actualité écologie

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Soutien permanent aux paysans de NDDL

AG Cyberacteurs

OPÉRATION

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : CETA vous de réagir

Mise en ligne du 22/11/2016 au 17/02/2017

Au Parlement de Strasbourg, les groupes majoritaires PPE (conservateurs) et S&D (sociaux-démocrates) veulent imposer un vote dès décembre sur le CETA, empêchant ainsi des débats informés.

Bilan de la cyberaction :

7172 participants


Le Parlement européen ratifie le CETA, traité de libre-échange entre l’Union et le Canada
http://www.lemonde.fr/economie-mondiale/article/2017/02/15/les-eurodeputes-se-prononcent-sur-la-ratification-du-ceta_5079963_1656941.html  

Présentation de la cyberaction :

Selon le site Reporterre
https://reporterre.net/Le-CETA-pourrait-etre-examine-en-urgence-au-Parlement-europeen  

Le CETA, projet de traité de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne, est arrivé officiellement au Parlement européen le 21 novembre. A partir de ce moment, les députés devraient normalement disposer de six mois pour analyser, émettre des opinions, débattre et voter. Mais les procédures habituelles ont été court-circuitées et le Parlement n’aura que quelques jours pour prendre connaissance des 2.000 pages de l’accord, tenu secret jusqu’alors.
…/....

Le CETA est-il en conformité avec les traités européens ?
Amélie Canonne, de l’Aitec, s’inquiète : « Les débats du Parlement européen sont la seule chance d’analyse et de discussion sur les conséquences du CETA pour l’environnement et le climat. Un nombre croissant de spécialistes, universitaires ou experts de la société civile, montrent l’incompatibilité évidente entre la libéralisation constante du commerce et de l’investissement et la lutte contre les dérèglements climatiques. Le CETA s’annonce catastrophique pour le climat. La décision des présidents vise tout simplement à dissimuler ce désastre aux citoyens. »

L’Association allemande des juges, et même un avocat général de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), sont par ailleurs convaincus que, quel que soit le système d’arbitrage inclus dans le CETA, il pourrait être incompatible avec le droit communautaire, ce qui exige, en urgence, un avis de la Cour de justice des Communautés européennes.
Celle-ci n’a pour l’instant pas été invitée à se prononcer sur la compatibilité de ces mécanismes d’arbitrage avec les traités de l’UE.

Dans le cadre des accords conclus avec la Wallonie, celle-ci a obtenu de pouvoir saisir la CJCE, mais ne l’a pas encore fait, et les rumeurs suggèrent qu’elle ne le fera peut-être pas.
Le Parlement européen a, lui aussi, le pouvoir de demander un avis à la Cour. Les Verts européens et leurs alliés au Parlement européen ont déposé une résolution qui appelle le Parlement européen à demander l’avis de la Cour sur la légalité du mécanisme de protection des investissements (l’ICS) au regard des traités, en particulier, l’article 19 du traité sur l’Union européenne et les articles 49, 54, 56, 267 et 340 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. Cette résolution sera examinée par le Parlement en plénière le 23 novembre.

Les opposants au CETA invitent les citoyen(ne)s à intervenir auprès de leurs députés :



Malgré plus 4000 participants à cette action en 16 heures, la majorité du Parlement Européen a repoussé mercredi une résolution qui aurait demandé l'avis de la
Cour de justice sur la compatibilité du Ceta, accord de libre-échange entre l'UE et le Canada, avec les traités de l'Union européenne.

Cette demande, émanant des Verts et soutenue par 89 députés, a été rejetée par 419 voix contre 258 pour et 22 abstentions.
Le Parlement européen doit encore donner son accord au traité, signé le 30 octobre entre les deux parties, pour permettre son entrée en vigueur prévue en 2017.
Les opposants invoquent les menaces qu'il ferait peser sur certaines politiques européennes et demandent à la Cour d'examiner la conformité avec le droit européen des tribunaux arbitraux qu'il prévoit pour régler les conflits commerciaux
transatlantiques.

Selon Sylvie Guillaume Vice-Présidente PS du Parlement européen la Conférence des Présidents a validé finalement mercredi le fait que les commissions Environnement, Emploi et Transports pourront soumettre leurs avis à la commission du Commerce International.

De fait, le vote de la plénière sera reporté au mois de février 2017.

Par ailleurs, il y a fort à parier que la Belgique saisisse la Cour de Justice de son côté.


Nous laissons donc la cyberaction en place pour que les retardataires puissent continuer à faire pression sur leurs euro-députés et leur signifier leur protestation contre un refus de la Majorité du PE de voter en faveur de la résolution d’envoyer le CETA devant la Cour de justice européenne.

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur,

Je proteste contre un refus de la Majorité du PE de voter en faveur de la résolution d’envoyer le CETA devant la Cour de justice européenne.
Recevez mes salutations attentives à vos votes

 

200 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

LA VIE EST SAcREE
le pognon n'est rien !!!!!

PACO
Le 21/02/2017 à 18:48:17

A quoi sert la Cour de justice européenne si elle n'est pas consultée dans un tel cas de figure, conditionnant une part de la liberté d'action de l'EUrope ?
Ne vous étonnez plus du rejet croissant de cette Europe par les peuples.
Je suis pourtant foncièrement européen, mais je m'interroge de plus en plus au sujet de l'utilité de cette Europe des puissants méprisant l'intérêt et les préoccupations des citoyens.

Michel VERNUS
Le 20/02/2017 à 16:04:44

Ben oui , nouvel ordre mondial en marche accélérée .
Sarkozy l' avait bien dit ...

padupe
Le 20/02/2017 à 14:38:34

Stop à cette europe qui place les intérets financiers au dessus du bien commun.

Prim
Le 20/02/2017 à 11:32:14

Quand tout le monde aura compris que ces corrompus du Parlement Européen sont là pour engraisser les industries de l'agro-alimentaires au détriments du peuple, alors peut être sera-t-il encore temps de penser au Frexit pour sauver ce qu'il restera d'une économie et d'un environnement en déliquescence.

Feyt
Le 20/02/2017 à 10:30:06

Comment les "soi-disant" élus peuvent-ils encore se regarder dans une glace après avoir ratifié ce traité nauséabond pour nous et nos enfants ???
Florent

skycarper
Le 20/02/2017 à 08:33:49

Non au CETA

Rosaz
Le 19/02/2017 à 22:26:34

Mais ils sont sourds ou quoi ?! Après on s'étonne que les gens se détournent de l'Europe, ne sachent pas quoi dire contre l'Europe et envisagent d'en sortir. On ne se sent en rien représentés, entendus, RIEN !

T. Renard
Le 19/02/2017 à 20:57:37

consommons local et arrétons ces échanges insensées.

veronique
Le 19/02/2017 à 18:46:26

Ces échanges internationaux débridés ne résolvent rien de la misère des peuples, la pauvreté s'accroit même dans les pays développés au profit de l'extrême richesse de quelques uns en dégradant
la nature partout (air terre mer)en surproduisant des choses inutiles et dangereuses (parce qu'inutiles) construisant une énorme poubelle qui nous avalera tous. Y compris les microcéphales politiques aux ordres des super tiroir-caisses qui nous mènent au désastre. Triste consolation

Françoise Biver
Le 19/02/2017 à 16:18:12

AQccord désastreux

Piérard Maurice
Le 19/02/2017 à 09:55:42

L'Union Européenne est-elle une démocratie ?

Jean Paul CUBAYNES
Le 19/02/2017 à 00:28:32

NI TAFTA Ni CETA. Nous avons à faire à des irresponsables face aux problèmes de santé publique que nous allons rencontrer. Avec ce libre échange qui va nous appauvrir davantage, nous perdrons toute notre identité, et tous nos bons produits régionaux pour lesquels nous battons au quotidien. Nous devons nous préserver de la mal bouffe!!! et ne pleins d'autres choses encore. Il faut boycotter tous ces produits. C'est à nous d'être vigilants et ne pas consommer leurs merdes

martine
Le 18/02/2017 à 21:27:01

Une fois de plus nous voyons que'Union européenne mérite bien de disparaître. Ces députés-là ne représentent plus rien en dehors de leur propre intérêt personnel et méritent de se retrouver au chômage, ce qui ne devrait pas tarder! A quand le Frexit, l'Espexit, l'Italexit, etc? Cela ne peut être trop tôt pour ceux qui croient vraiment à la démocratie.

Maureen Johnson
Le 18/02/2017 à 19:15:14

avec les accords entre les US et le Canada, le CETA est la porte ouverte à l'importation des OGM de Monsanto.
il faut donc que le nouveau chef de gouvernement s'active pour quitter l'Europe des corrompus qui ne pensent qu'à empocher les Dollars des empoisonneurs Américains.
que l'on quitte ou pas la monnaie Euro n'est pas un problème, ce sont les 9 milliards que nous coûte l'Europe qui sont un problème ainsi que les élus qui les empochent.

Jean-Pierre Reillon
Le 18/02/2017 à 16:38:36

Il faut SORTIR de l'EUROPE !!!

Claudette ROSE
Le 18/02/2017 à 14:18:28

CETA : F.N. CETA ta fête !

Michel Quinault
Le 18/02/2017 à 10:59:47

Ni TAFTA ni CETA!
Ces traités ne respectent pas la démocratie et mettent en péril l'agriculture de proximité, l'environnement et la santé.
je demande un vote du PE envoyant le CETA devant la Cour de Justice Européenne!

zaniboni armelle
Le 18/02/2017 à 10:26:04

inadmissible,une tragédie
cela dit,l'Europe n'a pas été créée pour les populations,
mais pour le "commerce" ,y compris les plus nocifs
et inhumains.......

deanna martin
Le 18/02/2017 à 10:03:26

Que l'on ne s'étonne plus du rejet de l'Europe !!

Sylviane Murat
Le 17/02/2017 à 22:41:24

Tous ces députés (ées) soit disant instruits(es) connaissent exactement les affres de ce traité, même débile on comprend, alors pourquoi signent ils? ILS sont les marionnettes des multinationales des banques, acceptent tout sans broncher, sauf quelques uns qui ont le courage de s'opposer, pour les autres la place est bonne et désirent la garder, à ce rythme nous allons droit vers le nouveau ordre mondial voulu à tout prix par ceux qui imposent leurs lois c.a.d multinationales et banques les vrais dirigeants qui détruiront tout sur leur passage, à nous de faire barrage, la tâche sera rude, courage

Sonia
Le 17/02/2017 à 22:27:54

Je proteste contre un refus de la Majorité du PE de voter en faveur de la résolution d’envoyer le CETA devant la Cour de justice européenne.
Recevez mes salutations attentives à vos votes

stiff
Le 17/02/2017 à 20:42:54

Etre très prudent !

Robocanic
Le 17/02/2017 à 19:56:53

il faudra boycotter certains produits du ceat quand il seront connus

philippe porté
Le 17/02/2017 à 19:00:24

Le bien être, la santé et l'écologie avant les traités entre les grandes entreprises et les finances avec leur lobbys qui sont devenus un véritable fléau !

Ursula PEZEU
Le 17/02/2017 à 18:50:10

Madame, Monsieur,

Je proteste contre un refus de la Majorité du PE de voter en faveur de la résolution d’envoyer le CETA devant la Cour de justice européenne.
Recevez mes salutations attentives à vos votes

Goeneutte-Lefevre
Le 17/02/2017 à 18:46:54

j'ai toujours été une européenne convaincue mais là il s'agit d'un abus de pouvoir et d'une monumentale imbécillité ; il faudrait une refonte complète de l'Europe qui actuellement est une entité très nuisible.

hamon
Le 17/02/2017 à 18:34:31

NI TAFTA Ni CETA .

jaky 33
Le 17/02/2017 à 18:27:22

traité inadmissible et tuant toute possibilité de démocratie !!!

FRANCHITTO MARIE CLAUDE
Le 17/02/2017 à 18:26:03

Madame, Monsieur,
Je proteste contre un refus de la Majorité du PE de voter en faveur de la résolution d'envoyer le CETA devant la cour de justice européenne.
Le CETA met gravement en danger l'avenir de notre planète, donc le nôtre. Je ne suis nullement opposé à l'Europe, mais je crains énormément les dégats que risquent de provoquer des décisions telles que ce vote sur le CETA.
H. Sidrot
le 17/02/2017

Hervé SIDROT
Le 17/02/2017 à 17:30:26

D
Choix pris par des "décideurs" parfaitement sourds
à la volonté des populations européennes et à leurs intérêts, très inquiétant pour l'avenir.
Où est la démocratie chez nos représentants européens? Quelle est leur vision du monde? Pourquoi passe-t-elle toujours par l'intérêt des multinationales liberticides et de la finance?

HP
Le 17/02/2017 à 16:21:00

le CETA est un grand danger pour tous les droits que les citoyens ont gagnés par leurs luttes. Le Parlement Européen doit entendre la voix et les arguments justifiés des nombreux opposants et doit envoyer le CETA devant la our de justice européenne

Nicole CREMEL
Le 17/02/2017 à 15:53:24

mais si le CETA a eté voté le 15 fevrier 2017, comment faire pour s'opposer efficacement aux conséquences dramatiques de ce traité (cf développements de Alain Uguen ) ?

alberte de oliveira-carret
Le 17/02/2017 à 15:18:58

NON aux traités de libre échanges qui favorisent avant tout la mise en concurrence des systèmes de protection sociale au détriment des travailleurs au détriment du bien être animal et en revanche au profit des multinationales qui se gavent déjà avec la mondialisation qui est devenue en fait MERDIALISATION.
Auncune norme ne vient limiter la destruction de la nature, et des animaux ...voire la CHINE avec ses élevages de l'enfer pour cette mode ignoble de la fourrure. Le CETA c'est assez . La pollution de l'air est issue aussi de ces échanges avec la multiplication des,transports à chaque coin du monde . OUI à la souveraineté alimentaire, au local et au bio .

jacqueline PELERINS
Le 17/02/2017 à 15:14:50

Madame, Monsieur,

Je proteste contre un refus de la Majorité du PE de voter en faveur de la résolution d’envoyer le CETA devant la Cour de justice européenne.
Recevez mes salutations attentives à vos votes

jacqueline PELERINS
Le 17/02/2017 à 15:06:29

Ce traité se négocie ne catimini! Même nos parlementaires sont laissés en "marge". Le parlement européen vote cet accord Europe-Canada et "comble de la démocratie" (sic), il prend effet dès maintenant.... Les Parlements des 27 pays doivent ratifier, mais on y va quand même!!! Comme si la machine pouvait s'arrêter quand les ratifications seront effectives, si tous les pays le signent, ce qui n'est pas certain?...

La "bande d'affairistes" qui sont au pouvoir à Bruxelles ne voient que croissance et plus et plus!!!

Ne savent-ils pas que le changement climatique est en marche et au rythme actuel, il n'est près de ne serait-ce que ralentir.

Ce n'est pas original de dire ceci: mais que laisseront-nous à nos enfants et petits enfants? une planète dévastée, des déchets nucléaires et j'en passe

Et pendant ce temps, nos candidats à l'élection présidentielle chipotent à qui sera " le plus "viril"....

cactus
Le 17/02/2017 à 14:58:24

Comme d'habitude, un certain nombre de nos députés européens ne tient pas du tout compte des désirs des populations européennes majoritairement contre ce traité. Il doit s'agir de la nouvelle "démocratie européenne", celle des ordolibéraux et de la droite décomplexée et de leurs affidés de la finance et des médias. Nous ne voulons pas de cette Europe qui sent le rance.

HUGOT
Le 17/02/2017 à 14:03:16

Oui , cette signature est évidemment désastreuse !!! Peut-on encore faire réagir nos parlements ?

Dominique Sidonie Serve-Catelin
Le 17/02/2017 à 13:37:55

Je ne comprends pas comment on ne peut pas être contre ce traité et voter contre la résolution d'envoyer le CETA devant la cour de justice européenne.
Que faut-il en déduire? Aveuglement? Corruption?
J'ose espère que non.

Dany Veuvas
Le 17/02/2017 à 13:01:16

POurquoi le CETA alors que le TAFTA est jugé plus dangereux? C'est exactement la même chose. Les multinationales y règnent sans partage.

nicole zurich
Le 17/02/2017 à 12:57:38

Il le faut!

Gladys
Le 17/02/2017 à 12:26:23

Le CETA n'est pas essentiel, nos sociétés ne fonctionnent plus en besoins réels des citoyens mais en besoins de faire circuler les flux financiers pour prélever leur part de bénéfices, la technique de la "pioche", ouverture au monde ne veut pas dire ouverture à n'importe quoi, je refuse le CETA non pas comme une fermeture au monde mais comme un refus d'une soi disant ouverture qui n'est qu'une histoire de fric comme d'habitude toujours a u profit des mêmes et au détriment des mêmes, nous ne sommes traités comme des pauvres poulets en batterie

BRIDET CAROLINE
Le 17/02/2017 à 12:02:01

Le CETA met gravement en danger l'avenir de notre planète, donc le nôtre. Une fois de plus, l'intérêt des grosses entreprises passe avant celui de nos enfants et fait fi de la démocratie.

Valérie Accoyer
Le 17/02/2017 à 11:51:08

Nullement opposée à l'Europe, mais aux dégats provoqués par des décisions telles qu'entre autres, ce vote sur le CETA. Une catastrophe pour notre avenir et celui de nos enfants. STOP, SVP.

Ivicevic
Le 17/02/2017 à 11:06:33

La validation de CETA signe pour moi un choix hésitant jusque là qui devient définitif, il n'est plus envisageable de rester inscrit dans une Europe articulée et gérée de cette manière visiblement sourde aux populations et à leurs intérêts à mon sens, donc si je veux être cohérent, il n'y a plus qu'une alternative possible sortir de l'Europe.

Daniel JAGLINE
Le 16/02/2017 à 09:35:24

Le CETA a été signé ce jour 15/02/2017 et rentrera en application avant même que les parlements nationaux en aient délibéré. N'est-ce pas là un déni de démocratie une fois encore perpétré par nos représentants européens. Cette Europe doit être condamnée au plus vite, et nous devrons faire payer à ces nouveaux petits princes leurs engagements destructeurs.

Michel
Le 16/02/2017 à 00:09:07

merci pour vos commentaires, Mr Alain UGUEN
à lire ABSOLUMENT....

un anonyme
Le 30/01/2017 à 18:28:06

Je proteste contre un refus de la Majorité du PE de voter en faveur de la résolution d’envoyer le CETA devant la Cour de justice européenne.
Recevez mes salutations attentives à vos votes

MICHARD Pierre
Le 28/01/2017 à 17:34:23

Ce vote en faveur du CETA est une CALAMITE pour notre futur et pour celui de la planète entière ! Car il va accélérer la dérèglementation des traités protecteurs établis en Europe qui sont en faveur d'une autre vision du monde et des rapports Homme-Monde ! Il faudrait au Parlement Européen, et à TOUS les députés qui le composent, un courage et un cran énorme pour s'y opposer, et pour faire consensus contre.
Or à lire Mme Eleonora Forenza (GUE-NGL) : "La majorité des eurodéputés qui vient de voter dans cette commission a choisi d'ignorer des milliers de collectivités territoriales et les centaines de milliers de citoyens qui ont clairement exprimé leur rejet de cet accord. Ils ont aussi ignoré les analyses des experts qui ont évalué les conséquences négatives du CETA. Les estimations très sérieuses prévoient par exemple que plus de 200.000 emplois pourraient être perdus dans l'UE avec la libéralisation du marché provoquée par cet accord".

Il apparait ici que le PE se moque complètement des citoyens européens. Ca va avec un Junker aussi pourri que les euro-députés pro Ceta !

Jonquille
Le 27/01/2017 à 12:43:33

IMPORTANT : Lisez les commentaires de Mr Alain UGUEN. Ils sont très explicites sur les dangers des accords CETA/TAFTA/TISA.

un anonyme
Le 26/01/2017 à 20:49:25

Ca suffit la CE et le PE doivent prendre leurs responsabilités vers les citoyens. On a marre de voir comment la CE invite les Corporations á se moquer de nous en nous offrant plus de glysophate, pesticides et insecticides qui tuent nos abeilles, nos terres et de la nourriture GM pour nos bêtes qui le font tomber malade etc. etc. On en a assez!
C'est clair qu'il y a des multinationales Américaines installés au Canada! Et les ISDS? Les tribunaux privés contre les Gouvernements qui servent les grands Corporations pour garantir leur profits même s'ils vont contre nos Directives/lois Européennes qui sont la pour proteger notre santé et notre environnement! On en a marre!

un anonyme
Le 26/01/2017 à 17:12:20

Les peuples ne sont pas opposés à l'Europe, mais bien aux dégâts causés par les décisions de cette Europe-là, dont ils ressentent cruellement les effets dans leur vie quotidienne.

geronimo
Le 26/01/2017 à 09:50:21


1) déclaration du 23 janvier 2017 des 13 eurodéputés socialistes français membres du groupe SD (Socialistes et Démocrates) au parlement européen.
http://www.deputes-socialistes.eu/ceta-cest-assez/  
A quand une prise de position similaire de nos députés et sénateurs ?

2) Quelques précisions sur le vote de la commission du commerce international du PE
    - Pour le CETA : 25 (3 ALDE, 4 ECR, 1 ENF, 12 PPE, 5 SD)
    - Contre le CETA : 15 (écologistes, GUE, 5 SD)
    - Abstentation : 1 (Marielle de Sarnez, UDI)

3) Réactions sur ce vote (lu dans l'Huma de ce jour) :
    - Yannick Jadot : "Le PE ne tire aucune leçon de la victoire de Trump et du vote du Brexit en augmentant le pouvoir des multinationales et en réduisant celui des citoyens".
    - Eleonora Forenza (GUE-NGL) : "La majorité des eurodéputés qui vient de voter dans cette commission a choisi d'ignorer des milliers de collectivités territoriales et les centaines de milliers de citoyens qui ont clairement exprimé leur rejet de cet accord. Ils ont aussi ignoré les analyses des experts qui ont évalué les conséquences négatives du CETA. Les estimations très sérieuses prévoient par exemple que plus de 200.000 emplois pourraient être perdus dans l'UE avec la libéralisation du marché provoquée par cet accord".

4) France : le groupe de la gauche démocratique et républicaine (PCF-FDG) a déposé une proposition de résolution demandant au gouvernement de soumettre la ratification du CETA à referendum. Le texte de la résolution sera soumis au vote des députés le 2 février en assemblée plénière.

5) ALENA : Trudeau (Canada) est d'accord avec Trump pour revoir ce traité. Sa révision risque de porter préjudice aux travailleurs mexicains. Des groupes sociaux du Mexique, des Etats-Unis, du Canada et du Québec demandent  un remplacement de l'ALENA en réponse aux annonces de Trump et Trudeau de renégocier l'accord. Ils souhaitent bâtir un modèle nouveau qui remplace l'ALENA et qui fasse passer l'intérêt des travailleuses et des travailleurs, de agriculteurs, des consommateurs et de  l'environnement en premier. Ils s'opposeront à tout accord qui ne bénéficierait qu'aux grandes entreprises aux dépens des peuples et de la planète.


Henri Guillou

Henri Guillou
Le 26/01/2017 à 08:54:22

CETA : premier test positif pour la ratification au Parlement européen
http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/01/24/ceta-premier-test-positif-pour-la-ratification-au-parlement-europeen_5068255_3234.html  

Alain UGUEN
Le 26/01/2017 à 08:48:20

Le CETA a été adopté ce jour par la commission du Commerce International par 25 voix pour, 15 voix contre et une abstention (Je n'ai pas encore le détail sur les votes).
Cet accord sera prochainement soumis au vote du Parlement européen dans son ensemble le 14 ou 15 février à Strasbourg.
Si le PE approuve l'accord, celui-ci s'appliquera provisoirement dès avril 2017. Le CETA ayant été déclaré accord "mixte" par la CE en juillet dernier, il devra également être ratifié par les parlements nationaux et régionaux (38).

CETA : La commission Commerce international du Parlement européen approuve le traité en dépit du bon sens
Communiqué du mardi 24 janvier 2017
Sans surprise au regard de la teneur des débats lors de la séance d’hier, la commission « Commerce international » (INTA) du Parlement européen vient de voter un avis favorable au CETA, recommandant ainsi aux eurodéputés d’abandonner leur pouvoir réglementaire aux lobbies industriels et financiers. La validation de cet avis n’est hélas pas une surprise au regard de la composition de cette commission : la majorité de ses membres comptent parmi les plus fervents défenseurs de la libéralisation maximale des échanges et des investissements, dans laquelle les normes sociales, sanitaires et environnementale sont exclusivement perçues comme des obstacles au commerce.
Se faisant le relais des puissants lobbies industriels qui soutiennent le CETA, ils ont donc une nouvelle foisignoré les menaces que ce traité fait peser sur l’emploi [1], sur les filières agricoles européennes, sur les droits de l’Homme [2], sur le climat et l’environnement, et même sur le principe de précaution censé protéger notre santé [3].
L’ensemble des membres du Parlement européen devra désormais se prononcer en plénière mi-février : s’ils décident d’autoriser la ratification européenne de cet accord, ils ouvriront la voie à sa mise en application dès le mois de mars, de façon « provisoire » jusqu’à ce que tous les parlements compétents des 28 États membres de l’UE soient - enfin- consultés.
Bien que scandaleux, ce vote n’affaiblit en rien la détermination du collectif Stop TAFTA à faire barrage au CETA, qui comporte les mêmes menaces que le TAFTA : les mobilisations citoyennes vont donc se
poursuivre et s’intensifier et nous serons présents à Strasbourg, le jour du vote, pour rappeler aux
eurodéputés leurs responsabilités.
Preuve que les choix de politiques commerciales cristallisent l’attention publique et l’inquiétude des
citoyens, ils se sont imposés au centre du débat politique français.
Or aux États-unis, au Royaume-Uni, en Inde, les populismes xénophobes ont instrumentalisé la critique de ces accords et la souffrance des peuples confrontés à leurs méfaits pour accéder aux plus hautes fonctions. La perspective qu’un tel scénario se produise en France conduit les partisans du libre-échange à discréditer méthodiquement tous les acteurs et toutes les propositions appelant à la relocalisation des économies, à la lutte contre la confiscation de nos démocraties par les grands groupes privés et à une régulation de la
mondialisation qui la conditionne à la réalisation des droits sociaux et environnementaux.
C’est pourtant le débat que nous devrons avoir, en France, en Europe et au plan mondial, si nous voulons
éviter la catastrophe écologique, l’approfondissement des inégalités et la multiplication des conflits.
Notes
[1] Le 8 décembre, la commission « Emploi » du Parlement européen avait voté un avis recommandant aux membres de la commission INTA de s’opposer au CETA, évoquant notamment le risque de destruction de 200 000 emplois en Europe (dont 45 000 en France) que révélait en septembre l’étude « le CETA sans oeillères », publiée par deux chercheurs de l’université américaine TUFTS.
[2] Le 16 décembre, la Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH) a rendu un avis très critique sur le CETA et la perspective qu’il viole des principes essentiels au respect des droits de l’Homme en France.
Cet avis recommandait la réouverture des négociations. Voir l’avis de la CNCDH ,« Ne sacrifions pas les droits de l’homme aux intérêts commerciaux – L’exemple du CETA », 16 décembre 2016, http://www.cncdh.fr/node/1519  
[3] Sous pression des lobbys, les membres de la commission « Environnement, santé publique et sécurité alimentaire » (ENVI) du Parlement européen ont, le 12 janvier, amendé la proposition du rapporteur Bart Staes pour finalement émettre un avis favorable au CETA.
Une analyse juridique "CETA, TAFTA et le principe de précaution de l’Union européenne" publiée par foodwatch est disponible ici : http://bit.ly/295g7Jg  

Alain UGUEN
Le 26/01/2017 à 08:44:20

La toute-puissance des banques et des entreprises multinationales est-elle encore compatible avec la démocratie ? J'en doute, mais la question mérite d'être posée à nos responsables politiques...

Voualio
Le 12/01/2017 à 17:47:10

Révoltons nous
NON au TAFTA et au CETA et autre.

Christian MOSER
Le 12/01/2017 à 16:21:26

le ceta sera la fin des objectifs de la cop 21; la puissance politique des lobbies, Bayers, Monsanto, les ogm, les gaz de schistes.... Quel avenir pour notre planète ? Le parlement européen doit absolument défendre la souveraineté des Etats. Les conservateurs et sociaux démocrates n'ont-ils pas d'enfants et de petits enfants ? Le climat se détraque que vous faut-il pour réagir dans le sens de la défense du bien commun ?

Betty
Le 20/12/2016 à 19:43:41

Stop aux accords de libres échanges qui favorisent les plus la concentration toujours plus grande de capitaux dans qq poches et font naître des puissances qui cassent les Etats, les droits sociaux et détruisent la viabilité de notre planète.

crabos
Le 20/12/2016 à 10:31:46

Il faut que "l'Europe", qui ne représente rien des peuples européens cesse d'imposer la volonté des grandes companies.

pozzi
Le 20/12/2016 à 10:01:57

pas de CETA pas de TAFTA pas de TTIPP arrêtons les dégâts
bloquons l'UE et ses représentants corrompus par les lobbys

Laurence Desandre
Le 20/12/2016 à 08:34:17

non à la toute-puissance des lobies et des entreprises multinationales liberticides.

Jacquot
Le 20/12/2016 à 03:33:29

Il faut impérativement faire barrage à ce traité de libre échange qui est une catastrophe pour l'emploi (cf. étude de l'Université de Tuffs et le vote de la Commission EMPL du Parlement), le droit des travailleurs, l'environnement, la santé, les services publics, les normes de protection... Il protège les investisseurs et rien pour les Etats et la population.

Monique Royer
Le 19/12/2016 à 18:27:13

Ce n'est pas de cette Europe-là que nous voulons. Après le Brexit, va-t-il falloir d'autres catastrophes (en France et/ou ailleurs) pour que les dirigeants à la solde de la finance et des multinationales se résignent enfin à défendre l'intérêt général.

Ni CETA, ni TAFTA.

jbd
Le 19/12/2016 à 18:16:56

Les traités de libre échange: ALENA, TAFTA,CETA..... c'est
plus de domination des "forts" sur "les faibles" (ALENA: USA-Mexique) par exemple; c'est aussi plus de transport sur de longues distances, en avions, en bateau, donc plus de pollution à l'heure où respirer rend plus ou moins malade§....
C'est encore la croyance des "élites" (enfin, c'est le nom qu'on leur attribue!) que la croissance est sans limite avec une planète qui elle est limitée et nous le fait savoir....

Halte au feu, comme disait un certain Chirac à Johannesburg, il y a quelques années (15 ans 20 ans?)

colibris
Le 19/12/2016 à 17:59:43

Nous ne voulons pas de ce traité.Nous voulons garder notre liberté de refus et nos valeurs dans tous les domaines y compris celui de l'alimentation.

mireille bastard
Le 19/12/2016 à 17:32:26

Il faut virer les partisans de ce traité

MEYNIER Michel
Le 19/12/2016 à 16:37:21

Ni CETA ,NI TAFTA.

Monique CHAMPIOT
Le 19/12/2016 à 16:04:25

le CETA c'est l'mpérialisme américain qui va faire des peuples d' Europe des républiques bananières .

Adieu , Démocratie, dignité et culture !

Philippe Langlet
Le 19/12/2016 à 14:24:30

Je ne veux pas de cette Europe corrompue à la solde des multinationales !
Ces députés bafouent la démocratie !C'est à douter de leur honnêteté et à se demander si ils sont corrompus.

Marie-Paule F
Le 19/12/2016 à 12:38:05

Les traités multipartites ne sont faits que pour et par (intermédiaires garantis) les multinationales au détriment des populations et de leurs élus.
Ce qui s'est passé avec la commission emploi est un scandale anti-démocratique, un hold- up !

renard 37
Le 19/12/2016 à 11:58:01

Traité signé CONTRE LA VOLONTE d'une majorité d'européens ... la Démocratie est enterrée par les lobies ! IL FAUT REAGIR !!!

Caroline Bremard
Le 19/12/2016 à 11:38:31

Ces élus européens bafouent la démocratie. Pour les questions d'accord touchant le quotidien des européens le référendum devrait être obligatoire.

Bruno BISETTI
Le 19/12/2016 à 10:55:17

CETA : les mises en garde de la commission des droits de l’homme
https://stoptafta.wordpress.com/2016/12/16/ceta-les-mises-en-garde-de-la-commission-des-droits-de-lhomme/  

Alain UGUEN
Le 19/12/2016 à 09:03:45

il y a longtemps que la France et les pays européens sont sous le joug des américains et de ses multinationales (1 ex mac do). Si l'Europe ne sait pas en sortir quittons l'Europe!

un anonyme
Le 13/12/2016 à 19:06:12

il y a longtemps que la France et les pays européens sont sous le joug des américains et de ses multinationales (1 ex mac do) mais nous nous sommes endormis et maintenant nous nous réveillons comme la Belle au bois dormant. Si l'on connaissait tous les tenants et aboutissants des "tractations" au niveau européen pour faire accepter l'inacceptable on tomberait sur la partie la plus charnue de notre individu.

janine lambrechts
Le 12/12/2016 à 13:37:08

Pourquoi les Députés européens ne prévoient pas de faire vivre la démocratie ??
Nous ne les avons pas élus pour qu'ils n'en fassent qu'a leur tête (ou leur porte-monnaie ??)
Ils ont le devoir de respecter le choix des citoyens !!

LIGERON
Le 12/12/2016 à 12:24:25

La commission européenne se doit d'être d'abord au service des citoyens européens avant celui des intérêts des multinationales.

Philippe ROGER
Le 11/12/2016 à 03:35:28

Cette question est trop grave pour ne pas être débattu au parlement européen sinon la démocratie c'est quoi selon vous ?

Ceux qui voteront le non débat ne seront plus réélu à la prochaine élection européenne et l'Europe la vraie aura disparu !!!!

Jean-Paul ROBERT-ROMPILLON
Le 10/12/2016 à 23:59:48

Pourquoi, élire les députés européens, qui finalement, ne défendront que des grandes multinationales? Pourquoi les lobbys sont ils autorisés a Bruxelles? Ces groupes de pression ne menacent ils pas suffisamment l'intégrité des députés pour être interdits? quelle utilité ont ils pour nous tous ces lobbys? Pourquoi ont ils le droit d'avoir plus de pouvoir que les populations sur les députés?

plantain
Le 10/12/2016 à 19:27:06

L'opposition ne CETA sbolumrent pas TACÉ

Daniel Jagline
Le 10/12/2016 à 19:06:43

NON AU CETA.
IL EST QUAND MEME AFFLIGEANT DE CONSTATER QUE LA FRANCE A MAJORITAIREMENT VOTE POUR LE CETA AU PARLEMENT EUROPEEN
CONTRAIREMENT A L'OPINION DE LA MAJORITE DES CITOYENS FRANCAIS ET DE NOMBREUX AUTRES PAYS D'EUROPE.

CLAUDINE CAILLET
Le 10/12/2016 à 15:04:58

NON au CETA !!

F Lebis
Le 09/12/2016 à 22:28:31

Résistons et faisons résister !

jest33
Le 09/12/2016 à 21:20:49

CÉTACÉ

Polak Georges
Le 09/12/2016 à 19:12:13

Il est temps que nous comprenions que les intérêts américains ne sont pas les nôtres : le bourbier et la misère dans lequel ils ont jeté le Moyen Orient, ce sont les Européens qui en paient les conséquences.

Roland Peccoud
Le 09/12/2016 à 18:58:43

Quittons l'Europe et on ne sera plus sous la tutelle d'une bande de corrompus à la solde des lobbies.

Feyt
Le 09/12/2016 à 18:28:11

pas de CETA c'est une capitulation face aux états unis

bonnot
Le 09/12/2016 à 18:20:28

Nous signons,les instances européennes et gouvernementales n'en tiennent aucun compte... Seront-elles plus sensible à l'avis de la commission EMPL? Il est permis d'en douter, hélas, tant il ne s'agit pas de "gouverner", mais uniquement d'appliquer des théories tout droit venues de Chicago (école de): c'est la honte de notre temps, qui recherche le pire au profit des multinationales. Un ait de déjà vu dans l'histoire récente.

geronimo
Le 09/12/2016 à 16:59:01

La commission EMPL (emploi) du Parlement européen appelle la commission INTA et au delà le Parlement européen à rejeter CETA.

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-%2F%2FEP%2F%2FNONSGML%2BCOMPARL%2BPE-593.983%2B02%2BDOC%2BPDF%2BV0%2F%2FFR  

Alain UGUEN
Le 09/12/2016 à 08:44:21

les traités, CETA, TAFTA et autres fadaises n'aideront en rien l' agriculture et un commerce digne de ce nom, le monde est devenu le marché des voleurs et des arnaqueurs

Les groupes majoritaires du Parlement sont lamentables !

Marie-Pascale LEGELEUX née PAQUET
Le 08/12/2016 à 08:20:48

CETA=TAFTA=contre la démocratie ..l’économie domine la vie politique! a quoi servent les élus qui nous coûtent si chers??

Jocelyne Stephen
Le 07/12/2016 à 20:24:31

Depuis le début de l'ouverture des négociations / CETA + TAFTA, je suis scandalisée par le secret qui entoure celles-ci, en particulier dans l'absence de relation entre les "négociateurs" et les députés du Parlement. Un déni de démocratie. Merci à Mr Magnette pour sa pugnacité dans cette lutte. Il est bien seul - et nous, citoyens, aussi !

Claire MICHAUD
Le 07/12/2016 à 17:04:18

Les Eurodéputés Ecologistes et Européens sont à nous défendre dans ce combat anti-TAFTA et anti-CETA, et dans d'autres. Dommages qu'ils et elles soient si peu nombreux-ses ... sans doute du fait que nous ne sommes pas assez d'électeurs et d'électrices à leur faire confiance ! A nous de convaincre d'autres électeurs et électrices de chercher l'Alternance écologique.

Michel ISAMBERT
Le 07/12/2016 à 14:32:05

Ha, elle est belle la démocratie !!!

Gége78
Le 07/12/2016 à 13:34:26

Pas de CETA ni de TAFTA : honte aux multinationales, aux conservateurs et sociaux démocrates de Strasbourg tous corrompus

jacqueline baussaron
Le 07/12/2016 à 11:31:31

Je suis contre le CEITA, c'est le cheval de TROIE du TAFTA.
il va y avoir trop de conséquences pour le peuple européen

TITINE
Le 07/12/2016 à 11:17:32

Raz le bol de cette oligarchie qui ne pense qu'a empoché leur enveloppe de dessous de table, ce n'est pas une Europe pareille que veulent les citoyens, une Europe qui basse son pantalon devant l'Amérique, alors que si on voulait on est plus fort qu'eux, surtout les USA avec leur millier de milliard de dollars de dettes publique !!! C'est nous les faire payer qu'ils veulent !!!

Christian Cholewa
Le 07/12/2016 à 11:17:09

Plus nous seront à nous soutenir, plus nous seront puissants.

L'union fait la force.

Ilona Chereau Bournel
Le 07/12/2016 à 10:36:35

Soyez courageux pour nous qui sommes bien impuissants

Bibi
Le 05/12/2016 à 22:33:27

PAS DE CETA ENCORE MOINS DE TAFTA VIVE LA WALLONIE COURAGEUSE

gérard BERTIN
Le 05/12/2016 à 11:03:28

Honte aux conservateurs et sociaux-démocrates de Strasbourg qui nous livrent pieds et poings liés aux multinationales responsables de tous les désastres financiers et sanitaires. sont-ils inconscients ou corrompus? Bravo monsieur Magnette,seule conscience dans ce marigot puant!

Françoise Carthieux
Le 05/12/2016 à 10:44:23

Pendant combien de temps encore les députés censés nous représenter laisseront ils le pouvoir et l'argent public aux multinationales sans se préoccuper des intérêts vitaux de leurs citoyens et de la planète ?

Martine GROUILLER
Le 05/12/2016 à 08:17:44

Le manque de démocratie qui entoure ce traité, ainsi que le manque de transparence, sont proprement scandaleux pour des Etats qui se prétendent des démocraties. Les conséquences économiques, sociales, humaines et environnementales sont telles qu'il est impensable que l'UE signe un tel traité dans ces conditions, contre les intérêts des peuples. Il ne servent que les intérêts des puissants, sans le moindre égard pour les générations futures. Cela est inacceptable pour tout citoyen digne de ce nom.

Rob89RF
Le 04/12/2016 à 14:56:04


NON au CETA, voyez ce qui se passe à Florence
avec le Mac Do...

Bailly
Le 04/12/2016 à 12:09:59

Merci de prendre en compte notre avis, êtes-vous bien sûr qu'une multinationale ne pourra pas porter plainte contre un pays si leurs produits ne nous plaisent pas? Les échanges commerciaux c'est bien mais il me semble que cette époque est révolue, protégeons nos petites entreprises et nos petits producteurs locaux<;

Véronique Eboué
Le 04/12/2016 à 11:10:31

la tour de babel et la mondialisation, n'y aurait-il pas une similitude?

Jean-Paul LE TURDU
Le 04/12/2016 à 07:31:29

Rejetons la remise en question de la souveraineté populaire et les tribunaux privés voulus par les multinationales qui dérogent au droit européen en vigueur!

MICHARD Pierre
Le 03/12/2016 à 19:10:10

Reprenons le contrôle.Stop à l'Europe des multinationales et Stop à ses traités iniques qui ne servent que la finance.Non au CETA et au TAFTA!

Polguer
Le 03/12/2016 à 17:07:10

Puisqu'il faut être raisonnable à la place des décideurs...

Blaise CLEMENT
Le 03/12/2016 à 16:03:24

le CETA, arme des 1% les plus riches de la planète pour dépouiller encore plus les travailleurs et les travailleuses qui eux seuls et elles seules créent les richesses et créent de la richesse qui leur sont volées.

CETA = exploitation à outrance

CETA = aliénation, car privation d'éducation et de culture l'immense majorité de la population du globe

NON au CETA !

Paul Carlé
Le 03/12/2016 à 15:59:07

À ce niveau, toute décision de ce type, quand elle est aussi impopulaire, doit être soumise à référendum, et avec assez de temps pour réfléchir…

Arnaud Carron de la Carrière
Le 03/12/2016 à 13:39:56

Nous disons un MERDE franc et massif à tous les lobbyistes qui font passer leur intérêt avant celui des citoyens.

Roland COMTE
Le 03/12/2016 à 12:37:40

que le ministre traîne des pieds pour faire vérifier par la Cour Européenne de Justice la compatibilité avec les Institutions n'est pas un bon signe pour ceux qui comprennent que le CETA n'est pas favorable aux normes européennes.

Y.Leroux
Le 03/12/2016 à 11:49:20

FAUT IL UNE VERITABLE REVOLUTION POUR QUE NOS ELUS POLITICIENS CORROMPUS PAR TOUS LES LOBBIES COMPRENNENT QUE TROP C'EST TROP

Alain Begon
Le 03/12/2016 à 11:18:28

Il est aussi possible [et nécessaire] via twitter, de remercier et soutenir @PaulMagnette

Daniel
Le 03/12/2016 à 10:57:18

au plus nos elus s'éloignent de nous, au plus nous nous méfions ... à juste titre. alors, ils perdent leur légitimité. si l'europe est une bureaucratie, ou le siège de lobbying intenses et incontrôlés, elle ne mérite pas de survivre et, donc, elle ne survivra pas. nos amis britanniques l'ont bien compris, eux.
ça veut dire quoi, "démocratie" ? un terme désuet d'un temps passé ? croyez vous que ça puisse durer de la sorte ?

Jean Brunel
Le 03/12/2016 à 09:33:12

Ca traine, et Mr Magnette a raison !Nos Amis Belges Francophones ne veulent pas plus que nous, Français crever en mangeant de la bouffe malsaine prâce au CETA et TAFTA.

POMAR
Le 03/12/2016 à 07:59:19

Il faut virer ces incapables qui sont là pour leurs intérêts personnels et n'ont strictement rien à faire des citoyens européens qu'en a demander l'avis de ces citoyens c'est du surréalisme ils ne peuvent pas s'abaisser à une demande aussi saugrenue.

Cartus
Le 03/12/2016 à 06:16:34

Il faut virer ces incapables qui sont là pour leurs intérêts personnels et n'ont strictement rien à faire des citoyens européens qu'en a demander l'avis de ces citoyens c'est du surréalisme ils ne peuvent pas s'abaisser à une demande aussi saugrenue.

Cartus
Le 03/12/2016 à 04:43:24

Il faut virer ces incapables qui sont là pour leurs intérêts personnels et n'ont strictement rien à faire des citoyens européens qu'en a demander l'avis de ces citoyens c'est du surréalisme ils ne peuvent pas s'abaisser à une demande aussi saugrenue.

Cartus
Le 03/12/2016 à 04:43:23

Méfiance!!!

Jean Chaudieu
Le 03/12/2016 à 04:37:51

Non au CETA

Zoe
Le 03/12/2016 à 00:50:53

Nous ne pouvons abandonner notre pouvoir de décisions , surtout à des non élus européens

AUSSEUR Robert
Le 03/12/2016 à 00:31:46

CETA : Foutage de gueule n° 56W4T3208F
J'aime bien le commentaire de Nestor : "A voté!"

Encore bravo à nos députés européens PPE et S&D. Dormez braves gens.
Heureusement, le Belge veille au grain.

Courage, il existe encore quelques êtres humains qui réfléchissent et qui s'informent.

Yan Kiev
Le 02/12/2016 à 22:44:48

Tant que les tribunaux d'arbitrages privés font partis du CETA, CETA est anti-démocratique en plus d'être anti cop 21 donc climaticide et antisocial

Jerome
Le 02/12/2016 à 22:32:25

CETA comprend en version opérationnelle une clause qui défend les investissements pour 20 ans.
Un investissement protégé est un investissement conforme à la législation à la date où il est effectué.

autrement dit un gouvernement alternatif qui voudrait remettre en cause la loi travail irait au tribunal et serait comdamné.

LUCAS
Le 02/12/2016 à 22:11:15

Ce vote précipité montre bien que les tenants de cet accord ne veulent pas que les peuples se mêlent de leurs affaires. Est-on encore en démocratie ?

francois moscato
Le 02/12/2016 à 22:10:34

Continuez comme cela, et ne vous étonnez pas que nous ne croyons plus à l'Europe, dont il y a peu, j'étais un ardent défenseur, qu'est-ce qui vous fait peur dans le fait de demander notre avis concernant le CETA ???? assumez un minimum de démocratie, ou alors acceptez que les Européens ne vous fassent plus confiance !!!
Bla

Blablabla
Le 02/12/2016 à 21:38:30

Voila une façon de ne pas tenir compte des peuples, j'aurai aimé que mon gouvernement nous demande notre avis

Effix
Le 02/12/2016 à 21:36:55

Référendum !

chasseloise
Le 02/12/2016 à 20:41:52

Nous nous faisons tous piégés !!! Mr Magnette SVP faites supprimer le CETA pour tous les européens !!

Caze Michele
Le 02/12/2016 à 19:50:33

Bravo les wallons, a nous aussi de refuser cet accord du grand capitalisme!

Vigneron
Le 02/12/2016 à 19:33:13

Pas de CETA!Nous ne voulons ni des OGM, ni des volailles rincées à l'eau de javel et NOUS PREFERONS CONSOMMER LOCAL! Comment peut-on proposer de tels accords alors que nous sommes en train d'étouffer avec la pollution (transports maritimes et aériens) et subissons de plein fouet des catastrophes dues au réchauffement climatique!

Marie-Hélène Rousseaux
Le 02/12/2016 à 19:17:50

Il faut que le public soit informé sur les contenus des articles relevant du tribunal arbitral et laisser le temps au temps

Léon magret
Le 02/12/2016 à 18:46:31

Félicitations Monsieur MAGNETTE. je cherche vainement en France les "hommes politiques de votre trempe. J'ai honte de et pour mon pays, couché devant les financiers internationaux.
Il est plus facile d'emprunter que de lever l'impôt, pour financer les gaspillages et les grands projets inutiles et couteux.

G. LACROIX.

gérard LACROIX
Le 02/12/2016 à 18:41:13

Merci Monsieur Magnette continuez!!

Fanfan
Le 02/12/2016 à 18:16:35

Continuons à soutenir M. Magnette et la Wallonie dans ce combat de David contre Goliath. Continuons toutes les cyberactions possibles
Pierre

Pierre Lenders
Le 02/12/2016 à 18:06:05

Une seule solution :

mettre tout ces pantins par terre et renverser la table ! bref,faire la révolution !!

DIDI
Le 02/12/2016 à 17:59:14

screugneugneu!
et si on leur coupait les vivres?

Josette Bel
Le 02/12/2016 à 17:55:38

à quand une grande résistance en France contre ces traités?
ne lâchez rien, les wallons! s'il vous plaît!
merci pour nous qui ne faisons que dire amen!
être poli avec ceux qui osent
est la moindre des choses!

Josette Bel
Le 02/12/2016 à 17:54:15

Il ne suffit pas de glisser un bulletin dans l'urne pour être en démocratie. Il faut qu'une vraie information précède le vote et que le résultat du vote soit respecté. Nous ne sommes plus en démocratie et ils s'étonnent du malaise !!!

Hélène CHARRIER
Le 02/12/2016 à 17:36:24

Le CETA en l'état ne satisfait pas, tant sur le plan de la protection juridique et citoyenne que sur le fait de ne pas favoriser les circuits courts et les normes environnementales Européennes
.

Fauvelet
Le 02/12/2016 à 17:35:59

Le CETA comme les autres traités de libre échange n'est qu'une histoire d'argent. Le vivant n'est absolument pas prit en compte, voire il est prit en otage. Donc c'est non au CETA

gilles bas
Le 02/12/2016 à 17:04:19

Alain Bégon dit l'essentiel en quelques mots sur le CONSTAT
Mais alors, QUE FAIRE ?
Je ne sais, mais d'abord convaincre l'immense majorité de ceux qui vont perdre… qu'ils vont perdre gros.
Retour à l'opinion publique à rencontrer, débattre avec elle…
Armand

Darmet Armand
Le 02/12/2016 à 16:59:21

Ce traité CETA proscrire !!

bob
Le 02/12/2016 à 16:54:40

heureusement que nous avons magnette et sa vigilance pour éviter la précipitation

dubois
Le 02/12/2016 à 16:53:04

Vive les Belges !

anne
Le 02/12/2016 à 16:37:38

La précipitation des eurodéputés PPE et S&D est une preuve supplémentaire, s'il en était besoin, de la nocivité des traités de libre-échange en général et du CETA en particulier. Si ces messieurs-dames étaient si certains-aines de leurs bienfaits, ils-elles feraient assaut d'explications argumentées auprès de leurs mandants-tes et n'empêcheraient pas l'examen de ce traité par toutes les commissions concernées du Parlement européen...

co2monamour
Le 02/12/2016 à 16:00:43

Magnette menace de faire suspendre le CETA


Selon le ministre-président wallon, le fédéral tarde à honorer un de ses engagements.

Le ministre-président wallon Paul Magnette a annoncé jeudi en fin de journée son intention de proposer au parlement wallon d’activer la clause de suspension du Ceta (traité de libre-échange UE-Canada) si le gouvernement fédéral tardait à demander l’avis de la Cour de justice de l’Union européenne. Le fédéral s’est engagé à demander un avis à la Cour concernant la compatibilité avec les traités européens du mécanisme juridictionnel du Ceta qui fait appel à des arbitres privés et non aux cours et tribunaux des états-membres.

Interpellé par le PS à la Chambre, Charles Michel a précisé qu’il attendait d’abord un avis sur un autre traité, un accord de libre-échange entre Singapour et l’UE, avant d’interpeller la Cour.
« Une interprétation malhonnête » selon Magnette

« Il ne faut pas jouer avec les pieds des Wallons », a déclaré M. Magnette à Belga. Le Premier ministre Charles Michel semble faire « une interprétation malhonnête » des engagements qu’il a pris vis-à-vis de la Wallonie dans la négociation sur le traité.

« S’il s’avère qu’il est de mauvaise foi, je demanderai au parlement wallon d’activer la clause de suspension du traité. On avait en effet prévu tous les cas de figure », a ajouté M. Magnette.

Cette clause, selon le chef du gouvernement wallon, devra être notifiée par le gouvernement fédéral aux États membres de l’UE, entraînant la suspension du traité dans son ensemble, sans possibilité de mise en application provisoire.
https://stoptafta.wordpress.com/2016/12/02/magnette-menace-de-faire-suspendre-le-ceta/  

Alain UGUEN
Le 02/12/2016 à 13:56:05

TAFTA-oui-non? En Erance-Flections: sous la Vème, on connait bien le coup du père François..!

Phil\'
Le 29/11/2016 à 21:37:31

Cessez de vouloir nous clouer le bec et de ne pas écouter les besoins de la survie planétaire.

Marie Beauchemin
Le 27/11/2016 à 23:32:35

IL FAUT CONTINUER
Le vote sur le CETA est reporté en Commission en janvier et en plénière en février.Plus d'infos --->
https://stoptafta.wordpress.com/2016/11/25/le-vote-sur-le-ceta-est-reporte-en-commission-en-janvier-et-en-pleniere-en-fevrier/  

Olivier Compan
Le 26/11/2016 à 17:29:26

Seule solution : le frexit,car l'UE ne se réforme qu'à l'unanimité, ce qui est impossible à 27 Etats aux intérêts et histoires différents. Renseignez-vous sur le site de l'UPR, le parti de François Asselineau, le seul qui propose de quitter l'UE, l'OTAN et l'euro. Parti le plus consulté sur internet, 13000 adhérents (PS = 20000), censure médiatique féroce. Informez-vous, ou subissez cette dictature.

Claire Bouvier
Le 25/11/2016 à 23:07:15

Voici un avant-goût du TAFTA / CETA :
Le Maire de Florence a refusé l'implantation d'un McDonald's sur la piazza del Duomo, s'appuyant sur un règlement visant à protéger le centre historique et à favoriser la vente de produits locaux. En outre 24000 florentins ont signé une pétition contre l'installation du fast food. (Source : La Tribune du 04/11/2016).
Mc Donald's réclame maintenant 19,8 millions de dollars à Florence pour ce refus d'implantation jugé contraire à la libre entreprise !!!
Aux oubliettes le respect du patrimoine, de la production locale et de la volonté de la population, sans oublier le respect de l'environnement... C'est ça le CETA / TAFTA.

Frawald
Le 25/11/2016 à 20:13:46

Cultiver son jardin pour sa sécurité psychique et alimentaire. Acheter local.Fonctionner de manière de plus en plus collaborative. C'est, j'ai bien l'impression, la meilleure alternative à tout ça. "l'écosystème contre l'égosystème"...

plantain
Le 25/11/2016 à 19:43:01

ya basta

un anonyme
Le 25/11/2016 à 18:14:58

Et après ces messieurs bien pensant s'étonnerons du vote des Européens et de la monté de l'anti-systhème!
Vive l'Europe, mais des peuples pas celle des marchés et du fric.

DiBou85
Le 25/11/2016 à 17:47:15

Pendant combien de temps encore les députés nous représentant laisseront ils aussi facilement le pouvoir aux multinationales sans se préoccuper des intérêts vitaux de leurs citoyens?.

Bernard DUCHENE
Le 25/11/2016 à 17:44:18

La droite (française et européenne) et les sociaux-démocrates (dont les socialistes français) sont des grands démocrates. Ils l'ont prouvé à de multiples reprises et sur tous les sujets. Mais nous sommes sans doute trop bêtes pour comprendre ces braves gens qui ne veulent que notre bien ....

GILLET-CHAULET Rémy
Le 25/11/2016 à 17:00:57

L'humain est débile , il n'y a pas d'espoir.


Yo
Le 24/11/2016 à 19:53:09

Il faut que les états et les citoyens que nous sommes retrouvent leurs pleines capacités d'action face aux multi nationales!

bertrand sarrebressolles
Le 24/11/2016 à 15:57:41

Les partisans du totalitarisme néolibéral (PPE et Sociaux démocrates) sont toujours beaucoup plus pressés de faire avaliser ce qui renforce la marchandisation du monde et des individus, que pour réguler la finance (Voir le temps pris pour mettre en place la moindre mesure de régulation du système bancaire en Europe) ou pour faire respecter la démocratie. (Voir la différence de traitement réservé au dictateur Orban ou au peuple Grec). S'ils veulent éviter un examen préalable du CETA par la cours de justice c'est qu'il y a un loup.

Garnier
Le 24/11/2016 à 09:34:42

Pourquoi, en lieu et place de ce traité comercial, ne mettent-ils pas en place une gouvernance démocratique (elue donc) qui préfigurerait un pouvoir démocratique et qui emmettrait des lois mondiales, dont nous aurions besoin pour gérer les difficultés qui s'annoncent pour nous et nos enfants?

Christian Perez-Gil
Le 24/11/2016 à 01:10:36

Comment obliger un(e) élu(e) de respecter ses promesses électorales ?

René KAZMIERCZAK
Le 23/11/2016 à 20:56:29

Heureusement que Trump est contre le TTiTP

René KAZMIERCZAK
Le 23/11/2016 à 20:47:20

Pas plus de CETA que de TAFTA! C'est le début de notre perte de liberté totale, de notre déchéance alimentaire et de l'oublie de notre identité!!!
On nous plonge dans le modèle américain sans qu'on ne puisse dire un mot vu que le parlement fait ce qu'il veut et que nos votes sont des jeux de cartes pour ces clows!

Maycat
Le 23/11/2016 à 20:08:34

Stop à la corruption de ces lobbyistes et de ce capitalisme destructeur.
A quand le respect de la démocratie , de la voix du peuple et de sa santé ?

Juliette
Le 23/11/2016 à 19:38:26

Ne laissons pas les technocrates décider pour les citoyens; La cour de Justice doit être saisie et sa décision doit révéler la malfaisance des projets préparés dans l'ombre.

MICHARD Pierre
Le 23/11/2016 à 18:30:04

Encore une fois ce sont les grands groupes et la finances qui vont se frotter les mains d'avoir joué un bon tour à tous ces idiots de consommateurs.Nous sommes représentés soit par des incapables,soit par des corrompus,je ne vois pas d'autre possibilité de comprendre ces gens!

pascal
Le 23/11/2016 à 18:00:45



Le CETA est une menace grave contre la dignité et la liberté des peuples européens car les transnationales d' Amérique du Nord auront un pouvoir politique supérieur aux gouvernements élus démocratiquement et la civilisation des OGM et des produits alimentaires-poisons vont nous envahir.

Philippe Langlet
Le 23/11/2016 à 17:38:07

Y en a vraiment marre de ces guignols qui nous parlent toujours de démocratie, mais qui la galvaudent sans cesse, c'est minable..... Ils méritent la "cour internationale de justice", pas moins; d'une certaine façon ce sont des génocidaires. Mes propos sont certes violents, comme le sont ces tristes sires.

colibris
Le 23/11/2016 à 17:33:21

ON NE LACHE RIEN

MARTIN LIONEL
Le 23/11/2016 à 17:02:35

Où est l'intérêt général. On aimerait être consulté.

tolkien
Le 23/11/2016 à 15:27:04

Le commerce, encore le commerce, toujours le commerce et avec des gens qui nie le réchauffement climatique et la dangerosité des ogm et veulent nous imposer des produits dangereux pour notre santé ; ce traité ne dois en aucun cas être signé , ne dois jamais voir le jour.
"j'ai dit"
P.ROBIN

patrick robin
Le 23/11/2016 à 15:24:57

Il faut respecter les personnes qui composent la France et l'Europe. La vérification de la conformité du CETA est légitime.

Jean-Benoît Fischer
Le 23/11/2016 à 15:01:10

Cette libéralisation du commerce, c'est favoriser les lobbies de l'agriculture et élevage industriels, ce qui accentuera la perte de la biodiversité, la dégradation de notre environnement et de notre santé sans compter ses impacts désastreux sur le climat
pour Naturjalles
F Couloudou

Naturjalles
Le 23/11/2016 à 14:42:22

C'est un acte d'autorité antidémocratique, quand on ne veut pas de dialogue sur un sujet aussi important, on peut se demander ce que cela cache ?

Patoche
Le 23/11/2016 à 14:11:01

UE-Le Parlement ne portera pas le Ceta devant la Cour de Justice
http://www.boursorama.com/actualites/ue-le-parlement-ne-portera-pas-le-ceta-devant-la-cour-de-justice-06a54220bbf0843bd4a16a94ca2d8445  

STRASBOURG, 23 novembre (Reuters) - Le Parlement européen a repoussé mercredi une résolution qui aurait demandé l'avis de la Cour de justice sur la compatibilité du Ceta, accord de libre-échange entre l'UE et le Canada, avec les traités de l'Union européenne.
Cette demande, émanant des Verts et soutenue par 89 députés, a été rejetée par 419 voix contre 258 pour et 22 abstentions.
Le Parlement européen doit encore donner son accord au traité, signé le 30 octobre entre les deux parties, pour permettre son entrée en vigueur prévue en 2017.
Le Ceta (Comprehensive Economic and Trade Agreement) doit faire disparaître les tarifs douaniers sur près de 99% des marchandises et, selon ses promoteurs, dynamiser le commerce et l'emploi de part et d'autre de l'Atlantique.
Les opposants invoquent les menaces qu'il ferait peser sur certaines politiques européennes et demandent à la Cour d'examiner la conformité avec le droit européen des tribunaux arbitraux qu'il prévoit pour régler les conflits commerciaux transatlantiques.

(Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse)

Alain UGUEN
Le 23/11/2016 à 13:48:14

CETA et TAFTA c'est blanc-bonnet et bonnet-blanc

Joël MARTY
Le 23/11/2016 à 12:13:44

C'est une honte. Tous les citoyens doivent se mobiliser sans tarder contre ces multinationales prêtes à tout pour gaver une toute petite minorité constituée d’actionnaires et de banques. Déjà, dans certains domaines, ils ne nous laissent plus le choix. Qui, au final, paye déjà pour ces multiples chantages et profits tout aussi indus qu’exorbitants dont ont leur laisse, privilèges et jouissance ? Toujours les mêmes ! Quand des politiciens élus laissent des "experts technocrates" et des bandits de grand chemin cravatés - adeptes de la secte religieuse ultralibérale et du "système" - décider dans le dos des peuples d’aberrations telles que les TAFTA, CETA, etc., ils sont forcément complices. On peut se poser la question de savoir si, personnellement, ils ne sont pas eux même actionnaires de ces entreprises destructrices. Il ne faut pas s’étonner que parallèlement, ces gens là pointent du doigt les smicards en voulant démontrer que le coût du travail et trop élevé… Pourquoi VEOLIA peut elle se permettre de réclamer de l’argent à l’Egypte qui ose vouloir augmenter les salaires minimum ? Que penser de l’attitude de P.MORRIS vis-à-vis de l’Australie qui souhaite mieux protéger ses citoyens du tabac ? Que penser de MCDONALD’S qui réclame 19,8 millions de dollars à la ville de Florence pour un refus d’implantation dans un lieu historique protégé ? Encore merci à M. Paul Magnette et sont gouvernement, seuls résistants officiels en Europe.

Jean-Jacques Moulin
Le 23/11/2016 à 12:07:36

La vérification de la conformité du CETA avec les droits fondamentaux des citoyens européens est légitime et nécessaire.

Thierry PLOUZENNEC
Le 23/11/2016 à 11:52:28

il est grand temps que la voix du peuple pèse dans les décisions prises - sinon on risque la catastrophe à court ou moyen terme

un anonyme
Le 23/11/2016 à 11:07:26

A QUAND CESSERONS NOUS DE CROIRE QUE NOS ELUS NATIONAUX OU EUROPEENS CHERCHENT A DEFENDRE L'INTERET GENERAL?
ILS SONT POUR UNE TRES LARGE MAJORITE A LA BOTTE DES LOBBIES, SOIT PAR INCOMPETENCE, SOIT PAR INTERET STRICTEMENT PERSONNEL

Alain Begon
Le 23/11/2016 à 10:59:29

C'est un vrai scandale antidémocratique.

glace999
Le 23/11/2016 à 10:40:16

Voilà encore une action qui explique le désenchantement des européens pour cette "europe" de lobbyistes; de technocrates coupés de la réalité non élus; de poli-tocards. Tous sont bien entendus corrompu à divers degré. Alors il y aura encore d'autres "Brexits" en continuant comme cela. Les peuples sont en colère ne l'oubliez pas dans vos tours d'ivoire.

darkjedi
Le 23/11/2016 à 10:03:48

Darna demande Je voudrais savoir si toutes les pétitions ayant le même objectif.s'ajoutent?

1 ceci est une cyberaction et non une pétition : les différences :
a lorsque vous cliquez le message part directement au Président du Parlement Européen et à vos euro-députés si vous avez un compte sur le site et que vous avez choisi vos élus alors qu'avec une pétition vous rajoutez votre nom à une liste mais rien ne prouve que cette liste atteindra un jour sa cible.
b comme c'est votre message vous pouvez le modifier ce qui n'est pas possible dans une pétition

2 Cyberacteurs est une association basée en sud-armorique dont vous pouvez voir les AG sur le site qui a pour vocation d'offrir ses outils à d'autres associations. Nos concurrents sont souvent des entreprises nord américaines dont la vocation est de faire du profit : le business plan de Change par exemple c'est de vendre des contacts aux gens qui déposent des pétitions sur leur site. Plus vous voulez de contacts plus il faut payer. Si nous incitons nos partenaires à adhérer (il faut bien payer les salaires principales charges de l'association) nous envoyons toutes nos infos à tous nos contacts.

3 nos partenaires sont des associations ou des collectifs parce que ce qui nous importe c'est une relation durable qui nous permette d'informer nos abonnés sur le suivi des actions. Nous ne sommes pas une usine à pétition où n'importe qui peut mettre n'importe quoi.

4 Les commentaires permettent à chacun de s'exprimer ce qui n'est pas le cas sur les usines à pétitions.

5 5 jours par semaine nous mettons en ligne (possibilité de les recevoir par mél) une revue de presse reprenant les infos sur les sujets que nous traitons (environnement, citoyenneté, droits de l'être humain, paix…) et nous envoyons à tous nos contacts des journaux des bonnes nouvelles ou des compte rendus trimestrielles sur les actions passées pour que chacun sache à quoi ont servi ses clics.

Alain Uguen

Alain UGUEN
Le 23/11/2016 à 09:51:08

Quand comprendrons-nous que ce n'est pas parce qu'un système s'autoproclame démocratique depuis sa création qu'il l'est? L'illusion doit tomber définitivement...Alors à vos pouvoirs créatifs et reprenons nos vies en main...

Hugues-Henri Chambon
Le 23/11/2016 à 09:50:44

Cette précipitation qui fait suite à des tractations occultes durant des mois voire des années ne peut que créer la suspicion.
Seul recours pour protéger l'avenir de l'Europe et de ses citoyens : faire appel à la Cour de Justice qui est compétente pour trancher les intérêts véritables des pays européens face à l'appétit sans limite des lobbies américains (plus que jamais) et canadiens

palou78
Le 23/11/2016 à 09:19:56

Il est intolerable que les deputes que nous avons elus agissent maintenant contre nous en donnant la possibilite aux multinationales d'agir comme bon leur semble, et puissent nous imposer leur vues sans aucun recours.

Michel
Le 23/11/2016 à 08:56:13

Je voudrais savoir si toutes les pétitions ayant le même objectif, entre Cyberacteurs, Change, les 350...etc...s'ajoutent? Ou y a-t-il 1 concurrence médiatique entre ces diverses ONGs?

Darna
Le 23/11/2016 à 08:39:04

SOUVERAINETE CITOYENNE ?FAISONS RECULER CE DIRIGISME EUROPEEN DU CAPITALISME SOUS SES FORMES INACCEPTABLES

ALAIN
Le 23/11/2016 à 07:54:10

Pas plus de CETA que de TAFTA.

Gérard Huberdeau
Le 22/11/2016 à 23:25:26

C'est un vrai scandale antidémocratique.
Depuis passe-t-on d'office sans discution préalable des lois, des contrats, et des engagements impliquant l'avenir des Populations Européennes ??
Y aurait il de gros avantages Lobbyistes pour ceux qui veulent passer l'accord CETA sans aucune discution préalable ???
Manifestement les dés sont pipés, la partie est biaisée, c'est anti-démocratique.

Philippe martin
Le 22/11/2016 à 22:47:25

a voté ^^

Nestor
Le 22/11/2016 à 22:34:04

la corruption,on sait ou ça commence mais jamais comment ça fini...

tino
Le 22/11/2016 à 22:33:23

Le CETA nous livrerait à la toute-puissance des grandes multinationales canadiennes et à leurs critères alimentaires et agricoles. Nous voulons garder notre indépendance.

un anonyme
Le 22/11/2016 à 21:40:29

A moins que vous ne soyez directement intéressé par ces accords de libre-échange (CETA, TAFTA, TISA, ...) vous n'avez aucune raison de faciliter les manœuvres des multinationales au détriment de l'intérêt des citoyens et des PME.

Jean-Pierre Crémoux
Le 22/11/2016 à 20:36:28

les chtrumpitudes vont s'accélérer !!

dagobert
Le 22/11/2016 à 19:18:22

Pas de signature sans passage préalable devant la cour Européenne. Non à l'accélération des procédures, et au passage en force

Marie-Odile NOVELLI
Le 22/11/2016 à 18:42:04

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !