cyberaction : Aidez cet agriculteur à arrêter le colza OGM de Monsanto

ONDES SCIENCE et MANIGANCES

Des OGM dans mon assiette ? Le mini-guide pour comprendre l\'étiquetage des aliments

Notre dame des bulldozers par François Morel

Cyber @cteurs dans l\'émission \


Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : pour une primaire populaire de désignation d'un candidat unique de la gauche et des écologistes

Pétition citoyenne pour une primaire populaire de désignation d'un candidat unique de la gauche et des écologistes au premier tour de la présidentielle et des législatives.

Nous appelons à une primaire populaire, ouverte au vote des sympathisants, afin que les citoyens qui veulent changer de majorité (de gauche, écologistes, de progrès....) puissent choisir leurs candidats à l’élection présidentielle et aux législatives.
2022 signataires (avant rénovation du site)

Bilan de la pétition :

2869 participants

Présentation de la pétition :

Voir la liste des premiers signataires (avant rénovation du site)
http://www.cyberacteurs.org/pdf/primaire_liste.pdf  

La primaire est d’abord un élément de refondation de la politique

La primaire est un élément de réponse à la rupture entre les partis politiques et les citoyens.

Alors que sur Internet se manifeste une envie toujours plus grande de politique, un fossé est apparu entre les citoyens et les partis politiques : les deux dernières illustrations en sont
- le vote en Congrès sur le TCE adopté par 75% des Parlementaires alors que les citoyens avaient voté à 54% pour le NON au référendum
- une abstention frisant les 60% aux dernières élections européennes.

La primaire permet d'associer à un processus électoral et programmatique jusque là réservé à des tractations entre appareils politiques un grand nombre de citoyens intéressés à y participer autrement qu'en déposant un bulletin dans l'urne tous les 5 ans.

La primaire est aussi une réponse à l’une des crises qui paralysent l'opposition : la crise de leadership. Sept ans après son départ, la succession de Lionel Jospin n’est toujours pas assurée. Cette vacance au sommet a progressivement déstructuré l'opposition de gauche et écologiste et menace son avenir. La primaire apporte une solution institutionnelle à une carence institutionnelle : l’absence de procédure adaptée pour désigner le leader.
En 2012, la gauche n’aura plus gagné l’élection présidentielle depuis vingt-quatre ans. Elle n’a fourni, sous la Ve République, qu’un seul président à la France, contre cinq pour les conservateurs. La primaire peut contribuer à sa reconquête. En associant des millions de citoyens – 4 millions en Italie pour Romano Prodi, 35 millions aux Etats-Unis pour Barack Obama – à sa désignation et en assurant chaque électeur d'être justement représenté à l'Assemblée Nationale, elle offre au candidat une formidable dynamique électorale, militante, citoyenne.

Mais la primaire est avant tout porteuse d’un puissant élan de modernisation de notre vie démocratique nationale.

La démocratie actuelle permet aux citoyens de répondre à la question : « Qui sera élu ? ». La primaire permet un approfondissement démocratique en leur donnant la possibilité de répondre d’abord à la question : « Qui sera notre candidat ? ». Cette prise de pouvoir des citoyens sur le choix de leurs représentants participe du nouvel âge démocratique qui s’annonce et d’une nouvelle construction de la légitimité politique.
La démocratisation engagée par la primaire ne s’arrête pas au choix du candidat à la présidentielle. Elle concerne aussi l’offre politique. Aujourd’hui, les projets sont décidés « en chambre ». Avec la primaire, le choix passe dans les mains des citoyens : ils y votent en effet, non seulement pour une personnalité, mais aussi pour la ligne politique qu’elle défend. A terme, le projet sera co-produit avec eux, dans le cadre de procédures de démocratie participative.

La primaire que nous appelons de nos voeux permettra également de désigner un candidat unique de ce que nous espérons être la future majorité présidentielle sur toutes les circonscriptions législatives de manière à ce que toutes les sensibilités politiques de cette future majorité soient représentées à leur juste poids. Cela se fera par répartition des circonscriptions entre toutes les formations représentées sur la base du rapport de forces du premier tour de la primaire.

A l'issue du premier tour de la primaire, une assemblée représentative de toutes les formations représentées aura pour mission de répartir l'ensemble des circonscriptions à la proportionnelle.

Au second tour de la primaire les électeurs auront à choisir le candidat à la présidentielle et à valider les candidatures aux législatives qui suivront la présidentielle.

Au final, c’est la conception même des partis politiques que la primaire revisite. De boîtes noires, ils pourraient se transformer en moteurs d’une nouvelle révolution démocratique.

nous pensons que notre avenir ne peut être laissé aux mains des seuls partis politiques, même si ceux-ci ont une légitimité : Ils doivent avant tout se rappeler qu'ils ne sont que les porte-parole d'un électorat et ne peuvent agir qu'en accord avec lui.

En préalable à cette primaire, nous souhaitons l'organisation dans les meilleurs délais d'Assises Citoyennes de la Transformation Ecologique et Sociale qui permettent de débattre avec l'ensemble des citoyen(ne)s qui souhaitent un changement important des mœurs politiques dans notre pays.

Ces Assises pourraient permettre :
a) de mettre en place les moyens d’une révision en profondeur de nos institutions avec, notamment l'élaboration d'une nouvelle constitution ;
b ) De définir les priorités et les grandes orientations sociales et économiques de la législature;
c ) De proposer des modes de désignation des candidat(e)s à la Présidentielle et aux législatives de façon que tout électeur se sente justement représenté ;
d ) D'associer syndicats, associations, mouvements de citoyens aux grandes décisions des partis ;
e ) D'établir enfin des modes de communication interactifs entre élu(e)s et électeurs durant le mandat.

C’est pourquoi

Texte de la pétition :


nous, citoyens, demandons aux partis démocratiques de l'opposition et à toutes les forces vives intéressées,

- l'organisation dans les meilleurs délais d'Assises Citoyennes de la Transformation Ecologique et Sociale qui permettent de débattre avec l'ensemble des citoyen(ne)s qui souhaitent un changement important des mœurs politiques dans notre pays.

- d’adopter un système de primaire populaire pour désigner notre candidat à la présidentielle et nos candidats aux législatives. Des propositions sont sur la table. Les modalités sont encore à discuter. Mais le principe doit être arrêté dès maintenant, sereinement, et non dans l’urgence pré-électorale.

Rendons aux citoyens la possibilité de choisir la majorité qui les rassemble parce qu'elle leur ressemble.

Il en va de l’avenir de notre démocratie.

 

11 commentaires

credible


Je ne signerais pas car a l'arrivée c'est toujours le ps qui gagne , on a vu ce que ca a donne en d'autres temps, j'irais pour la première fois de ma vie a la pêche, dsk , Sarkozy même combat .Alors choisi ton camp camarade

Posté par millepied
Le 22/04/2011 à 13:03:20

 

Signature à retirer:je me suis trompée de ligne
Pour cette décision, j'attends la suite des évènements,la position du PS par rapport aux Ecologistes

Posté par Fleur de Lotus
Le 19/04/2011 à 19:54:06

 

OK je signe MAIS j'attends de voir QUI ?? aura le courage de se charger du poids de la gouvernance d'un pays tellement ... plombé ! En outre, il faudrait qu'elle ou il soit bien fortiche pour échapper à l'ivresse du pouvoir !
Bonne chance, donc, affaire à suivre ...

Posté par Tina11
Le 09/12/2010 à 15:37:20

 

J'avoue ne même pas être convaincu par une primaire. L'urgent est désormais de se débarasser de la Vème république, cette monarchie élective.
Tant qu'on y restera, la personnalisation extrême de l'élection présidentielle ne permettra d'y avoir que des machiavels (comme Mitterand) ou des arrivistes (commes les autres depuis). Un arriviste ou un Machiavel de gauche, ça fait juste un petit peu moins mal, mais ça ne change rien sur le fond.

Posté par William
Le 03/12/2010 à 03:07:11

 

ça ressemble a ce que dit Mélanchon!
j'y adnère

Posté par claude indre
Le 02/12/2010 à 18:17:03

 

Toutes les réformes sont des régressions pour le peuple quand il manque un dialogue?Q'attendre de DSK au FMI "ruine des pays pauvres car taux d'intérêt énorme demandé ! les éléphants "aux oubliettes" ainsi que le copinage et les cumuls de mandats!!Pour l'instant une seule s'est attaquée aux puissants malgré les pressions et les menaces c'est EVA JOLI, le seul qui a connu la prison pour sauver nos terres agricoles c'est JOSE BOVE? Actuellement on ruine la France pour faire des cadeaux aux amis et on brade le service public qui est livré aux speculateurs du privé.

Posté par kadalija
Le 17/11/2010 à 00:52:52

 

Au delà des clivages et des courants de pensées qui existent au sein de la gauche et qui sont naturels ,je pense qu'une candidature unique serait primordiale ,homme ou femme ,on s'en fout,c'est la compétence à nous représenter qui compte et l'honneteté du candidat .Si cette candidature est clairement antilibérale ,en rupture avec le gouvernement ,elle nous servira ,le mouvement social actuel en est l'expression meme.

Posté par marie-line 76
Le 23/10/2010 à 07:02:32

 

Il est temps de renouveller nos representants politiques, de mettre à l'écart les "éléphants" qui n'ont toujours pas de programme à nous proposer, qui n'ont pas été capables de remporter les dernieres présidentielles alors que les conditions de la victoire étaient réunies, mais encore fallait il vouloir les utiliser ensemble. Et qui semblent bien prèts de renouveller leur exploit, tout occupés qu'ils sont à chercher la premiére place.

Posté par marion38
Le 13/10/2010 à 16:22:47

 

Si nous nous retrouvons avec les " mêmes " , comme DSK , ou autre candidat qui incarnent le capitalisme libéral à outrance et ne s'opposent jamais au système puisqu'il naviguent admirablement bien au sein de cette communauté. Quand auront ils le courage de s'attaquer à LEURS propres privilèges ? salaires , retraites proportionnellement non justifiés ?
Que les candidats soient des purs , que le programme soit basé sur une éthique politique , que l'on combatte les inégalités flagrantes ou non visibles pour le " quidam" qui se contente d'entendre les " les médias " programmés " par nos dirigeants donc sans pertinence ( mis à part quelques uns qui OSENT faire part des faits )
BREF, j'attends avec grand impatience de voir qui sera le candidat ??

Posté par josephine06
Le 13/10/2010 à 10:37:42

 

il faut absolument changer ce gouvernement
qui prend les citoyens que nous sommes pour
des demeurés, augmentations des impôts ,sécurité sociale,retraite, c'est le
cercle infernal,nous allons droit au mur!!!!

Posté par RATEL39
Le 12/10/2010 à 19:04:47

 

OUI pour un candidat de la vraie gauche qui défende le social et l'écologie,mais certainement pas pour un pitre du PS.

Posté par cleophas
Le 12/10/2010 à 18:24:04

 

Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Super actions
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Forum
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page facebook flux rss cyberactions et pétitions retrouvez-nous sur tweeter
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |

CSS Valide !