actualité écologie

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Ne laissez pas vos appareils en veille

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

La Terre vue depuis l’espace

Les 10 jours verts Transacteurs

Journal des Bonnes Nouvelles

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Rando Plogoff dimanche 25 aout

AG Cyberacteurs

victoire pour Gabriel Dufils

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

OPÉRATION

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Pour une interdiction TOTALE du commerce d’ivoire

Mise en ligne du 29/08/2016 au 05/10/2016

Le marché de l’ivoire est en expansion constante. Sans une interdiction totale de ce commerce l’éléphant d’Afrique aura disparu dans 25 ans.

Bilan de la cyberaction :

3708 participants

La Convention internationale sur le commerce d'espèces sauvages menacées d'extinction (CITES) a rejeté les demandes présentées par la Namibie et le Zimbabwe en vue de la reprise du commerce international d'ivoire dans ces deux pays.
Les délégations namibienne et zimbabwéenne à la conférence de la CITES, à Johannesburg, espèrent pouvoir continuer à exporter de l'ivoire, sans créer les risques d'une disparition de leurs éléphants.
Selon elles, la Namibie et le Zimbabwe ont donc assez d'éléphants pour se permettre de continuer à exporter de l'ivoire.
Toutefois, la majorité des délégués a adopté une décision en faveur de la fermeture de tous les marchés intérieurs d'ivoire, en vue d'une meilleure lutte contre le braconnage.
Mais la résolution de la CITES n'est pas juridiquement contraignante, autrement dit, la Namibie et le Zimbabwe ne sont pas obligés de se plier à cette interdiction.
Le nombre d'éléphants vivant en Afrique a baissé d'un tiers au cours des dernières années, selon la CITES, dont la dernière conférence a pris fin dimanche, à Johannesburg.
Une "activité lucrative"
"Il y a eu une perte de 111 000 éléphants en Afrique, entre 2006 et 2016. C'est énorme. Les pays du bassin du Congo, à savoir la République démocratique du Congo, le Cameroun et le Gabon sont les plus touchés par le braconnage", a indiqué Lamine Sebogo, le responsable de la protection des éléphants d'Afrique au Fonds mondial pour la nature.
"L'insécurité dans les pays d'Afrique Centrale est un facteur de braconnage (…) Le braconnage est devenu un facteur d'insécurité et de déstabilisation de certains pays", a-t-il ajouté dans une interview avec BBC Afrique en marge de la conférence de la CITES.
Selon M. Sebogo, le trafic illicite des produits de la faune est "la quatrième activité la plus lucrative" après le trafic d'êtres humains, le blanchiment d'argent et le commerce de la drogue.
http://geopolis.francetvinfo.fr/massacre-d-elephants-le-commerce-sous-controle-de-l-ivoire-declare-hors-la-loi-120707  

Présentation de la cyberaction :

Selon Eli Hadzhieva, fondatrice et présidente de Dialogue for Europe, ancienne attachée parlementaire au Parlement européen et consultante à l’OCDE
http://www.lesoir.be/1299642/article/debats/cartes-blanches/2016-08-24/carte-blanche-elephants-d-afrique-seront-ils-oublies-jamais  

De façon alarmante, la population d’éléphants d’Afrique a diminué de 61 % au cours des trois dernières décennies. Chaque année, environ 30.000 éléphants meurent à cause du braconnage, selon l’autorité de la faune sauvage d’Ouganda. Les experts avertissent qu’un éléphant est tué toutes les 15 minutes afin de produire des ornements, des bibelots et des statuettes de valeur, qui sont vendus ensuite sur le marché asiatique, en particulier en Chine et à Hong Kong.
Une Conférence primordiale
La 17e session de la Conférence des Parties à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES), qui se tiendra à Johannesburg du 24 septembre au 5 octobre 2016. pourrait modifier de manière irréversible le sort des éléphants. Étant la plus large exportatrice d’ivoire et fondatrice primaire de la CITES, ce qui représente le plus grand bloc de vote, l’UE a un poids significatif au sommet. Pourtant, il semble qu’elle ne sera pas à la hauteur des attentes puisqu’elle se refuse d’altérer le statu quo. En particulier, les États membres ayant des anciennes colonies en Afrique, y compris la Belgique, ainsi que les pays d’Afrique australe, font du lobbying pour le maintien des exceptions dans le système actuel au lieu d’introduire une interdiction totale du commerce d’ivoire..../...
Un crime très lucratif
De plus, il est reconnu, par le Conseil de sécurité des Nations Unies (ONU), que le commerce d’ivoire alimente des groupes terroristes dans certaines régions d’Afrique. Quelques exemples sont Boko Haram au Nigeria, Al-Shabaab en Somalie et l’Armée de résistance du Seigneur en Ouganda, qui gagnent environ 600.000 $ (env. 530.000 euros) par semaine grâce au braconnage illégal, selon Vera Weber, présidente de la Fondation suisse Franz Weber. Le trafic d’ivoire, revigoré par la corruption étendue et une grande demande en Asie, est l’un des crimes les plus lucratifs dans le monde créant une valeur de 8 à 20 milliards d’euros annuellement, selon l’UE.
Attitude irresponsable
Pour arrêter cela, la CEA propose d’éliminer les lacunes existantes au cours du sommet imminent en rassemblant tous les éléphants à l’Annexe I, ce qui signifierait un arrêt global des marchés d’ivoire. Elle plaide également en faveur de la destruction des stocks d’ivoire, comme ce fut le cas au Kenya, qui a brûlé un stock d’une valeur de 100 millions de dollars (env. 88 millions d’euros) cette année. Alors que la Chine et les Etats-Unis ont annoncé qu’ils allaient entièrement fermer leurs marchés intérieurs d’ivoire, la Commission européenne a déclaré le 1er Juillet qu’elle est en faveur du maintien des exceptions. L’UE insiste sur le fait qu’un compromis soit décidé entre les pays africains «  … pour maintenir l’unité africaine  ». En fait, c’est le répertoriage scindé des éléphants, poussé par les quatre pays d’Afrique australe, qui est la raison même de l’absence d’unité sur le continent sur la question. L’attitude plutôt détachée et irresponsable de l’UE est largement critiquée par les militants de la faune. Une pétition a recueilli autour de 1.500.000 signatures jusqu’à présent.
Une source de financement terroriste
L’UE pourrait encore modifier sa position commune avant le sommet de l’ONU en raison des agendas divergents de ses États membres. Certains pays de l’UE ont pris une démarche exemplaire en arrêtant l’émission de certificats, qui permettent les exportations d’ivoire. Ceux-ci comprennent la République Tchèque, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Slovaquie, la Suède et le Royaume-Uni. La France a également annoncé une interdiction totale du commerce d’ivoire sur ses marchés domestiques. Il est nécessaire de mettre plus de pression afin de transformer ce genre d’initiatives en une politique à l’échelle européenne, en l’absence de laquelle ces mesures seraient extrêmement inefficaces.
L’UE devrait finalement être rationnelle et agir de façon responsable en introduisant une interdiction totale du commerce d’ivoire. Les lacunes existantes mettent en danger des vies de milliers d’éléphants, tout en fournissant une source significative de financement au terrorisme qui déstabilise la région. Personne ne voudrait payer le prix de voir que les éléphants seraient oubliés à jamais ou de rester dans les mémoires comme les collaborateurs des seigneurs de guerre qui dominent du haut de leurs trônes financés par l’ivoire.

Nous vous proposons d'interpeller les représentants de l'Union européenne, de la Belgique et du Luxembourg à la CITES

Réunion de la CITES : le Kenya va militer pour l'interdiction totale du …
http://french.china.org.cn/foreign/txt/2016-08/19/content_39128446.htm  

Washington interdit le commerce de l’ivoire pour sauver les éléphants d’Afrique
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/06/03/washington-interdit-le-commerce-de-l-ivoire-pour-sauver-les-elephants-d-afrique_4932823_3212.html  

La France renforce son interdiction du commerce de l'ivoire
http://www.actu-environnement.com/ae/news/segolen-royal-arrete-interdiction-commerce-ivoire-27351.php4  

Les défenseurs des animaux demandent l'interdiction totale de l …
http://french.peopledaily.com.cn/n3/2016/0815/c96851-9100241.html  

La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction, connue par son sigle CITES ou encore comme la Convention de Washington, est un accord international entre Etats. Elle a pour but de veiller à ce que le commerce international des spécimens d'animaux et de plantes sauvages ne menace pas la survie des espèces auxquelles ils appartiennent.
https://cites.org/fra/disc/what.php  

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur,

Je demande que l'UE agisse de façon responsable lors de la prochaine session de la CITES en introduisant une interdiction totale du commerce d’ivoire. Les lacunes existantes mettent en danger des vies de milliers d’éléphants, tout en fournissant une source significative de financement au terrorisme qui déstabilise la région.

Attentif à vos décisions, je vous prie de recevoir mes salutations distinguées.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

34 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

bonjour;quand ces massacres d'éléphants STOPPERA ENFIN!!!!!!! cette soif d'argent cette IVOIRE,ces animaux souffrants,pour ce pognon;ces mutilations horribles;laissant des orphelins;désemparés;choqués à VIE;ces sa cette espéce DIT humaine.AVEC CE DROIT DE CE NOURRIR RESPIRER EVOLUER;que serions nous sans cette vie sauvage !!!!!!!!!ces documentaires sur la vie animal quel BONHEUR POUR LES YEUX;un émerveillement continuel;quand notre pouvoir sur tout céssera!!!!!!!!!!pauvre nature comme tu souffre de nos conneries:tout ça disparaitra à jamais par notre pouvoir effrayant;

hirondelle
Le 22/06/2019 à 10:31:46

le principal marché de l'ivoire est asiatique .Informons les populations à grande échelle .Il faut mettre " le paquet "

AKISSI
Le 08/10/2016 à 07:47:12

Halte au cynisme des tueurs qui ensanglantent jungles et brousses et laissent derrière eux des scènes d'horreur. Revoir le final de "Danse avec les loups", film de Kevin Kostner, pour comprendre le châtiment que méritent ces assassins de notre belle faune ( châtiment jugé juste par les sages d'une tribu indienne à l'encontre des chasseurs de bisons ).

Quillet Michel
Le 07/10/2016 à 13:46:15

Laissez les animaux tranquilles!! ne les faites pas souffrir!!

er
Le 06/10/2016 à 20:27:21

Ces animaux majestueux et aux capacités mentales étonnantes ne méritent pas un traitement aussi cruel etindigne, qui fait la honte de l'espèce humaine.

Michel Quillet
Le 06/10/2016 à 19:21:11

c'est vraiment triste et désespérant de voir comment tous ces décideurs, ces chefs d'Etat et autres semblent sans plus aucun sentiment.
Romain Gary ("L' Affaire Homme") avait tout compris qui disait que seul ce que nous avons au fond des tripes, l'émotion, pouvait sauver le monde... on en semble si loin aujourd'hui, si loin..... oui, désespérant. Mais continuons à signer les pétitions,boycottons produits et marques qui participent à la cruauté,à la destruction, adoptons le végétarisme, etc etc....)
Continuer encore et toujours le combat pour la beauté, pour la vie, pour l'émotion, même si le combat contre le Dieu Profit est énorme, ne pas abandonner, car l'indifférence tue.

mm82
Le 06/10/2016 à 18:28:55

Il est urgent de prendre des décisions fortes et courageuses pour sauvegarder notre faune et notre flore local et internationale.

Robert Kuhn
Le 06/10/2016 à 18:12:16

Il est temps d'agir de façon drastique en éliminant les trafiquants, les braconniers, les vendeurs et les utilisateurs.
Et ce pour le bien-être des générations futures.

Fontaine Patrick
Le 06/10/2016 à 17:59:31

Je veux que l'on protège les éléphants, et d'ailleurs, toutes les espèces animales.

Fernandez
Le 06/10/2016 à 17:35:37

Laissez les éléphants tranquilles , leurs défenses n'appartiennent qu'à eux !!!

Merot Jean Pierre
Le 06/10/2016 à 17:33:07

quand l'UE se souciera t elle reellement des autres etres , humains ou animaux ,sans penser qu'à ses interets propres ?

apollonia perniceni
Le 06/10/2016 à 17:13:43

laissez les animaux sauvages vivrent en toute quiétude

ptf
Le 06/10/2016 à 12:43:14

avant qu'il ne soit trop tard ...

isabelle obscur
Le 05/09/2016 à 16:53:13

Décidément, l'Union Européenne est néfaste pour l’Afrique, tant pour le braconnage de l'ivoire que pour les APE (Accords de Partenariat Economique) !
La prise de conscience et la responsabilité, c'est pour quand ?

Jacqueline BONNEFOY-CLAUDET
Le 05/09/2016 à 12:11:03

Qu'on arrête de détruire notre planète.

Michel DURAND
Le 02/09/2016 à 15:47:56

À la mémoire de Romain GARY, mon auteur préféré, et son roman "les racines du ciel" prix Goncourt et pour tenter de sauver les quelques animaux sauvages qui embellissent encore notre planète. Pauvres éléphants !

CHANTAL RINGOTTE
Le 01/09/2016 à 22:23:18

Les décideurs d'aujourd'hui sont responsables à l'égard des générations futures. Ils doivent la sauvegarde d'espèces mythiques telles que celles des éléphants. En effet, il est inacceptable, inenvisageable, de penser que ces magnifiques animaux ne feront plus parti de notre planète dans très peu de temps.
Ca brise le coeur de voir ces photos d'éléphants au sol, atrocement mutilés de leurs défenses, laissant souvent des éléphantaux en perdition. Il faut vraiment être dépourvu de sensibilité, de l'amour du beau et du vivant pour ne pas lutter par tous les moyens pour mettre hors d'état de nuire tous ces braconniers de malheur. Des sanctions implacables doivent être prises à leur encontre. Il faut absolument signer pour la fin du commerce de l'ivoire !

Claudette ROSE
Le 30/08/2016 à 18:10:47

Le commerce de l'ivoire existe malheureusement depuis si longtemps!Les éléphants sont massacrés à raison de 1 toutes les 15 minutes par jour.....dans ce monde!Et bien entendu,plus on en parle,et plus il y a incitation à continuer dans "l'ombre" ce trafic ou trafique de contrebande de l'ivoire!

Domi
Le 30/08/2016 à 11:43:41

Dans "Les Racines du Ciel",un des premiers romans écologiques, Romain Gary construit son allégorie de liberté, en faisant rêver son héros, détenu en camp de concentration, aux éléphants africains dans l'immensité des savanes...
Quel support utiliserait-il aujourd’hui ?

Alain Olivo
Le 30/08/2016 à 09:35:26

On pratique surtout la défense des éléphants des parties politiques...La démocratie est aussi une espèce en voie (en voix) de disparition!
Ils n'ont pourtant pas, ceux-là, une mémoire d'éléphant et ils nous trompent, énormément...L'humour restera-t-il encore longtemps la politesse du désespoir?

un anonyme
Le 30/08/2016 à 08:41:42

Le problème est que l'interdiction totale ne fera que favoriser le marché noir...

Etienne
Le 29/08/2016 à 20:40:14

Redistribuons aux peuples les richesses de leur sous sol .Afin.qu'ils ne soient pas obliger de tuer pour vivre les richesses de la faune et de la flore

MICHEL PISSAGUINE
Le 29/08/2016 à 19:07:10

Il faut que les parties à la Convention soient bien charpentées et gonflées à bloc pour tarir le commerce d'ivoire, barir comme un solitaire à l'oreille des preneurs de décisions et punir les braconniers et chasseurs de trophées. Que ceux ci chassent tous Trump et fassent des colliers avec ses implants dentaires.
CNV

colette nusbaum vallet
Le 29/08/2016 à 18:53:12

Il est inadmissible que les éléphants se font massacrés pour se qui leur appartient l’ivoire.
Mourir dans d'atroces souffrance pour la vanité de l'humain des bibelots et autres fantaisies quelle déchéance de cette humanité.

MC
Le 29/08/2016 à 18:47:39

Pourquoi toujours autant de crimes .....
Mais Quand les gouvernements vont ils se réveiller
Pour protéger cette faune en perdition ......
Il y en a plus que marre .

Kaveyflot
Le 29/08/2016 à 18:14:14

il faudrait absolument que nous ayons les noms, prénoms et adresses des utilisateurs finaux des dents des êtres vivants éléphants...

serge
Le 29/08/2016 à 18:08:53

pour arrêter ces massacres, c'est simple, il suffit, comme pour les prostituées, de punir sévèrement les clients.
s'ils risquaient de fortes amendes et de la prison, voir la confiscation de tous leurs biens pour le simple fait d'en posséder, il n'y aurait plus de marché.
seul les musées devaient pouvoir posséder les pièces d'ivoire anciennes.

jessax56
Le 29/08/2016 à 18:08:09

L’origine de tous ces massacres est engendrée par quelques vicieux... Il faut leur couper les couilles a ces salauds, tout çà pour le plaisir...C’est abject... Tuer pour se faire plaisir. Les gouvernements servent à quoi !

André RAOULT
Le 29/08/2016 à 17:44:07

C'est quand même incroyable qu'à notre époque, le commerce de l'ivoire ne soit pas interdit dans le monde entier. Il est anormal que l'on ne donne pas les moyens d'enrayer ce grave problème aux états africains concernés par cette situation. Il en est de même des rhinocéros. On sait qui se cache derrière cette souffrance

Sylvie BRANDT
Le 29/08/2016 à 17:11:51

Il en faut de la persévérance pour signer encore et encore des pétitions qui ne semblent avoir aucun effet. J'en ai signé je ne sais combien sur ce sujet, mais que faire d'autre ? Entre les défenses d'éléphant, les ailerons de requin aphrodisiaques etc. tout est bon pour massacrer dans ce monde malade !
NAD

Nino-Anne DUPIEUX
Le 29/08/2016 à 16:18:01

assez de tueries d'éléphants pour satisfaire, là encore, l'appétit de "richesses", d'accumulation sans fin!!!!

La plus belle des richesses serait d'avoir une planète apaisée qui nous procurerait ce dont nous avons besoin pour subsister dignement, mais pas plus.... Nous sommes loin du compte!!!!

un anonyme
Le 29/08/2016 à 15:58:07

On aimerait ivoire un peu plus clair dans cette affaire !

Alain NORDET
Le 29/08/2016 à 15:00:10

On se demande ce qu'attendent les autorités concernées ! On se demande ce qu'attendent les autorités des pays concernés pour avoir des méthodes "radicales" de dissuasion et l'interdiction définitive de tout commerce d'ivoire.Confiscation de la "marchandise" et mise en prison pour 10 ans minimum des gens impliqués dans ce trafic !!

Philippe FARINEAU
Le 29/08/2016 à 13:54:38

Non seulement l'UE mais tous les Etats africains devraient lutter pour cette interdiction totale et définitive. Déjà lorsque je vivais en Côte d'Ivoire il y a plus de 30 ans, le commerce de l'ivoire était frappé d'interdit. Alors vous pensez le braconnage s'il y allait.... Il faut instaurer des sanctions financières lourdes, sinon rien ne l’arrêtera !

Jonquille
Le 29/08/2016 à 13:28:01

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !