Cyber @cteurs dans l\'émission \

ONDES SCIENCE et MANIGANCES

Notre dame des bulldozers par François Morel

Des OGM dans mon assiette ? Le mini-guide pour comprendre l\'étiquetage des aliments

cyberaction : Aidez cet agriculteur à arrêter le colza OGM de Monsanto


Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Sauvons Intisar Sharif Abdallah de la lapidation

Mise en ligne du 04/06/2012 au 13/08/2012

SOUDAN : UNE FEMME CONDAMNÉE À MORT PAR LAPIDATION
Le 13 mai 2012, le Tribunal pénal d’Ombada, dans l’État de Khartoum (centre du Soudan) a condamné Intisar Sharif Abdallah à mort par lapidation pour adultère, en vertu de l’article 146 du Code pénal de 1991. Cette femme a d’abord plaidé non coupable, puis elle s’est rétractée lors d’une autre audience, apparemment après avoir été battue par son frère.

Bilan de la cyberaction :

7643 participants


Intisar Sharif Abdallah a été libérée le 3 juillet. Le tribunal d'Ombada à Omdurman, une banlieue de la capitale Khartoum, a abandonné toutes les charges retenues contre elle, par manque de preuve. La jeune femme était jugée de nouveau après que la Cour d'appel d'Omdurman eut annulé sa condamnation à mort par lapidation.
Au cours du premier procès, le 13 mai, le tribunal d'Ombada avait reconnu Intisar Sharif Abdallah coupable d'adultère et l'avait condamnée le jour même à la mort par lapidation. Le jugement se fondait uniquement sur le témoignage qu'Intisar Sharif Abdallah avait donné sous la contrainte après avoir été frappée par son frère. Lors du premier procès, Intisar Sharif Abdallah avait été privée de l'aide d'un avocat.
Les avocats représentant Intisar Sharif Abdallah avaient interjeté appel du verdict du 13 mai auprès de la cour d'appel d'Omdurman. Le 20 juin la cour d'appel a rejeté la reconnaissance de culpabilité et la condamnation du 13 mai en invoquant le fait que le tribunal d'Ombada avait violé le droit constitutionnel d'Intisar Sharif Abdallah à une défense. Le tribunal d'Omdurman a alors demandé que l'affaire soit renvoyée devant le tribunal d'Ombada pour qu'il y ait un nouveau procès.
Lors du nouveau procès du 2 juillet devant le tribunal d'Ombada, les avocats d'Intisar Sharif Abdallah ont déclaré qu'elle retirait son témoignage et rejetait les charges retenues contre elle. Le jour suivant, le tribunal d'Ombada a abandonné les poursuites par manque d'éléments de preuve, en invoquant l'article 141 du Code de procédure pénale de 1991. Intisar Sharif Abdallah a été libérée le 3 juillet. Elle n'est plus inculpée.
Un grand merci pour votre soutien. Aucune action complémentaire n'est requise.

Présentation de la cyberaction :

Sa déclaration de culpabilité repose seulement sur ce témoignage. Pendant son procès, Intisar Sharif Abdallah n’a pas eu droit à un avocat ni à un interprète, bien qu’elle ne comprenne pas bien l’arabe, qui n’est pas sa langue maternelle.

Cette femme, qui a trois enfants, est en détention avec son plus jeune fils, âgé de quatre mois, tandis que ses deux autres enfants sont gardés par sa famille.
On ignore si les autorités ont l’intention de procéder à l’exécution.

Des parents d’Intisar Sharif Abdallah sont actuellement en train de déposer un recours auprès de la Cour d’appel d’Ombada. Cette peine de mort a été prononcée en dépit du droit international; une exécution bafouerait à la fois ce droit et la législation soudanaise.

http://www.amnesty.org/fr/library/asset/AFR54/024/2012/fr/95a202cb-385b-41c8-aa60-8bfc7b3f91ca/afr540242012fr.pdf  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Président,
Je vous exhorte d'annuler l'exécution d'Intisar Sharif Abdallah ainsi que sa condamnation à mort par lapidation pour « adultère en étant mariée », et à la relâcher immédiatement et sans condition.

Je vous prie instamment de faire de l'intérêt du bébé d'Intisar Sharif Abdallah votre priorité pendant la procédure judiciaire et jusqu'à la libération de cette femme.

Je vous précise enfin qu'en vertu du droit international, l'exécution d'un individu à l'issue d'un procès ne respectant pas les normes internationales en matière d\'équité bafoue le droit à la vie, et que la mise à mort de mères allaitantes est de la même façon interdite par le droit international.

 

21 commentaires

credible


Religion barbare qui condamne une femme soit disant adultère et qui sous la torture a avoué ...on avoue n'importe quoi quand on subit de tels traitements... quelle lacheté homme de ce pays levés vous et condamné de tels actes et le mec dans tous ça ...quoi ???elle a commis l'adultère seule ????

Posté par un anonyme
Le 02/07/2012 à 23:35:22

 

On ne résous rien par la violence. Cette femme mérite d'être sauvée, qu'elle soit coupable ou non. C'est une justice barbare et arriérée qui ne donne même pas tous ses droits d'égalité à cette femme, ni même une traduction et un avocat, ni même des droits humains. Cette justice ouvre la porte à de fausses accusations, à des règlements de compte personnels, à l'injustice, à l'atrocité "le lapidage est particulièrement violent et cruel" ; et à la souffrance pour cette femme et pour l'avenir de ses enfants. Une société capable d'une telle violence, n'est en aucun cas civilisée, et ne peut pas évoluer. Ouvrez la porte à l'évolution des meurs dans la dignité humaine, et cessez ses abus de pouvoir qui ne font qu'alourdir les fardeaux de votre pays. Libérez et épargnez cette femme!

Posté par Aurelia Dreulma
Le 12/06/2012 à 18:09:18

 

Ce "féminicide déshonorant" comme tous les féminicides a la même cause, le même mécanisme, quelle que soit la tradition religieuse invoquée, quelle que soit le dosage. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/02/feminicides-sans-honneur.html  
Abattons tous les féminicides, ce sera la garantie du respect de l'égalité des sexes. http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/feminicide-lexique.html  

Posté par courroux
Le 09/06/2012 à 00:29:32

 

Je suis attristé de lire tant d'affirmations pérenptoires et fausses ou émannant de personnes qui ne se sont pas renseignées avant de juger et de parler.
Pierre Darmangeat, es-tu certain de ce que tu affirmes lorsque tu écris que "Paul fut un fervent partisan acharné de cette méthode" (la lapidation) ? Sur quels écris t'appuies-tu pour cela ?
Le coran est un livre complexe qui doit être interprété et surtout pas pris à la lettre. Il en est de même de l'ancien testament.
Juger du rôle des religions et généraliser à l'aulne de cet évènement, certes incautionnable, est une démarche simplificatrice et simpliste et qui me semble relèver d'une démarche peu respectueuse de l'autre, différent de soi, et détestable en ce qu'elle nie la complexe réalité des sociétés humaines. Jean

Posté par jean
Le 08/06/2012 à 23:48:06

 

Je ne crois pas que c'est une solution qui punisse les adultères, la lapidation est une imagination des gens sans coeur qui ne cherchent pas leur raison ailleurs mais sur des pauvres femmes. Les juges ou soit disant de la cour, ils ont une femme et sont elles vierge avant? c'est là les erreurs de nos intellectuels.
je plainde pour sa libération et on demanderait au président Soudanais de voir le ciel et donner la chance à cette femme.

Posté par legrand
Le 07/06/2012 à 19:57:09

 

J'ai lu beaucoup des livres sur les témoignages désolant des proches et familles des lapidés, je ne peux pas croire qu'il se passe encore des barbaries vieux de siècle passé dans ce monde moderne au vu et au su des pays dites démocratique et défenseur de droit de l'homme , ça doit cesser !je suis indigné.

Posté par berty
Le 05/06/2012 à 20:19:25

 

Je préfère dire avant tout que je suis athée mais que je respecte tous les croyants de toutes les religions dès lors qu'ils sont capables de rendre hommage à leur Dieu par la bonté et l'humanisme au lieu d'utiliser la haine et de la violence.

@Posophe : Je ne pense pas que la "valeur" de l'Islam soit le sujet, ni qu'il soit très intelligent de l'attaquer ici avec des arguments à l'emporte pièce.

Pour moi ici c'est uniquement le machisme primaire et la barbarie qui sont en cause.

Au Soudan comme en Palestine et parfois en Inde ou dans d'autres pays, la religion n'arrange peut-être rien mais elle n'est qu'un prétexte, on parle souvent plus de défense de "l'honneur" que de dieu ou de religion (il y aurait plus d'honneur à tuer pour montrer "qui c'est le chef", cherchez l'erreur) !

J'ai beau être un homme, je ne comprends pas qu'on puisse envisager des actes d'une telle barbarie pour adultère, pas plus quand il est avéré que quand il est imaginaire !

Pourtant même en France il y a eu des cas d'hommes tuant femme et enfants pour le même genre de raisons.

Ce qui est en cause c'est la haine, le mépris de la vie humaine, le mépris de la femme comme être humain libre et égale à l'homme en droit au respect.

Quel que soit les dieux existants ils doivent pleurer de voir ainsi certains mâles persévérer dans l'erreur barbare, essayant de démontrer leur virilité en faisant le mal parfois même à leur chaire et leur sang.

("Miss Maggie" de Renaud me vient à l'esprit :
Même à la dernière des connes,
Je veux dédier ces quelques vers
Issus de mon dégoût des hommes
Et de leur morale guerrière
Car aucune femme sur la planète
N´ s´ra jamais plus con que son frère
Ni plus fière, ni plus malhonnête
)

Courage Intisar Sharif Abdallah, nous sommes de tout cœur avec vous et vos enfants, nous ne vous connaissons pas mais vous aimons tous les 4.

Un (presque) vieux "jeune papa".

Posté par Saroder
Le 05/06/2012 à 19:49:02

 

Bonjour,
J'ai étudié différentes religions et je me suis particulièrement intéressé à l'Islam car déjà à l'époque il existait nombre de polémique. Je tiens à signaler à tous ceux qui seraient outrés par cette immonde affaire que la lapidation est monnaie courant, que l'islam est une fausse religion crée par des intellectuels perses (du génie quand on voit le résultat). L'histoire de l'islam est passionnante il est vrai mais il n'y a que haine et sexisme dans le Coran, "soumission" en arabe.

Cordialement.
Posophe

Posté par posophe
Le 05/06/2012 à 14:15:09

 

Comme plusieurs personnes le disent, les divinités ont été créées par l'homme pour se rassurer, se donner une ligne de conduite... Les lois religieuses découlent de volontés humaines, et même si aucune religion ne peut prétendre être exempte de défaut, il est grand temps que certains évoluent. De toute façon, le Coran est le livre d'une religion de paix, mais il est souvent interprêté à toutes les sauces pour justifier certains actes barbares à fin de soumission, dommage...

Posté par susur
Le 05/06/2012 à 13:05:23

 

La simple idée de Dieu ne doit jamais être supérieure à la très chère vie humaine.Courage Intisar !!! Et sache que si tu es croyante, je te respecte...Chris, le prophète athée.

Posté par Chris
Le 04/06/2012 à 19:30:20

 

C'est incroyable tout ce qu'on peut faire dire à Dieu, cette idée inventée par l'Homme. Et oui, ce n'est pas Dieu qui a créé l'Homme mais l'Homme qui a créé l'idée de Dieu pour se rassurer sur la mort. L'ignoriez-vous ? Chris, le prophète athée. PS : merci beaucoup de ne pas révéler mon adresse afin d'échapper à une fatwa. La vie est trop belle, faisons tous en sorte qu'elle le reste où qu'elle le devienne. Le reste n'a strictement aucune importance : faisons confiance à "dame nature".

Posté par Chris
Le 04/06/2012 à 19:25:42

 

"La seule église qui éclaire est celle qui brûle" ... une fois de plus. Toute religion mène aux mêmes atrocités, selon les époques ici ou là, mais ça ne cesse pas. L'existence ou non d'un quelconque dieu n'y a rien à voir. Ce n'est qu'une façon de contrôler les populations, en l'occurrence par la terreur. Qu'elle soit adultère ou pas, cette femme, ça ne regarde qu'elle et ses partenaires éventuels. Toute personne a droit de disposer de son corps tant qu'elle ne fait de mal à personne d'autre. Si elle est adultère, elle n'est pas pour autant coupable. Donc on s'en fiche, ce qu'il faut c'est qu'elle vive et qu'elle puisse s'occuper de ses petits qui en ont bien besoin.

Posté par omsb
Le 04/06/2012 à 19:13:49

 

Avec tout le respect que on doit a chaque culture, il faut que
existant des limites sur le respect de la personne humaine.

Les religion sont produit par les hommes et les moeurs qui cela découlent sont imposé par des hommes, les femmes sont obligées a supporter.
Cela est le résultat du Patriarcat.

Je joint ma vox pour la liberation de Intisar Sharif Abdallah
ces fils ont besoin d'ELLE.

Seul Dieu a le Droit de juger et punir.

Posté par Néstor Vega Salazar
Le 04/06/2012 à 19:13:28

 

J'ai oublié de préciser qu'en son temps (certes assez lointain pour nous pauvres mortels), un certain Paul, futur Saint de son état, fut un fervent partisan acharné de cette pratique honteuse et barbare…

Combien de femmes furent brûlées vives par la Sainte Église catholique, apostolique et romaine, tout autant que par l'Église réformée ?

Je ne pense pas que nous soyons si bien placés que cela pour juger péremptoirement les Musulmans, tendance un peu trop à la mode chez nous par les temps qui courent…
Il n'y a pas si longtemps, ce sont les Juifs qui étaient nos boucs émissaires.

Ce qui n'enlève rien à l'horreur du crime qui se prépare, bien entendu. Et ce qui n'interdit nullement de lutter contre les extrémismes de quelque bord qu'ils soient.

Posté par Pierre DARMANGEAT
Le 04/06/2012 à 18:32:06

 

En tant que musulman, je signe la pétition, et si je pouvais la signer un million de fois je le ferais. ce qui arrive à cette femme est révoltant, mais ne confondez pas l'islam et son interprétation ou sa mise en mauvaise pratique.Les religions ont toutes conduit leurs fanatiques à tuer, torturer, massacrer.
Les Irlandais en savent quelque chose, et ce n'est pas si vieux! Ne vous trompez pas d'adversaire. Mobilisons-nous pour sauver cette femme et faire évoluer les mentalités.

Posté par jj74
Le 04/06/2012 à 18:30:09

 

Si ce n'était pas aussi tragiquement scandaleux, il faudrait que tous les hommes entonnent le refrain de Georges Brassens devant les ambassades de ces pays :

« Ne jetez pas la pierre à la femme adultère
Je suis derrière… »

Posté par Pierre DARMANGEAT
Le 04/06/2012 à 18:08:02

 

les peuples où les femmes respirent le bonheur, où la dignité de leur condition est significative, ces peuples là vont bien même économiquement. Le PIB d'un pays est étroitement lié au respect de la Femme. Plusieurs études le prouvent. Les hommes ont besoin des femmes comme les femmes ont besoin des hommes. Le poète a toujours raison : la femme est l'avenir de l'homme...

Posté par licky
Le 04/06/2012 à 14:24:57

 

Tout à fait d'accord avec Jean-Claude BOUREL. Cette religion ne peut pas avoir été édictée par une personne contactée par Dieu. Dieu n'a jamais demandé que les femmes soient maltraitées et encore moins lapidées. Et ils voudraient nous imposer leur religion qui fait office de loi ... pas d'accord. Cette femme doit être acquittée. Pour le cas où il y aurait adultère, que fait-on au monsieur ? On le félicite ?

Posté par NONDEDEU
Le 04/06/2012 à 13:37:36

 

Cicou, on ne parle pas de "culture" quand des femmes sont lapidées pour adultère (et les hommes ?). Parlez de moeurs si vous voulez. On ne peut être que quelqu'un de barbare si on met en prison une maman avec son bébé en projetant de la lapider !

Posté par Bernadette Mora
Le 04/06/2012 à 13:35:00

 

Halte à l'ethnocentrisme, s'il-vous-plaît : chaque culture a ses différences. De plus, les rites religieux ne sont pas édictés par les religions mais par les Hommes ( dans le sens des êtres humains) qui interprètent les textes.

Posté par cicou
Le 04/06/2012 à 12:50:47

 

S'il est vrai que vous, Musulmans, trouvez que l'Islam est tolérant, alors revoyez un peu ce Coran qui prone la charia et autres mesures barbares qui sont plutôt dictées par un être diabolique que par un Dieu !

Posté par Jean-Claude BOUREL
Le 04/06/2012 à 12:24:32

 

Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Super actions
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Forum
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page facebook flux rss cyberactions et pétitions retrouvez-nous sur tweeter
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |

CSS Valide !