image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Solidarité avec la lutte de In Salah contre l’exploitation du gaz de schiste

Mise en ligne du 09/03/2015 au 29/01/2016

Depuis le 1er janvier 2015, les habitants de In Salah en Algérie manifestent, avec détermination et sans violence, leur opposition à la décision du gouvernement de procéder à l’exploitation du gaz de schiste dans le bassin de l'Ahnit, proche de la ville, aux confins du désert : plusieurs oasis des alentours sont concernés par la fracturation hydraulique mise en oeuvre. Chaque jour plus nombreux, ils dénoncent également la collusion des multinationales telles que Halliburton et Shlumberger dans l’exécution de ce projet.

Bilan de la cyberaction :

3882 participants

Présentation de la cyberaction :

La mobilisation s’est étendue à toute la région, puis au Grand Sud. Elle a reçu le soutien de nombreux chercheurs scientifiques et d’experts dans le domaine des hydrocarbures. Prenant une ampleur inédite depuis les grandes manifestations de juin 2001, elle a gagné la sympathie de très nombreux citoyens à travers tout le pays, inaugurant un rapport de force nouveau au sujet de l’avenir énergétique national – jusque-là considéré comme un pré-carré d’un petit cercle de pétroliers et de technocrates –, afin d’offrir une croissance maîtrisée à toute l’Algérie dont, aujourd’hui, l’économie tourne à 97 % grâce à l’extraction des hydrocarbures du sous-sol saharien.
Un collectif constitué de militants actifs et représentatifs de la ville a vu le jour, animant et coordonnant les manifestations, assurant l'information et les liaisons avec les chercheurs et experts, la presse et les médias. Il a adressé un moratoire à la présidence de la République et au Premier ministre, ainsi qu’aux ministères de l’énergie, des ressources en eau, de l’environnement et de l’agriculture. Son objectif est d’ouvrir un espace de dialogue sérieux et franc, et de trouver une issue satisfaisante pour l’ensemble des acteurs, tant de l’Etat que de la société civile. Le moratoire contient un argumentaire solide pour démontrer que l’exploration et l’exploitation de gaz de schiste ne sont pas dans l’intérêt du pays, et ce à divers niveaux : économique, environnementale, sociale et sanitaire.
Les autorités algériennes n'ont pas répondu à cette demande de moratoire. Bien au contraire, elles démontrent jour après jour qu’elles comptent poursuivre leur projet, en se soumettant entièrement aux exigences des multinationales, en déconsidérant et réprimant les manifestant(e)s qui s’y opposent. Les 28 et 29 février derniers, un assaut a été donné par la gendarmerie et des compagnies nationales de sureté, utilisant gaz lacrymogène et balles en caoutchouc : plus de 40 manifestants ont été blessés, dont 3 graves ; d’autres ont été détenus. La répression des manifestant(e)s se poursuit.

Nous, mouvements associatifs de l'émigration et des pays du Maghreb, et associations de défense de l'environnement, dénonçons avec vigueur cette répression ainsi que le silence du gouvernement algérien face aux revendications d’un moratoire contre l'exploration et l’exploitation du gaz du schiste, que le collectif de lutte de In Salah lui a présenté.
Nous exigeons la libération des manifestants détenus. 
Nous exprimons toute notre solidarité aux citoyen(ne)s de In Salah dans leur lutte contre la fracturation hydraulique qui risque de mettre en danger l'avenir de l'eau de toute une région d'Afrique et notre soutien aux revendications du collectif d'In Salah :


 
Paris, le 5 mars 2015.
Signataires


In Salah : malgré la mise en garde de l’armée, la mobilisation contre le gaz de schiste se poursuit http://www.tsa-algerie.com/2015/03/08/in-salah-malgre-la-mise-n-garde-de-larmee-la-manifestation-contre-le-gaz-de-schiste-se-poursuit  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Président,

En soutien aux mouvements qui se mobilisent sur place, je dénonce avec vigueur la répression ainsi que le silence du gouvernement algérien face aux revendications d’un moratoire contre l'exploration et l’exploitation du gaz du schiste, que le collectif de lutte de In Salah lui a présenté.

J'exige la libération des manifestants détenus. 
J'exprime toute ma solidarité aux citoyen(ne)s de In Salah dans leur lutte contre la fracturation hydraulique qui risque de mettre en danger l'avenir de l'eau de toute une région d'Afrique et mon soutien aux revendications du collectif d'In Salah : 
- mise en place d'un moratoire sur la prospection et la production d'énergie par fracturation hydraulique, 
- arrêt des forages en cours.
 
Dans cette attente forte, veuillez agréer, Monsieur le Président, mes salutations distinguées.

 

18 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Alors que l’année 2015 a été vécue en Algérie au rythme du mouvement citoyen des femmes d’In Salah contre le gaz de schiste, la ministre de l'Ecologie n’a eu aucune attention, lors de son séjour à Alger, le 2 et 3 octobre, au combat environnemental de ces citoyennes du Sahara.
http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-140737-segolene-royal-et-la-parole-feminine-oubliee-din-salah-1162425.php  

Alain UGUEN
Le 15/10/2015 à 17:52:17

Et toujours dans le registre de l'exploitation des ressources contre l'avis des populations, on retrouve Total parmi les multinationales concernées par des forages en territoire sahraoui

http://www.elwatan.com/-00-00-0000-294451_112.php  

maryvonnick
Le 20/05/2015 à 02:14:41

Aux dernières nouvelles, selon Attac,le groupe Total qui était concerné par le site d'In Salah, se serait retiré du projet...

maryvonnick
Le 20/05/2015 à 02:05:26

"Depuis le 1er janvier 2015, les habitants de In Salah en Algérie manifestent, avec détermination et sans violence"
Je soutiens de tout coeur ces manifestants et suis horrifiée de savoir qu'une répression violente de la part du gouvernement s'exerce contre eux.
Nous tous, habitants de la Terre devons nous unir et la défendre!

un anonyme
Le 17/03/2015 à 09:28:27

Aujourd'hui aux confins du désert, mais demain ce sera chez nous, IL FAUT EN ÊTRE CONSCIENT.

un anonyme
Le 12/03/2015 à 13:46:25

toujours des multinationnales avides de pognon qui foutent en l'air l'environnement dans des pays tiers

crapuche
Le 10/03/2015 à 19:18:49

Après les essais nucléaires français au Sahara, hier, une nouvelle pollution pour aujourd'hui et pour l'avenir ! Non ! Non ! Et non !

Rémy GILLET-CHAULET
Le 10/03/2015 à 18:07:02

C'est encore la cupidité matérialiste qui crée des troubles. Il faut que les européens comme les américains (surtout) cessent de vouloir contrôler les ressources naturelles et de faire pression sur les décideurs des pays arabes.

un anonyme
Le 10/03/2015 à 17:18:48

Respectez-vous vous même et vous respecterez notre Mère Terre, généreuse à profusion. Cessez de la piller et préservez les générations à venir... Que vous apporte cette obsession de profit à court terme?
Réfléchissez un peu à l'amour inconditionnel et la compassion!!!

un anonyme
Le 10/03/2015 à 10:27:56

Après avoir bradé les meilleures terres arables aux promoteurs, livré les espèces sauvages aux princes d'Arabie et des émirats, voici la nouvelle folie, dans un pays regorgeant de gaz, aller souiller les sous-sol pour de très d'hypothétiques gains ? A quand la fin de ce régime d'autocrates, place aux jeunes qui préerveront l'avenir de l'Algérie !

Pedro Moro del Mundo
Le 10/03/2015 à 09:19:22

L'implantation du groupe suisse Glencore au Sahara occidental crée le débat

Glencore a signé son contrat avec le Maroc, alors que la communauté internationale ne reconnaît pas la souveraineté du royaume sur le Sahara occidental.
http://www.rts.ch/play/tv/le-19h30/video/limplantation-du-groupe-suisse-glencore-au-sahara-occidental-cree-le-debat?id=6599486  

Les mastodontes attaquent fort !!

Chantal
Le 09/03/2015 à 19:48:08

Courage, habitants de In SALAH, qui vous battez contre l'exploitation du gaz de schiste: vous luttez ainsi contre la folie des hommes qui ne se soucient aucunement de l'avenir de ceux qui vivent dans ce secteur et pour qui l'eau est un élément vital

jEAN pAUL
Le 09/03/2015 à 18:01:42

Bravo aux courageux habitants d'In Salah

un anonyme
Le 09/03/2015 à 17:55:44

L'exploitation du gaz de schiste représente une catastrophe écologique non naturelle à l'échelon planétaire dont les conséquences sont loin d'être évaluées dans toute leurs dimensions destructrices de la terre et des peuples à court et à long terme.
Cela montre à quel point nos états de part et d'autre de la Méditerranée sont inféodés aux intérêts des actionnaires des multinationales industrielles made in usa au dépens de ceux de leurs propres populations.
Les guerres de religion ne sont que des prétextes qui camouflent des guerres économiques qui se mènent à l'échelle de la planète de façon protéiforme.

Mitakuyé Oyasin
Le 09/03/2015 à 17:35:47

L'exploitation du gaz de schiste est tout aussi néfaste en France qu'en Algérie, et c'est pour les mêmes raisons que je signe cette cyberaction. Continuer à produire du CO2 est dangereux, pourquoi ne produisez-vous pas d'électricité photovoltaïque ? Il n'y a pas là assez de soleil ?

Duflot
Le 09/03/2015 à 16:25:09

un article paru aujourd'hui dans El Watan
http://www.elwatan.com//actualite/l-armee-au-charbon-a-in-salah-09-03-2015-289312_109.php  
Tous les citoyens du monde qui résistent sont les mêmes !

maryvonnick
Le 09/03/2015 à 15:19:32

ils la prennent où l'eau dans le désert?
c'est l'eau de l'oasis?
meme s'ils privent totalement d'eau les habitants , ils en auront vraiment assez?

isa
Le 09/03/2015 à 13:22:54

reponse a louise
la religion , opium du peuple ? et les millions d'innocents , deportes, massacres, par les fanatiques athees des regimes communistes russes, cambodgiens, chinois,cubains, coreens du nord et autres ! et tous ses regimes totalitaires qui mettent les croyants dans les camps ? toutes ses dictatures qui ont executé des femmes et des enfants uniquement parcequ'ils avaient une foi religieuse ? chretiens ou boudhistes ou autres? les regimes de dictatures athees ont fait plus de morts au 20 eme siecle que 2000 ans de gouvernement par des dirigeants croyants, mais non, silence radio, il n'y a ni fanatisme ni radicalisme ni integrisme chez les athes,que de la tolerance et du respect !soyez justes, le fanatisme n'est pas une question de religion puisqu'il y a autant des fous sanguinaires chez les athees, que chez les croyants,ouvrez un livre d'histoire! c'est juste une affaire de personalites puissantes qui veulent exterminer tout ce qui ne pensent pas comme eux. Toute ideologie est bonne a prendre, qu'elle soit religieuse ou athee, la revolution francaise avec ses hordes de revolutionnaires assassins ont detruit une partie de notre patrimoine avec la meme haine que les fous islamistes qui detruisent actuellement notre patrimoine mondiale au maghreb, mais pas avec les memes moyens et je ne suis pas royaliste ! j'etudie l histoire c'est tout...
christiana

elfi
Le 09/03/2015 à 11:17:45

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !