Interdire le glyphosate

Interdire le glyphosate et protéger la population et l’environnement contre les pesticides toxiques

stop glyphosate

Nous demandons à la Commission européenne de proposer aux États membres une interdiction du glyphosate, de réformer la procédure d’approbation des pesticides et de fixer à l’échelle de l’UE des objectifs obligatoires de réduction de l’utilisation des pesticides.

Interdire les herbicides à base de glyphosate, dès lors que des liens ont été établis entre une exposition à ceux-ci et l’apparition de cancers chez l’homme et que l’utilisation de ces produits a provoqué des dégradations des écosystèmes, faire en sorte que l’évaluation scientifique des pesticides aux fins d’une approbation par les autorités de régulation de l’UE s’appuie uniquement sur des études ayant été publiées, commandées par les autorités publiques compétentes et non par l’industrie des pesticides, et fixer à l’échelle de l’UE des objectifs obligatoires de réduction de l’utilisation des pesticides en vue de parvenir à un avenir exempt de pesticides.

Pourquoi est-ce important ?

Saviez-vous qu’un poison potentiellement cancérigène est probablement présent dans votre organisme ? [1, 2] Des études scientifiques montrent que des traces de glyphosate, un produit chimique nocif, sont présentes dans les urines d’une personne sur deux. [3]

Le glyphosate est un pesticide extrêmement commun utilisé partout, des surfaces agricoles aux jardins. L’OMS l’a classé dans ses produits « probablement cancérigènes ». Il est également très nocif pour les végétaux et les animaux. En somme, c’est un produit vraiment dévastateur.

À l’été 2016, après une longue campagne menée par des milliers d’Européens, la Commission européenne n’a pas pu réautoriser l’exploitation du glyphosate pour les 15 ans prévus, mais a dû se limiter à 18 mois. Pour nous, c’est un immense succès devant le lobbying très intense mené par l’industrie chimique. Mais les grands producteurs d’herbicides comme Monsanto font encore pression pour protéger leurs profits. Ils paient des experts et des études biaisées pour montrer que leur produit est sans danger.

Arrêter de pulvériser ce poison cancérigène dans nos fermes, nos campagnes, nos quartiers est une simple question de bon sens. Nous avons enfin l’occasion de nous faire entendre, à travers une Initiative Citoyenne Européenne, un outil participatif légal qui nous permet d’être entendu par la Commission européenne à la condition de collecter un million de signatures en un an.

Nous savons ce que l’usage du glyphosate signifie pour nous Européens : une explosion des cancers, des sols sans vie, des animaux morts, et la perte de la biodiversité. Nous avons réussi à bloquer Monsanto et à prendre l’entreprise par surprise, mais ce n’est pas fini. 2017 sera une année cruciale. Aujourd’hui, c’est l’occasion de poursuivre le combat.

Agissez maintenant : signez notre Initiative Citoyenne contre le poison cancérigène de Monsanto.

Références
[1] Ce produit chimique nommé glyphosate est la molécule la plus utilisée dans les pesticides du monde.

[2] De nouveaux pesticides reconnus comme cancérogènes par l’OMS

[3] Glyphosate found in human urine across Europe. // OU BIEN Du Round-Up dans l’urine parlementaire

Signez officiellement. Votre gouvernement décide de quelles informations sont requises et seront utilisées pour valider votre signature.

Partagez cet article !

9 réflexions au sujet de « Interdire le glyphosate »

  1. Ce glyphosate est un véritable problème!
    Je voudrais attirer votre attention sur le fait de communes qui prétendent ne plus utiliser de glyphosate, mais le font quand même en sous traitant le désherbage des trottoirs à des entreprises privées sans aucune exigence écologique.
    Ils emploient donc du glyphosate.

    Je l’ ai constaté en seine et marne, mais le cas doit être assez répandu.

    Cela permet au maire de dire que les employés communaux travaillent sans glyphosate , sans avouer que d’ autres le font pour eux …

    • L’initiative citoyenne européenne permet à un million de citoyens de l’UE de participer directement à l’élaboration des politiques européennes, en invitant la Commission européenne à présenter une proposition législative.
      http://ec.europa.eu/citizens-initiative/public/welcome?lg=fr

      C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de prouver par la pièce d’identité que le signataire est bien un citoyen européen.

      Alain Uguen

      • Je ne souhaite pas non plus que mes coordonnées carte identité … circulent sur le net donc … J’ai trouvé un formulaire en cliquant dans la page du dessus, peut-on le renvoyer à l’adresse postale de cyberacteurs ou d’une autre association en étant sûre que cela ne circulera pas sur la toile ???
        Merci

  2. Un poison reste un poison. Si on l’autorise on ne peut interdire la cocaïne et l’héroïne qui ne nuisent qu’aux utilisateurs alors que le glyphosate nuit à tous.

  3. Principe de précaution dépassé !
    La nocivité est très largement démontrée.
    —> Chaque personne malade suite aux effets nocifs de ce produit, doit porter plainte contre les état pour négligence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *