Notre dame des bulldozers par François Morel

cyberaction : Aidez cet agriculteur à arrêter le colza OGM de Monsanto

ONDES SCIENCE et MANIGANCES

Cyber @cteurs dans l\'émission \

Des OGM dans mon assiette ? Le mini-guide pour comprendre l\'étiquetage des aliments


Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : N'exécutez pas Troy Davis : ULTIME APPEL

En 1991, Troy Anthony Davis est condamné à mort pour le meurtre de Mark Allen MacPhail, policier abattu le 19 août 1989 à Savannah, État de Géorgie. Depuis le début de son inculpation Troy Davis a reconnu s’être trouvé sur les lieux au moment des faits, mais a nié être l’auteur du crime. Il n’y a aucune preuve matérielle à son encontre.

Bilan de la cyberaction :

6725 participants

Il était 5 h 8, ce jeudi matin, quand Troy Davis a rendu son dernier souffle. Cet Afro-Américain de 42 ans, devenu un symbole de la lutte contre la peine capitale, a été exécuté après avoir clamé son innocence jusqu'au bout, mais sans pouvoir remporter son ultime marathon judiciaire. En 2008, à la veille de son exécution - finalement repoussée -, Troy Davis avait fait parvenir une lettre à ses avocats. En voici de larges extraits (traduction Le Point.fr).
"Je veux vous remercier tous pour vos efforts et votre dévouement en faveur des droits de l'homme et de la bonté humaine ; lors de ces dernières années, j'ai éprouvé tant d'émotions, de joie, de tristesse... sans jamais perdre la foi. C'est grâce à vous tous que je suis en vie aujourd'hui (...) Ma soeur Martina me dit (...) qu'elle n'arrêtera jamais de se battre pour me sauver la vie et prouver au monde que je suis innocent de ce crime terrible.
Je suis ému, quand je découvre des mails du monde entier, venant d'endroits que je n'imaginais même pas connaître un jour, de personnes parlant des langues et exprimant des cultures et des religions que je ne pouvais seulement espérer découvrir un jour (...) Ce n'est pas une affaire qui concerne la peine de mort, ce n'est pas une affaire qui concerne Troy Davis, c'est une affaire qui touche à la justice et à l'esprit humain (...)
"Il y a tant d'autres Troy Davis"

Je ne peux pas répondre à toutes vos lettres, mais je les lis toutes. Je ne peux pas vous voir tous, mais j'imagine vos visages. Je ne peux pas vous entendre parler, mais vos lettres m'emmènent aux quatre coins du monde. Je ne peux pas vous toucher physiquement, mais je sens votre chaleur tous les jours que j'existe.
Donc merci, et souvenez-vous que je suis dans un endroit où l'exécution peut seulement détruire votre état physique, mais grâce à ma foi en Dieu, à ma famille et à vous tous, je suis spirituellement libre depuis longtemps, et peu importe ce qui arrivera dans les jours et les semaines à venir, ce mouvement pour abolir la peine de mort, pour rechercher la vraie justice, pour faire éclater un système qui ne réussit pas à protéger ses innocents, doit être accéléré.

Il y a tant d'autres Troy Davis. Ce combat pour abolir la peine de mort ne sera pas gagné ou perdu à travers moi, mais à travers notre force à avancer et à sauver chaque personne innocente emprisonnée à travers le monde. Nous devons démanteler ce système injuste, ville par ville, État par État, et pays par pays. J'ai hâte d'être avec vous, peu importe que ce soit physiquement ou spirituellement, et ce jour-là, j'annoncerai : 'Je suis Troy Davis, et je suis libre !' 'Ne cessez jamais le combat pour la justice, et nous gagnerons !'"

Présentation de la cyberaction :

Les éléments à charge reposaient entièrement sur les déclarations de témoins, dont sept sur neuf sont revenus, au cours des années, sur leur déposition. De procédure en procédure, son exécution a été reportée in extremis à 3 reprises. L’affaire Troy Davis souligne tous les obstacles judiciaires que les condamnés à mort doivent surmonter aux Etats-Unis pour obtenir gain de cause auprès des cours d’appel. Plusieurs centaines de milliers de citoyens dans le monde ont déjà appelé les autorités américaines à commuer la condamnation à mort de Troy Davis et à rouvrir un procès.

Nous nous sommes joints à ces campagnes à 3 reprises
http://www.cyberacteurs.org/archives/archive.php?id=354  
http://www.cyberacteurs.org/archives/archive.php?id=274  
http://www.cyberacteurs.org/archives/archive.php?id=224  


La date d’exécution est fixée au 21 septembre 2011.

C’est maintenant, ultime recours, au Comité des grâces de Géorgie de décider si Troy Davis doit vivre ou mourir.
http://www.pap.state.ga.us/opencms/opencms/  

Plus que jamais il faut continuer à faire pression pour que Troy Davis ne soit pas exécuté.

Amicalement

Alain Uguen


Dans plusieurs villes de France des rassemblements s'organisent dans les prochains jours en soutien à Troy Davis : nous comptons sur vous !

AUCH : mercredi 14 septembre · 18:00 - 21:00 Place de la Libération

LILLE : vendredi 16 septembre · 16:30 - 19:00 Place Rihour

LYON : vendredi 16 septembre · 19:00 - 22:00 Place Louis Pradel

MONTPELLIER : Place de la Comédie, devant l'Opéra samedi 17 septembre 2011 16:00

NANTES : vendredi 16 septembre · 18:00 - 21:00 Place royale

PARIS : vendredi 16 septembre · 19:00 - 22:00 Place Stravinsky (à côté du centre Pompidou)

TOULOUSE : jeudi 15 septembre · 18:30 - 21:30 Consulat américain 25 allée Jean Jaurès

vendredi 16 septembre à 19h place Stravinsky
(près du Centre Pompidou), Paris 4ème.
Une date d'exécution a été fixée à l'encontre de Troy Davis pour le 21 septembre prochain à 19h.

C'est la 4ème date d'exécution auquel il doit faire face depuis juillet 2007, et ce sera vraisemblablement la dernière, plus aucun recours judiciaire n'étant possible.

Désormais, et comme chaque fois, seul le Comité des Grâces de l'Etat de Georgie peut commuer la peine de mort de Troy Davis, et lui éviter ainsi l'exécution. Un espoir réel subsiste d'une telle décision, qui ne pourra être obtenu que par une forte mobilisation au niveau local et international. Le comité doit se réunir le 19 septembre.
Il est encore temps d'agir!

Nous vous invitons à nous rejoindre pour une veillée solidaire le :
vendredi 16 septembre à 19h place Stravinsky (près du Centre Pompidou, Paris 4ème).

Pour tout renseignement, adressez-vous à Dominique ou Nicolas, personnesendanger@amnesty.fr.

Lieu : place Stravinsky Paris 75004 France

La lettre qui a été envoyée :


The Board must commute the death sentence of Troy Davis to life.

Thanks in advance

 

1 commentaire

credible


To AMERICAN JUSTICE:No prove of gilt: imagine, any one could have been at the same place and be condamed. PLEASE DON'T GUIVE DEATH TO AN INNOCENT, after will be TOO LATE to regret.Thanks for reading my note and your comprehention

Posté par Delattre Chesterman
Le 15/09/2011 à 12:28:09

 

Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Super actions
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Forum
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page facebook flux rss cyberactions et pétitions retrouvez-nous sur tweeter
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |

CSS Valide !