utilisation d'un camion-grue
-Un bloc de marbre de 20 T fait 7m3.
-Nombre de blocs extraits :2 par jour.
Sachant que l'extraction comporte moitié blocs et moitié granulats (1/2),
Quelle quantité sera extraite au bout de 30 ans ?Quelle surface sera exploitée en réalité au bout de 30 ans ?
La route de dégagement,créée par l'exploitant sera empierrée en grande partie par les granulats,déchets de marbre et interdite aux habitants.
La transition vers une économie circulaire vise à dépasser le modèle économique linéaire consistant à extraire,fabriquer, consommer et jeter en appelant à une consommation sobre et responsable des ressources naturelles et des matières premières primaires etc...Article L110-1-1,Article L110-1-2,Article L110-2 et surtout article L110-3;
Un site de référence:
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idArticle=LEGIARTI.  

Maryse Bouche
Le 06/11/2016 à 17:52:33

@Maryse Bouche.
Chère Maryse vous connaîtriez le secteur vous sauriez que la "route" reliant la marbrière à St-Lary permet difficilement le croisement de véhicules légers et que la pente d'environ 7% rend toute vitesse hasardeuse. Il ne faut donc pas parler de chauffeurs tenaillés par la rentabilité ni d’astreinte à la tâche.
Il semblerait en plus que l'exploitant veuille créer ou plutôt améliorer une piste pour rejoindre une piste forestière existante ce qui se traduirait par une piste privée exploitant-ONF, interdite de circulation au commun des mortels.
Pour terminer , 2 choses,
-quand on imagine que les blocs seront ensuite transportés sur des centaines de km, on se demande quel fou imposerait à ces chauffeurs des vitesses excessives dans les quelques kilomètres ou la logique sécuritaire veut qu'elle soit limitée. Le coût d'un camion même vide vaut énormément plus qu'un gain de 15 minutes sur une transport de plusieurs heures.
-il faut arrêter de penser que les chefs de petites entreprises sont des délinquants car eux ils travaillent et créent des richesses et de l'emploi à la différence de ceux qui font des lois contraignantes pour les autres, mais pas jamais pour eux.

Aldo09
Le 06/11/2016 à 03:54:41

@Aldo09:
Bon,je vois que vous avez consulté le document publié en Préfecture.
L'explosif ne sera utilisé, est-il écrit,que pour ouvrir les paliers d'extraction et non la route comme vous le prétendiez.Il va falloir pourtant contourner les hameaux en contrebas, et effectivement un chemin sera utilisé,élargi,pour le transport du marbre et des granulats.Vous avez sans doute lu, comme moi,le message déposé par "Mickey",le 22/09 ,à 1:16:41.Il craignait un accident survenu en Octobre 2015,à Sarrancolin:un camion s'était renversé larguant un bloc de 25 Tonnes qui avait dévalé jusqu'au jardin d'un riverain.Accident rare, dit-il un mauvais contrôle du véhicule,vitesse excessive,rentabilité oblige.
Dans le cas de la carrière de St-Lary,la vitesse des camions sera limitée à 30kms /H;
Lorsque l'astreinte à la tâche s'en mêle,lorsque des soucis de rentabilité, obligeront les chauffeurs à "appuyer sur le champignon",il faudra bien que des règlementations soient clairement définies en amont.Bien sûr,tout cela freine le commerce, les entreprises.Mais protège aussi la population des risques.
"on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs"s'est écrié l'entrepreneur en réunion publique.
Est-ce la bonne solution?Je vous laisse juge!Maryse Bouche

Maryse Bouche
Le 04/11/2016 à 16:06:17

@Maryse Bouche.
-1-Nous sommes donc d'accord sur un point, l'extraction de fera par sciage et l'explosif ne sera utilisé *qu’éventuellement" et uniquement pour les pistes.
-2-Pour ce qui est des normes, il est simplement malheureux qu'elles soient "pondues" ou modifiées constamment pour pouvoir justifier les salaires de ceux qui en ont la charge.
Vous vous demandez pourquoi il n'y a pas de travail en France, vous avez là un bon début de réponse. Les normes dont vous parlez sont financées uniquement par les entreprises auxquelles on le laisse pas le choix. " vous faites ce qu'on vous dit de faire à vos frais ou vous fermez ".
Les administrations responsables n'ont aucun problème pour appliquer ces normes à leurs propres locaux, puisque eux ne paient RIEN.
Aujourd'hui, alors qu'on parle de mondialisation, ces normes franco-francaises ont tout simplement ruinées le pays en rendant les produits français plus chers que les autres.
Demandez vous un peu pourquoi en France et notamment dans les Pyrénées, la grande majorité des rénovations de toiture ou les nouveaux toits utilisent les ardoises espagnoles .....

Aldo09
Le 04/11/2016 à 14:00:11

@ Aldo09:
Je lis votre message et je confirme.Trois entailles sont prévues dans la zone d'extraction.
_ premier niveau à la côte 1046m NGF.Une fois ce niveau dégagé,une entaille sera crée sur ce gradin sur une hauteur de 2 ou 3 m ,afin de dégager un second niveau plus large...
_ puis à la côte 1035 m ....jusqu'à
atteindre la côte 1020 m .
Une fois les différents niveaux créés avec leurs rampes permettant la circulation,l'extraction sera effectuée du Nord vers le Sud afin d'exploiter le gisement entre les différents niveaux.
S'agissant de marbre ornemental,l'extraction s'effectue par sciage.Les explosifs peuvent éventuellement
être utilisés dans le cas de travaux d'aménagements lourds visant essentiellement la création de pistes.P57.
Il s'agit des pistes de circulation à l'intérieur de l'exploitation.
Risques professionnels:
L'exploitation des carrières est l'une des activités industrielles qui paie le plus lourd tribut au risque accident du travail.
Référence INRS:ed799 brochure 2002;

Quand vous dites que les carriers ne sont pas là pour se chauffer..,c'est VOTRE AVIS.Vous oubliez que le froid et la chaleur ont des effets néfastes sur la santé de ceux qui travaillent à l'extérieur.
Il est utile de prévoir un local chauffé pour les pauses en période de froid et un local climatisé pour les zones
de repos,ventilation des matériaux et des
équipements.
Il faut donc se reporter aux 9 principes généraux qui régissent le Code du Travail.
L.4121-2 du Code du Travail.
http://www.inrs.fr/demarche/fondamentaux-prevention/ce-qu-il-faut-retenir-html  
Comme vous pourrez le constater," ceux qui travaillent dans les locaux climatisés aux frais du contribuable",vos propos précédents,pensent surtout à protéger et mettre en sécurité ceux qui travaillent dans des conditions difficiles.Leurs missions ne sont pas toujours bien comprises,parfois elles sont même niées,par ceux qui veulent exploiter ET le sol ET les hommes.J'espère vous avoir convaincu de ma bonne foi, et je vous souhaite une bonne journée.
Maryse Bouche

équipements pour les périodes de
canicule,d'où l'importance de l'eau et de
l'électricité sur place.

Maryse Bouche
Le 04/11/2016 à 09:50:53

@Maryse Bouche,
Votre dernier commentaire m’amène a vous préciser quelques détails :
-1- la dernière fois que je suis allé sur site, en août 2015, c’était accompagné de François Sirla ex-propriétaire de la carrière et descendant de l'exploitant initial. Il voulait une dernière fois voir la carrière et apprécier les travaux "d'échantillonnage" effectués par l’acquéreur. Il est décédé depuis.
Ce jour là, une cascade recouvrait au moins un quart du front de taille. (Ça , c’était pour l'eau).
-2- Pour l'explosif je maintiens qu'on n'utilise pas d'explosif dans une marbrière.
Vous ajoutez "avec utilisation d'explosifs pour la piste", ce qui me conforte dans mes dires puisque la piste dont il est question est une piste devant permettre d’éviter le passage des camions dans St-Lary. Rien à voir avec l'extraction du marbre.
-3- Pour l'arsenic vous faites références à des écrits très anciens qui parlent de "filonnets de pyrites (contenant aussi de l'arsenic), souvent aussi cuivreux, DANS DU SCHISTE".
Les auteurs parlaient du mispickel(FeAsS2) très souvent associé à l'or filonien.
Maintenant, il faut être un peu sérieux, nous sommes dans le marbre pas dans le schiste. Sinon, si je vous dit que le granite est radioactif (et c'est vrai !!!), allez vous conclure que le marbre de Rouech l'est aussi ?

Il vaudrait mieux arrêter de parler de ce que l'on ne connaît pas et de faire courir de vrais "fausses affirmations"

Aldo09
Le 03/11/2016 à 16:20:29

@Aldo09 (votre message du 2/11/2016):
Je sais bien que les conditions de travail des ouvriers d'une carrière n'ont rien à voir avec le club Med',mais tout de même.
Je pense que le personnel travaillant dans les administrations serait ravi de lire vos propos,vous m'en excuserez, je ne les partage absolument pas.
Pour au moins deux raisons:
Je rêve d'une société qui prendrait soin de ses semblables,au point de leur accorder,y compris en forêt et dans des conditions de travail particulièrement difficiles ,le minimum de dignité,et surtout de sécurité.
Le fait que vous ne sachiez que répondre à toutes mes questions,vous oblige à critiquer d'autres conditions de vie,bien meilleures évidemment.Fuite ou évitement?
Je constate que vous ignorez si sur ce chantier,il y a l'eau?L'électricité sûrement pas.
Le site est desservi par la route forestière de Rouech,est distant de 3,5 kms du bourg de St-Lary .Qui va tirer la ligne et payer les poteaux ?Qui va régler la facture?
En cas d'incendie,que se passera-t-il ?

Question des explosifs:
"Utilisation des explosifs:une hérésie"avez-vous écrit.
P56 2510-1 Exploitation de carrière à St-Lary:"commercialisation en ornemental,avec utilisation d'explosifs pour la piste."
P58 "Dans l'attente d'un raccordement au réseau électrique,le matériel électrique d'extraction pourra être raccordé à un groupe électrogène.
P56 2920 compresseur puissance absorbée 32,5 Kw
pression effective:710 5 PA .Ca c'est du confort !
Pierre Barbizan ,évoquant la carrière de marbre "Les Cravives" à Riverenert.
Dommage pour elle,ses derniers exploitants l'ont travaillé à l'explosif.(1960-1972).
Quant aux traces d'arsenic,j'ai trouvé un article très intéressant sur ce sujet.Je vous envoie le lien, c'est tout-à-fait à la fin.
http://orpailleur.free.fr/mines_or09.php  

Maryse Bouche

Maryse Bouche
Le 02/11/2016 à 21:50:57

@Maryse Bouche
Les conditions de travail d'une carrière en montagne sont différentes de celles de bureaux climatisés d'administrations payées par le contribuable.
Les carriers ne sont pas sur site pour se chauffer contrairement à ce que vous avancez.
Pour ce qui est des "commodités" pensez vous que les forestiers aient des toilettes sur chantier?
Il y avait il y a quelques années à peine (jusqu'en 2005) une ardoisière qui exploitait l'ardoise à Rouech et la traitait au village. A ma connaissance l'atelier n'avait pas de toilette alors que le bâtiment appartenait à la commune.......
Vos normes syndicales n'ont que peu de choses à voir avec la réalité.
Enfin, en ce qui concerne vos indications des contraintes de l'exploitation, ce sont les mêmes dans toute demandes d'autorisation avec souvent des clauses inutiles mais qui permettent de prévenir toutes questions ultérieures.

Personnellement Maryse, je sous suggère d'aller sur site vous rendre compte. Vous constaterez ainsi s'il y a de l'eau ou pas et si les voisins pourraient être incommodé par le bruit.... Allez y avant que la neige n'y soit.

Aldo09
Le 02/11/2016 à 16:21:57

@ Aldo09 et castillonnais:
Doc.visible sur le site de la Péfecture:
P67" Les produits polluants (carburants,huiles et liquide de refroidissement) seront stockés sur des rétentions de capacités suffisantes.Ils seront installés dans un local dédié,en prolongement de la base de vie."

A côté du lieu de vie des ouvriers.
Aucune question ne se pose à votre esprit?
P67
"TOUS les déchets produits sur le site feront l'objet d'une gestion spécifique et adaptée."Toujours pas de question ?
P56 ligne 4734" Gazole domestique."(chauffage probablement)
Donc pas d'électricité.
Le fait qu'il n'y ait aucun raccordement électrique ne vous pose aucun problème ?
L'eau est-elle présente ?Je n'en sais rien,c'est possible,mais au vu de tous ces produits ,elle va être plus que nécessaire, en cas d'incendie,non?
Une demande d'exploitation dans le cadre d'une ICPE,c'est le cas de cette carrière.ICPE:installation classée pour la protection de l'environnement.Il y a plusieurs catégories en fonction de l'importance du danger.,c'est - à dire toute installation détenue par une personne physique, qui peut présenter des dangers ou des inconvénients pour la commodité du voisinage,la santé,la sécurité,la slubrité publique, l'agriculture,LA PROTECTION DE LA NATURE ET DE L'ENVIRONNEMENT,l'utilisation rationnelle de l'énergie,la conservation des sites.Article L511 et suivants (code environnement)
Article R 511-9 et suivants (code de l'environnement)
En résumé:Des explosifs pour créer des paliers de circulation,des carburants stockés près du container de vie des ouvriers,pas d'électricité à moins de 3,5 Kms,pas de confort minimum pour les ouvriers (douches,WC normal avec évacuation des eaux usées,etc..voir les normes syndicales.Sur 7 tonnes de marbre extrait,la moitié est utilisée comme granulats et répandue sur les sentiers forestiers,le reste sera stocké ou transporté par des sous-traitants.Ah!au fait vous avez pu calculer le tonnage de marbre enlevé en une semaine ,et surtout transporté?
Tant mieux si vous n'avez aucune crainte pour la non-toxicité de l'arsenic,libéré après sciage.J'ai plutôt tendance à écouter l'avis de Nadège de Rouech. Maryse Bouche


Maryse Bouche
Le 02/11/2016 à 12:33:06

@Maryse Bouche

2 points relatifs à votre dernier commentaire :

- L'utilisation de l'explosif dans une marbrière est une hérésie et le fil hélicoïdal a toujours été utilisé il n'y a aucune raison que ça change.

- " que devient l'arsenic libéré par le sciage des blocs de marbre ? ".
Il faudrait peut être arrêter de propager ce genre d'information ridicule.
S'il y en avait par miracle ce serait en traces et comme il ne s'agit pas de réduire en poudre la montage mais d'en retirer des blocs par sciage il sera forcement très difficile d'en trouver....... ailleurs que dans les commentaires des opposants.

Aldo09
Le 01/11/2016 à 13:01:10

"De plus posez-vous la question,comme Nadège de Rouech,que devient l'arsenic libéré par le sciage des blocs de marbre ? "

Y a t'il une étude sur les quantités d'arsenic contenues dans le marbre ?.

Le marbre peut éventuellement contenir de la pyrite arsenicale. Mais ça se voit. étant minéralogiste, je suis allé à la carrière d'Uchentein. Et les quantités de pyrite, arsenicale ou non sont anecdotiques.

Mais par ailleurs, la pyrite est très présente dans la roche schisteuse de la vallée, dont proviennent de nombreuses sources captées et qui arrivent directement à nos robinets.

castillonnais
Le 01/11/2016 à 09:35:27

@castillonnais:
C'est très intéressant,constructif mais en quoi la formule peut-elle s'appliquer à la réouverture d'une carrière de marbre ?
Aux conditions de vie des ouvriers dans cette même carrière? Sans électricité,remplacée par un groupe électrogène....Un WC chimique pour 6 personnes,pas de douche,pas de cantine séparéepas de lieu pour réchauffer les repas.
Quant à l'extraction du marbre:
Sur le site de St Girons,l'auteur de la présentation des carrières précise que la carrière de Riverenert a été rendue inexploitable du fait de l'usage des explosifs.N'est-il pas question d'explosifs uniquement pour entailler les pistes nécessaires à la circulation des camions,à l'extraction du marbre également,alors pourquoi fermer tout accès au public,pancartes etc..si les explosions ne sont que sporadiques ?
N'a-t-on pas le droit de s'inquiéter du devenir de la carrière de St-Lary?
Va-t-elle subir le même sort que la carrière de Riverenert?
Je vous propose, en toute démocratie, de réfléchir et de comptabiliser,le tonnage qu'il est prévu d'extraire et demandez-vous si c'est compatible avec les diverses rotations de camions ?
De plus posez-vous la question,comme Nadège de Rouech,que devient l'arsenic libéré par le sciage des blocs de marbre ?
Pour le moment de toutes les questions posées aux personnes favorables au projet de réouverture, aucune réponse ne nous est parvenue.J'ai toujours confiance dans les lois de la République,celles de mon pays.
Je vous informe également que la pétition sur ce sujet est close depuis fin Octobre,au cas où vous auriez voulu la
signer!
Maryse Bouche

Maryse Bouche

Maryse Bouche
Le 01/11/2016 à 00:18:50

développement, ailleurs.
Je me demande s'il y a la même chose chez nous ?

http://www.valleesdesgaves.com/gp/Plan-de-mobilisation-des-ressources-forestieres/177  

castillonnais
Le 31/10/2016 à 10:29:50

@Aldo09 (Message du 24/10/2016)
Une friche industrielle est,par exemple, une carrière qui a fonctionné puis qui a fermé,qui a de nouveau fonctionné, puis a fermé.Aujourd'hui un exploitant pense à rentabiliser,à son profit, et cela semble normal, pour vous, la carrière de St Lary.
Permettez-moi de m'interroger sur les déclarations de l'exploitant,dans le cadre de son projet,ses intentions d'exploitation,en quelque sorte.
P56 La superficie totale ,objet de cette demande d'autorisation couvre 3Ha 38 et 77 ca.
A la p 58,la surface d'exploitation est arrondie à 3,4 Ha .Bon,passons !
La zone affectée à l'extraction ne couvrira que 6000 m² (p58) ou 600 m² (p56).C'est quoi la surface d'extraction?
Ce document prévoit et annonce tout ce que l'exploitant mettra en place,par exemple une exploitation sur 30 ans est demandée,découpée en 6 phases de 5 ans.
Je pense effectivement que la carrière actuellement n'a pas cette ampleur,mais ce qui inquiète pas mal de monde,c'est l'ampleur que son exploitant prévoit qu'elle prendra,sûrement,au détriment de la faune ,de la flore, du couvert végétal et d'une forêt magnifique.Les lois sont très bien faites,j'ai confiance.
Maryse Bouche

Maryse Bouche
Le 24/10/2016 à 17:40:28

@Maryse Bouche,
Je ne vous parle que de la carrière que je connais, pas de son extension, et je pense que lorsque vous parlez de friche industrielle on doit se baser sur ce qui existe réellement aujourd'hui et qui est visible par tous.

aldo09
Le 24/10/2016 à 12:38:56

@ Aldo 09 :Votre message du 21/10/2016:
"Son emprise est de 3,4Ha dont une faible part sera vouée à l'extraction :0,6 Ha.
Zone d'exploitation de la carrière existante se développant sur 350m²... p58(étude d'impact du dossier de demande au titre des ICPE).Avec 200m²,je crois que vous êtes bien au-dessous de la réalité.Même si le terrain comporte une certaine pente de l'ordre de 70,à 80 % par endroit, il va falloir entailler la montagne,et créer quelques paliers pour permettre l'extraction et surtout augmenter la capacité d'extraction.Cela a d'ailleurs été prévu par l'exploitant.
Alors, taupinière géante ou trou de petite souris?
Je suis déçue, personne ne donne de nouvelles du marbre de l'Assemblée Nationale,venant de St Lary ? Maryse Bouche

Maryse Bouche
Le 23/10/2016 à 14:21:29

Je vous remercie de me faire parvenir un document concernant cette signature entre le Conseil Général de l'Ariège et la Caisse des Dépôts et consignations, plus complet que celui que nous avons reçu par courrier postal et destiné à chaque citoyen.
Seule apparaît dans ce document ( 3è axe de développement :friches industrielles,la réhabilitation de l'ancienne papèterie de Lédar.Le réaménagement de la carrière de marbre de St Lary n'est pas prévu.
Pourtant, en tant que friche industrielle,la carrière de marbre aura
besoin et du soutien administratif du Conseil Général de l'Ariège et du soutien financier de ce même Conseil Général,documents exigés par sa réhabilitation:art L 515-1,R 515-1 et suivant,etc...
A propos, vous pourriez me renseigner, sur le panneau en marbre venant de St Lary et qui orne le dos du perchoir de l'Assemblée Nationale ?Merci beaucoup.Maryse Bouche.

Maryse Bouche
Le 22/10/2016 à 08:45:36

@Maryse Bouche,
Quand je parlais de taille je ne parlais pas de grande taille puisque l'emprise actuelle de la carrière est de moins de 200m2 (env. 20m x 8m).

Aldo09
Le 21/10/2016 à 23:29:52

N°33 Ariège-Pyrénées p2 (Avril 2016)
https://fr.calameo.com/read/001062237ff714c8d5ba1  

Je ne vois pas le détail de cette convention, ni ses modalités , ni son budget

castillonnais
Le 21/10/2016 à 22:25:44

@aldo09/
Friche:se dit d'une aptitude (en l'occurrence ici :industrielle) qui a été exploitée et qui ne l'est plus.
Au risque de me répéter,la carrière de St Lary a fonctionné au moment où la demande était très forte,puis elle s'est arrêtée.Elle a été ouverte à nouveau en 1970 ,puis a été fermée jusqu'à ce jour,sans doute par manque de débouchés.
Croyez-vous qu'aujourd'hui les débouchés soient plus importants en 2016 quand on subit une concurrence mondiale,telle que nous la voyons aujourd'hui ?
Donc,le projet de réouverture de la carrière de St Lary s'inscrit bien dans le projet de développement économique signé en Janvier 2016 portant sur 3 axes :développement touristique,transition écologique et énergétique, RECONVERSION DES FRICHES INDUSTRIELLES; N°33 Ariège-Pyrénées p2 (Avril 2016)De plus, vous indiquez que cette carrière est de grande taille et je vous en remercie.
A la p64 du dossier de demande d'autorisation,consultable sur le site de la Préfecture de l'Ariège,il est écrit ceci:
Mesures liées à la gestion de l'exploitation:
Emprises réduites par rapport à la surface faisant l'objet de la demande d'autorisation d'exploiter.

Le défrichement est évalué à 1,12 Ha ...compensé par 2,24 Ha.....Dans l'hypothèse où cette solution ne serait pas envisagée,la compensation sera effectuée par versement....d'une indemnité de 9632 E.
Autrement dit, si l'exploitant ne peut pas reboiser,il versera une petite indemnité au fonds stratégique de la forêt et du bois.
Boudiou!Quézaquo?

Personne ne peut me renseigner sur le fond du perchoir de l'Assemblée Nationale en marbre "Fleur de pêcher" venant de St Lary ? Merci d'avance.

Maryse Bouche

Maryse Bouche
Le 21/10/2016 à 17:39:54

@Maryse Bouche,

Peut etre qu'il faudrait s'entendre sur les termes " friches industrielles". Je ne pense pas qu'une carriere de cette taille et sans batiment puisse etre consideree comme une friche industrielle. (desole j'utilise un clavier US sans accent)

Aldo09
Le 21/10/2016 à 10:36:15

Au n°33 du magazine Ariège Pyrénées,édité par le conseil départemental,Avril 2016,je lis à la p2,qu'une convention d'ingénierie inédite avait été signée pour la période 2015-2017,portant sur 3 axes:développement touristique,transition écologique et énergétique,reconversion des friches industrielles.
Est-ce que la réouverture des carrières de marbre de St Lary peut s'inscrire dans ces 3 axes,sachant qu'elle a été fermée en 1930,puis réouverte en 1970,puis refermée.
(St Lary:friche industrielle)?
En ce cas, pourquoi ne pas en faire état sur le dossier de demande d'exploiter?

Quant au panneau en marbre "fleur de pêcher"provenant de la carrière de St Lary, situé derrière le perchoir de l'assemblée nationale,si quelqu'un peut me renseigner à ce sujet,je l'en remercie par avance .

Maryse Bouche
Le 21/10/2016 à 08:56:47

à tout hasard: https://www.maforet.fr/  

permet de regrouper les petits propriétaires, pour gérer et exploiter les petites parcelles de forets.

castillonnais
Le 19/10/2016 à 10:33:01

@Aldo09
Je ne partage pas votre vision,et je vous prie de m'en excuser par avance.Je respecte l'administration,les élus, et toutes les personnes qui ne partagent pas mes opinions.
Je souhaite que la décision qui l'emportera sur la réouverture de la carrière de marbre de St Lary,soit la meilleure possible,et la plus utile à la population.
Quant aux anti-tout,dont vous parlez avec un certain mépris,j'en fais partie, et si nous gagnons, peut-être qu'un jour, vous nous remercierez de vous avoir sauvé des griffes de la mondialisation,CETA,TAFTA,et autres joyeusetés.Mais cela est une autre histoire.Maryse Bouche

Maryse Bouche
Le 12/10/2016 à 20:24:17

@ Aldo 09 et Castillonnais:
Galy-Gasparrou, ce n'est pas 1900,mais les années 1950.Il a fait passer ce projet de liaison, ferroviaire entre l'Espagne et la Couserans, via le Port de Salau quand il était secrétaire d'Etat au gouvernement de Mendès-France.Je crois que Mr Claeys de Pamiers a écrit un excellent ouvrage sur ce sujet que je vous invite à consulter, pour votre information.Mais ce n'est pas parce qu' une idée est ancienne, qu'elle est idiote:voir le projet du canal du midi,qui a été fort heureusement repris par Paul Riquet et qui perdure encore aujourd'hui.
Heureusement qu'il n'a pas abandonné l'idée d'UNE CIRCULATION NECESSAIRE entre Océan et Méditerranée!
Nous, c'est une autre planète,l'Ariège!
Vous comprendrez mieux, j'en suis sûre pourquoi la 4 voies sT-Martory St Girons,si difficile à finir,apporterait un plus d'échange économique à St Girons.
De même, et j'y tiens, le train.
Train qui subsiste dans les Hautes-Pyrénées,où demeurent encore quelques ardoisières.J'espère vous avoir convaincu,tous deux, que si l'Ariège ne se développe pas,c'est en grande partie par manque de relations ferroviaires,bus,etc mais pas épistolaires:
Aldo 09:20 messages sur ce sujet!
Castillonnais:10
Bouche: 5 (et c'est pas sûr!)
Le gagnant est ?

Le gagnant est....

un anonyme
Le 12/10/2016 à 14:07:32

@Maryse Bouche (V. com 10/10/2016 - 16:58:57)
Non, il n'est pas facile de commencer une activité dans le secteur puisque systématiquement une partie de la population est contre. J'ai d'ailleurs toujours pensé que le manque de courage des anti-tout pour entreprendre quoi que ce soit se traduisait toujours par une volonté de nuire à de celui qui osait le faire.
"Ariège terre courage", beau slogan pour cacher une bien triste réalité.
Mais les habitants ne sont pas seuls responsables, que penser des élus, qui eux n'ont d'autres préoccupations que celle de se faire réélire.......pour le résultat catastrophique que l'on connaît.

Aldo09
Le 12/10/2016 à 12:02:33

"Il y a bien longtemps un certain Galy-Gasparrou avait imaginé une circulation ferroviaire entre l'Espagne et l'axe couserannais."

Ben, le projet date de 1900 et a été annulé par un certain Delcassé.
Il y a quelques années La Dépéche avait ressorti l'historique du projet du tunnel de Salau.
Dés la parution de l'article, on a vu fleurir à Salau, plein de tags "Non au Tunnel". ou le développement de Salau ne passera pas par le tunnel.
Ce n'était que des articles historiques, car comme on a déjà du mal à boucler la 4 voies St Martory-St Girons, projet datant de 25 ans, il faudra attendre longtemps avant ça arrive à Salau, si ça y arrive un jour!

castillonnais
Le 11/10/2016 à 16:56:37

@Maryse Bouche,
J'ai noté dans vos derniers messages des petites phrases comme "en saccageant la montagne" ou encore "pour transformer le paysage en taupinière géante".
Ne vous êtes vous jamais demandé à quoi ressembleraient nos vallées de montagne sans les extractions d'ardoise du début du XXème ?
Et St-Girons, imaginez qu'on retire ses trottoirs en marbre ?
Ou avez vous vu que la montagne avait été saccagée alors que seuls les initiés peuvent retrouver les anciennes galeries des ardoisières ?

Aldo09
Le 11/10/2016 à 02:16:55

",et qu'on a foutu la paix à la nature,jusqu’à aujourd'hui......"

La paix à la nature, non!.
Mes liens montrent qu'il y a une importante quantité de matériaux, les déblais d'anciennes exploitations contenant beaucoup de métaux lourds, qui continuent de polluer.
Peut être que cette carrière de marbre va faire des nuisances, mais en aucun cas des nuisances de rejet de matériaux polluants.
à quand une étude comme celle du Biros sur les teneurs en métaux lourds en Bellongue ?

castillonnais
Le 10/10/2016 à 21:16:34

Je voudrai que vous m'expliquiez, cher Aldo 09, s'il est si facile de créer une petite entreprise "d'extraction de marbre" à St Lary, pourquoi diable n'a-t-on pas pu conserver l'usine de papeterie à Lédar,l'usine Bergès à St Lizier,la gare à St Girons,les usines de meubles au Mas d'Azil,les filatures à Lavelanet l'usine de luminaires à Lézat etc...Il n'y aurait pas assez de place pour évoquer toutes ces entreprises qui ont mis la clé sous la porte,alors que NOUS étions nombreux et nombreuses à empêcher cette casse.Je pense que vous n'en faisiez pas partie.
Si j'ai employé le "nous" collectif c'est que au moment de l'instauration de la ligne THT,j'ai découvert que SEULE,je n'avais aucune force,mais 1+1+1+100,nous avons gagné,surtout parce qu'ON avait raison de se battre, comme aujourd'hui.
Mais je doute que seul mon "on" vous ait choqué, du reste vous n'en dites mot.
Derrière les fermetures d'usines il y a de la détresse,de la misère et du desespoir.
Cherchons des solutions plus réalistes, et plus pérennes surtout.

Maryse Bouche
Le 10/10/2016 à 16:58:57

Le problème n°1 de l'Ariège, c'est son état de sous-développement économique, et c'est ce qui fait qu'elle est plus fragile.Car cet état de quasi-sous-développement l'oblige à tout accepter pour assurer un prétendu emploi... qui ne peut durer à cause du manque d'infra-structures.
En particulier,l'absence des lignes ferroviaires.
Les Couserannais se sont pourtant battus pour conserver,la ligne ferroviaire sur Toulouse,un service de bus régulier.
Qu'en reste-t-il aujourd'hui?
Est-ce que ce n'est pas le moment de s'interroger:
Pourquoi une seule vallée a été
privilégiée,(l'axe ferroviaire Toulouse-Foix-La Tour de Carol.)?
Cette vallée s'est bien développée.
Pourquoi les autres vallées n'ont-elles pas bénéficié du même traitement?
Aujourd'hui certains lorgnent vers les richesses du sous-sol,mais comment les acheminer?
Il y a bien longtemps un certain Galy-Gasparrou avait imaginé une circulation ferroviaire entre l'Espagne et l'axe couserannais.Imaginez un peu qu'il existe une voie ferrée,et un sacré développement économique, nous ne serions pas en train de nous demander s'il faut vendre les bijoux de famille,en saccageant la montagne !

De ce fait,l'Ariège s'appauvrit,vidée de ses services,par le manque de travail et l'exode des jeunes vers la Haute-Garonne,mieux équipée en réseaux

Maryse Bouche
Le 10/10/2016 à 12:47:43

@Bouche
Vous êtes qui pour dire "nous"?
Vous vous donnez plus d'importance que vous n'en avez.
Dans une région qui manque cruellement d'activité, le moindre démarrage d'une petite entreprise devrait au moins donner l'espoir de pouvoir en créer d'autres autour.

Aldo09
Le 10/10/2016 à 12:06:29

Et alors,il y a du cuivre et de l'or, des traces sur St Lary !Bon et alors!
Ce n'est pas une raison pour transformer le paysage en taupinière géante !Nous disons non à l'extension de la carrière de marbre !
Des traces métallifères,cuivre,etc il y en a partout en Ariège.Oui, la montagne est belle, dessus, parce que au-dessous on ne creuse pas,et qu'on a foutu la paix à la nature,juqu'à aujourd'hui......

Bouche
Le 09/10/2016 à 22:59:25

@Castillonais, merci pour ces liens que la plupart des signataires ce cette pétition ignorent.
C’est vrai que dans une époque maintenant désormais très lointaine les couseranais étaient obligés de travailler pour vivre et devaient donc utiliser les ressources du pays. Aujourd'hui le RSA permet d’éviter tout ça........
Peut être faudra t-il réaliser un jour que l'assistanat n'est pas viable dans le temps.

Aldo09
Le 09/10/2016 à 14:23:06

Ma jolie vallée propre:
http://orpailleur.free.fr/gites/mussy80.html  
http://orpailleur.free.fr/gites/malus124t.pdf  

à noter qu'en ce temps là, la concentration du minerai était gravimétrique (par gravité) et laissait 30 % du minerai dans les stériles

castillonnais
Le 08/10/2016 à 22:19:20

TROP DE PASSION DANS CE DEBAT . IL FAUT REFLECHIR POSEMENT AVOIR DES ARGUMENTS DOCUMENTES AVANT DE DECIDER QUOI QUE CE SOIT .

jacqueline HEMERET
Le 08/10/2016 à 08:44:58

l'exploitation de la forêt, ok. le saccage de la montagne, de la flore de la faune c'est autre chose.la pollution aussi.
et le coq de bruyère? il n'intéresse plus personne tout d'un coup?

cecilou
Le 05/10/2016 à 09:11:21

J'ai eu le privilège de connaître cette région dont je suis tombée amoureuse. On ne peut rester insensible à son calme, au ruissellement des eaux, aux ombres sur la Calabasse.
Soucieuse d'objectivité, j'ai examiné attentivement les arguments des différents protagonistes. Après lecture des études faites par"Nature Pyrénées et France Nature Environnement,il s'avère que l'ouverture de cette exploitation engendrerait des bouleversements écologiques dont on mesure difficilement les répercutions. On ne peut sous un prétexte économique peu argumenté mettre à mal tout un équilibre écologique.
J'espère que le discernement des décideurs aboutira au refus de cette demande si peu respectueuse de l'environnement.

Marie-Claude Bermond

Maarie-Claude Bermond
Le 04/10/2016 à 22:27:34

à lire pour Sentein

http://cea09ecologie.org/IMG/pdf/sentein_synthese-vulgarisation.pdf  

castillonnais
Le 01/10/2016 à 23:15:37

on peut avoir des avis différents et rester cool! comment voulez -vous que le monde tourne bien si même entre villageois on ne peut pas être d'avis différents? c'est la différence qui enrichit, même si intérieurement on enrage.
alors du calme !

cecilou
Le 25/09/2016 à 18:32:16

@ anonyme du 24/09/2016 - 22:22:56

L'anonymat permet aux pleutres de sortir de leur trou sans avoir ni à justifier leur position ni à motiver leur assertion.
Ce genre de commentaire ne fait certainement pas avancer le débat.

Aldo09
Le 25/09/2016 à 16:42:57

A Aldo09
Le proverbe qui est bien vrai dans la réalité et qui vous va bien : "on ne parle pas aux cons ça les rend intelligents".

un anonyme
Le 24/09/2016 à 22:22:56

@Nadège de Rouech,
Croyez bien Nadege que je comprends votre position, même si je ne la partage pas. Je me permets seulement de donner mon avis quand des commentaires contiennent de flagrantes contre-vérités.
Sans rancune.

Aldo09
Le 24/09/2016 à 15:58:12

Ce qui est certain, c'est que ce projet a déjà amené la discorde entre ses habitants!!! Nous ne pouvons nier que toute exploitation minière présente des risques pour l'environnement et l'eau, sinon pourquoi serait-elle si encadrée par la loi? Messieurs les partisans, nous respectons vos positions mais cela n'excuse pas l'agressivité et le dédain que nous pouvons lire dans vos commentaires. Un peu de respect tout de même!!!

sansan09
Le 24/09/2016 à 13:01:41

je plante heureusement mes légumes dans la terre et non dans la roche, et les "2 ou 3 coups de tracto", sont biensûr une façon de parler, mais j'imagine que vous l'aviez compris. Je tenais à terminer avec ce dernier message, car cela prend des proportions telles, que j'arrête ce dialogue sans fin, vous êtes beaucoup trop forts pour moi, de plus j'aime bien savoir à qui j'ai à faire. Je vous souhaite une bonne continuation et bonne santé!

Nadège de Rouech
Le 24/09/2016 à 11:44:08

@Nadege de Rouesch,
Évitez dès aujourd'hui de travailler votre potager car vous faites remonter tous les métaux lourds ce qui empoisonne vos salades. ha ha ha ha..... et bien sur ne buvez plus d'eau qui a percolé à travers ces roches contaminées......
C'est tout de mème incroyable ce que les anti-tout peuvent colporter comme niaiseries (pour rester poli).

Aldo09
Le 24/09/2016 à 04:02:10

"deux ou trois coup de tracto, et tout remonte!"
J'aimerais bien voir les références indiquant ces teneurs élevées dans le sol.
Mais il faudrait alors interdire tout creusement: routes, fondation de maison, ouvrages d'art,....

castillonnais
Le 23/09/2016 à 23:22:35

Le carbonate de calcium est le principal constituant du marbre, naturellement incolore, et sous le nom poétique de "fleur de pêcher", se cachent tous ces métaux lourds qui colorent le marbre. Et qui, prisonniers de la roche et sans danger dans l'état, sont libérés au sciage.

nadege de Rouech
Le 23/09/2016 à 17:47:10

Ces informations farfelues, je les détiens du temps où j'allais à l'école, sinon,n'importe quelles définitions du dictionnaire ou wikipédia, vous expliquerons que l'arsenic est un élément chimique d'origine naturelle présent à l'échelle de notre environnement.L'érosion ainsi que l'altération des sols, des minéraux et minerais, peuvent entraîner la contamination des eaux souterraines par l'arsenic.C'est donc en creusant les sols, que cet élément se retrouve au contact de l'oxygène et se transforme en arsenic.Sachez que la nature est un excellent alchimiste!!!
Ainsi que les métaux lourds comme le cuivre, le plomb, le mercure, le chrome et la liste est longue, sont aussi présents naturellement dans le sol, pas besoin de laboratoire, deux ou trois coup de tracto, et tout remonte!

Nadège de Rouech
Le 23/09/2016 à 14:58:44

@nagege de Rouech
Pardon, j'ai oublié d'indiquer mon nom dans mon message 23/09/2016 - 13:40:31

Aldo09
Le 23/09/2016 à 14:22:52

@ nadege de Rouech
Dans votre commentaire (22/09/2016 - 16:59:36), vous indiquez que l'extraction du marbre libère de l'arsenic et des métaux lourds.
Sauf votre respect bien entendu, d’où tenez vous cette information des plus farfelues ?
Dans le passé, les alchimistes ont bien tenté, sans y parvenir, de transmuter le plomb en or, mais je ne pense pas qu'ils aient essayé la transmutation du calcium en arsenic et autres métaux lourds. Y aurait-il un alchimiste caché dans la galerie de mine surplombant la route à quelques dizaines de mètres seulement de la marbrière ?

un anonyme
Le 23/09/2016 à 13:40:31

@bob09,

La dernière ardoisière en activité a fermée fin 2005 et je ne pense pas que vous ayez fait partie de son personnel.
Les précédentes ont elles certainement fermées dans les années 50. Si vous y avez réellement travaillé vous devriez au minimum avoir 90 ans aujourd'hui.
Permettez moi donc d'en douter !!!
Pour ce qui est de l'investissement, je ne comprends pas de quoi vous parlez.
De deux choses l'une, soit vous avez l'age qui vous permettrait d'avoir travaillé aux anciens "trous", et vous ne pensez sûrement pas investir dans une nouvelle exploitation, soit vous rêvez tout éveillé de faire ce que votre père ou oncle faisait sans jamais avoir eu les moyens (et le courage) de vous lancer vous même.

Aldo09
Le 23/09/2016 à 12:16:58

"les nuisances générées par l'exploitation forestière en général ne sont en rien comparables à celles engendrées par l'extraction du marbre (libération d'arsenic et métaux lourds) aux sceptiques, qu'ils se renseignent."

justement, j'aimerais en savoir plus là dessus. je suis quand même septique sur ces nuisances.
Je connais quand même le sujet et le suis.
Dans le même cas, on pourrait parler des sources captées qui traversent des schistes avec de la pyrite et de l'arsenic.
Comme il y a aussi beaucoup de mines et filons de plomb avec métaux lourds dans toute la vallée, les nappes phréatiques y passent aussi.
Il y avait pleins de filons exploités artisanalement aux siècles derniers mais dont ils restent les déblais. C'est moindre que dans la vallée du Biros, ou les terrils,chargés en métaux lourds, étaient au bord du ruisseau. Mais j'aimerais bien voir une analyse de l'eau et des terrains maraichers surtout ceux qui font du "bio".

castillonnais
Le 23/09/2016 à 11:07:42

je l'aime trop cette montagne d'où étaient ma belle mère, mon mari et la famille pour la voir s'abîmer. c'est encore une région protégée, gardons la,protégeons la

un anonyme
Le 22/09/2016 à 21:36:24

Cher Aldo et autres "pour-tout"
je vous trouve dans de nombreux messages, irrespectueux, gardez votre méchanceté et vos réflexions pour vous. Je suis une habitante de Rouech(non une" assistée ou citadine du dimanche")ainsi que ma famille et descendante des "demoiselle". Je suis contre cette carrière et les protagonistes de ce projet, non contre les "pour" qui en profitent pour régler leurs comptes en s'écartant du sujet. Je trouve cela puéril et regrettable.
Il y a un amalgame de fait entre la future carrière et l'exploitation forestière. En tant que "anti-tout" aux dires de certains, je ne suis pas contre l'exploitation de la forêt, qui me chauffe et sert pour nos charpentes. Un arbre ça repousse contrairement au marbre, les camions sont peu fréquents sur nos routes et les nuisances générées par l'exploitation forestière en général ne sont en rien comparables à celles engendrées par l'extraction du marbre (libération d'arsenic et métaux lourds) aux sceptiques, qu'ils se renseignent. Qu'on ne me parle pas de poussières inexistantes piégée par l'eau de découpe, l'eau sert uniquement de lubrifiant pour le câble diamanté, sans parler de la haveuse qui crache à loisir.Qu'on ne vienne pas me dire le contraire, j'ai assisté aux premiers travaux de la société Plo, le nuage était bien présent.

Pour information, je tenais à souligner les propos du directeur de l'exploitation tenus lors de la réunion où j'étais présente:"on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs" merci pour nos oeufs, les siens sont à l'abri, il a tout dit, je m'arrêterai là...

nadege de Rouech
Le 22/09/2016 à 16:59:36

pour aldo 09 vu les commentaires que vous faites sur les ardoisières de Rouech, je vous signale que je suis moi même ancien ardoisier et possède une partie des ardoisières arrêtez de parler de choses que vous ne connaissez pas et dévaloriser notre belle vallée et ses habitants qu'ils soient pour ou contre la marbrière.Si vous avez entre 500000 et 1 million d'euros à investir je suis prêt à négocier avec vous qui êtes si fort!!!!!

bob09
Le 22/09/2016 à 13:50:50

a cada cop que bacha un camion de lenha bachon eras losas tavè de tet d'en ço de mama, ara que commenci d'ave un beth hart d'este tostemps hicat en sus eth tet enda barra goteras, paramo ne cap eth patron de la lenha que pujo enda barra las.Alavet qu'en avem pro camios, n'avem cap beson de mei.

pardon pour les fautes

serge de rouech
Le 22/09/2016 à 12:13:45

A lire les commentaires des "anti-tout, il ne nous reste plus qu'a fermer la barrière de St Lizier et laisser la région aux assistés, aux citadins venant profiter de leurs dimanche, aux ours et aux sangliers, mais qui entretiendra les chemins pour ces promeneurs, s'il n'y plus personne qui travaille.....

Un Couseranais
Le 22/09/2016 à 09:29:08

Je partage entièrement l'opinion de Bernard Caminel.
Toutefois, aux risques encourus largement développés dans tous les messages et le texte de la pétition, je voudrais rajouter celui, non négligeable, des risques d'accidents, en prenant pour exemple celui survenu en octobre 2015 à Sarrancolin; à savoir qu’un camion de la société Ramonjean, transportant pour l'entreprise Plo des blocs de marbre entre la carrière d'Ilhet et le point de stockage, s'est renversé sur la route, larguant un bloc de près de 25 tonnes qui a échoué dans le jardin d'un riverain, n'emportant, fort heureusement, que le portail et la haie de la maison...!
Ce genre d'accident, je pense relativement rare, peut toutefois se produire sur notre petite route étroite et sinueuse qui peut être rendue glissante par la boue, le purin ou à l'automne, les feuilles mouillées... ce peut être aussi tout simplement comme à Sarancolin un mauvais contrôle du véhicule pour cause de vitesse excessive...rentabilité oblige!
Mickey.

Mickey
Le 22/09/2016 à 01:16:41

Les commentaires se suivent et se ressemblent, les étrangers et les touristes saisonniers veulent préserver cette zone de toute activité qui pourrait contrarier leur court séjour dans le secteur.
Tant qu'on y est, pourquoi ne pas demander aux autochtones de se déguiser en "demoiselles" pour faire plus authentiques ?
Ce qui est pitoyable c'est que ce que ces anti-tout apprécient, c'est par exemple le coté traditionnel des granges de montagne couvertes d'ardoises du pays, ardoises que l'on ne trouve plus puisqu'on ne veut plus de carrière........
Je vous laisse donc à vos contradictions qui mènent ce pays à la ruine.

Aldo09
Le 21/09/2016 à 17:00:45

Je suis tombé amoureux de cette vallée il y a déjà plus de 30 ans, pour sa nature protégée, sa tranquillité et sa vie authentique, ainsi que le présente le site Internet de Saint Lary.
Cette vallée mérite mieux, et sans doute autre chose que le projet qui nous est proposé, surtout qu’il nous engage, nous et nos enfants pour 30 ans.
Ce projet est proposé par un industriel qui cherche son intérêt d’entrepreneur en laissant miroiter des retombées économiques bien peu précises et en nous demandant au contraire de prendre en charge tout un ensemble de nuisances qu’il m’est inutile de rappeler (« on ne fait pas d’omette sans casser des œufs » affirmait le responsable d’exploitation lors de la réunion publique du 15 septembre, sachant bien, lui, la nature réelle des impacts de cette exploitation).
Ce projet ne répond pas à un vrai projet de développement économique et social, visant l’intérêt général, pensé et construit avec les habitants, en s’appuyant sur l’identité de la vallée et de ses potentiels.
C’est pourquoi je demande à Madame la Préfète d’avoir la clairvoyance et le courage d’apporter un refus à la demande d’exploitation de cette carrière. Nous avons par contre, ensemble, à construire un autre projet de développement, mieux adapté à cette vallée. Nous ne pouvons pas nous satisfaire de voir « exporter » nos richesses et nos matières premières ailleurs, comme si nous étions un pays sous-développé.
Bernard Caminel

Bernard Caminel
Le 21/09/2016 à 12:18:57

"le dernier arbre couper, "
Pour le dernier arbre coupé, dans la vallée on a de la marge :)
la tendance c'est plutôt, les maisons qui s'éboulent avec la foret qui remplacera les hameaux et les villages. Une future vallée authentique et naturelle. Il suffira de mettre une porte à Saint-Girons et de fermer la vallée.

castillonnais
Le 21/09/2016 à 09:13:06

"L'ouverture de cette carrière est une évidente nuisance pour l’écologie ".
Pas évident. L'emprise est petite. Le bruit ne sera pas supérieur à celui d'une entreprise forestière. Cette vallée à l'instar d'autres vallées comme celle du Biros est vide d'hommes et évidement d'emploi.... "à part le RSA".
Moi je serais pour des entreprises de bois énergie avec plusieurs dizaines de fois plus d'exploitation forestières. Mais ça ne se fera jamais, ça ferait la révolution dans une vallée qui se meurt et qui se vide peu à peu de ses habitants et de ses services publics.

castillonnais
Le 21/09/2016 à 09:09:19

Comme on dit souvent, il vaut mieux prévenir que guérir... Nous attendons toujours des propositions concernant l'eau potable de Rouech mais a priori ce n'était pas la priorité de l'exploitant lors de la réunion de jeudi dernier...

sansan09
Le 20/09/2016 à 22:16:37

il me semble qu'il faudrait pouvoir réellement mesurer tous les impacts environnementaux, sociaux, économiques et regarder objectivement tous ces aspects. Cela créera t(il des emplois pérennes sur la vallée? Quelles seront les contraintes techniques de l'exploitation et les retombées sur l'environnement? La faune et la flore subiront elles des nuisances et lesquelles? La qualité de vie dans la vallée sera t'elle menacée et comment? Y aura t'il un impact sur la vie quotidienne des habitants, randonneurs, chasseurs, pêcheurs, vacanciers?
Avons nous un espace d'échange et de concertation citoyenne pour discuter de tous ces aspects posément? quelle société a ce projet?

une habitante
Le 20/09/2016 à 20:32:48

je ne vois aucun intérêt pour les habitants de la Bellongue, que des nuisances. Le profit est pour des gens qui vivent ailleurs. L'exploitation de la carrière ne va pas être 'à l'ancien', mais avec des moyens modernes, avec des machines super puissantes, qui ne font pas beaucoup attention à ce qu'elles peuvent detruire

dohle
Le 20/09/2016 à 17:11:22

L'ouverture de cette carrière est une évidente nuisance pour l’écologie et la tranquillité de ce lieu. Il est primordial de conserver le peux d'espace encore sauvage qui existe en France. Ce projet ne peux que aller a l'encontre de la vie naturel et troubler les potentialité écologiques de cette espace encore préservé. Indispensable et existantes, les valeurs de la vie sauvage seront assurément anéantis ou grandement diminué si ce projet vois le jour. Je suis profondément attrister de constater que l’intérêt financier prime une fois de plus sur l’essence même de la vie... alors entendez ceci... "lorsque la dernière goutte d'eau serra polluée, le dernier animal chasser et le dernier arbre couper, l'homme comprendra que l'argent ne ce mange pas"...

Gaspard
Le 20/09/2016 à 12:49:47

Réponse à chippie

Il suffit d'aller visiter la carrière d'Aubert, et ouvrir les yeux sur le travail du marbre... Une pompe n'a jamais détruit pas un ruisseau .....
Il n'y a pas de parc national en Ariege mais un parc régional qui a été crée parait il pour le développement du département...

un couseranais
Le 20/09/2016 à 09:53:53

@chippie,
Moi je connais les lieux. Ce coin de montagne est truffé de trous de mines.
Comme exploitation, ça devrait ressembler en taille, à celle d'Uchentein, que j'ai connu.
les nuisances sont faibles.
Pour l'eau, Je n'ai pas souvenance que ça tuait les truites. D'ailleurs à Uchentein, dans la montagne à 1200m, il n'y a pas de ruisseau. Juste des sources et de l'eau recyclable.
Il suffit d'y aller en randonnée pour s'en rendre compte.

castillonnais
Le 20/09/2016 à 09:43:20

je lis dans certains commentaires que l'exploitation de cette carrière n'aura aucune conséquence, je pense que ceux qui écrivent ces commentaires ne connaîssent pas les lieux et ne s'avent pas ce qu'est une exploitation de ce style. Ou vont t'ils prendre l'eau nécessaire au sciage qui en est très gourmand, dans le ruisseau en contre bas à plus de 50m.(bonjour les moyens????? attention les truites) Et dire que nous sommes en plein parc national? lois sont faites pour qui???

chippie
Le 19/09/2016 à 20:25:31

J'ai lu quelques commentaires je ne suis qu'un amoureux de l'Ariège et de ses endroits rares. A lire certains les activités de l'exploitant seraient strictement encadrées. J'aimerais en être sûr il est si rare que les engagements soient tenus. Je suis contre pour avoir vu si souvent les promesses trahies.

Eclairons-nous
Le 19/09/2016 à 19:38:40

Un havre de paix et de tranquillité: pourquoi dénaturer tout cet environnement?
Je m'oppose à l'ouverture de cette carrière

ABH
Le 19/09/2016 à 14:24:05

L'emprise de la carrière est minuscule.
je ne vois pas quelle pollution ça va faire.
les blocs sont sciés avec une scie diamantée et arrosés. Uniquement de l'eau chargée en poussière de marbre, qui va se déposer rapidement. Pas plus que du sable dans l'eau. Quand aux moteurs et autres engins de chantiers, ça ne va plus polluer qu'une exploitation de bois, ni que de gros camions. Je ne vois pas non plus les nuisances pour les randonneurs.

castillonnais
Le 19/09/2016 à 12:02:45

Je constate comme dans toutes les pétitions du CEA qu'un grand nombre de pétitionnaires ne sont pas de la région et même de l'étranger. Ces personnes ne viennent dans notre région que pour profiter de leurs vacances, mais nous, nous y vivons toute l'année.....

un Couseranais
Le 19/09/2016 à 07:52:58

L'exploitation du bois dans cette vallée génère déjà des nuisances mais elles sont limitées (les camions ne circulent pas tous les jours) et les arbres repoussent très bien (régénération naturelle).

Une carrière ce serait des dommages irréparables, des nuisances sonores, environnementales, physiques et psychologiques garantis pour les habitants, la faune et la flore. Sans compter les visiteurs.
Tout ça pour d'illusoires profits et de vagues promesses d'emploi.

La vallée sera foutue si on continue. Tout simplement. Même les chasseurs regretteront ce saccage annoncé.

On a beau se rendre compte tous les jours que les destructions que l'on provoque mettent le futur de nos enfants en danger, la réponse est toujours recherche de profits, destruction et morbidité. Tout cela au nom du pragmatisme et du réalisme économique...

On fait de belles tombes en marbre.

Non à la carrière.

Bûcheron
Le 18/09/2016 à 21:46:07

Est-il économiquement rentable d'ouvrir une carrière sachant que de nombreux professionnels s'approvisionnent en marbre venu d'Afrique du Sud ou de Chine, nettement moins cher ? Et l'économie locale profiterait-elle de cette carrière ? Combien d'emploi durables ? Quelle précautions pour protéger les sources et le paysage ? Les carrières de calcaire dans l'avant pays savoyard ont défiguré des montagnes...

Pier-Cyril
Le 18/09/2016 à 21:07:09

Je ne signerai pas cette pétition, car dans un Couserans qui est entrain de mourir on ne peu pas rejeter le potentiel que représente l'exploitation du marbre pour l'économie locale.La réouverture de la carrière d'Aubert, celle d'Estours et maintenant celle de ST Lary peuvent permettre à des unité de transformation de s'installer sur ST Girons (au nombre de 3 ou 4 dans les années 70 ) Si nous ne voulons pas avoir dans quelques années avoir une population de retraité et d'assisté nous devons développer toute ces richesses. A l'heure actuelle la législation est très stricte pour ce type d'exploitation et je fais confiance à l'administration pour la faire respecter.

Un Couseranais
Le 18/09/2016 à 19:34:23

Je trouve que c'est un beau projet, et contrairement à ce que disent certains il est nécessaire et profitera à tout le monde.
Il faut savoir qu'en France il n'y a quasiment plus d'ouverture de nouvelle carrière. Et celles en activité sont insuffisantes à fournir la demande. On est obligé d'importer des pierres de Chine ou de Turquie, alors qu'on a les mêmes en France... Qu'est ce qui est plus écologique : extraire du marbre aux normes sociales et environnementales chinoises puis le transporter à l'autre bout de la planète, ou extraire sur place, aux normes françaises et européennes (qui sont draconiennes), ce dont on a besoin ?
Cela est vrai dans tous les domaines. La SNCF, par exemple, est obligée de reporter des chantiers car elle ne peut pas se fournir en ballast en France. Il faut l'importer de Norvège ou d'Asie, alors que les Pyrénées sont riches en ophite, une roche parfaite pour faire des ballast. Vaut-il mieux créer de l'activité et des emplois en France, ou a l'autre bout du monde ?
De plus on ne parle pas ici d'extraction de minerai ou autre activité polluante. Dans l'extraction de marbre il n'y a pas de produits chimiques utilisés, seulement de l'injection d'eau lors de la taille des blocs.
C'est sûr l'ouverture d'une nouvelle carrière est un dérangement pour ceux qui vivent à proximité. Mais je pense que l’intérêt général doit primer sur les intérêts particuliers.

Desman
Le 18/09/2016 à 11:20:46

Je trouve bien dommage ce projet de carrière dans cet environnement encore bien preserve merveilleux et magnifique pour les touristes et promeneurs. Un tel projet du moins ce qu’on en sait, va détruire certainement les sentiers de découvertes et sentiers pour l’homme et la faune. Ne pas oublier également les personnes vivants aux alentours de la carrière comme à st lary, Rouech et autres villages qui vont être dérangés par des poids lourds et dont les routes en supporteront pas la charge et les cours d’eau pôles adieu les truites qui errent tranquillement sans peur. Réfléchissez bien à tout.

Evannah11
Le 18/09/2016 à 10:12:56

@ Nanou:
Bonne idée Madame, de créer des emplois artistiques...
Mais: pour sculpter le marbre, il faut d'abord l'extraire, ça coûte...et puis ensuite pour faire vivre les artistes, il leur faut des clients, et ils se font bien rares... La sculpture du marbre prend du temps, requiert des connaissances et du savoir faire...les sculptures en marbre faîtes par des professionnels travaillant "en toute légalité", payant leurs charges comme n'importe quel professionnel sont des objets chers pour de nombreux revenus...

un anonyme
Le 17/09/2016 à 17:11:14

@Nanou,
Vous avez partiellement raison, car pour créer des emplois artistiques avec le marbre, encore faut il 1- qu'il y ait une exploitation
2- qu'une entreprise locale voire une régie communale signe un accord avec l'entreprise qui exploite la carrière.

Aldo09
Le 17/09/2016 à 16:06:12

Force est de constater que le sujet suscite le débat, voire les passions.
Objectivement, l'exploitation du marbre par sciage est nettement moins "traumatisant" pour l'environnement qu'une carrière de granulats. 5400T/an (d'avril à novembre) d'extraction de marbre n'ont rien à voir avec 130 000T de granulats (Sabarat). Ceci dit, gardons-nous de tout optimisme!Une fois l'autorisation accordée, malgré tous les cahiers des charges , plans d'assurance qualité, engagements et que sais-je encore, l'expérience montre que tous ces documents relèvent plus du trompe-couillons que des écrits dans le .... "marbre"!
Pour connaître un peu les lieux de l'hypothétique (et j'espère que ça en restera là) future carrière de marbre, je comprends les habitants de ce havre de paix et de tranquillité qui s'opposent à cette ouverture. Ce ne sera, au début que un à deux camions par jour, mais quand même, la pauvre route (piste par endroits) va quand même souffrir, un peu au début.
Messieurs les soutiens de cette réouverture, prétextant l'impact écologique et faible, ainsi que les aspects économiques, posez-vous la bonne question! A qui va profiter cette ouverture? Probablement pas aux locaux.
J'ai donc signé des deux mains et les yeux fermés (entrouverts quand même un peu) la pétition contre cette carrière.

ggdartagnan4709
Le 17/09/2016 à 15:10:57



Le marbre des Pyrénées est beau dans son sol.
Pourquoi ne pas créeer des emplois artistiques et touristiques sur place.
Atelier de sculpture , expos de sculpteurs sur pierre et marbre..... un peu d imagination avec de si beau matériaux et un si beau sîte . Merci
le travail des hommes et la réputation de l Ariège , terre chérie de mes anc^tres est à regarder avec des yeux autres que " l exploitation minière". Nanou

Nanou
Le 17/09/2016 à 10:15:34

M. Aldo09, il vous faudrait parcourir nos montagnes au lieu de fixer votre opinion sur google earth!!!
Je rejoins chippie et bob09 qui évoquent également la proximité du captage de l'eau potable de Rouech (300m environ). Il est impensable que le syndicat des eaux et la Mairie ne réagissent pas sur cette problématique...

sansan09
Le 16/09/2016 à 21:41:31

il faudrait que les décideurs arrêtent de prendre les gens pour des "imbéciles" ou des "gogos" quand ils annoncent au et clair que l'exploitation de la carrière n'aura pas d'influence sur la vie des habitants; Ou se trouve la source qui alimente tout le secteur de Rouech? Juste au dessous de la carrière, alors messieurs avant d'affirmer quelle ne risque rien, veuillez vous déplacer pour constater;QUI sera responsable lorsque les problèmes surgiront?????? car il y en aura.

chippie
Le 15/09/2016 à 17:47:11

@sansan09
"nous pouvons encore constater les stigmates laissées sur la montagne"
Ah oui ? Le site de l’ardoisière est invisible de partout et même en situant exactement l'endroit sur Google earth, on a du mal a y voir autre chose que de l'herbe.

Aldo09
Le 15/09/2016 à 17:38:47

Depuis 50 ans nous avons plaisir à nous balader dans ce site merveilleux qu'est la forêt de Saint Lary en Ariège, en dehors de la pollution et du bruit.
Je soutiens avec ma femme ce mouvement de sauvegarde de cette vallée. Claude CAMINEL

Caminel Claude
Le 15/09/2016 à 16:29:13

@michel82:l'extension de la carrière de granulats de Sabarat [voir pétition du 27/8/2016,sur ce même site] prévoit de passer à 130.000 tonnes par an...le tonnage de Saint Lary,de blocs équarris se limite à 2000m3 par an soit 5400 tonnes, qu'on calcule aisément, comme écrit plus haut:5 semi-remorques par semaines...

et Sabarat....environ 120 semi remorques par période hebdomadaire...24 camions par jour !
Là, je comprends qu'on pique un coup de gueule, qu'on se fâche, mais s'il vous plaît, ne mélangeons pas les degrés de nuisances, bruits, camions, poussières, pollutions diverses, intérêts patrimoniaux...
"Il vaut toujours mieux savoir de quoi on parle", comme dit Aldo 09 !

DENIS PUGNERE
Le 15/09/2016 à 00:19:20

@Aldo09
Puisque vous connaissez si bien notre vallée, vous devez sans doute savoir que l'extraction de l'ardoise avait été reprise par un petit exploitant qui utilisait des techniques rudimentaires et pourtant nous pouvons encore constater les stigmates laissées sur la montagne. Il ne s'agissait pas d'une entreprise régionale qui prévoit la création d'une route, l'implantation d'un réfectoire, sanitaires, cuve d'hydrocarbures... L'exploitation du bois est déjà très présente dans la vallée. Aujourd'hui, c'est le marbre qui intéresse quelques fortunes et demain ce sera l'exploitation de l'ardoise qui reprendra. Que deviendra notre environnement quand toutes ces ressources seront épuisées? Je suis randonneuse et je m'oppose à ce projet qui compromettra l'attrait principal de la commune, c'est à dire le tourisme vert!!!

sansan09
Le 14/09/2016 à 20:13:46

@ Michel82 v. message du 12/09/2016 - 09:06:26
Il y a carrière et carrière. Une carrière de roche massive ne s'exploite pas de la même manière qu'une gravière, qu'une ardoisière ou qu'une carrière de marbre.
Il y avait une carrière d'ardoises à moins d'un km celle dont il est question et plus près des habitations, et cela il y a 10 ans à peine. Cette carrière a été à ce que je sache exploitée une dizaine d'année. Nuisance sonore ? Pollution ? Nuisance des allers et venus de camions ?
Il vaut toujours mieux savoir de quoi on parle.

Aldo09
Le 14/09/2016 à 14:07:15

Il serait bien regrettable de dégrader la beauté et la sérénité ce lieu magnifique où j'ai eu le plaisir de séjourner plusieurs fois

christian enguilabert
Le 14/09/2016 à 08:47:59

laissez nos montagne telle qu elle sont merci

nikounini
Le 12/09/2016 à 17:38:25

Mesdames et messieurs qui soutenez ce projet, je vous invite à prendre sérieusement connaissance du dossier de présentation du projet (bon courage !...) avant de vous prononcer, et je doute que vous l'ayez fait.
Quoi qu'il en soit, face aux enjeux planétaires, n'y a t-il pas plus urgent à faire qu'éventrer la montagne et saccager cette vallée pour meubler les palaces des plus riches de ce monde ? Et au profit de qui ? Est-il acceptable de condamner un vaste territoire du domaine public au seul profit d'un industriel ? Le prestige des Pyrénées n'est pas dans son marbre mais dans ses montagnes et forêts grandioses, véritable sanctuaire naturel. C'est pourquoi ce projet paraît un sacrilège. Au minimum, une insulte aux habitants qui vivent ici modestement, en harmonie avec la montagne.

Frédéric Lelandais
Le 12/09/2016 à 15:20:09

@denisculpt
Je n'ai pas dit que cette carrière n'existe pas, je dis seulement qu'elle est invisible sur Google-Earth.
Pour le reste je la connais parfaitement.

Aldo09
Le 12/09/2016 à 12:14:14

@ Aldo 09:le site de PLO explique bien:
La carrière « Les Quatre Saisons » est située au cœur des Pyrénées à Saint-Lary-En-Couserans dans l’Ariège.
Vous trouverez les mêmes explications sur le site [ www.tourisme-stgirons-stlizier.fr/fr/patrimoine.../349-les-carrieres].  

DIRE QUE CETTE CARRIERE N'EXISTE PAS EST UN MENSONGE ! et trop de gens sur cette action montrent par leurs propos qu'il ne connaissent rien à l'extraction actuelle du marbre par haveuse diamantée à l'eau, de la situation de la carrière qui existe bien, photos à l'appui, références nationales et internationales....
Sur ce site Cyberacteurs, je signe "bon-an mal-an" des dizaines de pétitions, mais ce n'est pas parce j'ai des convictions écologiques que je peux être complice de la mauvaise foi et de l'ignorance de certains qui méconnaissent le sujet!
Pour rester crédibles, amis verts-écologistes, soyons sérieux, avec des arguments étayés,arrêtons de dire n'importe quoi pour faire poids ou faire peur...Ne devenons pas des "populistes verts"
Merci

denisculpt
Le 12/09/2016 à 09:47:58

Mr Aldo09

je parle des camions , des buls, des tractos pelles, pour la poussière et il y a toujours de la poussière dans une carrière ,et l'eau du sciage elle va être propre !
Autre chose vous devriez aller faire un tour dans des carrières et après vous pourrez faire des commentaires sur la poussière malgré qu'ils arrose .
Et les nuisances sonores de 7h00 du matin a 19h00 le soir du lundi au samedi non stop .
Encore une fois NON a l'ouverture .

Michel82
Le 12/09/2016 à 09:06:26

@Michel82
"Vous trouverez beaucoup de champignons avec la poussière ?"
De quelle poussière parlez-vous ? L'extraction du marbre se fait par sciage à l'eau.

Aldo09
Le 12/09/2016 à 01:38:13

Je suis ariègeoise et j'ai signé cette pétition avec plaisir.La carrière apportera plus de nuisances que d'emplois.
Nous payons à l'agence de l'eau et au bassin Adour-Garonne,des taxes qui augmentent le prix de chaque m² d'eau,afin de protéger la qualité de l'eau,ne peuvent-ils rien faire pour garantir la sécurité du captage en eau potable aux habitants de St Lary ?Et si vos preniez contact avec eux en rappelant vos craintes et la situation de la carrière par rapport au captage de l'eau.
Si vous l'avez fait, tant mieux, sinon on va chercher autre chose.Courage votre combat est juste !
Gardez courage,notre combat est juste et justifié !

Maryse Bouche
Le 12/09/2016 à 00:44:26

HABITANTS PERMANENTS DE LA COMMUNE DE SAINT LARY NOUS DEVONS NOUS MOBILISER CONTRE CE FUTUR DESASTRE ECOLOGIQUE ET SANITAIRE.EN EFFET NOTRE CAPTAGE EN EAU POTABLE SE SITUE EN CONTREBAS DU SITE DE LA MARBRIERE.BIEN QUE LA SOCIETE PLO PROMETTE DES AMENAGEMENTS CONCERNANT LES EAUX DE RUISSELLEMENT,LA GESTION DES HYDROCARBURES ET DES DECHETS,NOUS RESTONS SCEPTIQUES QUANT A UN RISQUE 0. AIDEZ NOUS SIGNEZ NOTRE PETITION!!!!!

BOB09
Le 11/09/2016 à 16:39:27

Moi qui suis pêcheur dans les très jolis ruisseaux de l Ariège Qui aime l’Ariège et qui à toute ma famille dans l 'Ariège je trouve dommage que l'on accepte l'ouverture d'une carrière qui va détériore la montagne pollue les rivières ,la faune etc..... Vous trouverez beaucoup de champignons avec la poussière et tout se que l'on ne vous dit pas ! donc un grand Non à l'exploitation de cette carrière qui n'apportera aucun emploi et toujours les même qui vont s'enrichir et qui ont rien a faire de nos jolies montagnes, forêts et pâturages.
Tout le département de l'Ariège comme la commune de Saint Lary devraient s'opposer à ce projet et dire NON aussi car aujourd’hui c'est là , demain ce seras sur une autre vallée !

Michel82
Le 11/09/2016 à 12:27:45

Moi qui suis pêcheur dans les très jolis ruisseaux de l Ariège Qui aime l’Ariège et qui à toute ma famille dans l 'Ariège je trouve dommage que l'on accepte l'ouverture d'une carrière qui va détériore la montagne pollue les rivières ,la faune etc..... Vous trouverez beaucoup de champignons avec la poussière et tout se que l'on ne vous dit pas ! donc un grand Non à l'exploitation de cette carrière qui n'apportera aucun emploi et toujours les même qui vont s'enrichir et qui ont rien a faire de nos jolies montagnes, forêts et pâturages.
Tout le département de l'Ariège comme la commune de Saint Lary devraient s'opposer à ce projet et dire NON aussi car aujourd’hui c'est là , demain ce seras sur une autre vallée !

Michel82
Le 11/09/2016 à 09:42:50

@ denisculpt
Dans votre commentaire du 08/09/2016 - 01:08:28, vous indiquez que la carrière existe depuis longtemps, ce qui est vrai, et que la photo satellite en est la preuve.
J'ai étudié les photos de Google Earth et n'y ai rien vu.......... hormis la forêt.

Aldo09
Le 10/09/2016 à 18:19:37

Pour qu'un pays ne meure pas, il faut soit que ses habitants puissent y travailler, soit qu'il y ait dans le secteur des attractions attirant les visiteurs venant y passer un moment.
Que trouve t-on à St-Lary et qu'est ce qui peut y attirer le touriste?
Rien.............
Chaque hiver des skieurs trompés par leur GPS arrivent sur la place du village cherchant désespérément la station de St-Lary Soulan.... des hautes Pyrénées.
Ici, il n'y a rien.

Les ardoisières sont fermées, les pouvoirs publics locaux et régionaux n'ayant sans doute pas eu d’intérêts personnels à les promouvoir,tandis que l'architecte des Monuments Historiques trahissait leur gérant en empêchant le paiement des ardoises livrées pour l'église de Massat. C'est ainsi.
Ici on préfère accorder des subventions aux fromageries locales faisant du fromage de "montagne" avec du lait (de plaine) de provenance inconnu................

Ce marbre est une chance, il est unique en France(dans le monde) le promouvoir ne devrait donc pas être une possibilité, mais une nécessité, un impératif. Il est seulement regrettable que seuls les étrangers (comme toujours)s'y intéressent et que ce matériau une fois extrait quitte le pays pour toujours. C'est certainement là qu'il y aurait lieu d'imposer à l'exploitant qu'une partie (à définir )de la production brute soit laissée sur la commune pour être travaillée et revendue localement. Pour se faire, la commune possède un local de stockage (ex atelier-relais en grande partie payé par des subventions et les loyers de l'ex-ardoisière).

Aldo09
Le 10/09/2016 à 17:57:09


Un bloc de marbre de 20t fait 7m3 environ.
2 blocs par jour peuvent sortir d'une carrière de ce genre. C'est d'ailleurs ce que prévoit l'étude d'impact.
Je conseille à ceux qui parlent sans savoir de simplement consulter le site internet de la préfecture de l’Ariège. Chercher où ce trouve l'enquête publique sur la carrière de St Lary (ce n'est pas évident) et ils pourrons répondre sans dire de pareilles idioties.

Gérard
Le 10/09/2016 à 16:58:48

@ Guillaume DESMONTS

Vous parlez de patrimoine à sauvegarder, mais qu'est qu'un marbre répertorié,sinon un patrimoine à sauvegarder en le faisant vivre ?

Aldo09
Le 10/09/2016 à 16:52:27

@ smog:
Une carrière de blocs n'est pas une carrière de granulats... la ronde de camions est une utopie,quand on connait le temps qu'il faut pour extraire un bloc de quelques M3...s'il en sort un ou deux par semaine, l'exploitant sera heureux!
D'autre part certaines carrières ne sont exploitées que quelques mois par an, quand un stock de blocs est suffisant,l'exploitation s’arrête:il n'y a aucun intérêt à extraire sans clients...
Les chinois font grimper les prix en enchérissant sur les européens,[ils ont bien bouleversé le marché des métaux il y a 10-15 ans] que peut faire le carrier, sinon vendre au meilleur prix?
En France, le refus de vendre est....INTERDIT -:))

denisculpt
Le 10/09/2016 à 12:38:35

J'adore quand ca bouge en France. Il y a urgence aussi contre l'indifférence!

Jutta Sintenis
Le 10/09/2016 à 12:07:55

Sabarat, Saint Lary, Lepuix, Servance, Amont-et-Effreney, et bien d'autres que je ne connais pas. Qu'il s'agisse d'ouverture ou d'extension, les projets de carrière se multiplient.
"J'fais des trous, des gros trous, toujours des gros trous"...
Pauvre France défigurée sous prétexte de relance économique !

Frawald
Le 09/09/2016 à 15:32:42

@SMOG,
Comment allez vous faire pour observer "les aller-retour des camions" alors que :
1- Vous ne venez que le week-end.
2- L'extraction saisonnière par sciage permettrait d'obtenir des blocs parallélépipédiques, et il semblerait que quelques camions par an seraient suffisants.

Aldo09
Le 09/09/2016 à 12:47:02

Eh bien ,moi, je suis POUR cette réouverture car elle ne perturbera en rien l'équilibre de la Vallée contrairement à ce que pensent ceux qui ne connaissent ni la vallée ni les techniques d'extraction du marbre.
De plus, un produit réellement 100% ariégeois est devenu excessivement rare sur le marché aujourd’hui.

Aldo09
Le 09/09/2016 à 12:39:10

Il est nécessaire de protéger cette montagne et sa région de cette carrière inutile et polluante qui détruirait l'écosystème si riche de toute cette région

Colette
Le 08/09/2016 à 22:47:10

Cher denisculpt, cher DENIS PUGNERE,
pour être un habitant situé à 2km de la zone en question, j'aimerais bien voir votre réaction lorsque vous verrez les aller-retour des camions si vous étiez dans notre cas. Je suis certes sur place essentiellement le week-end, et ma vision est peut-être parasitée par un point de vue de citadin, mais au-delà de toute initiative locale louable, d'une qualité indéniable du matériau, etc, permettez-nous de nous opposer à cette initiative, sans brandir une motivation outrancière du type "je suis contre ceci cela", ou "notre planète est perdue"... Les premiers blocs extrait sont justement partis en Chine pour un marché de luxe (ils étaient très beaux en effet, même si je n'y connais rien), alors qu'effectivement la rue Alsace-Lorraine de Toulouse est parée de dalles chinoises... c'est bien triste. C'est un petit combat local voilà tout. D'autan plus que sur la commune de Saint-Lary, cela ne devrait pas faire vivre grand monde, et il n'est pas nécessaire d'y faire un premier-point avec une fontaine au milieu.

smog
Le 08/09/2016 à 22:27:17

Soutien !!!!!
Citoyen du monde vigilant, promoteur de la bienveillance et des droits des générations présentes et futures de disposer d'un environnement harmonieux, de bien-être, de respect, de partage

Fabrice
Le 08/09/2016 à 11:36:00

Résistance à l'"attentation".Respect aux Demoiselles et aux sites chéris par ceux qui leur font l'hommage de l'ascension en plein champ. Si le tonnerre mécanique chasse le bruissement de la nature, les poussières de pierre couvriront les fleurs, il ne restera que des péchés.

J-P.M
Le 08/09/2016 à 11:09:07

Je croyais que le plan Natura 2000 protégeait notre magnifique département.
J'ai signé récemment contre l'extension d'une carrière à Sabarat, toujours en Ariège....
Je vais finir par croire que le plan Natura 2000 n'a pas d'autre finalité que de faire une réserve naturelle pour l' offrir ensuite au secteur privé. ??????
Il n'y a pas de carrières à découvrir et à ouvrir du côté de La Bastide de Sérou,plutôt?

Maryse Bouche
Le 08/09/2016 à 08:32:29

Re bonjour,
Je me permets d'insister auprès des oppossants virtuels, ce qui n'est pas mon habitude:prenez "google map"(Plo carrières et géolocatisation) et regardez bien la petite amande blanche au milieu d'une immense zone forestière
1) la carrière existe déjà depuis longtemps, la photo satellite en est la preuve;
2)regardez le paysage et tirez-en les conclusions, ce n'est pas une carrière de granulat, mais d'un marbre présent à la Galerie des glaces à Versailles;
3)prenez le rapport préfectoral et une calculatrice :la production de marbre en Ariège est estimée à 500T...soit un peu moins de 200m3...[7mx7mx4m=196m3] c'est juste le volume de béton qu'il faut pour faire tenir debout une SEULE éolienne...Alors je veux bien soutenir tous les combats écologiques, environnementaux,[je signe ici assez de pétitions] mais là,je ne peux pas suivre des forcenés de la pétition qui n'ont aucune idée réelle du travail de l'extraction du marbre et de ce que représente la mise en valeur d'un patrimoine naturel unique...les carriers étaient "écologistes" avant l'invention du mot:recyclage de l'eau,énergie limitée aux besoins minimums, pas de produits chimiques...Les matériaux naturels ne seraient-ils plus écologiques?
Croyez-vous plus "soutenable" l'arrivée de marbres et granits chinois ou indiens, l'arrivée de pierres de Hongrie qui ressemblent à celle du Poitou, de Turquie qui ressemblent à celle de Souppes/ Seine et Marne...STOP,exploitons ce qui est chez nous, à notre porte, NE NOUS TROMPONS PAS DE COMBAT(S)

denisculpt
Le 08/09/2016 à 01:08:28

Soutiens !

Non à l'exploitation de cette carrière qui n'apportera aucun emploi à la vallée, la transformation du marbre ayant lieu exclusivement en Italie mais en revanche détruira le paysage et l'écosystème si particulier de la vallée.

Alexis
Le 07/09/2016 à 23:28:17

Contre l'extractivisme comme seul but de soutenir une croissance économique mortifère!

Pour la sauvegarde du patrimoine de ce territoire et de tous les autres concernés par des projets inutiles et néfastes.

Une nouvelle Zone A Défendre!

Avec les ariégeois contre la carrière de St-Lary.

Guillaume DESMONTS
Le 07/09/2016 à 18:26:32

Désolée messieurs les décideurs mais vous serez responsables et coupables aujoud'hui et devant les génération de demain

Raphaele
Le 07/09/2016 à 18:03:15

soutien

Guy Neveux
Le 07/09/2016 à 16:42:07



écologie humanisme et solidarité

qui va défendre ce programme présidentiel dans un partenariat gouvernemental?

Mondo
Le 07/09/2016 à 15:45:30

Organiser ce vaste enfumage que fut la COP21 pouvait peut-être "verdir" le gouvernement français et sa politique environnementale. Mais les faits sont tenaces et contredisent partout dans le pays le discours "écologique". Le mot d'ordre est à la destruction systématique de beaucoup de sites remarquables et/ou fragiles. Seule un vaste mouvement citoyen -assez du nombrilisme, "chacun pour soi et Dieu pour tous- pourrait encore éviter le pire. Pour cette vallée comme pour d'autres lieux. Sinon, seule la disparition de l'Homo sapiens sauvera la planète et sa biodiversité, tout au moins ce qu'il en reste.

Mireille
Le 07/09/2016 à 15:03:37

Bonjour, Pour ma part, je ne signerais pas cette pétition;l'extraction du marbre en France est tombée aux mains de nombreux groupes étrangers(italiens, libanais) qui revendent leur production, via l'Italie à l'Arabie Saoudite et les Emirats du Golfe.
Cette initiative d'un groupe français honorablement connu pour protéger et mettre en valeur notre patrimoine naturel de roches ornementales devrait être au contraire soutenue; les nomes environnementales sont assez strictes pour éviter toute dérive qui mettrait l'extraction hors-la-loi...Je crois que nous nous trompons de combat:un groupe italien exploite du marbre noir de Laurens(34) sans douches ni toilettes pour le personnel...quelle autorité réagit, s'en indigne, ou fait son travail de fermeture? S'il vous plaît, ne mélangeons pas tous:nous avons la plus belle variété de marbres AU MONDE,certains connus depuis l'époque romaine dans l'Aude,une petite carrière de marbre, c'est pas une porcherie industrielle ni une ferme de 999 vaches, ça sent pas mauvais, ça pollue pas la nappe phréatique, ça n'utilise pas de pesticides ni désherbants chimiques, ça fait pas de mal aux abeilles et autres insectes!
Denis Pugnère, Sculpteur à Saint Jean de la Ruelle

DENIS PUGNERE
Le 07/09/2016 à 14:05:25

Toute ma sympathie pour cette vallée de l'Ariège que je ne connais pas, mais surement très belle, mais je n'ai pas assez d'infos sur ce projet de carrière pour signer la pétition. Quelle est l'implantation réelle de cette carrière dans la vallée ? quelles sont les routes et voies d'accès existantes ? Quels tonnages seront extraits ? Quelles mesures de protection peuvent être mises en place si c'est possible ? quelles alternatives à ce projet ?????
Si l'écologiste rime avec immobilisme, elle se coule !

Jonquille
Le 07/09/2016 à 11:23:47

Le site de la Calabasse et ses environs est un écosystème particulièrement riche.
L'installation de cette carrière altérerait à des kilomètres à la ronde la faune et la flore par les nuisances sonores, les pollutions aériennes et aquatiques.
Le département commode l'Ariège comme la commune de Saint Lary devraient avoir la sagesse de s'opposer à ce projet.

ALAIN NEYRET
Le 06/09/2016 à 17:56:37

soutien contre la réouverture de la carrière de Saint-Lary en Ariège. Pour la protection de cette belle vallée !

Lucie Bouscarat
Le 06/09/2016 à 16:42:11

Non à cet projet industriel qui va dénaturer cette vallée préservée de l'Ariege pour l'intérêt économique de quelques uns.

Vincent
Le 06/09/2016 à 16:10:36

Soutien

Philippe Audard
Le 06/09/2016 à 15:08:37

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !