image vide cyberacteurs
image vide

  #peinedemort   #usa   #droitsdelhomme



Cyberaction N° 891: 7 exécutions en 10 jours aux États-Unis : un inquiétant revers pour la lutte contre la peine de mort

Alors Qu'Amnesty publie son rapport 2016 * qui montre un recul de la peine de mort dans le monde, après plus d’une décennie sans user de la peine de mort, l’État de l’Arkansas prévoit d’exécuter sept personnes au mois d’avril, s’éloignant finalement de la majorité des pays du monde et des 19 États américains qui ont aboli la peine de mort.

[ 3 204 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 12 avril 2017

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Monsieur le Gouverneur de l'Arkansas, Madame l'Ambassadrice des USA en France
En soutien à Amnesty international Belgique francophone


Elle prendra fin le : 12 juillet 2017

Plus d'infos

non à la peine de mortLes États-Unis prennent peu à peu conscience de l’échec de la peine de mort, de son caractère discriminant et arbitraire. Malgré cette tendance, l’État de l’Arkansas prévoit ce mois-ci l’exécution de sept personnes.
Certains des hommes qui sont sur le point d’être exécutés ont repris leur vie en main et ont démontré qu’ils pouvaient sans risque purger une peine alternative. De surcroît, ces exécutions vont à l’encontre du droit international, car elles ne tiennent pas compte du handicap mental de certains condamnés, et d’autres n’ont pas pu bénéficier d’une représentation juridique correcte.
Le 6 avril, un juge a mis en suspens l’exécution de l’un des huits condamnés en répondant aux requêtes de clémence. Votre soutien est important et fait évoluer les décisions des juges. Écrivez au gouverneur de l’Arkansas pour qu’il reconsidère les sept exécutions programmées pour le mois d’avril.

* LA PEINE DE MORT EN 2016 : FAITS ET CHIFFRES
https://www.amnesty.be/je-veux-m-informer/actualites/article/la-peine-de-mort-en-2016-faits-et-chiffres  

Peine de mort dans le monde: des chiffres souvent tronqués
http://geopolis.francetvinfo.fr/peine-de-mort-dans-le-monde-des-chiffres-souvent-tronques-140507  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à info@governor.arkansas.gov | citizeninfo@state.gov
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Pouvoir de clémence
  • Message : Monsieur le Gouverneur,
    Madame l'Ambassadrice,

    Après plus d’une décennie sans aucune exécution, je suis profondément préoccupé(e) par la reprise des exécutions en Arkansas, à défaut de rejoindre la majorité des pays du monde et les 19 États américains qui ont aboli une fois pour toute cette sentence.

    Je vous écris pour vous demander d’user immédiatement de votre pouvoir de clémence afin d’interrompre les exécutions prévues dans votre État ce mois.

    En faisant appel à vous, je ne cherche en aucun cas à minimiser la gravité des meurtres commis ni supprimer leur impact sur les proches des victimes. Je vous demande d’être un champion des droits humains et de montrer à tous que, pour un État, ôter une vie au nom d’un système de justice imparfait n’a pas de place dans la société.

    Respectueusement,

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

32 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

Monstrueux, moyen-ageux,ils ne valent pas mieux.Ils n'ont de respect que pour leur personne. quel grand pays démocratique!

Bernard
27/04/2017 - 08:40:59

ILS NE VALENT PAS MIEUX QUE CES TUEURS PUISQU ILS TUENT AUSSI

mandra
26/04/2017 - 23:11:47

Autoriser à tuer au nom de la loi c'est accorder ce droit à tous les citoyens !

Gérard DECHELETTE
26/04/2017 - 21:57:47

Il s'est dit à la radio que la raison de cette recrudescence d'exécutions avait pour motif l'approche de la date de péremption de l'un des composants de l'injection léthale. Faut pas gâcher tout de même ! (Ce serait comique si ce n'était aussi monstrueux)

Nada
26/04/2017 - 19:11:24

Effectivement,la peine de mort existe en France:
il suffit de laisser un chauffard drogué et ivre
tuer une famille sur la route...Aux E-U,il y a un
énorme paradoxe entre ce que "préconise" la Bible
(présente dans tous les tribunaux)et la dure réa lité sur le terrain...Combien de condamnés sont reclus dans le couloir de la mort sans avoir pu
défendre leur innocence...?Et combien sont exécu
tés froidement sur la voie publique alors qu'ils ne représentaient aucun danger pour quiconque...?
Puisque la police a toujours raison...
En Europe,un pays frontalier de la France n'a
pas aboli la peine de mort...Ce pays a tout sim plement "rayé" du catalogue la "peine capitale"
...Et la guillotine est remisée au rayon des antiquités du musée...En France, la "peine capi
tale" existe encore bien dans les prisons:c'est
le taux de suicide le meilleur du territoire fran
çais...Et que dire du meilleur taux de mortalité
du pays...:garanti par le cancer...dont celui
des cancers pédiatriques,qui a explosé en 10 ans
...(X 4)!Tout comme celui des organes de la fem
me...

stoppeur
26/04/2017 - 18:25:15

Puisque la procureure générale de cet Etat, Leslie Rutledge, ne veut pas perdre de "bons" produits, qu'elle commence par en prendre une "bonne" dose.

Bibi
26/04/2017 - 17:29:45

stop à ce scandale. Sortons du moyen âge

Isabelle Rivière
26/04/2017 - 17:14:07

Peine de mort : l’Arkansas accélère le rythme en procédant à une double exécution

Pour la première fois aux Etats-Unis depuis 17 ans, l’Arkansas a procédé lundi 24 avril au soir à une double exécution de deux condamnés à mort, a annoncé la procureure générale de cet Etat du sud du pays, Leslie Rutledge. Condamnés de façon distincte dans les années 1990 pour viol et meurtre, Jack Jones et Marcel Williams ont chacun reçu une injection létale, précise un communiqué.
http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2017/04/25/peine-de-mort-l-arkansas-accelere-le-rythme-en-procedant-a-une-double-execution_5116865_3222.html  

Alain UGUEN
25/04/2017 - 11:03:11

Pas de stock perdu!!!Honteux et lamentable!

Cricri
23/04/2017 - 19:45:49

La peine de mort est un crime d'Etat, et rien de moins.

claire taillard
22/04/2017 - 16:35:00

personne n'a le droit de supprimer la vie d'un homme,la vie est un droit!

Il y a des moyens de punir un individu sans lui oter la vie

jo
20/04/2017 - 18:40:58

Les trois quarts des étasuniens ont la Bible chez eux. A quoi leur sert-elle vraiment quand on sait que parmi les dix commandements de Dieu, il est écrit "Tu ne tueras point" !!

Claire
19/04/2017 - 16:45:49

Bonjour Fraternel,
comme je l'ai précisé dans mon commentaire plus bas, la peine de mort existe aussi en France et sur toute l'Europe. Croire que l'Europe puisse s'en émouvoir est une erreur. Pour changer les chose tout d'abord en France il faut sortir du Traité de Lisbonne que nous avions refusé démocratiquement en 2005 et qui nous a tout de même été imposé depuis 2008. FREXIT vite !!!
Traité de Lisbonne, article 2 , « droit à la vie » :

a) pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale;
b) pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l’évasion d’une personne régulièrement détenue;
c) pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection.»
C’est ainsi que l’abolition de la peine de mort est relativisée et invalidée.

un anonyme
19/04/2017 - 16:24:41

Les USA un pays démocratique?meme si 19 états ont aboli la peine de mort et bravo à eux il reste du boulot dans cet immense pays qui sec réfère systématiquement à Dieu (je me demande ce qu'il en pense...)va falloir leur répeter inlassablement le commandement tu ne tueras point mais faut croire qu'il n'est pire sourd que celui qui ne veut entendre alors une solution boycotter les états qui appliquent la peine de mort dans ce pays par exemple en n'allant pas en vacances cela les ferait peut etre réflechir et que l'union europénne elle aussi lance un cri d'alarme vis à vis de cette abomination qu'est la peine de mort quelque soit la méthode utilisée.
Et meme engagement pour les autres pays appliquant cette barbarie.

fraternel
19/04/2017 - 13:00:05

le monde dans son ensemble est violent, Guerres fabrication d'armes, de gaz mortel ex: sarin, revenus juteux , propos acerbes des politiques entres eux, surtout lors des campagnes électorales répression dans les écoles, les prisons ,au sein des familles loi d'urgence à l'infini EGO surdimensionné de beaucoup de nos dirigeants politiques qui mène à la guerre, pour couronner le tout l'argent roi qui gouverne un monde agressif et stupide, des mots de tendresse de Paix de bon sens de partage équitable rarement on les entend, quelquefois par des ONG, ou par des "petits candidats (tes) , comment trouver dans ce monde violent sa place? la peine de mort ne changera rien, bien au contraire si ce n'est qu'attiser des réflexes et pensées morbides, c'est notre manière de penser de fonctionner qu'il faudra améliorer, c'est à chaque homme chaque femme de se prendre en charge pour améliorer son ressenti et apprendre à aimer à comprendre et non de rejeter.

Béatrice
18/04/2017 - 21:00:53

la peine de mort est un régime contre l'humanité

zibany
17/04/2017 - 12:45:50

La peine de mort ne résout pas les problèmes, et ceux qui l'utilisent ne visent peut-être que le fait de garder à vie enfermé des violeurs des criminels,des assassins, "encombrant" les prisons et les lieux de détention, ces individus qui, finalement ont ôté la vie à des gens qui n'avaient rien demandés ! là encore, on ignore les victimes, dont des parents,des frères, des amis pleureront toute leur vie, on ne parle même pas d'eux! comme si les victimes de tueurs de tout poil n'existaient pas ! quand même, certains criminels ont tué dans le cadre de la folie ! d'autres par jalousie, vengeance etc ... et on s'apitoie sur leur sort ? Là, je dois avouer que si les gens qui sont contre la peine de mort, n'ont jamais eu de personnes aimées assassinées dans leur famille, ils feraient mieux de se taire, et d'éviter de juger ! C'est pourquoi,je m'estime incapable de signer cette pétition.

un anonyme
17/04/2017 - 10:35:27

Ces exécutions sont une barbarie indigne

mirabelle jayer
17/04/2017 - 10:24:04

Une série d'exécutions sont suspendues dans l'Arkansas
http://www.journaldemontreal.com/2017/04/15/une-serie-dexecutions-sont-suspendues-dans-larkansas  
Washington | Une juge fédérale américaine a suspendu samedi une série d’exécutions prévues à un rythme inédit dans l’État de l’Arkansas, cible de multiples recours judiciaires et d’une mobilisation internatio­nale des opposants à la peine de mort.
Dans sa décision, la magistrate Kristine Baker a fait valoir que l’Arkansas n’avait exécuté personne depuis 2005. L’État comptait initialement mettre à mort huit condamnés entre le 17 et le 27 avril.
La juge Baker a par ailleurs reconnu à ces prisonniers le droit de mettre en cause leur mode d’exécution par injection, celle-ci incluant une substance très controversée.
«Il est regrettable qu’une juge ait pris le parti de prisonniers condamnés, dans une ultime tentative de retarder la justice», a réagi un porte-parole de la procureure générale de l’Arkan­sas.
À moins de 72 heures du début des exécutions, un juge de district, saisi par une société de distribution de produits pharmaceutiques, avait déjà temporairement bloqué les exécutions.

Alain UGUEN
16/04/2017 - 09:56:07

Jamais je n'arriverai à comprendre en quoi un
pays tel les USA soit un des pays qui fassent le
+ la promotion de la violence en n'ayant pas abo
li la peine de mort une bonne fois pour toutes, alors que les 2 nations qui l'ont "propulsé" dans
l'histoire-elles-l'ont aboli depuis un bon moment déjà...
Suprême aberration:les USA sont aussi un des é tats les plus chrétiens,les plus religieux au mon
de et,tout autant,défendeur inconditionnel du port des armes à feu...!!Quelle incohérence rem
arquable pour le pays le plus industrialisé,le
plus "intellectuel" au monde...!!En Europe,le
pays le + "armé" est la Finlande,suivi par l'Al
lemagne,2 pays qui n'appliquent plus-depuis "bel le lurette" la peine de mort...Même en Sicile,
les meurtres de sang ont largement régressé...A
lors,qu'attendent donc les USA pour montrer leur
"supériorité" en la matière,imités en cela par
la Chine et la Russie...?

stoppeur
15/04/2017 - 12:23:36

FOUS!

christine
15/04/2017 - 00:29:28

La seule manière de faire supprimer la peine de mort en France est la sortie des Traité Européens par le FREXIT.

Christophe ROLDAN
13/04/2017 - 23:39:21

Depuis 2008 la peine de mort est revenue en FRANCE aussi !!!
Oui, j'en profite pour rappeler que la constitution européenne, qui s'impose à nous par le traité de Lisbonne, prévoit aussi la peine de Mort:
Traité de Lisbonne, article 2 , « droit à la vie » :

La peine de mort pourra être prononcée dans l’UE pour sanctionner «des actes commis en temps de guerre ou de danger imminent de guerre».
L’article 2 («droit à la vie») de la nouvelle Charte des droits fondamentaux dispose que «nul ne peut être condamné à la peine de mort ni exécuté.» Cela paraît incontestable, mais dans un passage en petits caractères on trouve les exceptions:
«La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force rendu absolument nécessaire:
a)    pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale;
b)    pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l’évasion d’une personne régulièrement détenue;
c)    pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection.»
C’est ainsi que l’abolition de la peine de mort est relativisée et invalidée.
Le Bundestag allemand a voté en avril 2008, à une majorité de deux tiers, avec les voix des Verts et des autres partis, pour l’abandon de la souveraineté en faveur de l’UE, le Traité de Lisbonne et la réintroduction de la peine de mort pour des insurgés qui y est inscrite.

Christophe ROLDAN
13/04/2017 - 23:37:34

Donc le malozadim vaut plus cher que 7 vies humaines, fussent-elles celles de criminels.

Pierre BESSON
13/04/2017 - 14:23:45

QUELLE UNITE ? Je n'ai jamais compris comment ce pays peut se dénommer Etas-UNIS alors qu'aucun Etat n'a les mêmes lois.
Et comment on peut encore utiliser la chambre à gaz et la chaise électrique dans un pays qui se veut civilisé !! Même si certains ont commis des crimes atroces. C'est sûr l'abolition coûte l'entretien à vie des criminels en prison.
L'UNION EUROPEENNE elle aussi c'est juste du pipeau sur papier car chaque pays adhérent devrait fournir des prestations sociales à sa population pour éviter les migrations économiques de masse...

Cerizette
13/04/2017 - 11:54:33

Merci à Alain Jégo pour cette précision.
L'absence d'humanité des autorités de l'Etat d'Arkansas nous plonge dans l'horreur. Les serial killers ne sont pas toujours ceux que la loi poursuit... La Fayette, dont j'ai mal orthographié le nom dans mon premier commentaire, aurait mieux fait de rester à la maison !

Frawald
13/04/2017 - 08:44:24

Tuer légalement un homme ou une femme parce qu'il -elle a tué ne sert à rien.
C'est appliquer une vengeance, qui n'a jamais démontré aucune efficacité ni valeur d'exemplarité et qui n'a jamais dissuadé un être humain d'en tuer un autre.
C'est appliquer la loi du Talion dans la culture judéo-chrétienne, et la charia tant décriée dans la culture musulmane.
C'est s'autoriser à faire ce que l'on interdit de faire à d'autres, quelle exemplarité !

Dominique Lemaire
12/04/2017 - 23:46:31

C'est du barbarisme, indigne d'un pays civilisé !

un anonyme
12/04/2017 - 21:11:44

vive la vie (et aussi le débat et le respect de l autre)

pierre merville
12/04/2017 - 19:08:57

Lu sur "La Chronique d'Amnesty International" d'avril : "8 exécutions sont prévues en avril en Arkansas. Motif : les stocks de midazolam, l'une des substances létales injectées, atteignent leur date d'expiration en avril.

Alain Jégo
12/04/2017 - 15:16:33

Après Lafayette, nous pouvons aussi leur envoyer Robert Badinter (s'il le veut bien !). Les Etats-Unis ont grandement besoin d'humanistes et d'hommes de bonne volonté en ce moment.
Je me permets ce commentaire moralisateur parce que notre pays ne connaît plus la honte de la peine de mort depuis trente-six ans. Enfin quelque chose dont nous pouvons nous enorgueillir ! Souhaitons que la guillotine demeure à jamais une pièce de collection au "Musée des Horreurs" et ne reprenne pas du service après ces élections présidentielles. A bon électeur, salut.

Frawald
12/04/2017 - 13:52:36

Surtout quand on sait que c'est pour écouler un stock de produit périmé... sordide

Evelyne
12/04/2017 - 11:33:15

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !