image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : L'Education Nationale au service de Microsoft

Mise en ligne du 01/02/2016 au 25/08/2016

En 2012, le candidat à la présidence, François Hollande, préconisait une politique d'incitation préférentielle à l’utilisation de logiciels libres par les administrations publiques.
Le 30 novembre 2015, l’éducation nationale signait un partenariat avec Microsoft, confiant au géant du logiciel le soin de développer le plan numérique à l’école. Une collusion d’intérêts qui fait bondir tous les défenseurs du logiciel libre.

Bilan de la cyberaction :

4997 participants

Pourquoi Framasoft n’ira plus prendre le thé au ministère de l’Éducation Nationale ?

Cet article vise à clarifier la position de Framasoft, sollicitée à plusieurs reprises par le Ministère de l’Éducation Nationale ces derniers mois. Malgré notre indignation, il ne s’agit pas de claquer la porte, mais au contraire d’en ouvrir d’autres vers des acteurs qui nous semblent plus sincères dans leur choix du libre et ne souhaitent pas se cacher derrière une « neutralité et égalité de traitement » complètement biaisée par l’entrisme de Google, Apple ou Microsoft au sein de l’institution.

https://framablog.org/2016/11/25/pourquoi-framasoft-nira-plus-prendre-le-the-au-ministere-de-leducation-nationale/  

Présentation de la cyberaction :

La ministre Najat VallaudBelkacem et Alain Crozier, le président de Microsoft France, viennent de ratifier un « partenariat » retentissant le 30 novembre 2015. Pour 13 millions d’euros, le géant du logiciel promet de mettre en place des formations, une mise à disposition de matériels, et même un algorithme d’analyse de la réussite des élèves. « Un traité d’occupation », dénonce Rémi Boulle, vice-président de l’April, l’association de promotion et de défense du logiciel libre. Avec plusieurs syndicats de l’enseignement, il dénonce une collusion d’intérêts scandaleuse, qui fait les affaires de l’entreprise privée. Mais sûrement pas celle des élèves et d’une école indépendante des intérêts financiers.

Dûment formés, les 2 500 chefs d’établissement vont pouvoir organiser l’installation dans les écoles des outils Microsoft à destination des élèves. Tous utiliseront ainsi Office 365, la suite bureautique en ligne, qui sera l’outil de base pour mettre en place un tableau de bord numérique pour chaque élève. Ce dernier y trouvera des exercices en ligne, élaborés par Microsoft ou ses partenaires.

Ce partenariat inquiète les principales associations de défense du logiciel libre et cinq syndicats d’enseignants (CGT, Unsa, SUD, Sgen et la Fédération des enseignants documentalistes). Dans une déclaration commune, ils dénoncent «une collusion d’intérêts». «Microsoft va disposer d’une vue d’ensemble de l’éducation puisque les données, privées, concernant les personnels et les élèves vont lui être confiées», s’insurge Mathieu Brabant, secrétaire national de la CGT éduc’action. «Ce choix est d’autant plus aberrant que l’éducation nationale dispose des ressources humaines compétentes pour créer ses propres outils, qui garantiraient la sécurité des données bien mieux que les prestataires privés», complète Florian Reynaud, président de la Fédération des enseignants documentalistes de l’éducation nationale (Fadben).

En France, le ministère de l’Éducation souhaiterait que 100% des collégiens soient équipés d’une tablette tactile à la rentrée 2018. Un appel d’offres est en préparation, et Microsoft est dans les starting-blocks. Mais, plus important pour le géant, lorsqu’un élève apprend dès l’école à se servir de certains logiciels et outils, il y a fort à parier qu’il souhaite retrouver le même environnement informatique à son domicile et, plus tard, dans sa vie professionnelle. Un apprentissage logiciel, c’est développer une familiarité avec une interface et des mécanismes. Lorsqu’on en change, il faut tout réapprendre.

Autre point de contestation: les logiciels que vont utiliser les élèves sont fermés, privés. Leur utilisation risque d’exclure les logiciels libres et ouverts, pourtant déjà très utilisés à l’école. Bruno Coudouin, le créateur de GCompris, un logiciel libre usité par des milliers d’enseignants et d’élèves de primaire, explique tout l’intérêt du libre. «Lors d’une séance d’apprentissage de l’utilisation de la souris, un enseignant a repéré que des élèves réussissaient l’exercice en bougeant la souris rapidement dans tous les sens. Ce qui n’était pas le but. Il a pu modifier le code pour que le jeu annule les déplacements trop rapides. Cette amélioration est désormais disponible pour l’ensemble des utilisateurs.» Cette ouverture est rendue impossible avec les outils de Microsoft, soigneusement fermés. «Cet accord va à l’encontre des valeurs et des pratiques de partage que nous mettons en avant depuis de nombreuses années», déplore Bruno Coudouin. Pour le responsable de la Fadben, Florian Reynaud, ce partenariat sape aussi le travail quotidien auprès des élèves, dont «on essaie de nourrir l’esprit critique en leur montrant qu’il existe des alternatives aux géants Google, Facebook et Microsoft…».

Cet accord contredit, enfin, les attentes de la majorité des 60000 participants à la consultation nationale «sur le numérique dans l’éducation», organisée au début de l’année par Najat Vallaud-Belkacem. 95% d’entre eux plébiscitaient pour les élèves et les professeurs «un accès libre aux ressources culturelles et scientifiques des établissements publics». De nombreuses propositions ont émergé de cette consultation, telle la création d’une licence numérique «enseignement» gratuite et s’appuyant sur le logiciel libre.

Sources :
EduNathon demande l'annulation du contrat Education Nationale et Microsoft
http://lamouette.org/180-edunathon-recours-ministre-accord-education-nationale-microsoft  

Logiciels : harmonie Hollande-Sarkozy sur le libre, divergence sur les brevets
http://www.itespresso.fr/logiciels-harmonie-hollande-sarkozy-sur-le-libre-divergence-sur-les-brevets-52703.html  

Microsoft et l’Éducation nationale : le scandale continue
http://framablog.org/2014/05/21/microsoft-academie-de-paris/  

Les profs réfléchissent sur le numérique à l’école… chez Microsoft !
http://www.bastamag.net/Journee-sur-le-numerique-les-profs  

Numérique à l’école : Microsoft France renforce son partenariat avec le Ministère de l’Education nationale
http://news.microsoft.com/fr-fr/2015/11/30/numerique-a-l-ecole-microsoft-france-renforce-son-partenariat-avec-le-ministere-de-l-education-nationale/  

l'humanité
Petits-fours, hôtesses et logiciels… le lobbying très bien rodé de Microsoft
http://www.humanite.fr/petits-fours-hotesses-et-logiciels-un-lobbying-tres-bien-rode-593380  

L'Éducation Nationale vend nos enfants à Microsoft pour 13 millions
https://blogs.mediapart.fr/ilian-amar/blog/081215/leducation-nationale-vend-nos-enfants-microsoft-pour-13-millions  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Président,

le choix du ministre de l’Éducation nationale d'avoir signé un partenariat avec Microsoft soulève énormément d'inquiétudes dans l'enseignement.

A l'inverse du numérique libre, qui respecte les principes élémentaires de neutralité et d'interopérabilité, Microsoft pourra inonder la toile de logiciels fermés et parvenir à une position dominante.

Parce que je crois possible de développer le sens critique et de rendre pro-acteurs les usagers du net, je m'insurge contre cet accord public/privé qui va à l'encontre de vos déclarations de campagne électorale en 2012.

Veuillez agréer, Monsieur, l'expression des mes salutations citoyennes.

 

98 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

il est évident que microsoft va se procurer toutes les données collectées avec son matos. on ne voit pas pourquoi il s'en priverait, ce n'est pas la mentalité de cette maison!

un anonyme
Le 03/09/2016 à 20:40:39

A l'ère du logicial libre ainsi que de la grande qualité des recherches fançaises en informatique pourquoi avoir donné le contrat de l'education nationale à Microsoft. Il existe aussi un danger de fuite de données sensibles ainsi que d'influencer les jeunes générations par le pays de Donald Trump...

hypatia
Le 01/09/2016 à 21:08:06

Le partenariat Microsoft / Education nationale devant le tribunal

Le partenariat signé en novembre 2015 entre l'Education nationale et Microsoft se retrouvera le 8 septembre devant le juge. Le collectif EduNathon considère en effet cet accord comme un marché public déguisé.
http://www.linformaticien.com/actualites/id/41344/le-partenariat-microsoft-education-nationale-devant-le-tribunal.aspx  

Alain Uguen
Le 23/08/2016 à 15:26:42

le partenariat avec l'industrie du sucre doit avor une quarantaine d'années, en tout cas, elle était déjà en place en primaire quand je suis devenu inspecteur en 1983? si ma mémoire n'est pas défaillante avec microsoft, on passe à une toute autre échelle

georges glise
Le 11/05/2016 à 21:08:56

Microsoft va former les élèves....
Ces mêmes élèves apprennent déjà à bien se nourrir grâce au partenariat entre l'éducation nationale et le CEDUS (syndicat de l'industrie du sucre)...
Où va-t-on ?

Dominique PLATON
Le 11/05/2016 à 14:22:03

L'éducation nationale a perdu ses repères.
Elle doit être refondée sur des bases saines.
En voilà quelques unes:
https://www.youtube.com/watch?v=nwVgsaNQ-Hw  
Témoignages des parents:
https://www.youtube.com/watch?v=fR5wAVjVi3I  
[...]

Bernard FORTIER
Le 04/05/2016 à 01:23:33

Rétablissez l'algèbre dès le collège car aucun enseignement de géométrie n'est possible sans cette discipline<.

Alain Wazner
Le 03/05/2016 à 04:22:06

Hollande et sa bande, les oligarques a la tête de ce pays, a la botte des plus grosses fortunes, des lobbyistes de tous poils ( chasse, pétrole, nucléaire, OGM, élevage intensif, marchand d'armes, liquidation des services publics, dépenses de prestige....)font, il faut le reconnaitre beaucoup plus fort que leurs prédécesseurs !!! ..et l'E.N. est bien majoritairement PS....NON ? Elle fait bien partie des lécheurs de culs de nos bourreaux ...Non ? Je n'ai d'ailleurs pas été informe d'une quelconque manifestation d'envergure D'ENSEIGNANTS contre cette décision! Il est vrai que les ramollis des neurones grands consommateurs de vacances et d’arrêts maladie qui sévissent en majorité dans les classes en sont encore a demander les dissections de souris pour faire avancer la science.... pauvre E.N.!!! Pauvre pays de France....

JEAN LAPORTE
Le 30/04/2016 à 20:11:38

Enfin tranquille SANS WINDOWS!

André PROT
Le 29/04/2016 à 18:44:16

j'ai servi l'éducation nationale de 1961 à 2002 (41 ans. je n'ai jamais vu le ministère se mettre ainsi au service d'une multinationale capitaliste. partenariat digne de sarkozy. quelle honte najat!

georges glise
Le 10/03/2016 à 12:09:54

Technocrate n'est pas technophile visisblement !!! Plus on utilise des solutions "cle en mains", plus on est lié contractuellement à l'editeur (ici MS). C'etait tellement evident que je ne comprend toujours pas comment les ministres ont pu tomber dans ce piège.
Ou alors je suis naïve....
Pour info, la Gendarmerie est depuis quelques années passée à Ubuntu (linux), version maison (GendUbuntu) !
Libre, gratuit, modifiable, pas lié à un editeur etranger (USA), peu gourmand en ressource. Tout le contraire de ce qui est retenu pour notre pauvre Educ'Nat'.
Allez comprendre ?!

Ariane Maître
Le 01/03/2016 à 16:20:53

Faîtes ce que je dis; pas ce que je fais!...
Quand le minable s'acoquine avec le pirate-truand, on peut s'attendre à une belle justice, dans une prétendue société de progrès!?...

Steff
Le 24/02/2016 à 14:11:10

N'existe -il pas de fournisseur compétent en France ?

GELLENONCOURT Michel
Le 12/02/2016 à 16:24:26

La lettre est bien trop édulcorée !
Ce contrat est une arnaque pour les français, un nouvel endettement avec des conséquences sur des années (1milliard sur 3 ans, plus toutes les mises à jours payantes par la suite), sans compter le fait de s'inféoder à une multinationale, microsoft ! Cet accord doit rapidement être rompu.

sylvie henry reant
Le 10/02/2016 à 19:02:02

La police politique de Valls et Mimolette, arrête à Calais, le général Piquemal, ancien de la LEGION ETRANGERE !
Même combat !
Démission et au plus vite

Philippe Devillers
Le 07/02/2016 à 15:25:22

Il existe déjà le système de télé-enseignement du CNED qui dépend de l'Education Nationale. Qu'est ce qui empêcherait de faire évoluer ce système pour améliorer l'ensemble? Quel gaspillage de l'argent public! Et ils osent venir nous dire que "nous" (le peuple)dépensons trop et qu'il faut économiser sur les services publics! Quels truands!

Philippe Daupias
Le 07/02/2016 à 13:23:42

Devant autant de reniements des promesses, de faveurs et avantages attribués aux multinationales - tous domaines confondus - et de décisions contraires au bien public, il ne faut pas s'étonner de la tendance des citoyens à s'éloigner de la politique et à se rapprocher de formations aux discours fallacieux.
Mais, en définitive, quel discours est vraiment le plus fallacieux . . . ?
N'est-ce pas celui de dirigeants qui se présentent comme défenseurs des idéaux socialistes et choisissent des options systématiquement orientée dans le sens des politiques les plus droitières et libérales.

Parouty jean
Le 07/02/2016 à 11:56:01

"moi président" et ses promesses.....

oldena
Le 07/02/2016 à 10:31:02

l'état est au service des multi-nationales !
les français en ont assez !

un anonyme
Le 06/02/2016 à 15:45:28

Dans ce monde, dit moderne et de progrès, mais aussi des affaires; dans tous les sens du terme; la domination grandissante des grands groupes et de leurs acolytes d'actionnaires; ces pirates, escrocs, voyous, truands, maffieux et salopards en tout genre; se voit souvent dérouler le tapis rouge par nombres de prétendus responsables qui, de plus, pour bon nombre d'entre-eux, devraient normalement servir la société et la démocratie, dans laquelle ils ont obtenu un poste et un titre; malheureusement, plus d'apparat que de fait!...

un anonyme
Le 05/02/2016 à 14:18:18

Alors, Monsieur le Président, pourquoi ne pas tenir une de vos promesses en ne soutenant pas les logiciels libres ?

Roland Peccoud
Le 04/02/2016 à 19:41:59

Pétition importante (déjà presque 500 000 signatures) :
"Ne laissons pas les entreprises dicter l'info - Stop à la Directive Secret des Affaires !

Elise LUCET France"

Mais que je n'ai pas pu trouver à signer autrement que par Facebook : j'aurais bien voulu la signer aussi? Les Cyber@cteurs peuvent-ils m'y aider.

Michel ISAMBERT
Le 04/02/2016 à 15:40:47

ces gros prédateurs ( Multinationales ) veulent tout tout , et le 'laxisme du gouvernement actuel les favorisent ,non et non Stop à cette 'folie .

Monique
Le 03/02/2016 à 22:14:38

Un seul parti en France propose dans son programme de sortir de cette course effrénée à l'informatique (encouragée par les lobbys dans le genre de Microsoft) dans les écoles et les collèges: l'Union Populaire Républicaine pour le rétablissement de la Démocratie.(UPR)
Enseignante à la retraite, je me suis enfin réconciliée avec la politique... grâce à ce parti dans lequel je me retrouve, je reprends espoir dans la possibilité de revenir un jour à plus de démocratie. Merci!

FEDE
Le 03/02/2016 à 21:46:35

D'un côté le Ministère (et ses hauts fonctionnaires en place quel que soit le Président!!) gèle le point d'indice depuis 5 ans, puis modifie le statut des enseignants tout en mettant en place un avancement à la stricte ancienneté et de l'autre, il dépense à l'excès et inutilement en limitant la liberté pédagogique imposée via (le monopole) Microsoft.

Les enfants des pauvres et de la classe moyenne doivent se mettre à l'informatique alors que ceux des riches ou des ingénieurs de la Silicone Vallée, n'y touchent pas avant l'âge de 14 ans. A méditer!!!!!!

Hollande cède toujours à la finance et aux lobbies!!!!!!!

istaya
Le 03/02/2016 à 20:10:25

Non, Ces gens là n'ont pas à nous vendre.
Les avantages proposés par ces entreprises ont un coût que nous ne savons pas évaluer.
Des chercheurs ont proposé des services gratuits et cela a été refusé par ce ministère (un autre ministre).
nos enfants ne doivent pas être des proies pour ces prédateurs multinationaux.

Majo
Le 03/02/2016 à 18:16:09

@Gabriel Berthomieu
Bill Gates n'a plus de rapport avec Microsoft. Il a laissé sa place depuis longtemps.

Pascal Leclerc
Le 03/02/2016 à 16:32:27

Ne serait-il pas possible de trouver en France un fournisseur pour ce travail.

MICHEL GELLENONCOURT.

Michel GELLENONCOURT
Le 03/02/2016 à 10:33:57

Le Merdef, le fric les lobbies gouvernent ils s'insinuent dans chaque recoin de la société avec l'un de ses pires représentants Bill Gates et là toucher à l'école c'est s'attaquer très directement à la république. Merci madame la ministre de ce cadeau empoisonné

Gabriel Berthomieu
Le 03/02/2016 à 10:07:30

Comment peut-on encore soutenir Microsoft qui croule sous l'argent, au lieu d'encourager les développeurs de logiciels libres qui travaillent bénévolement pour le bien public ! Et que d'économies réalisées, qui permettraient de financer tellement de choses indispensables... Quel droit a-t-on de dilapider l'argent public qui fait tellement défaut ?!

Sylvette Aligé
Le 03/02/2016 à 10:01:03

Pour le logiciel libre à l'école...

un anonyme
Le 02/02/2016 à 19:40:44

Une trahison de plus !

L'école livrée à la finance par un gouvernement qui se dit socialiste.

Guy.D
Le 02/02/2016 à 18:48:25

Ancien enseignant, je continue d'être scandalisé, écoeuré, en colère, par le comportement de l'état concernant la politique en matière d'informatique dans l'éducation nationale.
Elle avait démarré de façon absurde avec le "plan informatique pour tous" et ses fameux MO5, et tout est allé à l'avenant depuis ces années. Quel temps perdu, quel gâchis ! Même pas un seul cours d'informatique à l'usage des élèves pour leur expliquer les dangers du réseau et les moyens de protection.
Concernant le matériel et les prestataires, les rectorats sont libres de faire ce qu'ils veulent. En languedoc-roussillon, la région finance désormais le parc informatique sans concertation avec les enseignants. Avant cette époque, c'est windows qui était déjà préconisé car les équipes du rectorat ne maitrisaient pas linux et ne voulaient donc pas gérer la maintenance. Puis, dans l'établissement ou j'étais, linux est devenu interdit !!!
Et maintenant, la politique nationale est de faire officiellement appel à micro$oft !!! Pourquoi les rectorats iraient-ils contre ? Et tout ça, avec NOTRE ARGENT, c'est à dire celui des impôts. Comme si on n'en donnait pas encore assez à micro$oft avec son système OBLIGATOIRE sur les ordinateurs. Les lobbies ont encore de beaux jours devant eux, quel que soit le gouvernement !

derry30
Le 02/02/2016 à 18:26:25

J'ai commencé à utiliser Linux il y a 6 ans sur un PC déjà ancien parce que Win XP ramait. Depuis, j'y suis resté. Pas besoin d'être informaticien de choc, et çà ne change pas vraiment les habitudes.
Autre chose : Microsoft a perdu la bataille des smartphones, il faut bien qu'il essaye de se rattraper ailleurs.

G56
Le 02/02/2016 à 17:36:39

Je trouve cette pétition tout à fait justifiée.
Bon nombre de points sont déjà soulevés, donc inutile de les reprendre, sauf un, celui qui obligerait les familles à s'équiper chez eux, sur le plan de l'informatique; contraints d'acheter une licence Microsoft pour pouvoir assumer la charge du travail scolaire à la maison.

- Comment pourrait faire face, un couple ne touchant que 57 % de son salaire depuis le licenciement économique auquel ce dernier a du faire face?.
Leur situation se corse si leurs 2 jeunes enfants sont scolarisés et intégrés dans ce processus éducatif. Je suppose que ce couple ne pourra pas s'équiper informatiquement, car il y a des priorités fondamentales basiques à assumer pour ce foyer (je me mets à la place de couple..et me demande,qu'elle alternative il leur reste, si ce n'est de sortir leurs 2 enfants du système, car ce système est devenu coercitif, comme la plupart des lois légiférées, non par bon sens, mais par manque de bon sens et de Sagesse.

-Une société est juste, quand elle ne dessert pas le plus humble du peu qu'il a.
- La voie du peuple est ignorée et les pauvres deviennent des opprimés - cela a une incidence non seulement sur la santé, sur la dépense publique, mais sur tout le système, au final, si l'on fait les comptes (voiren santé publique - épidémiologie,étude faite sur les facteurs & incidences, preuve que le système implose de l'intérieur).

Quelle politique notre chère république mène ?

Pour moi,cet accord avec Microsoft, est une atteinte aux libertés, voir même une incitation à creuser le fossé en les inégalités dans le domaine éducatif alors que tous citoyens devraient pouvoir accéder sans entrave à tous les besoins fondamentaux; s'éduquer et s'instruire font partis des 16 besoins fondamentaux.

Où sont la LIBERTE, l'EGALITE ?..

Je ne sais pas pourquoi quand une loi est votée, ou un accord passé, le plus petit se trouve encore défavorisé.
Cet accord, n'est donc pas une politique éducative qui permet de lutter contre l'échec scolaire!
Au contraire !

Gena P.
Le 02/02/2016 à 17:01:41

Ce gouvernement est décidément désespérant.

Denis JUANOLA
Le 02/02/2016 à 16:52:34

Je pense que ce partenariat PUBLIC-PRIVE, pendant les négociations par l'U.E. du Traité Transatlantique d'Investissement et de Commerce des Services dit TAFTA, est non seulement un signe déplorable d'abandon de "souveraineté politique" de L’État dans la POLITIQUE CULTURELLE et d’ÉDUCATION dela France, mais est aussi une occasion manquée de faire connaitre un savoir-faire national spécifique, dans le domaine des N.T.I.C.et de l’Économie COLLABORATIVE, de développer des start-up innovantes créatrices d’emplois RELOCALISES, sans parler du plus grave, qui est de CONDITIONNER dés l'enfance les futurs CITOYENS A UN IMAGINAIRE CONSUMÉRISTE, ADDICT AUX MARQUES et formaté à la PENSÉE BINAIRE ( du 0 ou 1 du je "kiffe" ou pas...)INADAPTÉE à la compréhension active, des ENJEUX d'un MONDE COMPLEXE car MULTIPOLAIRE (lire Edgar Morin et le 5ème rapport du G.I.E.C)

Danièle LORUT
Le 02/02/2016 à 16:48:55


c'est normal ce gouvernement libéral

soutient les multinationales!!

restons entre nous svp

champigny
Le 02/02/2016 à 16:15:13

La loi des multinationales à l'école ? consternant

Evelyne MARIUS
Le 02/02/2016 à 15:40:24

Je ne connais pas Dominique Spick, mais, ancien professeur de mathématique et principal de collège, je sais que je ne saurais mieux dire que lui, et je demande à tous de le relire....ce pourquoi je me permets de le recopier :

Monsieur le Président,

Le choix du ministre de l’Éducation nationale d'avoir signé un partenariat avec Microsoft soulève énormément d'inquiétudes dans l'enseignement.
De mon point de vue, c'est la vente pure et simple de l'éducation des générations françaises à venir à une entreprise privée, étrangère et très engagée sur des valeurs qui ne sont pas les miennes (voir les vaccins subventionnés en Afrique par Bill Gates et qui ont servi en douce à stériliser les femmes vaccinées).

A l'inverse du numérique libre, qui respecte les principes élémentaires de neutralité et d'interopérabilité, Microsoft pourra inonder la toile de logiciels fermés et parvenir à une position dominante absolue. Toute une préparation à la dictature par les multinationales. Au vu de vos décisions depuis un certain temps, c'est peut-être tout simplement votre but.

Parce que je crois qu'un jour il vous sera demandé des comptes sur ce que vous aurez fait de notre pays, je vous invite à orienter vos décisions vers le respect de vos concitoyens, à commencer par annuler ce partenariat qui n'en a que le nom.

Veuillez agréer, Monsieur, l'expression des mes salutations citoyennes.

Georges-Henri Clopeau
Le 02/02/2016 à 14:39:48

Formatons tous les petits Francais a l'utilisation
de logiciels "fermés" afin qu'ils deviennent de bons utilisateurs docile et captifs!!!

Antoine LIENHARD
Le 02/02/2016 à 13:41:27

que de reniements ... au profits de ceux qui sont les plus nantis... en plus !!!

un anonyme
Le 02/02/2016 à 13:20:40

oui au logiciel libre à l'école

alexis gueusquin
Le 02/02/2016 à 12:42:17

Voici ce que j'ai signé :

Monsieur le Président,

Le choix du ministre de l’Éducation nationale d'avoir signé un partenariat avec Microsoft soulève énormément d'inquiétudes dans l'enseignement.
De mon point de vue, c'est la vente pure et simple de l'éducation des générations françaises à venir à une entreprise privée, étrangère et très engagée sur des valeurs qui ne sont pas les miennes (voir les vaccins subventionnés en Afrique par Bill Gates et qui ont servi en douce à stériliser les femmes vaccinées).

A l'inverse du numérique libre, qui respecte les principes élémentaires de neutralité et d'interopérabilité, Microsoft pourra inonder la toile de logiciels fermés et parvenir à une position dominante absolue. Toute une préparation à la dictature par les multinationales. Au vu de vos décisions depuis un certain temps, c'est peut-être tout simplement votre but.

Parce que je crois qu'un jour il vous sera demandé des comptes sur ce que vous aurez fait de notre pays, je vous invite à orienter vos décisions vers le respect de vos concitoyens, à commencer par annuler ce partenariat qui n'en a que le nom.

Veuillez agréer, Monsieur, l'expression des mes salutations citoyennes.

Dominique SPICK
Le 02/02/2016 à 12:28:48

Validé depuis un ordinateur sous Ubuntu (Linux) et uniquement équipé de logiciels libres (y compris pour un usage professionnel).

Denis FLANDRIN
Le 02/02/2016 à 12:25:13

Cependant que l'Education se réduit à remplacer la qualité et l'esprit créatif des enseignants, par la diffusion des leçons en ligne et par celle des ordis jusque dans les maternelles, certain(e)s se croient civilisée(e)s en louant les services des robots...
L'humanité, késako et ça set à quoi, à part à s'auto-détruire, docteur ?
Et les promesses et bonnes intentions, c'est du PQ de quelle couleur ?

Darna
Le 02/02/2016 à 12:00:22

Ce ne sera bientôt plus la peine de signer le Grand Marché Transatlantique... Les multinationales sont déjà bien installées et la France - enfin ce qu'il en reste - bradée au monde du commerce et de la finance.
L'éducation se résume-t-elle maintenant à savoir se servir d'un ordinateur ?

Jacqueline BONNEFOY-CLAUDET
Le 02/02/2016 à 11:38:57

Scandaleuse Education Nationale, victime de la paresse intellectuelle de ceux qui la gèrent, qui acceptent comme argent comptant des solutions "Clés en main" apportées par des lobbyistes bien informés. Honte à ceux qui sont censés la représenter à la tête de l'Etat, et ceux qui non content d'avoir exercé et fait une carrière "MEDIOCRE" au sein de cette institution, se recyclent dans la politique, les partis politiques dits de gauche,et des mandats électifs...Les intéressés et certains "APPARATCHIKS" du PS se reconnaitront...
Ils devraient plutôt se préoccuper de l'état de certains établissements scolaires et des conditions d'accueil et de travail des élèves...(Voir la polémique actuelle à ce sujet sur Marseille)

Alain Karelber
Le 02/02/2016 à 10:32:01

Rappelez-vous les T07 & M05 achetés pour "sauver" Thomson...
Mais les moins de 20 ans ne peuvent pas savoir!

Didier RION
Le 02/02/2016 à 10:19:53

tout simplement honteux

genevieve GARDENAT
Le 02/02/2016 à 10:03:09

L'apprentissage sur ordinateur pose encore un autre problème, encore bien plus préoccupant. Tous les ordinateurs (et les tablettes encore plus) émettent des champs electromagnétiques dans lesquels les cerveaux de nos enfants seront baignés 24/24. Il y aura de plus en plus d'enfants électrosensibles et avec des problèmes opthalmologiques très tôt. Le wifi a déjà (fort heureusement!) été retiré des crèches, mais il faudrait étendre cette mesure de prévention à toute la scolarité.

Isabelle
Le 02/02/2016 à 10:01:19

Nos "chers élus" tous Francs-Maçons, tous achetés par les looby-mafia Judéo-Américains...
Mosanto, les banques, Disney, Mac-Do, etc...

Jean-François BOGAERS
Le 02/02/2016 à 09:37:41

honte

ajourd
Le 02/02/2016 à 09:18:45

Et c'est un gouvernement de gauche....

Patrick Pourbaix
Le 02/02/2016 à 08:31:11

ET OUI UNE FOIS DE PLUS LES POLITIQUES SONT A GENOUX DEVANT LES MULTINATIONALES , SE COUCHENT DEVANT EUX POUR SE REMPLIR LES POCHES , C4EST HABITUEL , MAIS CELA NE POURRA TOUJOURS DURER .

Monique
Le 02/02/2016 à 08:07:50

çà devient vraiment lourd cette collusion entre les hauts-élus et les multinationales !

Quand vont-ils enfin assumer les missions pour lesquelles ils ont été élus ???

Nelly Bordeau
Le 02/02/2016 à 08:07:19

J'ai signé bien sûr , mais combien de signataires sont sur Linux ?
Il y a pleins de versions .

Jeanine
Le 02/02/2016 à 07:07:56

Il est également important de signer la pétition coordonnée par l'April :

http://www.april.org/microsoft-educ-nat-partenariat-indigne/  

Ce n'est pas le rôle de l'Éducation Nationale de permettre à une multinationale mafieuse (abus de position dominante, vente liée...), étrangère de surcroît, de formater les jeunes français avec un environnement privateur, captif et propriétaire.

De plus elle les prive de l'ouverture et de la qualité des logiciels libres et des formats ouverts.

Julien Delalande
Le 02/02/2016 à 00:48:32

Pourquoi se mettre dans les griffes d'un grand groupe international, alors qu'en France nous avons plein de jeunes pousses informatiques qui ont plein d'idées à développer ?

Jean.H
Le 01/02/2016 à 23:47:23

comme d'hab, on dit un truc, on fait l'inverse !

Daniel Chateigner
Le 01/02/2016 à 23:36:12



moi président,

je défends le logiciel libre en 2012
et contractualise avec un logiciel privé en 2015

Mondo
Le 01/02/2016 à 22:23:52



éducation nationale: institution à promouvoir de la pensée et non à conditionner des consommateurs

Mondo
Le 01/02/2016 à 22:20:45

Mais c'est pas vrai, ils le font exprès !
Une connerie par jour...

Jean Claude GUILLEMET
Le 01/02/2016 à 22:08:06

on dit LA ministre svp
ce n'est pas la peine d'essayer d'avancer d'un côté en reculant de l'autre

Catherine Mollière
Le 01/02/2016 à 22:07:54

Décidément ce gouvernement manque totalement d'autonomie de pensée et d'imagination. A quand Gattaz en ministre du travail et Bill Gates en ministre de l'E.N. ?

Jean-Michel PENELON
Le 01/02/2016 à 22:02:17

Comme d'habitude, les politiques sont corrompus par les multinationales. Rappelons nous le passage de Bill Gates il y a peu à l'Elysée.

Jacques GROSPELIER
Le 01/02/2016 à 21:47:42

Développer les compétences transversales veut dire aussi être en capacité de maîtriser les fonction des logiciels quel que soit l'éditeur. Aujourd'hui, l'Education Nationale dresse, conditionne, à l'utilisation exclusive des produits Microsoft. D'ailleurs on a banni du vocabulaire courant les termes de traitement de texte, tableur ou logiciel de présentation pour les remplacer par des marques déposées !

Raphael DARLEY
Le 01/02/2016 à 21:10:06

Nos politiciens sont dirigés et tenus par les banques !!!

L'heure de la révolution viendra-t-elle un jour ou allons-nous continuer à dormir tranquillement ?

david barrillon
Le 01/02/2016 à 20:45:22

J'utilise pour ma part depuis très longtemps Ubuntu (linux), et je signe cette pétition mais, l'éducation nationale en France a beaucoup perdu depuis de nombreuses années et son enseignement est catastrophique en terme de résultats (25éme rang mondial).Mais il paraît que c'est mieux maintenant, depuis que les maîtres d'école sont devenus des PROFESSEURS des écoles capables d'enseigner la grammaire française par la méthode globale; Il faut dire qu'en plus, les horaires décalés d'été et d'hiver (merci Giscard) agrémentés des nouveaux horaires de classe, et les extraordinaires TAP font tout pour arranger les choses. Pauvre France, ta faillite est totale, et les oripeaux qui te restent ne brillent plus que dans des esprits égarés.

joseph PERES
Le 01/02/2016 à 20:36:42

Je ne m'explique pas bien une telle décision sinon par des intérêts parallèles qui ne sont peut être pas à classer dans la corruption mais en tous cas notre dépendance à une multinationnale est largement accrue. Un gouvernement socialiste aurait du éviter cela, c'est pour cela qu'on avait voté pour eux. C'est comme toutes les imbécilités qui se sont concrétisées sous ce mandat genre Notre Dame des LAndes ou le grand stade de Lyon.
F Hollande n'a de socialiste que le nom ! ... Honte à lui !

Pierre VEYRAND
Le 01/02/2016 à 20:24:20

l'éducation nationale n'est pas là pour promouvoir
une entreprise qui plus est américaine !

Denis MARION
Le 01/02/2016 à 20:21:55

Bonjour,
J'ai signé mais ai-je eu raison, je ne le sais pas?
J'ai une petite fille en Angleterre. Durant sa scolarité primaire, l'école disposait d'ordinateurs utilisés par les enfants qui ont ainsi appris beaucoup de choses: les devoirs à la maison étaient faits sur ordinateur; la maîtresse pouvait les corriger de chez elle puisque chaque élève avait son site. Ces enfants pouvaient aussi faire des recherches. Ainsi l'utilisation du tableau noir était moins importante que chez nous et de plus, ces élèves éprouvaient du plaisir à se documenter sur ce qui les intéressait.
Où en est-on en France????

Michèle PREISS
Le 01/02/2016 à 20:18:25

Je suis très surpris, en colère !
Alors que les nouvelles technologies numériques développées par les grands acteurs américains du Web mettent en danger le fonctionnement démocratique de notre société, l’Éducation Nationale facilite par un tel accord l'entrée de Microsoft au sein de nos établissements scolaires.
Cela est d'une inconséquence inadmissible !

Bernard BOISSON
Le 01/02/2016 à 20:15:10

@Denis LEFEVRE
Cela n'aurait pas été grave de confier le travail à des privés FRANCAIS, mais là, on a choisi l'étranger, qui plus est, celui qui ne paie pas ses impôts chez nous, ou si peu, dans le pays qui nous a roulé en beauté, comme dans l'affaire Alstom, qui taxe, d'autorité nos banques, etc.

Monsieur Hollande, comme Sarkozy, est le jouet des USA, donc l'homme du Marché Transatlantique : il ne faut pas chercher plus loin !

Philippe Devillers
Le 01/02/2016 à 19:12:24

Hollande et sa mafia...... il est grand temps que la société civile se mette debout face a ces grands bourgeois en situation de vendre ce qui reste de la France pour en tirer les plus grands profits PERSONNELS !!! Et cette institution qui ose encore se laisser interpeller sous le vocable "ÉDUCATION NATIONALE", se cache derrière le silence accablant de ceux qui attendent comme valeur première .... des euros supplémentaires en fin de mois..... Ce pays est livre, par la démission de ses acteurs, a une régression moyenâgeuse.... dommage pour ceux qui osent encore penser et développer un esprit distancie et critique..... La masse inculte et votante..... tient bon pour la continuité.....

JEAN LAPORTE
Le 01/02/2016 à 19:07:43

Hollande ? Socilaistes ? Pourris complices du même système que Sarko et sa bande de nains !

Eric Chevreux
Le 01/02/2016 à 18:53:26


encore des promesses non tenues, Mr HOLLANDE à la mémoire qu
flanche

03jozi64
Le 01/02/2016 à 18:50:21

Une fois habitués pendant leurs études aux logiciels Microsoft, à votre avis nos jeunes têtes brunes/blondes feront quoi ? Pour Microsoft, c'est tout bonus de disposer à moindre frais d'une clientèle captive.
Ce n'est pas le rôle de l'Éducation Nationale de formater les jeunes français pour le jeter dans les bras des multinationales, étrangères, qui plus est.
Oui aux logiciels libres dans l'EN, non aux suites privées !
Kabire Fidaali

Kabire Fidaali
Le 01/02/2016 à 18:37:02

encore une fois les lobbies ont imposé leur loi ! bravo les patrons, la gauche est votre alliée. Vous la payez ?

monette
Le 01/02/2016 à 18:36:20

L'état dispose certainement des compétences, cette mission n'est pas une activité commerciale.

Nous abandonnons trop de missions d'intérêt général au domaine privé, ici en plus intéressé au sujet !

Denis LEFEVRE
Le 01/02/2016 à 18:27:40

Encore une promesse de campagne foulée aux pieds !!! Hollande, Valls, Royal - aux premières places du livre des records de l'arnaque !!!

Rémy GILLET-CHAULET
Le 01/02/2016 à 18:26:43

Il est également important de signer la pétition coordonné par l'April : http://www.april.org/microsoft-educ-nat-partenariat-indigne/  

Stéphane Moulinet
Le 01/02/2016 à 18:24:19

Wikimedia (ONG internationale qui a mis en place l'encyclopédie la plus consultée au monde) développe déjà des logiciels d'études pour le tiers monde et a donc une expérience non négligeable en la matière. Ce qui n'est pas le cas de Microsoft! Le gouvernement l'a-t-il seulement consultée pour faire son choix?

Philippe Daupias
Le 01/02/2016 à 18:18:32

Que peut on attendre d autre d'un gouvernement ultra libéral ?
d'un premier ministre fils de banquier ?
d'un Micron ... qui a revêtu une pelisse de gauche pour se goinfrer à la table de me Lagarde ?
Mieux vaut voter Républicain
eux au moins n'avancent pas masqués ils sont les adversaires du peuple de gauche
Le PS c'est l'ennemi du peuple

bernard stimbre
Le 01/02/2016 à 18:17:59

C'est signé... reste à le boycoter.
Ce gouvernement, comme les précédents est le meilleur partenaire du Marché (qui comme chacun sait ne peut se tromper).

domisyl
Le 01/02/2016 à 18:07:59

Quelle honte! Entretenir la culture du profit pour faire de nos jeunes des loups pour les autres.

Hubert KESSELER
Le 01/02/2016 à 18:04:50

suite de mon précédent message concernant mes sources:
http://www.gaucherepublicaine.org/_archive_respublica/,article,,899,,,,_Patrick-Gatines.htm  

Christian FAURE
Le 01/02/2016 à 17:57:27

Une fois de plus le triomphe du lobying

christophe toularastel
Le 01/02/2016 à 17:55:52

ceci n'est pas nouveau: déjà en 2008
"La Commission E-éduc : l’Education Nationale marginalisée par son Ministre
Xavier Darcos ouvre grande la porte au lobby de l’informatique et au MEDEF
Jean Mounet à la tête de la Commission E-éduc"
source: Patrick Gatines – Enseignant et chercheur indépendant - 6 mars 2008


je me rappelle que les enseignants pouvaient télécharger gratuitement la suite bureautique de Microsoft! vous devinez bien pourquoi...
CF prof de LP à la retraite

Christian FAURE
Le 01/02/2016 à 17:45:04

Et bien ça va couter très très cher alors que l'internet libre c'est gratos et modifiable a souhait par les internautes ! M. HOLLANDE et la crise ? ben connais pas, mangez des brioches MICROSOFT !!!!!!!!!!!

nathoumotte
Le 01/02/2016 à 17:44:31

encore une promesse !!!

Roland KRZEPISZ
Le 01/02/2016 à 17:42:25

Si demain l'accord passé avec Microsoft,
tous les logiciels seront payants et Microsoft aura le monopôle du numérique dans nos écoles
Microsoft, il a impose déjà ces logiciels dans nos ordinateurs personnels. Et c'est très lourd pour les familles aisées

rodolphe
Le 01/02/2016 à 17:40:24

Vendus !!!

un anonyme
Le 01/02/2016 à 17:37:16

Il ne fallait rien attendre d'autre d'un agent des USA. Cette femme est un "Young leader", diplômée de la Fondation France-Amérique, dont les objectifs sont de faire triompher les projets et les intérêts US en France.

Raoul Marc JENNAR
Le 01/02/2016 à 17:31:44

Jusqu'où iront-ils pour le fric?

padupe
Le 01/02/2016 à 16:15:47

Encore un reniement de plus des engagements électoraux !

Talbot
Le 01/02/2016 à 15:46:52

C'est juste une honte ! ...
Mais au point où on en est :((

Christine Volant
Le 01/02/2016 à 15:42:27

Bah, ce n'est jamais qu'un retournement de veste de plus de notre cher Hollande qui nous a fait croire 1/2 seconde qu'il était contre la finance rapace et destructrice de notre environnement...

Laurent PAGANI
Le 01/02/2016 à 15:10:00

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !