image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction N° 867: Non à la criminalisation des militants

Arrêtés en possession d'un stock d'armes de l'ETA, qu'ils jurent avoir voulu neutraliser dans un geste symbolique pour la paix, cinq membres de la société civile basque ont été mis en examen mardi par un juge antiterroriste. Lundi dernier c'est Yannick Rousselet Permanent de Greenpeace qui est victime d'une perquisition.

[ 3 491 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 23 décembre 2016

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Ministre de l'Intérieur

Plus d'infos

PaixDéférés après 96 heures de garde à vue, la durée prévue pour les affaires terroristes, Jean-Noël Etcheverry, dit Txetx, dirigeant du mouvement écologiste Bizi!, Michel Berhocoirigoin, ancien président de la Chambre d'agriculture alternative du Pays Basque, Michel Bergougnian, coopérateur viticole, la journaliste Béatrice Haran-Molle et un caméraman, Stéphane Etchegaray, ont tous été laissés libres sous contrôle judiciaire, a annoncé le parquet de Paris. Ils ont été mis en examen pour port, transport et détention d'armes, de munitions et de produits explosifs, en relation avec une entreprise terroriste.

Des poursuites "hors normes", selon l'avocat de Txetx et du caméraman, Me Jean-François Blanco, qui a néanmoins accueilli leur remise en liberté avec "un profond soulagement". Les cinq personnes avaient été arrêtées vendredi soir, à proximité et à l'intérieur de la propriété de la journaliste, à Louhossoa, près de Bayonne, lors d'une opération franco-espagnole d'envergure en présence des policiers du Raid et des services antiterroristes. Les policiers ont saisi 29 armes de poing, neuf fusils d'assaut, 12 pistolets-mitrailleurs, deux roquettes, des chargeurs, des munitions, des détonateurs et des produits explosifs.

Les suspects clament leur bonne foi

Le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, a salué "un nouveau coup dur porté à ETA", l'organisation séparatiste espagnole, qui a annoncé avoir renoncé à la violence en octobre 2011. Mais les soutiens des cinq personnes ont protesté de leur bonne foi, comme le président d'honneur de la Ligue des droits de l'Homme (LDH), Michel Tubiana, qui devait participer à l'initiative mais ne s'est finalement pas trouvé au lieu de rendez-vous.

D'après son récit et celui des avocats des personnes arrêtées, les participants s'apprêtaient à neutraliser les armes, à la disqueuse et à la perceuse, lors d'une opération filmée par le caméraman, pour les remettre ensuite à l'État. "Une opération symbolique pour dénoncer le mur des gouvernements français et espagnol, qui ne veulent rien entendre, alors que depuis des mois, l'ETA fait savoir qu'il veut désarmer sans condition, affirme Michel Tubiana. C'est la politique du bâton contre des gens qui ont renoncé au bâton et proposent même de le rendre."</em>

Armes de l'ETA : les cinq militants mis en examen mais remis en liberté
http://www.lejdd.fr/Societe/Justice/Armes-de-l-ETA-les-cinq-militants-mis-en-examen-mais-remis-en-liberte-834211  

voir la philosophie de la démarche
http://www.cyberacteurs.org/pdf/philosophie-de-la-_51.pdf  

LIBÉRATION DES PERSONNES ARRÊTÉES AU PAYS BASQUE, UN PETIT PAS AU SERVICE DE LA PAIX
http://www.ldh-france.org/liberation-personnes-arretees-au-pays-basque-petit-pas-au-service-paix/  

Greenpeace. Une perquisition chez Yannick Rousselet à Cherbourg
http://www.ouest-france.fr/normandie/greenpeace-une-perquisition-chez-yannick-rousselet-cherbourg-4692653  

La DGSI a saisi le matériel informatique d¹un militant antinucléaire de Greenpeace
https://reporterre.net/La-DGSI-a-saisi-le-materiel-informatique-d-un-militant-antinucleaire-de  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à secretariat.sg@interieur.gouv.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Non à la criminalisation des militants
  • Message : Monsieur le Ministre de l'Intérieur,

    Après l'arrestation et la mise en examen de 5 militants pacifiques basques et une perquisition chez un permanent de Greenpeace à Cherbourg, Je tiens à
    * signifier qu'il n’est pas acceptable de criminaliser ainsi des lanceurs d'alerte
    * demander l'abandon des poursuites .

    Dans cette attente, veuillez agréer, Monsieur le Ministre, mes salutations attentives à vos décisions.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

38 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

Les militants qui s'engagent dans des actions défendant l'intérêt général doivent être considérés comme des lanceurs d'alerte.

marie HAYEM
14/02/2017 - 19:27:30

Un peu de pédagogie,ne nuit pas,rappelle pax!
Surtout à l'ignorant.

vijowi03
14/02/2017 - 16:31:25

certains parle sans bien connaître les differentes situations des migrants ..;
on peut être tout simplement humain sans être "militant" ...
venir en aide a une personne physique en danger par conscience humaine, gratuitement, c'est à dire sans contrepartie, n'est pas criminel; le contraire le serait .
Il y a la loi et l'esprit de la loi , le sens de la loi..;
Non ,une demande d'asile n'a pas toujours comme point de départ l'ambassade ..;ça c'est l'idéal . Il existe des situations de violence, d'injustice administrative et/ou politicienne (les quotas) ...qui poussent à l'urgence de partir sans attendre toutes les démarches administratives et /ou le risque de non reconnaissance de la raison de la demande d'asile ...;dans beaucoup de pays ,parler c'est signer son arrêt de mort .
Ecouter,apprendre à connaître , prendre conscience, discerner la complexité de l'origine de la migration pour agir avec justice et sans naîveté .C'est urgent .
L' arrestation de Cedric et de bien d'autres ne fait que rendre visible ce qui est caché,méprisé,nié.. et instrumentalisé par beaucoup .

pax
13/02/2017 - 17:31:13

le droit en France est que pour des raisons électoralistes des élus (qu'il faudrait pendre)vont reconduire manu militari des groupes de 60 enfants réfugiés hors de nos frontiéres contre toute loi internationale de protection des enfants

c'est le Reillon qui doit etre content.

vijowi03
13/02/2017 - 14:56:01

Et pendant ce temps,dans le silence,sans nouvelles,avec la bénédiction des médias à la botte du grand voyageur et tout aussi grand adepte des commémorations de tout poil et de ses copains,continu le génocide perpétré par bachar et ses sbires

vijowi03
13/02/2017 - 14:49:32

Dans quelle démocratie sommes-nous quand on juge des personnes courageuses comme Yannick Rousselet et qu'on les condamnent au lieu de les soutenir dans leur démarches d'entre-aide humanitaires ??? Cela n'a aucun sens !!!
À bas tous ces politicards uniquement intéressés par le pouvoir et par l'argent, ce sont des "bons-à-rien"!!! Et la "justice" n'est plus que du pipeau !

Agnès Falgoux
11/02/2017 - 20:24:45

être militant est louable, mais faire passer des clandestins est une acte criminel et M. Herrou avait déjà été averti, je trouve que la justice à été clémente.
une demande d'asile a toujours comme point de départ l'ambassade ou le consulat de France dans le pays d'origine ou limitrophe. tous les migrants le savent parfaitement mais ne veulent pas respecter nos lois.

Jean-Pierre Reillon
11/02/2017 - 18:07:42

Honteux

Josette
11/02/2017 - 17:48:22

la solidarité, les personnes, c'est premier, qu'est devenue la justice en France ? le droit de vivre n'a pas de prix, et ne devrait pas être sanctionné par qui que ce soit.

Hemmer annick
11/02/2017 - 12:39:35

Amnesty International:
Frontière franco-italienne : des contrôles aux frontières du droit

Notre récente enquête à la frontière entre la France et l’Italie révèle que les contrôles sur place portent atteinte au droit d’asile et ne respectent pas la législation française.
http://lien.amnesty.fr/u/nrd.php?p=eCUSd0Tv3k_70370_1104400_1_19&ems_l=1040772  

CHURIE-LE GOAL
11/02/2017 - 09:44:09

Halte aux arguments fabriqués... et aux provocations policières...
Je soutiens Cédric Herrou qui fait montre d'humanisme et d'humanité...
Honte au gouvernement "socialiste" Hollando Flico répressif

Bernard Pothier
11/02/2017 - 08:43:29

Aide aux migrants: Cédric Herrou condamné à 3000 euros avec sursis
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/aide-aux-migrants-jugement-attendu-pour-l-agriculteur-cedric-herrou_1877852.html  

Alain Uguen
10/02/2017 - 09:48:09

Total soutien aux Basques.
La mauvaise foi du pouvoir vient du fait qu'ils veulent éradiquer toute idée d'appartenance culturo-ethnico-religio-régionale. Ils veulent du décérébré gavé à la même culture unique.
En Bretagne, aux dernières élections régionales, le préfet a accusé publiquement (dans chaque bureau de vote) les têtes de liste des mouvements indépendantistes Bretons de ne pas avoir fourni les bulletins de vote à temps pour le jour d u vote alors que ce sont ses services qui avaient "égaré" (selon son propre aveu) 2 PALETTES DE BULLETINS ! On est à ce niveau dans la plus pure et plus brute forme de déni démocratique !!!!

Tangi POULAIN
22/01/2017 - 22:49:56

Parce que les actions citoyennes sont indispensables dans une démocratie, les lanceurs d'alertes sont sans conteste des citoyens engagés qui oeuvre pour le bien commun !

Vincent Compain
19/01/2017 - 15:55:31

On est dans un pays soit disant démocratique, ou les dirigeant élus ne font que ce qu'ils veulent, en faisant semblant de demander notre avis dont ils se foutent éperdument.
On s'étonne après de la monté du fascisme qui eux promettent (en mentant )qu'ils feront mieux que nos menteurs droite ou gauche.

un anonyme
12/01/2017 - 15:40:55

Il y a belle lurette que la France n'est plus le pays des droits de l'homme et du citoyen. Nous sommes sous tutelle européenne et devons appliquer les "recommandations" de Bruxelles expression néolibérale des lobbies et d'une oligarchie euro-atlantiste qui n'a que faire de la Démocratie, de la Justice et du bon sens. Inutile donc de se lamenter sans chercher à restaurer un cadre démocratique axé sur les spécificités et l'histoire de la France, seule possibilité offerte par l'UPR. ( www.upr.fr).  

roland guétat
10/01/2017 - 15:28:12

Nous revoilà sous un régime a la Vichy .... on ne tire aucune leçons du passé de la France. ...triste France supposé être un modèle pour les droits de l homme balivernes pour être donneur de leçon aux autre pays...

Ajax
05/01/2017 - 17:56:47

Nice: Huit mois de prison avec sursis requis contre Cédric Herrou, le militant qui fait passer et héberge des migrants
http://www.20minutes.fr/nice/1989887-20170104-nice-huit-mois-prison-sursis-requis-contre-cedric-herrou-militant-fait-passer-heberge-migrants  

Alain UGUEN
05/01/2017 - 08:24:41

arrestation de citoyens pacifiques en contradiction avec les valeurs tant prônées et demandées de solidarité ,de fraternité ...et/ou tout simplement d'humanité ...!
Les uns ,en groupes identifiés par l'état agissent en mer pour secourir et les autres ,en simple citoyen utilisant sa liberté de conscience (humaine)et gratuitement(seule condition pour être défendu et soutenu ) devrait se fermer les yeux, les oreilles,le coeur ou être puni ? INCOHERENCE

vero
04/01/2017 - 12:39:05

Déjà signé sur bastamag

Edmond Dobryk
03/01/2017 - 17:21:59

Changer de braquet, faire bouger les lignes,changer de paradigme....2017 nous donne l'occasion de pouvoir le faire, n'hésitons pas!!!

jean-pierre delorme
29/12/2016 - 11:05:23

Contre les dérives ABUSIVES de "l’ ÉTAT d' URGENCE", qui prive du "Droit Commun" ceux qui méritent le plus d'être protégés par la JUSTICE: les LANCEURS d' ALERTE,et les CITOYENS PACIFISTES MILITANTS des CAUSES d’intérêt "GÉNÉRAL" oubliées par les gouvernements successifs :
les DANGERS que représente la FABRICATION, le COMMERCE et la CIRCULATION des ARMES en EUROPE;
et celui pour les populations hexagonales de la PRODUCTION et de la CIRCULATION permanente sur le territoire français, de PRODUITS RADIOACTIFS à vie longue à usage CIVIL OU MILITAIRE, issus des CENTRALES NUCLÉAIRES vieillissantes.

Danièle LORUT
27/12/2016 - 16:32:08

Source w www.francetvinfo.fr.  
Invitez- vous sur le net en tapant ces quelques mots magiques! Vente d' armes France! La France est le deuxième exportateur mondial d' armement.Elle remonte sur le podium des grands pays exportateurs d' armes !En deuxième place à égalité avec la Russie!" Elle en fait la démonstration sur les différents théâtres d' opérations, en Afrique notamment conclut le journaliste".Fiers d' être nés
au Pays des Droits de l' Homme! Liberté Egalité Fraternité! La soupe à la grimace est servie à nos Frères Africains, pour le meilleur et pour le dire..! Fascistes et dictateurs rassurés vous, nous sommes vos Amis!

yves day
27/12/2016 - 16:30:47

cela a été ma première réaction : encore une tentative de museler, faire taire, intimider, les protestations, actions, initiatives de la société civile...
hé bien cette année je vais doubler ma cotisations à greenpeace... Voilà !!! :-)

un anonyme
27/12/2016 - 15:10:22

ça occuperait sainement en plus des islamistes de se récupérer une réactivation des attentats de l'ETA, et ça permet éventuellement à certains de prétendre qu'ils sont attentifs et "gèrent" continuez!!!!

Ali Rezkallah
27/12/2016 - 15:02:15

Le gouvernement montre ses biceps et fait le buz au lieu de traiter les problèmes graves qui accablent les français.
Pas grave. Ils partiront tous. Nous allons les jeter dehors.
jlm2017

Régis Mollaret
27/12/2016 - 14:41:45

histoire de faire croire que la police fait quelque chose ?

François RENARDET
27/12/2016 - 11:54:57

Svp, ne jouez pas au pompier pyromane, vous avez une occasion unique d'en finir avec le terrorisme de l'ETA et vous allez stupidement la gâcher en voulant jouer petit "gros bras" et montrer vos muscles au 20h !

Jean-Luc WYBRECHT
27/12/2016 - 10:45:37

je signe cette pétition car, malheureusement, les plus grands criminels de ce pays sont au gouvernement.
ce qui est triste pour eux, c'est qu'ils ne s'en rendent même pas compte.

Jean-Pierre Reillon
27/12/2016 - 10:30:56

La loi martiale autorise des abus de la part des forces de l'ordre et la propagande pré électorale se satisfait de ce genre "d'exploit" ......... la politique devrait être interdite.

Chantal BAYOUT
27/12/2016 - 10:03:07

C'est inadmissible, ces comportements d'un gouvernement en fin de règne, qui veut montrer ces petits muscles contre de vrais militants qui oeuvrent alternativement à l'empire d'un capitalisme ultra libéral exacerbé et sans retenue.

joël BELLENFANT
27/12/2016 - 09:42:12

Les Etats sont aux abois devant l'intelligence, la force d'Esprit, la profondeur de vue et la détermination des citoyens d'avant-garde. Nos politiques et leur administration verrouillée défendent un ordre ancien qui les a fait se coopter dans les partis politiques sclérosés.
C'est ainsi et on ne pourra pas changer grand chose dans l'instant.
Seules les prises de conscience individuelles puis l'action déterminée des avant-gardes libres spirituelles et intellectuelles, montreront le chemin, en forçant devant eux les décombres de l'ancienne civilisation qui ne les comprend pas. Ou fait semblant...
Nous devons nous appuyer sur la force de l'Esprit intérieur qui amène vers un Haut Idéal.
Ce n'est pas le plus facile et le plus rapide. Mais le plus sûr !

Serge Salanove
27/12/2016 - 09:41:34

Une fois encore le gouvernement mélange les torchons et les serviettes.
Les militants anti corrida sont aussi appelés "terroristes"...

Francine ALBAC
27/12/2016 - 01:08:34

Comme info complémentaire "Il risque 5 ans de prison pour avoir aidé des migrants, votez Cédric
Herrou", le lein indiqué est incorrect. Le bon est :

http://www.nicematin.com/vie-locale/vote-elisez-lazureen-de-lannee-2016-103955  

Bibi
26/12/2016 - 19:51:50

Lamentable!! c'est pas djihadiste !!! eux sont tranquille , en France toute arme est suspect ou va t on , ne dit on pas que « lorsque les citoyens seront désarmés seul le bandits seront armée» là c’était pire car ce n’était pas caché et en plus pour la bonne oeuvre .....

un anonyme
26/12/2016 - 17:54:10

Il semble évident que l'arrestation de militants qui revendiquaient leurs actions pacifiques est un opération pour laisser croire que la lutte anti-ETA reste pertinente.

Georges Cingal
26/12/2016 - 17:51:28

La police politique de ce gouvernement profite de sa grande réussite totalitaire "l’état d'urgence" - que les bons français avident de "sécurité" acceptent honteusement - pour éliminer ceux qui ne se plient pas tout a fait a ses dogmes... La grande purge ( a l'exemple de la Turquie...) c'est pour quand ?

JEAN LAPORTE
26/12/2016 - 17:49:10

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !