Les écolos et les élections présidentielles de 2

primaire.org devient PARTAGE comme PARTenariat Autonome de la Gauche et des Ecologistes

Pour avoir une chance de changer de majorité en 2012, il faut changer les règles du jeu à gauche. Ce forum a pour objet d'échanger sur l'actualité politique. Les points de vue échangés n'engagent évidemment que leurs auteurs et en aucun cas l'Association Cyber @cteurs

Les écolos et les élections présidentielles de 2

Messagede alain » Mer 29 Déc 2010 09:56

Les écolos et les élections présidentielles de 2012
Les candidats écolos fleurissent en cet hiver comme les fleurs au printemps ou les champignons à l'automne. Les uns comme Yves Cochet et Eva Joly se préparent à des primaires organisées par « EuropeEcologie-les Verts », d'autres comme Nicolas Hulot n'ont pas pris encore de décision et il n'est pas sûr qu'ils se plient à cette primaire, il en va de même pour Corinne Lepage.
Qui est le meilleur candidat ou la meilleure candidate et comment le ou la désigner ?
Eva Joly et Nicolas Hulot se sont mis d'accord pour ne pas s'affronter, c'est ça l'essentiel.
Mais s'il fallait d'abord répondre à cette question préalable : en 2012 faut-il un candidat ou une candidate écologiste ?
C'est ce débat préalable que, nous les écologistes, devons avoir, un bon débat pour la coopérative Europe Ecologie dont je fais partie et où je ferai tout pour qu'il ait lieu mais aussi pour le parti « Europe Ecologie-les Verts » si des adhérents, dont je ne fais pas partie, le proposent et arrivent à l'obtenir.
Pour beaucoup si on ne participe pas aux élections présidentielles on n'existe pas politiquement.
Les années 2007-2008 apportent pourtant un démenti cinglant à cette affirmation, moins de 1,5% aux présidentielles, 16% aux européennes.
De 1974, avec comme candidat René Dumont, jusqu'en 2002 avec la candidature de Noël Mamère, j'ai toujours voté écolo. En 2002 après le départ difficile de la campagne d'Alain Lipietz, désigné démocratiquement par les Verts au détriment de Noël Mamère, j'avais écrit une tribune dans Libération « Camarades Verts changez de candidat ! », ils m'ont hélas écouté...Noël a dépassé les 5% et Jospin fut éliminé au premier tour, avec Alain Lipietz ce ne serait pas arrivé, il n'aurait pas fait 2%...
Je fais donc partie des traumatisés de 2002, et j'ai décidé qu'aux élections présidentielles je ne voterais au premier tour que pour un candidat ou une candidate qui aurait une chance de figurer au deuxième...
C'est pourquoi en 2007 j'ai voté Ségolène Royal au premier tour, comme la majorité des écologistes, certains ont voté Bayrou ce que j'aurais pu faire aussi. D'où ma tribune dans Libération « Nicolas n'y va pas » et qui est toujours d'actualité.
Selon toute vraisemblance Marine Lepen, en 2012, fera mieux que son père en 2002. Il faudra donc faire mieux qu'elle ou que Sarkozy.
Un candidat écolo n'a aucune chance d'arriver en deuxième place, mais peut empêcher un candidat socialiste d'y arriver.
Alors il faut négocier dès aujourd'hui avec le PS. L'accord devra :
- porter sur l'introduction d'une dose de proportionnelle, par exemple 200 députés sur les 600. Ce qui a 15% ferait 30 députés. C'est ce nombre que le PS doit nous accorder pour la prochaine chambre des députés.
- reprendre l'idée proposée par Nicolas Hulot d'un grand ministère de l'Ecologie comprenant l'énergie, la mer, l'agriculture et les transports, idée abandonnée par le nouveau gouvernement Fillon...
- Reprendre comme minima programmatique ce qui avait été obtenu lors du Grenelle de l'environnement, et abandonné par la suite.
 Enfin il faudra aussi obtenir le droit de participer à la campagne présidentielle pour faire entendre notre partition.
Nous pouvons aussi imaginer participer aux primaires organisées par le PS et qui deviendraient ainsi les primaires d'une opposition responsable à la majorité actuelle.
Laissons aux groupuscules trotskistes et à Mélenchon l'irresponsabilité de nous retrouver avec un deuxième tour Marine Le Pen-Nicolas Sarkozy.
Nous pouvons toujours nous préparer à une candidature écolo au cas où le Front National devait s'effondrer, mais hélas cela me paraît improbable.
Alors que la discussion commence.
Gabriel Cohn Bendit Président des « Amis d'Europe Ecologie
alain
Administrateur
 
Messages: 3503
Inscription: Mar 2 Mar 2004 14:22

Re: Les écolos et les élections présidentielles de 2

Messagede alain » Mer 29 Déc 2010 10:23

comme Gaby je fais partie des traumatisés du 21 avril 2002 et je me suis juré "plus jamais ça". Cela m'a amené à plaider depuis 2003 pour une primaire destinée à présenter un candidat unique de la gauche et des écologistes au premier tour de la présidentielle et des législatives.

Pour avoir participé en tant que délégué aux élections aux négociations qui ont abouti à l'accord Verts-PS de 97 qui nous a permis de gagner, je constate qu'une négociation avec le PS est illusoire car celui ne croit qu'à la loi du plus fort et à son application qu'est le désistement républicain qui veut que c'est toujours le plus gros qui gagne. Je ne suis pas favorable à une proportionnelle qui offrirait comme en 86 un groupe parlementaire à l'extrême droite. Pour moi la proportionnelle doit se jouer dans le cadre du premier tour d'une primaire de la gauche et des écologistes aboutissant à des candidatures uniques seule façon pour les écologistes d'espérer un groupe parlementaire.

Depuis plus de 30 ans, je crois à l'autonomie de l'écologie politique qui a vocation à absorber la gauche et non l'inverse.

Réaliste, je pense que pour y arriver il convient d'adapter notre stratégie aux modes de scrutins. Pour des scrutins semi-proportionnels comme les municipales, les régionales ou les européennes, je pense qu'il est nécessaire de présenter des listes écologistes partout en ayant recours à des primaires écologistes pour offrir à chacune des sensibilités le poids qu'elles méritent en vertu de leur capacité de mobilisation de l'électorat.

Par contre force est de constater qu'au moment de la présidentielle, la bipolarisation revient en force du fait du mode de scrutin uninominal à deux tours. Les écologistes ont toujours fait à la présidentielle et aux législatives des scores inférieurs à ceux obtenus lors de scrutins proportionnel car l'électeur a tendance à adapter son vote aux modes de scrutin.

Dans le meilleur des cas aux législatives de 1997 où l'accord Verts-PS nous a permis de gagner, les Verts ont eu 7 députés avec 7% des voix alors que le PS en avait 270 avec 23% des voix.

Par ailleurs depuis 2002 nous savons que le premier tour de la présidentielle peut être éliminatoire pour la gauche et les écologistes au profit de l'extrême droite. La fille étant dans les sondages au double du ceux de son père encore 8 mois avant la présidentielle, je pense, comme Gaby qu'une réédition d'un duel droite-extrême droite est possible sinon probable. Je crois même que c'est clairement ce que vise le président actuel.

Depuis 7 ans je plaide pour une primaire de la gauche et des écologistes au premier tour de la présidentielle et des législatives afin de présenter des candidats uniques dans toutes les circonscriptions, seule façon pour les écologistes d'espérer entrer en force à l'Assemblée Nationale. Les Verts à 3 reprises ont fait la démonstration qu'il était illusoire d'escompter négocier avec le PS entre le premier tour de la présidentielle et les législatives. En effet de 2 choses l'une ou bien le PS peut gagner seul la présidentielle et il n'a aucune raison de faire de cadeaux à des alliés qui lui seraient acquis automatiquement
ou bien le PS perd la présidentielle et c'est le branle-bas de combat pour sauver ses sièges aux législatives : ce n'est donc pas non plus le moment de faire des cadeaux à ses partenaires, au détriment de ses sortants.

Je pense que la majorité présidentielle cela se fait avant le premier tour de la présidentielle et qu'il vaut mieux 50 députés pendant 5 ans qu'une candidate en campagne pendant 5 mois pour faire avancer l'écologie.

Je continuerai donc de plaider pour la présence d'un-e candidat-e écologistes au premier tour de la primaire de ce qui serait donc la primaire de la gauche et des écologistes car je plaide pour une écologie présente au deuxième tour que ce soit à la présidentielle (même si le candidat est socialiste, le candidat écologiste peut faire partie de son staff de campagne) ou aux législatives.

GEM2012

A titre personnel, je propose à toutes les personnes interessées de créer un Mouvement Citoyen pour une Gauche et des Ecologistes Majoritaires grâ^ce à une primaire unique. GEM2012

Objectifs
- Eviter un nouveau 21 avril qui est un peu plus qu'un hypothèse si on en juge par le fait que Marine Le Pen est déjà à 14% dans les sondages alors que son père n'était qu'à 7% à 8 mois de la présidentielle.
39% des Français approuveraient les propos de Marine Le Pen
http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/ ... 61_240.php

- Donner aux citoyens le choix
-> des candidats à la présidentielle et aux législatives
-> du nom du mouvement qui portera ces candidatures
-> des priorités programmatiques du quinquennat

- Changer la donne de la loi de la jungle au commerce équitable, du désistement républicain au partage proportionnel des candidatures aux législatives.

- Remettre le citoyen au coeur de la vie politique pour résoudre la coupure entre le peuple et les élites
- rendre le citoyen acteur d'une affaire confisquée par les partis et donc des professionnels de la politique plus soucieux de leur carrière que l'intérêt général

- Fournir un moyen simple de faire entendre que "notre voix a du pouvoir"

Méthode

Interpeller les élus et les candidats "nous refusons par avance les divisions qui risquent de se traduire par un nouveau 21 avril qui nous priverait du choix d'une alternance, aussi nous en voterons que pour les candidats qui signeront l'appel pour GEM2012 et feront clairement campagne pour ça en reprenant le logo sur leur matériel de campagne. Si personne ne le fait, l'électeur sera invité à écrire GEM sur le bulletin de vote du candidat de son choix ou sur un bulletin blanc : le vote sera compté nul mais il aura une vraie signification politique si de nombreux citoyens adhèrent à la démarche. Nous pourrons donc par le biais des candidats qui se revendiqueront de GEM ou par ces votes nuls le poids électoral de notre démarche.
Notre démarche suppose simplement de vouloir être acteur d'un changement de majorité en 2012. Elle ne suppose pas que nous soyons d'accord sur tout mais simplement sur la démarche.

Je propose de mettre en ligne l'appel et offrir la possibilité de recueillir des dons destinés à se donner les moyens autonomes de l'action de Cyber @cteurs pour lancer la démarche.
cela permettrait de concilier notre engagement collectif en faveur de l'idée de primaire et la liberté de chacun de s'y impliquer ou pas, l'implication de l'association se limitant à fournir les moyens tout en se faisant connaitre.
Nous créerons pour les signataires de l'appel une liste spécifique. Si cette initiative est un succès nous créerons un site autonome.
Si ce n'est pas le cas ce sera le signe que les citoyens ne sont pas mûrs pour passer du statut de spectateur du spectacle politique à celui d'acteur à part entière de la vie démocratique mais nous aurons au moins le sentiment d'avoir fait ce que nous pouvions pour éviter un nouveau 21 avril.

Inactifs aujourd'hui, sarkophiles demain

Amicalement

Alain
alain
Administrateur
 
Messages: 3503
Inscription: Mar 2 Mar 2004 14:22


Retourner vers PARTAGE

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités